EduBourseActualitésLes annonces des résultats des entreprises plombent les indices boursiers

Les annonces des résultats des entreprises plombent les indices boursiers

Le CAC 40 perd la majeure partie de ses gains en 2003. L’indice parisien subit les annonces de mauvais chiffres des entreprises tant en Europe qu’outre-atlantique. Le CAC 40 perd ainsi 2,12% pour clôturer la séance à 3.094,09 points. Depuis le début de l’année, l’indice ne gagne plus que 0,99%. Après quelques minutes frôlant le cours de clôture de mardi, le CAC 40 s’est rapidement enfoncé dans le rouge touchant un plus bas à 3.090,10 points. L’annonce du plan de relance américain portant sur 674 milliards de dollars sur 10 ans, mardi, n’a pas inversé la tendance. Le plan concernera principalement une exonération de l’impôt sur les dividendes ainsi que des aides aux chomeurs (allongement de la période d’indemnisation).

L’indice du Nouveau Marché a subit davantages ces mauvaises annonces. L’indice des valeurs de croissance recule de 2,47% à 522,59 points et voit sa hausse sur l’année limiter à 2,41%. L’indice du NM a suivi la même tendance que l’indice parisien. Une ouverture proche des cours de clôture de la veille et une tendance baissière tout au long de la journée. Un plus bas à 520,76 points et un plus haut à 532,27 points.

En Europe, les places boursières sont orientées principalement à la baisse. Le DAX recule ainsi de 3,85% à 2993 points, et le Bel 20 abandonne 2% à 416,30 points. L’Ibex se distingue en affichant une hausse de 0,44% à 6.377,20 points.

A noter le recul de 1,60% du Nikkeï 225 à 8.517,80 points.

Seulement 5 valeurs du CAC 40 affichent des performances positives. Sodexho Alliance bénéficie de l’annonce du chiffre d’affaires pour le premier trimestre 2002-2003 et des bonnes perspectives d’avenir. Le titre gagne 8,13% à 24,20 euros dans des volumes de 1.647.526 titres échangés. Après la forte baisse de mardi (-3,53%), le titre affiche désormais une hausse de 10% depuis le début de l’année. Orange, Vivendi Universal, Schneider Electric et Suez se distinguent également en affichant des hausses respectives de 1,13%, 0,59%, 0,52% et 0,41%.

Unilog s’adjuge la plus forte baisse des valeurs du SRD avec un recul de 12,71% à 31,60 euros dans des volumes de 22.808 titres échangés. Pas moins de 27 valeurs du SRD affichent un recul de plus de 5% parmi lesquelles Valtech qui perd 10,43%, Nokia -7,08% et GFI Informatique -6,02%.

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES