EduBourseActualitésPSA - 2002: Objectifs atteints - Marge opérationnelle en hausse de 9,8%

PSA – 2002: Objectifs atteints – Marge opérationnelle en hausse de 9,8%

2002 : Les points marquants

Présentant les résultats de l’exercice 2002, le Président du Directoire, Jean-Martin Folz, a mis en évidence les points marquants suivants :

– La nouvelle progression des parts de marché de Peugeot et Citroën en Europe occidentale (voitures particulières et véhicules utilitaires légers), de 15 à 15,5 % ;
– L’expansion du groupe en dehors d’Europe de l’Ouest, avec 710 500 unités (+ 21 %), représentant pour la première fois plus de 20 % des ventes totales ;
– Le succès des lancements des Citroën C3 et C8 et des Peugeot 807, 307 SW et 206 SW, la forte progression de ventes de Peugeot 307 et le maintien à haut niveau des performances de Peugeot 206 et Citroën Picasso ;
– Les marges commerciales en progrès, malgré la pression concurrentielle ;
– La poursuite de la réduction des coûts de production (773 millions d’euros) ;
– Les objectifs atteints, avec une marge opérationnelle automobile de 5 % et une marge opérationnelle consolidée de 2 913 millions d’euros (5,4 % du chiffre d’affaires);
– L’importance des cash-flows disponibles après investissements (1 771 millions d’euros) ;
– Le retour à une position financière nette positive (+ 594 millions d’euros, contre – 511 millions d’euros à fin 2001) pour les activités industrielles et commerciales du Groupe.

2002 : Les chiffres

Chiffre d’affaires

Le chiffre d’affaires consolidé de l’année 2002 s’établit à 54 436 millions d’euros, en augmentation de 5,4 % par rapport à celui de 2001.

Le chiffre d’affaires réalisé au titre de l’activité automobile, à 43 951 millions d’euros, est en hausse de 5,8 % par rapport à 2001. Cette évolution résulte de la progression de 4,3 % des ventes mondiales de voitures Peugeot et Citroën.

Le chiffre d’affaires de l’activité équipement automobile – Faurecia- s’établit à 9 866 millions d’euros, en progression de 2,7 % sur 2001. Hors effets de change et variation du prix des métaux précieux inclus dans les systèmes d’échappement, le chiffre d’affaires est en progression de 9,3 %, à comparer à une production des constructeurs automobiles estimée en baisse de 2 % en Europe.

Le chiffre d’affaires de l’activité transport et logistique – Gefco – ressort à 2 646 millions d’euros, en progression à périmètre comparable de 0,8 % sur 2001.

Le chiffre d’affaires des activités de financement – Banque PSA Finance – atteint 1 700 millions d’euros, en augmentation de 7,1 % par rapport à celui de 2001. Les encours de crédit totaux du groupe Banque PSA Finance s’élèvent à 18 ,7 milliards d’euros à fin décembre 2002, en hausse de 8,6 % par rapport à leur niveau du 31 décembre 2001.

Résultats

La marge opérationnelle consolidée atteint 2 913 millions d’euros, en hausse de 9,8 % sur 2001 et représente 5,4 % du chiffre d’affaires, contre 5,1 % en 2001.

La marge opérationnelle de la division automobile s’élève à 2 183 millions d’euros, en hausse de 9,6 % sur 2001 et représente 5 % du chiffre d’affaires de la division, après 4,8 % en 2001.

La marge opérationnelle de la division financement s’élève à 319 millions d’euros, en progression de 28,6 % sur 2001. Elle représente 1,8 % de l’encours net moyen de crédit, contre 1,6 % pour 2001.

La marge opérationnelle de l’activité de transport et logistique ressort à 134 millions d’euros, en progression de 12,6 % sur celle de 2001. Elle représente 5,1 % du chiffre d’affaires, contre 4,5 % pour 2001.

La marge opérationnelle de l’activité équipement automobile s’établit à 256 millions d’euros, soit 2,6 % du chiffre d’affaires, à comparer à 260 millions d’euros et 2,7 % du chiffre d’affaires en 2001.

Dans le cadre du plan de progrès industriel, une provision de 123 millions d’euros a été constituée au titre de l’extension du programme décidé en 1999 de départs anticipés de salariés âgés en France.

Le résultat net revenant à Peugeot SA s’élève à 1 690 millions d’euros, stable par rapport à celui de 2001. Le résultat 2001 comportait une plus-value exceptionnelle de 139 millions d’euros après impôt sur la cession d’un ensemble immobilier en région parisienne. Le résultat net par action est de 6,65 euros, en hausse de 3,6 % sur le chiffre de 2001 (6,42 euros par action).

Financement

La marge brute d’autofinancement des activités industrielles et commerciales atteint 4 059 millions d’euros, en hausse de 18 % sur celle de 2001 et représente 7,7 % du chiffre d’affaires.

Les investissements industriels, correspondant au programme de lancements de nouveaux modèles et au développement international du groupe, se sont élevés à 2 790 millions d’euros, légèrement inférieurs à ceux de 2001. La maîtrise des investissements résulte de l’efficacité de la politique de plates-formes.

Le programme de rachat d’actions a porté sur 12 231 422 actions au prix moyen de 45,42 euros pour un total de 556 millions d’euros. Au 31 décembre 2002, le groupe détient 15 208 709 actions Peugeot S.A. en portefeuille, représentant 5,87 % du capital.

Au 31 décembre 2002, la position financière nette des sociétés industrielles et commerciales du groupe est positive de 594 millions d’euros, contre un solde négatif de 511 millions d’euros au 31 décembre 2001.

Les capitaux employés s’élèvent au 31 décembre 2002 à 15,4 milliards d’euros, contre 15,7 milliards d’euros à fin 2001. Pour 2002, la rentabilité après impôt des capitaux employés s’inscrit pour le Groupe à 12,4 %, après 11 % en 2001 et pour la division automobile à 16 %, au lieu de 14,4 % en 2001.

2003-2006 : Les perspectives

S’exprimant sur les perspectives d’avenir, Jean-Martin Folz a souligné que la croissance de l’activité et des résultats s’appuiera sur :

– Les réductions de coûts par la poursuite de la stratégie de plates-formes communes et le plan d’amélioration de l’efficacité industrielle du Groupe (plus d’un milliard d’euros à l’horizon 2006) ;
– Les effets à attendre de la politique de coopération qui portera à terme sur près de 20 % de l’activité du Groupe : davantage de projets à ressources constantes, partage des coûts et économies d’échelle ;
– La pertinence des choix technologiques du Groupe : Diesel propre et véhicules hybrides ;
– Le maintien d’un rythme élevé de lancements de nouveaux modèles et le développement de nouveaux concepts automobiles : 25 nouveaux modèles auront été lancés entre 2001 et mi-2005 et le groupe prévoit d’introduire 26 nouveaux modèles entre 2003 et 2006 ;
– L’expansion internationale, notamment en Chine.

Sur cette base, les objectifs à moyen terme du Groupe ont été réaffirmés : 4 millions d’unités vendues en 2006, une marge opérationnelle automobile de 6 % et, pour le Groupe, une rentabilité des capitaux employés de 13,5 % après impôts.

Pour 2003, hors perturbations économiques majeures du fait d’évènements internationaux, le groupe PSA Peugeot Citroën prévoit un marché automobile européen stable (0 à –2 %). Dans ce contexte, le Groupe a pour objectif de vendre 3 350 000 voitures dans le monde, grâce à la montée en puissance de Peugeot 307, Citroën C3 et des nouveaux monospaces et au lancement de plusieurs nouveaux modèles ; l’objectif de marge opérationnelle s’inscrit entre 5 % et 5,2 % du chiffre d’affaires pour la division automobile et entre 3 000 et 3 100 millions d’euros pour la marge opérationnelle consolidée.

PSA PEUGEOT CITROEN

(en nombre de véhicules) 2001 2002
Ventes mondiales 3 132 800 3 267 500
Production mondiale 3 136 300 3 262 100

CHIFFRE D’AFFAIRES CONSOLIDE

(millions d’euros) 2001 2002
Automobile 41 524 43 951
Financement 1 587 1 700
Transport et logistique 2 643 2 646
Equipement automobile 9 611 9 866
Autres activités 976 1 003
Eliminations inter-activités (4 678) (4 730)
Total PSA Peugeot Citroën 51 663 54 436

RESULTATS FINANCIERS CONSOLIDES RESUMES

(millions d’euros) 2001 2002
Chiffre d’affaires 51 663 54 436
Marge opérationnelle 2 652 2 913
Résultat avant impôts des sociétés intégrées 2 647 2 625
Résultat net du groupe 1 681 1 707
Résultat net, part du groupe 1 691 1 690

FINANCEMENT ET SITUATION FINANCIERE

(millions d’euros) 2001 2002
Marge brute d’autofinancement 3 600 4 298
Investissements bruts 2 947 2 802
Situation nette 10 282 10 984
Position financière nette des sociétés industrielles et commerciales (511) 594

PSA PEUGEOT CITROËN

2001 2002
Effectifs inscrits 192 500 198 600

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES