EduBourseActualitésFaut-il investir dans les crypto play to earn et GameFi ?

Faut-il investir dans les crypto play to earn et GameFi ?

Dernière mise à jour: janvier 3, 2023

Les jeux de type “play-to-earn” rendus possibles par la technologie blockchain ont connu une croissance exponentielle au cours de ces dernières années.

Les joueurs ont embrassé la possibilité de collecter des crypto-monnaies ou des jetons non fongibles (NFT) qui ont été produits dans les jeux basés sur la blockchain.

Grâce à l’avènement de cette nouvelle technologie, les joueurs ont pu générer des revenus en vendant des NFT dans le jeu ou en gagnant des récompenses en crypto-monnaies, qui peuvent toutes deux être échangées contre de l’argent fiat.

Pour cette raison, selon les données d’Absolute Reports, la valeur estimée de l’industrie du GameFi atteindra 2,8 milliards de dollars d’ici 2028, avec un taux de croissance annuel composé de 20,4 % sur la même période. Mais ces prédictions pourraient bien s’avérer infondées.

Compte tenu du taux de croissance exponentielle de ces dernières années, on pourrait penser qu’il n’y a absolument aucune raison de croire que la tendance ne se poursuivra pas bien au-delà de 2023. N’est-ce pas ? Faux.

Comme nous l’avons vu avec le cas ignominieux de l’ancien roi de la crypto Sam Bankman-Fried et l’implosion de FTX, un château construit sur une fondation fragile de sable peut être facilement emporté lorsque la marée monte et redescend.

Ou, comme le légendaire investisseur Warren Buffett aimait à le dire : “Ce n’est que lorsque la marée descend que l’on découvre qui a nagé nu.”

Nous sommes peut-être sur le point d’apprendre qui sont ces personnes. Le fait est que le secteur des jeux d’argent n’est pas construit sur des bases solides. Les fondations sont fragiles et peu solides, et cela pourrait bien être un problème en 2023. Tout l’édifice semble prêt à s’écrouler.

La structure du marché actuel du GameFi est centrée sur les jetons, ce qui peut créer un certain nombre de problèmes. Les porteurs de projets émettent d’abord leurs jetons, qui sont cotés en bourse, avant d’annoncer qu’ils vont créer des jeux. Les jeux sont une utilité des jetons qu’ils émettent. Les jetons viennent donc d’abord, et les contenus ensuite. C’est pourquoi la qualité et la conception des jeux dans l’espace blockchain sont tellement sous-estimées.

Un environnement a été créé dans lequel les joueurs ne sont pas si intéressés par les jeux eux-mêmes, ce qui est un état de fait étrange pour une industrie du jeu. De plus en plus de joueurs sont, en réalité, des investisseurs qui veulent un retour sur investissement.

La structure actuelle crée le mauvais type d’incitations et c’est l’une des raisons pour lesquelles le système ne fonctionne pas comme il le devrait. Je dirais que DeFi Kingdoms, qui est l’un des jeux de blockchain les plus connus, s’est acharné sur ses tokenomics en créant des incitations perverses.

À l’heure actuelle, de manière générale, le marché des jetons est en baisse et le marché des transactions spéculatives est mort. Une industrie peut survivre pendant un certain temps grâce à des promesses, des attentes et un battage médiatique injustifié. Mais il ne peut le faire que pendant un certain temps. Au bout d’un moment, les gens commencent à remarquer qu’ils n’ont pas reçu ce qui leur a été promis. La patience commence à s’épuiser. Ils se mettent en colère, ils sont frustrés et ils commencent à se retirer. Cela commence par un filet d’eau des joueurs les plus avisés, mais cela peut vite devenir une inondation.

Ceux qui ont prévu d’obtenir des fonds en cotant leurs jetons devront réévaluer la situation. Nombre d’entre eux seront contraints de fermer leurs projets en raison de l’insuffisance des fonds. La situation devient si aiguë que même les sociétés de capital-risque (CR) en crypto jusqu’ici optimistes mettent également en pause les nouveaux investissements.

Alors, qui va survivre à cette sécheresse d’investissement ? Il semble peu probable que GameFi y parvienne. Cependant, d’autres jeux blockchain pourraient le faire.

C’est le cas de Sorare, un opérateur de ligue de football fantastique alimenté par Ethereum et basé sur NFT, qui est devenu une licorne Web3. Alors que nombre de ses concurrents sont en difficulté, Sorare continue d’augmenter le nombre de ses utilisateurs et ses revenus pendant la période la plus sombre. Le volume quotidien de ses enchères est impressionnant, de l’ordre de 300 à 400 Ether, et le nombre d’utilisateurs ne cesse d’augmenter.

Bien que son back-end repose sur la blockchain, les utilisateurs ne le perçoivent pas comme un projet GameFi. Ils ne fournissent pas leurs jetons natifs, mais ils fournissent leur contenu d’abord sur Ethereum, ce qui ressemble beaucoup à la voie à suivre pour l’industrie en général.

GameFi pourrait donc bien mourir en 2023, mais cela ne signifie pas que tout est perdu. La mort est un élément nécessaire de l’évolution. Une nouvelle vie peut déjà commencer à émerger.

ARTICLES SIMILAIRES