EduBourseActualitésCe pays pourrait interdire 16 plateformes cryptos

Ce pays pourrait interdire 16 plateformes cryptos

La Korea Financial Intelligence Unit (KoFIU) a informé les autorités chargées de l’enquête des activités commerciales illégales de 16 prestataires de services sur actifs numériques  (PSAN) non enregistrés. Ces plateformes crypto opèrent dans le pays de la Corée du Sud sans autorisation, ni régulation.

Dans un avis publié le 18 août, la KOFIU a répertorié certaines plateformes de crypto-monnaies connues qui violent la loi sur l’information pour les transactions financières spécifiées en Corée du Sud.

Les plates-formes mentionnées incluent : KuCoin, MEXC, Phemex, XT.com, Bitrue, ZB.com, Bitglobal, CoinW, CoinEX, AAX, ZoomEX, Poloniex, BTCEX, BTCC, DigiFinex et Pionex.

Les platesformes crypto non régulées s’attendent à des mesures strictes

Le régulateur a constaté que

“(…) les 16 PSAN basés à l’étranger se livraient à des activités commerciales ciblant les consommateurs nationaux”

Le KOFIU a justifié cela en disant que les VASP “(…) proposent des sites Web en coréen, organisent des événements promotionnels pour les consommateurs sud-coréens et proposent des options de paiement par carte de crédit pour les actifs numériques”.

En outre, l’agence a conseillé aux utilisateurs d’exchanges crypto de faire preuve d’une “attention supplémentaire” lorsqu’ils traitent avec des prestataires de services sur actifs numériques (PSAN) non enregistrés pour éviter les “dommages”.

La circulaire fait suite à un avis antérieur daté du 22 juillet 2021, ordonnant aux PSAN basés à l’étranger de demander leur enregistrement afin de continuer à mener des activités dans le pays. Le KoFIU a déclaré que « les autorités ont l’intention de prendre les mesures nécessaires » si tel n’est pas le cas.

Ces actions peuvent inclure des notifications des cellules de renseignement financier (CRF) dans les pays d’origine des 16 PSAN non enregistrés. En Corée du Sud, selon l’autorité, l’enregistrement en tant que VASP peut également être restreint pendant un certain temps. En outre, les activités commerciales illégales sont passibles d’un maximum de cinq ans de prison ou d’une amende de 50 millions de KRW (environ 37 750 dollars américains).

Les PSAN illégaux doivent être désavantagés par de nouvelles réglementations

En plus de suspendre les opérations d’échanges cryptographiques, les autorités peuvent rendre les transferts de crypto-monnaie «impossibles» entre les plateformes enregistrées et non enregistrées.

L’avis indique en outre : « Le KoFIU demande à la Commission des communications de Corée et à la Commission des normes de communication de Corée de bloquer l’accès national aux sites Web des VASP non enregistrés. Avec cela, le KoFIU veut “interdire l’utilisation des services d’actifs virtuels proposés par des sociétés non enregistrées”.

En outre, selon l’avis, les sociétés de cartes de crédit seront également condamnées à couper les liens avec les plateformes “illégales” tandis que les autorités continueront de surveiller l’activité dans l’industrie.

Pas plus tard que la semaine dernière, Crypto.com, basé à Singapour, a acquis deux sociétés de cryptographie sud-coréennes. Cela permet à Crypto.com de fonctionner en tant que fournisseur d’actifs virtuels enregistré en vertu de la loi sur les transactions financières électroniques du pays.

Compte tenu de la répression, la police sud-coréenne expérimente également la confiscation d’actifs virtuels dans d’autres crimes civils. Le FSC (régulateur sud-coréen) a déjà formé un groupe de travail pour créer un cadre juridique pour les crypto-actifs.

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES