EduBourseActualitésEquant annonce son chiffre d'affaires pour le quatrième trimestre et pour l'ensemble...

Equant annonce son chiffre d’affaires pour le quatrième trimestre et pour l’ensemble de l’année 2002

Le Chiffre d’affaires et l’EBITDA sont supérieurs au consensus des analystes.
Une intégration réussie, fortement génératrice de cash flow.
Un free cash flow positif en base annuelle.

La prise de commandes des services de réseaux (network services) s’élève à 2,1 milliards de $ en 2002.
Le chiffre d’affaires direct des services de réseaux (network services) est en hausse de 6% sur l’année.
Le chiffre d’affaires du quatrième trimestre progresse de 3% à 769 millions de $.
Sur l’ensemble de l’année, l’EBITDA dépassera l’indication de 180 millions de $ annoncé précédemment.
La position de trésorerie s’est améliorée de 71 millions de $ sur l’année.

Equant (New York Stock Exchange: ENT, Euronext Paris: EQU) publie aujourd’hui ses indicateurs financiers clés pour le quatrième trimestre et pour l’ensemble de l’année 2002.

Commentant les résultats d’Equant, Didier Delepine, Président Directeur Général, a déclaré: “L’année 2002 a été placée sous le signe d’important accomplissements pour Equant dans un contexte économique déprimé. Alors que beaucoup doutaient du succès d’une fusion dans le secteur des télécommunications, l’intégration de nos deux sociétés a effectivement été couronnée de succès. L’EBITDA s’est amélioré de quelques 200 millions de $ et la rigueur de gestion dont nous avons fait preuve nous a permis d’atteindre une trésorerie s’élevant à 444 millions de $ à la fin de l’année.

“Nous avons atteint, et même dépassé, nos objectifs de satisfaction client mis en place dans le cadre de l’intégration, et les enquêtes externes indépendantes confirment notre position de leader de l’industrie.

“Grâce aux effets de saisonnalité, nous avons constaté une amélioration des commandes de services de réseaux (network services) au quatrième trimestre, qui progressent de 19% par rapport aux niveaux des trois trimestres précédents. En dépit de la faiblesse de l’ensemble de l’économie, nous avons continué à gagner de nouveaux clients et avons observé des signes attestant d’un environnement de prix plus rationnel que par le passé.

“Le chiffre d’affaires de chaque segment d’activité est en progression séquentielle ce trimestre. Et, sur l’ensemble de l’exercice, le chiffre d’affaires direct des services de réseaux (network services) est en hausse de 6%. De plus, les services d’intégration ont connu un rebond sur le second semestre de l’année. Nous avons continué à développer nos canaux de distribution indirects au cours de l’année 2002 et avons mis en place des partenariats avec China Netcom et Japan Telecom. Nous comptons pleinement sur une contribution positive à notre chiffre d’affaires de ces partenariats et d’autres nouveaux canaux de distribution cette année, ce qui compensera certaines des baisses attendues du côté de nos partenariats arrivés à maturité. Nous avons renouvelé nos accords avec Sprint aux Etats-Unis et nous allons continuer à développer nos relations existantes.

“Lorsque nous nous projetons en 2003, nous constatons que nous avons désormais confirmé notre position de leadership dans les solutions IP VPN mondiales, un service indispensable aux clients multinationaux. Bien que la baisse du marché des technologies de l’information et des solutions de communication se soit ralentie, il n’est pas prévu de croissance soutenue de ce marché cette année. Nous devons donc rester vigilants dans la gestion de nos coûts et de nos dépenses d’investissements. La croissance des services de réseaux (network services) et des services d’intégration sera en grande partie compensée par des baisses significatives du chiffre d’affaires provenant de SITA. Cette baisse est principalement dû à l’expiration des accords portant sur deux années de chiffre d’affaires minimum garanti. Par conséquent, sans une amélioration soutenue de l’économie mondiale, nous anticipons un chiffre d’affaires total essentiellement stable en 2003. Grâce à l’attention que nous portons au contrôle des coûts, à la gestion de la trésorerie et grâce à notre modèle de dépenses d’investissements réalisées “just in time”, nous prévoyons une amélioration significative de l’EBITDA en 2003 et nous projetons de conserver notre capacité d’autofinancement libre positive (free cash flow positif).”

Chiffre d’affaires

Le chiffre d’affaires total d’Equant s’est élevé à 2 973 millions de $ en 2002, soit une baisse de 3,0% par rapport à l’année pro forma 2001, avec une croissance du chiffre d’affaires direct des services de réseaux (network services) occultée par le recul des autres segments de chiffre d’affaires.

Chiffre d’affaires détaillé (en millions de $):

2002

Réalisé
2001 (3)

Pro Forma
%
2001(4) Réalisé

Network Services (Direct)
1 144,4
1 081,1
5,9
931,4

Network Services (Indirect) (1)
422,7
470,1
(10,1)
327,1

Total Network Services
1 567,1
1 551,2
1,0
1 258,5

Integration Services
453,4
498,9
(9,1)
447,1

Other Services
238,9
284,9
(16,1)
142,3

Contrat SITA
713,7
729,8
(2,2)
542,8

CA Total (2)
2 973,1
3 064,8
(3,0)
2 390,7

Le chiffre d’affaires direct des services de réseaux (network services) est en hausse de 5,9% sur l’exercice 2002, ce qui reflète l’efficacité et la performance de notre force de ventes directes dans un contexte de faible croissance de l’économie mondiale. Le chiffre d’affaires provenant de nos canaux de distribution indirects a cependant baissé de 10,1%, avec des baisses supplémentaires en provenance de Sprint et de Deutsche Telekom, anciens actionnaires de Global One.

Le chiffre d’affaires total des services de réseaux (network services) a progressé de 1,0% en 2002 à 1 567 millions de $, la croissance générée par nos forces de ventes directes ayant plus que compensé la baisse des canaux de distribution indirects. La croissance du chiffre d’affaires des services IP (Internet Protocol) a été soutenue alors que la demande pour les protocoles bas débit a enregistré une baisse. Equant a réalisé un chiffre d’affaires en forte croissance dans les zones d’Europe Centrale et d’Europe de l’Est, ce qui a plus que compensé la baisse enregistrée en Amérique Latine en raison des difficultés économiques de l’Argentine et du Brésil. Les autres zones sont restées essentiellement stables.

La prise de commandes s’établit à 2,1 milliards de $ sur l’ensemble de l’exercice, dont 1,6 milliards de $ pour la partie directe des services de réseaux (network services). Le flux de commandes est, toutefois, un indicateur moins important d’extrapolation du chiffre d’affaires en raison du niveau élevé de renouvellements de contrats accompagnés de réductions de prix significatives. En 2002, les renouvellements ont représenté environ 25% de la prise de commandes directe. A la fin de l’année, Equant avait remporté 64 appels d’offres, d’un montant total estimé à 160 millions de $, auprès de clients issus de Worldcom.

Au cours du quatrième trimestre, Equant a signé 27 contrats avec des groupes internationaux de premier plan, chacun étant évalué à plus de 1 million de $. Les commandes d’une valeur supérieure à 1 million de $ ont compté pour plus de 155 millions de $ dans les commandes engrangées par la force de ventes directes au quatrième trimestre. Les contrats annoncés au cours du trimestre concernent entre autres les entreprises suivantes: SWIFT, Unilever, Allianz Group, et China Shipping.

Le chiffre d’affaires des services d’intégration s’est élevé à 453 millions de $ en 2002, en baisse de 9,1% par rapport à 2001 en données pro forma. Bien qu’une inversion de tendance ait eu lieu au second semestre de l’année, le chiffre d’affaires reste impacté par la faiblesse de l’ensemble de l’économie.

Le chiffre d’affaires du contrat SITA pour 2002 s’élève à 714 millions de $, soit une baisse de 2,2% par rapport à l’année 2001 en données pro forma. Ce recul reflète la baisse de prix effective en juillet 2002, en ligne avec les accords conclus lors de la transaction avec France Télécom. Cette baisse est atténuée par la résolution de plusieurs éléments d’ordre contractuel remontant à juillet 2001. En données historiques, le chiffre d’affaires de SITA pour 2002 aurait baissé d’environ 4% par rapport au chiffre d’affaires 2001 en données pro forma.

La diminution du chiffre d’affaires des autres activités (other services) sur l’exercice 2002 reflète la réduction planifiée du chiffre d’affaires de l’activité de voix commutée et des redevances plus faibles enregistrées au premier semestre, conséquence de la modification des accords conclus avec France Télécom Transpac. Ces accords, qui ont pris effet à partir du second semestre 2001, sont venus modifier les accords de développement de produits.

Le chiffre d’affaires issu du groupe France Télécom, inclut ci-dessus, s’élève à 296 millions de $ sur l’ensemble de l’année.

Le chiffre d’affaires total d’Equant a progressé de 2,8% à 769 millions de $ au quatrième trimestre 2002. La progression du chiffre d’affaires direct des services de réseaux (network services), du chiffre d’affaires des services d’intégration et du chiffre d’affaires de SITA a compensé le recul du chiffre d’affaires indirect des services de réseaux (network services) et du chiffre d’affaires des autres activités (other services).

Chiffre d’affaires détaillé (en millions de $):
T4 02

Réalisé
T4 01

Réalisé

%

Network Services (Direct)
289,3
287,8
0,5

Network Services (Indirect) (1)
106,7
113,7
(6,2)

Total Network Services
396,0
401,5
(1,4)

Integration Services
123,6
108,5
13,9

Other Services
60,2
67,4
(10,7)

Contrat SITA
188,7
170,1
10,9

CA Total
768,5
747,5
2,8

Le chiffre d’affaires des services de réseaux (network services) a baissé de 1,4% à 396 millions de $ au quatrième trimestre 2002, la poursuite du recul des canaux de distribution indirects ayant occulté la progression du côté des forces de ventes directes de la société.

Le chiffre d’affaires des services d’intégration a progressé de 13,9% à 124 millions de $ ce trimestre, reflétant le second trimestre consécutif de croissance du chiffre d’affaires des recettes de réalisation. L’augmentation de ce chiffre d’affaires durant le second semestre de l’exercice résulte de l’effort particulier mis sur les ventes et de l’effet de saisonnalité, traditionnellement positif.

Le chiffre d’affaires du contrat SITA a atteint 189 millions de $ ce trimestre, soit une progression de 10,9% comparé au quatrième trimestre 2001. Cette augmentation résulte principalement de la résolution de plusieurs questions contractuelles remontant à juillet 2001, qui fait plus que compenser l’impact de la révision de prix et du chiffre d’affaires minimum garanti effective en juillet 2002. En tendance réelle, le chiffre d’affaires du trimestre aurait baissé d’environ 9% par rapport au quatrième trimestre 2001.

Le chiffre d’affaires issu du groupe France Télécom, inclut ci-dessus, s’élève à 81 millions de $ au quatrième trimestre.

Notes:

(1) Network Services (Indirect) fait référence aux ventes réalisées au travers de Radianz, Deutsche Telekom, Sprint, France Télécom Transpac et d’autres canaux de distribution.
(2) Equant a vendu sa division Application Services en octobre 2001. Ses résultats ont, par conséquent, été exclus des données réalisé et pro forma 2001.
(3) Le chiffre d’affaires pro forma a été préparé, lorsque l’information était disponible, comme si la transaction avec France Télécom, incluant l’acquisition de Global One, avait eu lieu le 1er janvier 2001.
(4) Le chiffre d’affaires réalisé comprend 6 mois de l’entité Equant non fusionnée et 6 mois des entités Equant et Global One combinées.
(5) EBITDA: résultat avant charges financières, impôts, plan d’actionnariat, charges exceptionnelles, et amortissements.
(6) La capacité d’autofinancement libre représente la variation nette du solde de trésorerie, aucune opération d’investissement n’a eu lieu pendant l’année.

Equant tiendra une conférence téléphonique destinée aux investisseurs le 29 janvier 2003 à 17h30 (CET). Vous pouvez accéder à cette conférence en vous connectant sur le site internet d’Equant (www.equant.com) ou bien en composant le +1 913 981 5559 (USA) ou le + 44 20 7984 7572 (GB).

A propos d’Equant

Equant (New York Stock Exchange: ENT) (Euronext Paris: EQU) est largement reconnu comme leader dans le domaine des services de réseaux internationaux IP et données et des services d’intégration globaux, destinés aux multinationales. Equant exploite un réseau sans couture de transmission de données dont la couverture est inégalée, reliant les principaux centres d’affaires dans 220 pays et territoires, avec des services locaux d’assistance dans 191 pays et territoires. Forte de plus de 50 ans d’expérience dans la communication de données, Equant sert plusieurs milliers des entreprises internationales de premier rang grâce à un portefeuille de services de gestion de réseau le plus complet du marché, notamment grâce au produit phare du marché, l’IP VPN, utilisé par plus de 700 multinationales au 31 décembre 2002. Filiale du groupe France Télécom, Equant a été élu meilleur opérateur mondial 2002 lors de la remise des prix de World Communication et est en tête des enquêtes de satisfaction menées par l’industrie auprès des entreprises utilisatrices.

###

Ce qui suit peut contenir des projections ou d’autres déclarations portant sur l’avenir concernant Equant qui impliquent des risques et des incertitudes. Les lecteurs sont avertis que ces déclarations sont seulement des prédictions et pourraient différer matériellement des résultats ou évènements réels futurs. Les lecteurs sont invités à se référer aux documents communiqués par Equant à la SEC, et plus particulièrement le plus récent Formulaire 20-F, qui identifie les facteurs de risques importants qui pourraient faire que les résultats réels diffèrent de ceux contenus dans les déclarations portant sur l’avenir, y compris, parmi d’autres, les risques inhérents aux pertes d’exploitation historiques d’Equant, à l’imprévisibilité de la croissance sur les marchés d’Equant, au changement technologique, à l’évolution des restrictions réglementaires, aux opérations internationales d’Equant, à la dépendance vis-à-vis des fournisseurs, aux questions de sécurité des réseaux, à la concurrence, à la volatilité du cours de l’action Equant et aux risques relatifs à la combinaison avec Global One. Toutes les déclarations portant sur l’avenir sont basées sur l’information dont Equant dispose à la date présente, et Equant n’assume aucune obligation de mise à jour de ces déclarations.

Equant Relations Presse

Amérique du Nord et Latine
Fredric Emmert
+1 703 689 6010
[email protected]
Europe
Frédéric Gielec
+33 1 46 46 21 89
[email protected]
Asie-Pacifique Australasie
Shirley Ng
+65 6335 6730
[email protected]

Equant Relations avec les investisseurs

Siège
Jim Armstrong
+1 678 346 3754
[email protected]
Europe
Ashley Rayfield
+44 208 321 4581
[email protected]
France
Isabelle Guibert
+33 1 46 46 99 53
[email protected]

Groupe France Télécom

Nilou du Castel
+33 1 44 44 93 93
[email protected]
Caroline Chaize
+33 1 44 44 93 93
[email protected]

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES