L’Institut d’Expertise et de Formation au Viager (IEFV) lance son premier baromètre

0
9

L’Institut d’Expertise et de Formation au Viager (IEFV) a été créé en 2014 par Renée Costes Viager afin de promouvoir le développement du secteur. L’IEFV se consacre d’une part à la recherche juridique, financière et fiscale sur le viager et d’autre part à la formation. Dans le cadre de ses travaux, et à partir des statistiques de la base de données de Renée Costes Viager, le N°1 du Viager en France, l’Institut a élaboré un outil riche d’enseignements.

Les grands indicateurs du marché

Incontestablement, le viager est un marché qui reste encore un secteur de niche. Ainsi, ce marché enregistre chaque année 5 000 transactions, soit 0,5 % des ventes immobilières. Pour autant, en croissance chaque année de 5 %, il semble que ce type de transaction connaisse désormais un regain d’intérêt pour les investisseurs. Parmi les grands indicateurs du secteur, on note enfin que l’âge moyen des vendeurs est de 74 ans et que sur le nombre d’opérations réalisées, un tiers sont intrafamiliales et les deux autres tiers intermédiés.

Typologie des biens vendus

Les zones les plus dynamiques sur le marché du viager sont les régions Ile de France (40 % des opérations) et la Côte d’Azur (25 % des transactions). Les 35 % restant étant répartis dans les autres régions avec 12 % des opérations concentrées dans les grandes métropoles. Au niveau des biens, 90 % des ventes sont effectuées en viager occupé et 56 % des transactions concernent des maisons. On note enfin que le montant de la rente viagère moyenne est de 715 euros par mois.

Typologie et motivations des vendeurs

Plus de la moitié des transactions (51 %) concernent les crédirentiers âgés entre 75 et 85 ans, ils sont suivis des plus de 85 ans pour 20%, des 70/75 ans pour 19 % et enfin des moins de 70 ans pour 11 %

En termes de motivations, 46 % des crédirentiers souhaitent principalement améliorer la solvabilité et la protection familiale. Grace au viager, ils bénéficient d’un complément de retraite et protège également leur conjoint. La rente est, en effet, réversible en faveur du conjoint survivant, et ce en totalité, gratuitement et sans conditions.

20 % évoquent une recherche de bien-être. A un certain âge, ils souhaitent bénéficier d’un certain confort et pouvoir partir plus souvent en voyage ou en thalassothérapie par exemple.

19 % d’entre eux s’orientent vers une donation. Vendre en viager leur permet d’aider leurs enfants de leur vivant quand ces derniers en ont le plus besoin (pour acheter un appartement, rembourser un prêt…) en leur transmettant le montant du bouquet. Enfin, 15% des crédirentiers déclarent vendre en viager pour rénover ou adapter leur logement.

Au niveau de l’impact de l’opération, les revenus des crédirentiers s’apprécient en moyenne de 50 % principalement grâce à la rente qu’ils perçoivent et leur patrimoine financier de 150 % par rapport au revenu et patrimoine médian des retraités français, grâce au bouquet reçu lors de la vente de leur bien.

Typologie des investisseurs

Il est important de constater que la tranche d’âge des investisseurs qui privilégient ce placement se situe autour de 40 à 50 ans. Ce sont majoritairement des couples (à hauteur de 70%).

La rentabilité annuelle de l’investissement réalisé avoisine les 6 à 8 % sur une période longue donc bien supérieure aux placements traditionnels comme l’assurance vie avec 2 %, l’investissement dans l’ancien locatif avec 4,5 % ou les placements Sellier avec 3 %.

Pour Stanley Nahon, Président de l’Institut d’Expertise et de Formation au Viager, « C’est une grande fierté pour nous de présenter cette première édition du baromètre IEFV du viager. Ce dernier démontre que ce placement souvent méconnu continue de se développer chaque année en raison de son attractivité pour les investisseurs et des réponses qu’apporte le viager aux crédirentiers en recherche de solutions pour améliorer leur confort de vie et leur protection. »

A propos

L’Institut d’Expertise et de Formation au Viager (IEFV) a été créé en 2014 par Renée Costes Viager afin de promouvoir le développement du secteur. L’IEFV se consacre d’une part à la recherche juridique, financière et fiscale sur le viager et d’autre part à la formation. L’Institut d’Expertise et de Formation au Viager (IEFV) favorise ainsi la bonne insertion des collaborateurs du Cabinet Renée Costes Viager et leur épanouissement professionnel. Il leur permet de s’immerger dans l’univers du viager (compréhension, calculs, terrain…) et d’actualiser chaque année leurs connaissances afin de toujours mieux accompagner leurs clients. Le Groupe Renée Costes Viager est le N°1 du viager en France. Il accompagne près d’un millier de transactions par an et apporte son expertise à des investisseurs institutionnels et des family offices dans leurs investissements viager. Il est notamment opérateur du fonds viager CERTIVIA, un fonds de 150 millions d’euros créé par une dizaine d’investisseurs institutionnels.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici