EduBourseActualitésILOG présente ses résultats pour le deuxième trimestre de l¹exercice 2002/2003

ILOG présente ses résultats pour le deuxième trimestre de l¹exercice 2002/2003

PARIS, le 22 janvier 2003 — ILOG® (NASDAQ: ILOG; Euronext SICOVAM: 006673), le premier fournisseur mondial de composants logiciels d¹entreprise, annonce ce jour un chiffre d¹affaires de 22,5 millions de dollars et une perte opérationnelle de 0,6 million de dollars pour le deuxième trimestre de l¹exercice 2002/2003, se terminant le 31 décembre 2002. Pour comparaison, le chiffre d¹affaires du deuxième trimestre de l¹exercice précédent était de 20,7 millions de dollars pour un bénéfice opérationnel de 0,4 million de dollars. La perte par action est de 0,07 dollar contre un profit de 0,01 dollar le même trimestre de l¹année précédente.

” Je suis satisfait que nous ayons connu ce trimestre une croissance continue de notre base installée et de notre chiffre d¹affaires en dépit d¹une conjoncture économique mondiale difficile ” déclare Pierre Haren, Président Directeur Général d¹ILOG. ” La stratégie commerciale par région que nous avons adoptée au début du trimestre a porté ses fruits aux Etats-Unis, avec une croissance de 27% d¹une année sur l¹autre. Je suis déçu par la forte baisse du chiffre d¹affaires en Europe, due en partie aux conditions économiques défavorables. De plus, le renforcement de l¹euro face au dollar a eu un impact négatif sur notre rentabilité.”

Tendances commerciales
Les tendances qui ont marqué le second trimestre de l¹exercice d¹ILOG ont été, en continuité avec les trimestres précédents, l¹augmentation de la part du chiffre d¹affaires générée par les clients directs, l¹accroissement du chiffre d¹affaires lié aux services, et la forte croissance d¹une année sur l¹autre du système de gestion des règles métier d¹ILOG.

Environ 70% du chiffre d¹affaires de la société provient des ventes aux clients directs et intégrateurs, comparé à 60% l¹année précédente. Ce changement est dû aux comportements d¹achat des entreprises qui affectent les partenaires éditeurs de logiciel (ISV) d¹ILOG dans les secteurs des télécommunications et de la gestion de la chaîne logistique. Il s¹inscrit dans la stratégie actuelle de la société qui met l¹accent sur la vente aux grands comptes du système de gestion de règles métier ILOG JRules. De fait, la gamme de produits des règles métier a connu une croissance de près de 100% par rapport au second trimestre de l¹exercice précédent. Au cours du trimestre, cette ligne de produit a généré plus de 40% du chiffre d¹affaires licences.

En continuité avec les trimestres précédents, c¹est dans le secteur des services financiers que se sont concentrés la majorité des nouveaux clients, parmi lesquels ont figuré un acteur américain réputé du secteur de l¹assurance médicale et hospitalière qui a entrepris de reconstruire ses systèmes de souscription de contrats et de les relier aux systèmes centraux. Les systèmes de gestion de règles métier ILOG vont constituer un composant majeur de ce logiciel d¹entreprise qui vise à davantage d¹agilité dans la conduite des affaires, et à une meilleure intégration entre applications. Un autre acteur majeur du secteur de l¹assurance et une des premières sociétés de gestion d¹actifs de Wall Street ont aussi contribué ce trimestre au succès d¹ILOG dans le secteur des services financiers.

Le chiffre d¹affaires lié aux services, comprenant les activités de maintenance et de conseil, a connu une croissance exceptionnelle de 25% au cours du second trimestre par rapport au second trimestre de l¹exercice précédent. Cette croissance a été entretenue par les demandes de services de conseil pour les règles métier et par l¹accueil favorable des actions menées par ILOG sur les marchés d¹extension avec SAP. Par exemple, ILOG a ajouté BASF AG au nombre des sociétés adoptant ILOG ODF, le produit d¹extension sur mesure de la gestion de la chaîne logistique pour les clients APO de mySAP. Cela a permis de contrebalancer la faiblesse générale du secteur de la gestion de la chaîne logistique et de l¹industrie manufacturière.

Le chiffre d¹affaires réalisé avec les ISV a représenté près de 30% du chiffre d¹affaires licences et la société a continué à accroître son canal ISV, ajoutant 9 partenaires et portant le nombre total à 380. Le nombre d¹ISV commercialisant des produits intégrant la technologie ILOG se monte à près de 200, alors qu¹il s¹élevait à 140 pour le deuxième trimestre de l¹exercice 2001/2002.

Par ailleurs, dans le secteur des télécommunications, un important opérateur américain de téléphonie longue distance a choisi ILOG Rules pour son système de facturation et de service client. La signature de ce contrat reflète le succès de la nouvelle orientation d¹ILOG privilégiant une stratégie de fidélisation des clients existants chez les opérateurs télécoms. En Asie, la Chine continue d¹apporter une contribution à l¹activité télécommunications d¹ILOG. Par exemple, Huawei Technologies, un des premiers équipementiers chinois, a poursuivi pour le troisième trimestre consécutif le déploiement d¹ILOG JTGO comme interface graphique utilisateur pour son logiciel de gestion de réseaux. ILOG a également signé un contrat important avec une entreprise américaine réputée du secteur de la défense et de l¹aérospatial pour une application liée à la sécurité nationale au cours du trimestre.

” L¹adoption croissante et continue de notre système de gestion de règles métier est encourageante. Au cours du trimestre, nous avons encore amélioré notre position de leader dans ce marché compétitif. Un nombre grandissant d¹entreprises ont bénéficié des avantages stratégiques découlant de l¹utilisation pour toute l¹entreprise du système de gestion de règles métier d¹ILOG. Nous avons l¹intention de profiter de cette opportunité unique et de soutenir cette offre par des modules complémentaires utilisant nos produits d¹optimisation et de visualisation”, indique Pierre Haren.

Prévisions
ILOG pense que la demande pour ses produits va rester active dans le secteur des services financiers lors du prochain trimestre. Toutefois, du fait de la faiblesse et de l¹incertitude persistante des investissements informatiques qui pénalisent les partenaires ISV, et de la saturation du marché des télécommunications, la direction d¹ILOG maintient des prévisions prudentes. Pour le troisième trimestre de l¹exercice 2002/2003, l¹équipe de direction prévoit un chiffre d¹affaires entre 24 et 27 millions de dollars et un bénéfice par action se situant entre 0,00 et 0,15 dollar, contre un chiffre d¹affaires de 23,2 millions de dollars et un profit par action de 0,16 dollar lors du même trimestre de l¹exercice précédent. Les prévisions de la direction relatives à une faible croissance du chiffre d¹affaires et du bénéfice de l¹exercice 2002/2003, en comparaison avec l¹exercice 2001/2002, demeurent inchangées.

Conférence téléphonique
L¹équipe de direction d¹ILOG tiendra aujourd¹hui une conférence à 16 heures pour commenter le contenu de ce communiqué. Un enregistrement de la conférence sera ensuite disponible sur notre site Internet. Afin d¹écouter ou de participer à la conférence, rendez-vous sur notre site http://www.ilog.fr/corporate/investor/ ou contactez Taylor Rafferty.

A propos d¹ILOG
Depuis plus de 10 ans, les composants logiciels dédiés entreprise et les services ILOG aident les sociétés à innover et à gagner en agilité, en efficacité et en productivité. Plus de 1000 grandes entreprises et plus de 300 éditeurs de logiciels leaders du marché s¹appuient sur les technologies de règles métier, d¹optimisation et de visualisation ILOG pour accélérer leur retour sur investissement, créer les produits et services de demain et renforcer leur avantage concurrentiel. Pour plus de détails, consultez le site www.ilog.fr.

Informations “forward-looking”
Cette annonce contient des informations “forward-looking” selon la terminologie de la législation américaine concernant les valeurs mobilières et comporte des risques et incertitudes pouvant modifier de manière conséquente les résultats réels par rapport à ceux qui pourraient être inférés des informations de prospective. Ces risques et incertitudes incluent, entre autres, les conditions économiques actuelles, l’évolution, la croissance et la profitabilité du marché des services financiers, celui de la gestion de la chaîne logistique, des télécommunications et des autres marchés du logiciel, la réussite de la réorganisation de l¹entreprise intervenue en octobre 2002, de la politique commerciale envers les clients finaux et les ISV, les risques économiques, politiques et de taux de change liés aux opérations européennes, américaines et asiatiques, l’échéancier et la saisonnalité des paiements de certains gros contrats et les risques et incertitudes mentionnés sous la rubrique “Facteurs de risques” dans le document de référence de la société relative à l’exercice se terminant le 30 juin 2002, qui est enregistré auprès de la Commission des Opérations de Bourse.

Communiqué de presse pour les actionnaires anglophones
Une traduction de ce communiqué de presse en langue anglaise est aussi disponible.

Voir en PJ Tableau 1 – Compte de résultats consolidés
Voir en PJ Tableau 2 – Bilan consolidé simplifié
Voir en PJ Tableau 3 – Flux de trésorerie consolidés simplifiés

Présentation des principaux éléments financiers du trimestre
clos le 31 décembre 2002

Chiffre d¹affaires et marge brute
Le chiffre d¹affaires du trimestre est de 22,5 millions de dollars contre 20,7 millions de dollars pour le même trimestre de l¹année précédente, soit une hausse de 8%. Le chiffre d¹affaires du trimestre a bénéficié, principalement en Amérique, d¹une augmentation des activités de maintenance et de conseil. Les ventes de licences ont diminué de 1% par rapport au même trimestre de l¹année précédente, passant de 13,2 à 13,0 millions de dollars, du fait du repli des produits de visualisation contrebalancé par le succès de la gamme de produits de règles métiers. Les ventes de services ont augmenté de 25%, passant de 7,6 à 9,4 millions de dollars. Cette performance est due à l¹augmentation du chiffre d¹affaires de la maintenance portant sur une base installée de licences ILOG de plus en plus large et à l¹augmentation exceptionnelle des ventes de prestations de conseil. La marge brute du trimestre a atteint 82% contre 84% pour le même trimestre de l¹année précédente du fait de la part plus importante dans le chiffre d¹affaires total des activités de conseil et de maintenance.

Le chiffre d¹affaires par région est le suivant :
Voir Tableau 4

La croissance en Amérique du Nord est soutenue par une augmentation des ventes de produits de règles métiers et de prestations de conseil. La baisse constatée en Europe provient du ralentissement des ventes de licences, notamment dans le secteur de la gestion de la chaîne logistique.

Les ventes de produits de règles métier ont progressé de 97% par rapport au même trimestre de l¹année précédente, représentant ainsi 41% du chiffre d¹affaires licences du trimestre. Les ventes de produits d¹optimisation ont augmenté de 7%, celle de produits de visualisation ont diminué de 42%, représentant respectivement 34% et 25% du chiffre d¹affaires licences du trimestre.

Dépenses opérationnelles
Les frais de marketing et les frais commerciaux ont augmenté ce trimestre de 8% par rapport à la même période de l’année précédente, en raison de l¹accroissement des dépenses de voyages et de promotion et du renforcement de l¹euro face au dollar. Les dépenses de recherche et de développement du trimestre, nettes de toutes subventions, ont augmenté de 22% par rapport à la même période l’an passé du fait d¹un renforcement de plus de 10% de l¹euro face au dollar, d¹une augmentation modérée de l¹effectif et de la révision annuelle des salaires. Les frais généraux et administratifs pour ce trimestre ont augmenté de 20% par rapport à la même période de l’année passée pour les mêmes raisons. Le nombre total de salariés est passé de 590 personnes au 31 décembre 2001 à près de 610 personnes au 31 décembre 2002.

Autres produits et (frais)
Les produits financiers nets et les autres produits (charges) du trimestre font ressortir une perte nette de 225 000 dollars, contre un gain net de 3 000 dollars lors du même trimestre de l¹année précédente reflétant l¹impact du taux de change les comptes intra groupe et les disponibilités lors de la conversion en dollar.

Impôts
La charge d¹impôt du trimestre a été de 302 000 dollars contre 144 000 dollars au même trimestre de l¹année passée. Cette croissance est due à l¹augmentation des profits réalisés par les filiales asiatiques.

Présentation des principaux éléments financiers du semestre
clos le 31 décembre 2002

Le chiffre d¹affaires du semestre clos le 31 décembre 2002 s¹est élevé à 41,5 millions de dollars et la perte opérationnelle a été de 1,5 millions de dollars. Lors du semestre relatif à l¹exercice précédent, le chiffre d¹affaires s¹élevait à 38,5 millions de dollars et la perte opérationnelle était de 0,6 million de dollars. La perte par action est de 0,13 dollar pour le semestre clos le 31 décembre 2002, alors qu¹elle était de 0,06 dollar l¹année précédente.

Chiffre d¹affaires et marge brute
Le chiffre d¹affaires de la période a connu une hausse de 8% par rapport à la même période de l¹année passée, due à une augmentation des ventes liées aux activités de maintenance, de conseil et de formation. Malgré une croissance de 81% de la gamme de produits de règles métier, les ventes de licences ont diminué de 1% et sont passées de 24,2 à 23,8 millions de dollars pour les semestres clos respectivement les 31 décembre 2001 et 2002 du fait d¹une diminution de 33% de la gamme de produits de visualisation. Les ventes de services ont augmenté de 23%, passant de 14,3 à 17,6 millions de dollars. Cette croissance découle de l¹augmentation du chiffre d¹affaires de maintenance qui porte sur une base installée de licences ILOG de plus en plus large et de l¹activité de conseil. La marge brute de la période a atteint 81% contre 83% l¹année précédente du fait d¹une baisse de la part dans le chiffre d¹affaires des ventes de licences, activité à forte marge, au profit des ventes de prestations de conseil, activité à marge plus faible.

Dépenses opérationnelles
Les frais de marketing et les frais commerciaux ont augmenté de 4% pour le semestre clos le 31 décembre 2002 par rapport au même semestre de l¹exercice précédent. Les dépenses de recherche et de développement de la période, nettes de toutes subventions, ont augmenté de 16% par rapport à la même période l’an passé, en raison du renforcement de plus de 10% de l¹euro face au dollar, de l¹augmentation de l¹effectif et de la révision annuelle des salaires. Les frais généraux et administratifs pour le semestre clos le 31 décembre 2002 ont augmenté de 21% par rapport à la même période l’an passé pour les mêmes raisons.

Autres produits et (frais)
Les produits financiers nets et les autres produits (charges) du semestre clos le 31 décembre 2002 indiquent une perte nette de 72 000 dollars, contre un gain net de 112 000 dollars pour la même période l’an passé. Cette variation résulte de l¹impact du taux de change sur les comptes intra groupe et les disponibilités lors de la conversion en dollar.

Impôts
La charge d¹impôt du semestre clos le 31 décembre 2002 a été de 561 000 dollars contre 512 000 à la même période de l¹année passée. Cette charge d¹impôt provient principalement des retenues à la source et des profits réalisés par les filiales asiatiques.

Bilan et flux de trésorerie

Les disponibilités et les valeurs mobilières de placement s¹élèvent à 28,8 millions de dollars au 31 décembre 2002 contre 31,4 millions de dollars au 30 juin 2002, cette diminution est due principalement à la perte opérationnelle du semestre. Le délai de recouvrement des comptes clients est passé de 83 jours au 30 juin 2002 à 81 jours au 31 décembre 2002. Les produits constatés d¹avance s¹élèvent à 9,7 millions de dollars au 31 décembre 2002 contre 10,5 millions de dollars au 30 juin 2002 du fait de la saisonnalité des facturations de maintenance.

Les capitaux propres sont passés de 35,9 millions de dollars au 30 juin 2002 à 35,6 millions de dollars au 31 décembre 2002 en raison de la perte opérationnelle du semestre principalement contrebalancée par l¹effet de la variation du taux de change sur les disponibilités et équivalents. Au 31 décembre 2002, le nombre total d¹actions émises par la Société est 16 767 000 contre 16 671 000 au 30 juin 2002.

Principes comptables

Les états financiers de la société sont établis en conformité avec les principes comptables généralement admis aux Etats-Unis (US GAAP).

ILOG est une marque commerciale déposée par ILOG. ILOG Rules, JRules, ODF et JTGO sont des marques déposées d¹ILOG. mySAP est une marque déposée de SAP AG. Tous les autres produits et noms de sociétés cités sont des marques commerciales ou des marques déposées par leurs sociétés respectives.

Contacts :
Roger Friedberger, ILOG
+1-650-567-8115 (USA)
+33-1 49 08 35 74 (Europe)

Jérôme Arnaud, ILOG
+33-1 49 08 35 16 (Europe)
– ou –
Taylor Rafferty Associates
+1-212-889-4350 (USA)
+44-207-936-0400 (Europe)

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES