EduBourseActualitésAir Liquide - Chiffre d'affaires consolidé 2002

Air Liquide – Chiffre d’affaires consolidé 2002

Commentant la publication du chiffre d’affaires de l’année 2002, Benoît Potier, Président du Directoire d’Air Liquide a déclaré :

« Le chiffre d’affaires de l’année 2002 s’élève à 7 900 millions d’euros, sensiblement égal à données comparables à celui de 2001, après retraitement des effets de change (295 millions d’euros) et de gaz naturel (153 millions d’euros). Ces chiffres traduisent la capacité de croissance régulière des gaz industriels et médicaux, la qualité de nos positions sur le marché mondial et notre avance technologique et commerciale sur les segments de marchés présentant des opportunités de croissance. Nous avons ainsi pu améliorer notre activité tout au long de l’année.
Le chiffre d’affaires consolidé enregistre, sur le 4ème trimestre 2002, une hausse de +3,7%, à données comparables. Dans les activités Gaz et Services, sur ces bases, ce trimestre est en croissance de +4,6%, une bonne performance compte tenu de l’environnement économique mondial actuel. Sur le trimestre, toutes nos activités Gaz et Services sont en croissance, à données comparables, par rapport au 4ème trimestre 2001.
Au-delà du chiffre d’affaires réalisé au cours de l’année, nos principaux clients ont d’ores et déjà engagé des investissements préparant le futur, notamment dans le raffinage (Amérique du Nord et Europe), la chimie (Europe et Asie) mais aussi l’électronique (Europe et Asie). Pour les accompagner, nous avons signé au cours de l’année d’importants contrats long terme qui représentent 40% de l’ensemble des investissements décidés en 2002, sur un total de 1 100 millions d’euros. Associés aux nouveaux contrats en cours de négociation pour 2003, ils nous permettront d’assurer durablement le développement du Groupe.
Enfin, je voudrais rappeler que, depuis plusieurs années, le Groupe s’est engagé dans un programme d’efficacité et de gestion rigoureuse de ses grands équilibres financiers. Ceci devrait conduire, sur l’année 2002, à une nouvelle amélioration de nos marges opérationnelles et à un résultat net équivalent à celui de 2001, tout en maintenant un bilan très solide.
Le Groupe dispose donc de réels atouts et d’une vraie capacité d’innovation pour poursuivre en 2003, dans un environnement économique et géopolitique qui demeure incertain, une progression de ses activités et de ses résultats. »

Au-delà de la comparaison des chiffres publiés, les informations financières sont fournies à données comparables, hors change, gaz naturel et périmètre. Les gaz industriels et médicaux ne s’exportant pas, l’impact des variations monétaires sur les niveaux d’activité et de résultat est limité à la conversion des états financiers de nos filiales étrangères en euros. Par ailleurs, les variations de coût du gaz naturel sont répercutées à nos clients à travers des clauses d’indexation. Dans l’analyse par activités et par zones géographiques, les chiffres sont présentés hors change et gaz naturel mais intègrent le périmètre qui reflète la gestion normale des opérations.

en millions d’euros 2001 2002 Variation faciale hors change et gaz naturel à données comparables
Grande Industrie 446,3 477,7 + 8,0%
Electronique 183,3 197,2 + 16,4%
Clients Industriels 829,5 782,4 + 0,0%
Santé 308,4 306,6 + 4,4%
Total Gaz et Services 1767,5 1763,9 – 0,2% + 4,5% + 4,6%
Activités associées 311,9 303,6 -1,2%
TOTAL 2079,4 2067,5 – 0,6% + 3,6% + 3,7%

Ensemble de l’année 2002 :

en millions d’euros 2001 2002 Variation faciale hors change et gaz naturel à données comparables
Grande Industrie 2006,5 1821,0 + 2,3%
Electronique 861,3 734,1 – 10,2%
Clients Industriels 3233,7 3154,4 + 1,4%
Santé 1155,2 1177,5 + 5,7%
Total Gaz et Services 7256,7 6887,0 – 5,1% + 1,0% + 0,3%
Activités associées 1 071,6 1 013,4 – 4,7%
TOTAL 8328,3 7900,4 – 5,1% + 0,2% – 0,5%

La totalité des variations figure dans l’annexe.

Au 31 décembre 2002, le chiffre d’affaires consolidé tient compte des éléments suivants :

· Comparés à 2001, les cours du gaz naturel ont été en hausse au 4ème trimestre notamment en Amérique du Nord, ce qui a un effet positif (+1,4%) sur le trimestre. En moyenne sur l’année 2002, le prix du gaz naturel reste inférieur à 2001, ce qui a un impact négatif sur la comparaison du chiffre d’affaires annuel (-1,8%) et représente 153 millions d’euros.
· L’effet change au 4ème trimestre (-5,6%) s’est légèrement accentué en valeur, compte tenu du maintien de l’appréciation de l’euro par rapport au dollar depuis le mois de juin, et, dans une moindre mesure, de la dépréciation du yen. L’impact de change a été principalement enregistré au cours du 2ème semestre et représente 295 millions d’euros sur l’année. Il comprend les effets des variations monétaires en Amérique du Sud.
· Sur le 4ème trimestre, en raison d’une modification de périmètre de consolidation aux Etats Unis, l’effet périmètre est neutre (-0,1%). Sur l’année, cet effet est légèrement positif (+0,7%), la cession de l’activité GPL en France ayant été totalement compensée par des acquisitions, dont les actifs de Messer (Brésil, Argentine, Afrique du Sud, Trinidad et Tobago et Canada).

1- GAZ ET SERVICES
Sur le 4ème trimestre, le chiffre d’affaires Gaz et Services est en hausse de +4,6%, à données comparables. La tendance positive enregistrée au 3ème trimestre s’est donc poursuivie. Compte tenu de cette évolution positive, le chiffre d’affaires sur 12 mois enregistre une légère croissance (+0,3%).

2002/2001
Variation faciale dont effet
change dont effet gaz naturel dont effet périmètre Variation hors change, périmètre et gaz naturel
4ème trimestre – 0,2% – 6,3% + 1,6% – 0,1% + 4,6%
Sur 12 mois 5,1% – 4,0% – 2,1% + 0,7% + 0,3%

–>Par activité

· L’activité Grande Industrie enregistre une croissance hors change et gaz naturel de +8,0% sur le 4ème trimestre et de +2,3% sur l’année :

– Pour les gaz de l’air, la croissance de nos volumes d’oxygène sur l’année a été notamment liée à la bonne marche de la chimie aux Etats-Unis, à des contrats de gazéification de résidus pétroliers en Italie, à la sidérurgie en Europe. Pour l’azote, les volumes sont en croissance en Europe et en légère décroissance aux Etats-Unis. Au 4ème trimestre, nous avons consolidé les activités acquises de Messer à Trinidad et Tobago et avons ainsi pris pied sur un nouveau bassin industriel riche en gaz naturel.
– Pour les gaz de synthèse et le monoxyde de carbone, la forte hausse des volumes est liée au démarrage de contrats en Asie et en Europe dans les nouveaux marchés de la chimie.
– Pour l’hydrogène, dans le raffinage et l’environnement, la croissance reste soutenue en Europe, en Asie et aux Etats-Unis.
– Les ventes d’énergie sont en baisse sur le trimestre, en raison de l’utilisation pour nos propres besoins de l’électricité produite aux Etats-Unis (« wheeling »). En Europe, cette activité est en croissance sur le trimestre.

· L’Electronique enregistre une croissance hors change de +16,4% sur le 4ème trimestre et une baisse de -10,2% hors change sur l’année. Après le net ralentissement du début d’année, notamment dans les ventes d’équipements, les deux derniers trimestres marquent une tendance positive. Sur l’année, cette activité, hors équipements, est en croissance de +5,2% hors change.

– Pour les gaz vecteurs, dont la croissance est régulière, le chiffre d’affaires a évolué régulièrement de manière positive étant proche, au 4ème trimestre, de ses meilleurs niveaux.
– Pour les gaz spéciaux, davantage liés au niveau de production des semi-conducteurs, le chiffre d’affaires du 4ème trimestre s’est maintenu au même niveau que le 3ème trimestre.
– Pour les ventes d’équipements liées au développement des capacités de production, après le net ralentissement du début de l’année, le 4ème trimestre a bénéficié de nouveaux investissements en France et de meilleures facturations au Japon.

· L’évolution hors effet de change de l’activité Clients Industriels est stable (+0%) sur le 4ème trimestre et en hausse de +1,4% sur l’année

– Au cours de ce dernier trimestre, les prix sont restés bien orientés. L’activité de gaz liquides est restée pratiquement au niveau atteint au 3ème trimestre. Les activités on-site et les services enregistrent une croissance soutenue. Les volumes de gaz conditionnés sont pratiquement stables. L’activité installations et matériels est en baisse au 4ème trimestre.

– Par zone géographique, l’activité est en croissance en Europe (hors France) et en Asie (hors Japon) sur le 4ème trimestre, comme sur l’année 2002. En France, l’activité est stable, hors cession du GPL. Les Amériques sont globalement stables, avec une bonne performance de l’Amérique du Sud. Le Japon, en baisse, montre des signes de stabilisation.

· Les ventes dans la Santé enregistrent une croissance de +4,4% hors change par rapport à un 4ème trimestre 2001 qui avait été très fort, et de +5,7% sur l’année, hors change.

-Les gaz et les services pour les hôpitaux montrent une croissance soutenue en 2002 (+4%), notamment en Europe et en France, grâce au développement des nouveaux produits lancés en début d’année et des installations dans les hôpitaux.
-Les soins à domicile connaissent une bonne progression sur 12 mois (+7%), avec une meilleure performance en Europe et en France.
-Les produits et les services d’hygiène maintiennent leur bon rythme de croissance (+15% sur l’année), en particulier en France et en Italie, grâce aux services de désinfection d’équipements médicaux.

Les services, hors énergie, ont poursuivi leur développement au 4ème trimestre. Sur 12 mois, les ventes de services dans les domaines de la Santé et de l’Industrie progressent de +8,7% hors change. Au 31 décembre 2002, le poids des services dans le chiffre d’affaires Gaz et Services est de 18,2%.

–> Par zone géographique

· En France, hors effet du gaz naturel, l’activité est en hausse de +5,6% sur le 4ème trimestre et en baisse de –0,6% sur l’année (+1,5% hors cession de l’activité GPL). Cette bonne performance sur le 4e trimestre est notamment liée aux ventes d’équipements électroniques, à l’accélération de la Grande Industrie tirée par les ventes à la sidérurgie et à la poursuite de la progression de la Santé tout au long de l’année.

· En Europe (hors France), le chiffre d’affaires, en hausse de +7,4% sur le trimestre hors change et gaz naturel, confirme les signes positifs enregistrés au cours du 3ème trimestre. Sur l’année la croissance de l’Europe est de +5,0% sur les mêmes bases. La Grande Industrie, tirée par les ventes d’hydrogène, et la Santé réalisent les meilleures performances. L’Italie, l’Espagne et l’Allemagne connaissent les plus fortes croissances.

· En zone Amériques, l’évolution des ventes, hors change et gaz naturel, enregistre une variation de +1,1% au 4ème trimestre, et de -0,1% en 2002. Cette évolution tient compte de l’effet du « wheeling » aux Etats-Unis. Hors cet effet, la croissance dans cette zone aurait été de +3,5% sur le trimestre et de +1,7% sur l’année. Aux Etats-Unis, la consommation d’oxygène pour les clients de la Chimie s’est consolidée au cours du dernier trimestre. En Amérique du Sud, le niveau d’activité est bon, notamment en Argentine et au Chili où nous avons démarré une nouvelle unité au 4ème trimestre.

· En Asie-Pacifique, l’activité fait apparaître une évolution hors change et gaz naturel de +2,8% sur le trimestre et de -4,7% sur l’année. Globalement, cette croissance au dernier trimestre provient d’une bonne tenue de la Grande Industrie en Corée et en Thaïlande, de l’Electronique au Japon et de l’Australie. Hors Japon, le chiffre d’affaires hors change et gaz naturel réalisé au 4ème trimestre et sur 12 mois est en progression respectivement de +0,8% et de +3,0%.
Japan Air Gases, dont le capital est détenu à hauteur de 55% par Air Liquide et de 45% par BOC, sera consolidée par intégration globale dans les comptes d’Air Liquide à compter du 1er janvier 2003. La création de cette nouvelle filiale permet à Air Liquide de renforcer ses positions en Asie tout en y améliorant sa profitabilité.

2 – ACTIVITES ASSOCIEES

· Le Groupe AL Welding connaît, sur le 4ème trimestre, une progression de +2,2% hors change. Cette amélioration comprend un effet de périmètre positif en France. Hors cet effet, la tendance de l’activité est plutôt modérée. Sur l’année, l’activité du Groupe AL Welding a progressé de +2,5% hors change.

· Le niveau des ventes d’Ingénierie et Construction à des tiers est en baisse sur le 4ème trimestre (-13% hors change). Au 31 décembre 2002, le niveau de facturation de 210 millions d’euros est en baisse de -26% hors change, reflétant une activité plus tournée vers les projets d’investissements du Groupe.

· Les autres activités (chimie et plongée) sont en hausse au 4ème trimestre et sur 12 mois. Sur l’année, la Chimie maintient une croissance régulière (+4,2% hors change). La Plongée est stable (+0,5% hors change) avec une hausse de l’activité en France et en Europe et une décroissance aux Etats-Unis et en Asie.

3- DEVELOPPEMENT GEOGRAPHIQUE

L’année 2002 a été l’occasion pour le Groupe de franchir de nouvelles étapes dans toutes ses activités et dans de nombreux pays : au Canada, au Brésil, au Chili, en Pologne, au Japon, en Corée, en Chine et en Afrique du Sud. 2002 aura également permis au Groupe de s’implanter dans de nouvelles régions du monde comme le Moyen-Orient (Egypte) ou l’Amérique Centrale (Trinidad et Tobago).

4- TECHNOLOGIE ET INNOVATION

En 2002, nous avons franchi de nouvelles étapes dans le développement de nos technologies avec notamment :

· dans l’hydrogène, la mise au point d’une pile à combustible pour l’expédition polaire de l’explorateur Jean-Louis Etienne (Polar Observer), la signature d’un protocole de recherche commun entre Air Liquide et le CEA sur la pile à combustible, un accord de partenariat entre le Groupe et Vandenborre Technologies pour la production d’hydrogène on site

· dans l’électronique, l’achat d’Intega, société allemande d’équipements de distribution de fluides ultra-purs pour la fabrication de semi-conducteurs

· dans la santé, l’obtention de l’autorisation de mise sur le marché de Kinox en France, gaz médical pour le traitement de l’hypertension artérielle pulmonaire

A l’occasion des 100 ans d’Air Liquide, un Concours de l’Innovation a été organisé dans les 65 pays où le Groupe est présent. 14 innovations choisies parmi 331 dossiers ont été primées, attestant de la capacité créative et innovatrice des équipes.

5- CALENDRIER FINANCIER 2003

Air Liquide vous informe des principales dates de l’agenda financier de l’année 2003 :

· Résultats 2002 : Mercredi 26 février
· Chiffre d’affaires du premier trimestre 2003 Mardi 29 avril
· Assemblée Générale Jeudi 15 mai
· Chiffre d’affaires du premier semestre 2003 Lundi 28 juillet
· Résultats du premier semestre 2003 Lundi 8 septembre
· Chiffre d’affaires du troisième trimestre 2003 Mercredi 28 octobre

********************

Leader mondial avec une présence dans 65 pays, Air Liquide fournit des gaz industriels et médicaux et des services associés. Grâce à des solutions innovantes s’appuyant sur des technologies sans cesse renouvelées, Air Liquide contribue à la fabrication de nombreux produits de la vie quotidienne et à la préservation de la vie.
Créée en 1902, Air Liquide, qui compte 30 800 collaborateurs, développe avec ses actionnaires des relations de confiance et de transparence, dans le respect des principes de gouvernement d’entreprise. Depuis la publication des premiers comptes consolidés en 1971,le Groupe a maintenu une croissance régulière de ses résultats. En 2002, son chiffre d’affaires s’est élevé à 7 900 millions d’euros dont plus de 80% hors de France. Air Liquide est cotée à la Bourse de Paris et membre des indices Cac 40 et Eurostoxx 50 (code Euroclear 12 007).

Pour tout renseignement complémentaire, veuillez contacter :
Relations Investisseurs Direction de la Communication
Matthieu Baumgartner : 01 40 62 55 19 Dominique Maire : 01 40 62 53 56
Thomas Carson : 01 40 62 55 41 Joëlle Ambon : 01 40 62 51 31

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES