EduBourseActualitésAlstom - Commandes et chiffre d’affaires des neuf premiers mois de l’exercice...

Alstom – Commandes et chiffre d’affaires des neuf premiers mois de l’exercice 2002/03 (1er avril 2002 – 31 décembre 2002)

Bonne résistance des commandes (-2%) et du chiffre d’affaires (+1%), sur base comparable.
Plus de 450 millions d’euros de cessions incluant désormais une nouvelle cession d’actifs immobiliers en Europe (142 millions d’euros) et celle de la captive d’assurance (101 millions d’euros).
La priorité centrale demeure la réduction de la dette.
Commentant les commandes et le chiffre d’affaires des 9 premiers mois de l’exercice, Patrick Kron, Directeur Général d’ALSTOM a déclaré ce matin:

« Depuis notre dernière annonce, il y a deux mois à peine, nous n’avons pas constaté de changement majeur dans les tendances de marché: la demande dans Transport reste forte, globalement celle de T&D est stable, celles de Power et de Marine demeurent faibles dans un environnement économique incertain.

A l’issue de notre processus budgétaire en cours, je rendrai publics, mi-mars, nos plans et nos perspectives pour les années à venir. La réduction de la dette demeure la priorité centrale pour ALSTOM et nous nous attendons à ce que le montant des cessions immobilières et industrielles dépasse l’objectif initial de Restore Value. »

Chiffres publiés (non audités)

en M€ Commandes Chiffre d’affaires
9 mois
2002/03 9 mois 2001/02 % 9 mois
2002/03 9 mois
2001/02 %
Power 7 240 9 152 -21 8 367 9 771 -14
T&D 2 771 2 968 -7 2 694 2 765 -3
Transport 5 200 4 604 13 3 618 3 112 16
Marine 135 229 -41 1 065 835 27
Autres(1) 144 1 064 -87 156 907 -83
Total 15 490 18 017 -14 15 900 17 390 -9
(1) Inclut Contracting cédé le 20 Juillet 2001

Chiffres comparables (non audités)

Afin de rendre comparables les commandes et le chiffre d’affaires des neuf premiers mois de l’exercice 2001/02 à ceux de l’exercice en cours, les montants des neuf premiers mois de l’exercice 2002/03 ont été corrigés de l’effet de change (environ 4,1%), essentiellement lié à la variation du dollar US contre l’euro, et des effets de modification de périmètre, principalement la cession de Contracting en juillet 2001 et de GTRM (Transport) en septembre 2001.

en M€ Commandes Chiffre d’affaires
9 mois
2002/03
9 mois
2001/02
% 9 mois
2002/03
9 mois
2001/02
%
Power 7 240 8 656 -16% 8 367 9 264 -10%
Transmission & Distribution 2 771 2 806 -1% 2 694 2 638 2%
Transport 5 200 3 928 32% 3 618 2 793 30%
Marine 135 229 -41% 1 065 835 27%
Autres 144 164 -12% 156 154 2%
Total 15 490 15 783 -2% 15 900 15 684 1%

Commandes reçues : – 2%

En dépit d’un environnement économique déprimé, les commandes totales enregistrées au cours du troisième trimestre de l’exercice 2002/03 (4 953 millions d’euros) sont supérieures à celles du deuxième trimestre de l’exercice en cours (4 863 millions d’euros) ainsi qu’à celles du troisième trimestre de l’exercice 2001/02 (4 824 millions d’euros).

Sur base comparable, les commandes cumulées enregistrées au cours des 9 premiers mois de l’exercice 2002/03 ont baissé de 2% par rapport à celles de la même période de l’exercice précédent, principalement en raison de la baisse de Power (-16%) et dans une moindre mesure de Marine (-41%). En revanche, Transport, qui bénéficie d’un marché soutenu, progresse très significativement (+32%). T&D reste stable (-1%).

Le carnet de commandes de 33 milliards d’euros se maintient à 19 mois de chiffre d’affaires.

Chiffre d’affaires : +1%

Sur base comparable, le chiffre d’affaires cumulé des 9 premiers mois de l’exercice 2002/03 augmente de 1% par rapport à celui de la même période de l’exercice précédent. Les bonnes performances de Transport (+30%) et celles de Marine (+27%) compensent la baisse d’activité de Power (-10%), T&D restant stable (+2%).

Evolution par zone géographique

Chiffres comparables (non audités)

en M€ Commandes Chiffre d’affaires
9 mois
2002/03
9 mois
2001/02
% 9 mois
2002/03
9 mois
2001/02
%
Europe 7 442 6 578 13% 6 686 6 018 11%
Amérique du Nord 3 487 3 908 -11% 3 612 4 380 -18%
Amérique latine 774 1 302 -41% 1 176 670 76%
Afrique/Moyen-Orient 1 614 1 289 25% 1 630 1 427 14%
Asie/Pacifique 2 173 2 705 -20% 2 796 3 190 -12%
Total 15 490 15 783 -2% 15 900 15 684 1%

En Europe, qui demeure le principal marché de la Compagnie avec 48% de ses commandes contre 37% à fin décembre 2001, les commandes continuent de croître (+13%).

Les commandes en Amérique du Nord diminuent de 11% en raison de la chute du marché de l’énergie aux Etats-Unis, partiellement compensée par la bonne performance de l’activité Transport.

Les commandes en Amérique latine, très affectées par la crise économique locale, baissent de 41%.

Dans la zone Afrique/Moyen-Orient les commandes progressent de 25% grâce à une forte demande pour les infrastructures d’énergie, essentiellement au Moyen-Orient.

Dans la zone Asie/Pacifique, l’absence de gros contrats tels que ceux signés chez Power en Malaisie et en Australie au cours de l’exercice précédent, a entraîné une baisse d’activité de 20%.

Plus de 450 millions d’euros de cessions

Dans le cadre de son plan Restore Value, la Compagnie progresse dans la cession de ses actifs immobiliers et industriels :

Cession de la filiale sud-africaine pour 50 millions d’euros en septembre 2002.
Le portefeuille immobilier au Royaume-Uni a été cédé pour 175 millions d’euros en décembre 2002. Ce portefeuille était constitué de 19 biens immobiliers comprenant 800 000 m2 d’immeubles et 600 acres de terrains. La Compagnie a conclu des baux sur la plupart de ces biens dont la durée moyenne est d’environ 13 ans.
Deux nouveaux accords viennent d’être signés pour la cession d’actifs immobiliers en Europe continentale, l’un avec CDC Ixis Capital Market (120,5 millions d’euros) et l’autre, avec un consortium regroupant Morgan Stanley International Real Estate Funds et le groupe Foncière des Régions (21 millions d’euros), pour un montant total de 142 millions d’euros. Ces deux accords concernent 16 sites, en France, Espagne, Suisse et Belgique, et représentent une superficie totale de 310 000 m2 d’immeubles. Là encore, la Compagnie a conclu des baux dont la durée moyenne est d’environ 9 ans.
La cession de la captive d’assurance du Groupe, pour 101 millions d’euros, sera effective fin janvier 2003.
De plus, la Compagnie a retenu EDS en novembre 2002, pour externaliser ses services informatiques dans 14 pays. Les négociations pour finaliser le contrat sont désormais bien avancées.

Commentaires par Secteur

Power

Malgré une demande croissante à long terme des équipements de production d’énergie, le marché connaît actuellement une forte baisse, liée à la chute de la demande aux Etats-Unis, conséquence de la bulle de ces dernières années.

Les commandes de Power ont baissé de 16% et le chiffre d’affaires de 10% par rapport aux neuf premiers mois de l’exercice précédent mais avec des variations contrastées selon les segments : Customer Service (service aux clients) a continué de progresser, Steam Turbines (turbines à vapeur) a bénéficié du marché très soutenu de la rénovation qui a compensé le déclin du marché des cycles combinés aux Etats-Unis, Gas Turbines (turbines à gaz), Industrial Turbines (turbines industrielles) ainsi que les chaudières de récupération du segment Boilers & Environment (chaudières et environnement) ont été affectés par la chute du marché américain. Cependant, la demande de turbines à gaz demeure forte au Moyen-Orient. Les commandes du segment Hydro (hydroélectricité) ont baissé, particulièrement au Brésil.

Les principales commandes enregistrées au troisième trimestre de l’exercice 2002/03 sont les suivantes : un contrat de maintenance d’une turbine GT24 pour une centrale électrique d’Iberdrola au Mexique ; deux turbines à vapeur de 130 MW pour une centrale à cycle combiné pour Israël Electric Co. De plus, les premières commandes des nouvelles turbines à gaz GT10C ont été enregistrées en Egypte.

Bien que le marché aux Etats-Unis reste difficile, ALSTOM bénéficie de sa présence mondiale avec un marché européen stable, un niveau d’activité soutenu au Moyen-Orient et des opportunités dans la zone Asie/Pacifique.

Transmission & Distribution (T&D)

Globalement le marché est resté stable, la croissance de la transmission, particulièrement dans la haute tension, compensant une baisse d’activité dans les produits de distribution. La faiblesse relative des commandes pour les 9 premiers mois (-1%) est due à un niveau exceptionnellement bas des commandes de grands projets enregistrées au cours du troisième trimestre de l’exercice 2002/03. La demande demeure très soutenue en Chine et au Moyen-Orient et la Compagnie reste très bien positionnée pour bénéficier de la reprise du marché américain dès que la nouvelle réglementation aura été mise en place. Le chiffre d’affaires est stable (+2%).

Transport

Dans un marché qui demeure soutenu, Transport a réalisé une très bonne performance tant en commandes (+32%) qu’en chiffre d’affaires (+30%). Au troisième trimestre 2002/03, plusieurs commandes importantes ont été enregistrées dont le métro de New-York pour 650 millions d’euros pour la part d’ALSTOM et un contrat de maintenance sur 14 ans pour l’AVE en Espagne d’un montant de 500 millions d’euros.

Des commandes importantes, déjà annoncées mais non encore enregistrées en carnet, dont la fourniture de rames pour la nouvelle ligne de métro de Barcelone en Espagne (290 millions d’euros) et le contrat de maintenance pour la compagnie ferroviaire nord-américaine BNSF (420 millions d’euros), confirment des perspectives extrêmement positives pour le secteur.

Au Royaume-Uni, les six derniers trains régionaux ont été livrés. Par ailleurs, le premier train pendulaire de West Coast Main Line a été mis en service avec succès en décembre 2002. Son exploitation commerciale devrait commencer fin janvier 2003.

Marine

Malgré le redémarrage du marché de la croisière, qui avait fortement pâti des événements du 11 septembre 2001, la fusion des deux principaux acteurs du marché de la croisière d’une part, et la faiblesse du dollar par rapport à l’euro d’autre part, ont entraîné des retards dans les commandes de navires de croisière.

Les marchés des autres navires à haute valeur ajoutée, y compris celui des méthaniers, sont plus positifs à court terme. Marine vient d’enregistrer deux commandes, l’une pour un navire océanographique pour l’Institut Français de Recherche pour l’Exploitation de la Mer, l’autre pour un yacht de très grand luxe.

En dépit d’une forte baisse des commandes (-41%), le chiffre d’affaires augmente significativement (+27%), 5 navires de croisière en cours de réalisation devant être livrés dans les 15 mois à venir.

La résolution des conséquences de la faillite de Renaissance progresse favorablement, 6 des 8 bateaux étant ou vendus ou affrétés (3 font l’objet d’affrètements à long terme, 1 d’affrètement à court terme, et 2 sont vendus à P&O Princess).

Perspectives

La tendance observée sur les 9 premiers mois devrait se confirmer pour l’ensemble de l’exercice 2002/03.

***

Relations pressee: G. Tourvieille
(Tel. +33 1 47 55 23 15)
[email protected]

Communication financière : E. Rocolle-Teyssier
(Tel. +33 1 47 55 25 78)
[email protected]

Internet: http://www.alstom.com

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES