EduBourseActualitésÉtude Anytime/YouGov Plus de 1 Français sur 2 considèrent les...

Étude Anytime/YouGov Plus de 1 Français sur 2 considèrent les démarches administratives comme un frein à l’entrepreneuriat

A quel moment peut-on se considérer comme entrepreneur ? Faut-il disposer d’un compte bancaire dédié aux revenus complémentaires à son emploi principal ? Quels sont les principaux freins rencontrés par les entrepreneurs lors de la création d’une entreprise ?

Ce sont les questions qu’Anytime, FinTech proposant un compte pour les professionnels, les entreprises et les particuliers à l’état d’esprit entrepreneur, a posées à 1006 personnes représentatives de la population.

L’objectif, connaître leur point de vue sur l’entrepreneuriat – des freins rencontrés, à leurs connaissances du milieu bancaire – afin de mieux anticiper leurs futurs besoins.

Selon cette étude, réalisée avec YouGov du 25 au 28 mai dernier, 77% des Français estiment qu’un entrepreneur peut se considérer comme tel à la création de son entreprise. Un compte bancaire dédié pour percevoir des revenus complémentaires à son emploi n’est pas nécessaire (pour 43% des sondés). Enfin, plus de 1 Français sur 2 sont découragés par les difficultés liées aux démarches administratives lors de la création d’une entreprise, devant le manque de connaissances en matière de comptabilité (17%).

***************

77% des Français considèrent qu’un entrepreneur ou un chef d’entreprise peut se considérer comme tel lors de la création de sa société.

Chez la tranche des 25-34 ans, ce chiffre descend à 64%, avec 22% d’entre eux estimant que l’on devient entrepreneur dès qu’une source de revenus vient compléter un salaire. Sentiment non partagé par les 55 et +, qui sont 83% à penser que la création d’une société est nécessaire pour être considéré comme un entrepreneur.

« Il est intéressant de noter que ce sont les 25-34 ans – la génération des Millenials – qui envisagent différemment la création d’entreprise. 22% d’entre eux estiment qu’on devient entrepreneur dès le moment où nous percevons une source de revenus complémentaire à un salaire. Ce sont eux qui seront les prescripteurs des usages de demain, il s’agit donc de leur proposer des offres user-friendly venant répondre à leurs besoins », explique Damien Dupouy, Fondateur de Anytime.

A la question « D’après vous, faut-il disposer d’un compte bancaire dédié pour percevoir des revenus complémentaires à son emploi ? » posée à 1006 Français :

38% répondent affirmativement ;
43% négativement ;
20% ne savent pas.

« Un peu moins de la moitié des répondants estime que séparer ses comptes professionnels et personnels n’est pas nécessaire. Il est vrai que si vous êtes auto-entepreneur, il n’y a pas d’obligation à ouvrir un compte professionnel, en revanche ce qui est obligatoire c’est de dissocier ses revenus avec deux comptes bien distincts. Pour mieux accompagner la demande des clients, nous avons imaginé une offre unique sur le marché qui permet de s’inscrire une fois et de disposer d’un compte particulier, d’un compte professionnel et de 4 cartes Mastercard pour gérer ses dépenses personnelles comme ses dépenses professionnelles. », estime Damien Dupouy.

D’après les sondés de l’étude, les principaux freins à l’entrepreneuriat sont, dans l’ordre :

Les difficultés liées aux démarches administratives pour créer une société (53%) ;
Le manque de connaissance en matière de comptabilité (17%) ;
Les frais bancaires élevés (12%) ;
Les difficultés liées à l’ouverture d’un compte professionnel (10%) ;
Le manque de transparence des frais bancaires (7%).
Chez les 25-34 ans, les démarches administratives sont un peu moins craintes (38%), mais le manque de connaissances liées à la comptabilité augmente (24%).

« La France comptait près de 600.000 entreprises supplémentaires en 2017. Afin de soutenir cette croissance, des FinTech spécialisées sont apparues afin d’accompagner les entrepreneurs dans leurs démarches administratives, pour la gestion de la trésorerie, par exemple. En basant leurs business model sur une problématique 100 % digitale, les FinTechs proposent une alternative et une expérience utilisateur différente. C’est cette mobilité, cette facilité, qui séduit. Chez Anytime, nous proposons d’accompagner nos clients dans la gestion de leur trésorerie, en mettant à leur disposition un système de gestion de notes de frais simplifié et d’affacturage. Nous offrons également la possibilité d’encaisser avec un terminal de paiement ou encore d’intégrer à un site web un bouton de paiement », conclut Damien Dupouy.

Méthodologie : L’enquête a été réalisée sur 1006 personnes représentatives de la population nationale française âgée de 18 ans et plus. Le sondage a été effectué en ligne, sur le panel propriétaire YouGov France, selon la méthode des quotas, du 25 au 28 mai 2018.

À propos de ANYTIME – https://www.anyti.me/

FinTech qui a lancé son offre en 2014, Anytime met à disposition un compte, une carte Mastercard et un bouquet de services financiers à destination des professionnels et des particuliers. Sans engagement et 100% mobile, Anytime est une offre clé en main multiservices qui propose une suite de solutions simples, personnalisables et sécurisées pour acheter, vendre, encaisser, rembourser, gérer, collecter et envoyer de l’argent. Anytime comporte ainsi un Iban/RIB et des cartes Mastercard à débit immédiat et, pour faciliter la gestion de son compte, Anytime va plus loin en proposant un large panel de services. Ainsi, les entreprises, startup, associations ou autoentrepreneurs peuvent, entre autres, gérer leurs frais professionnels, sécuriser leurs achats sur internet, encaisser avec un terminal de paiement ou un bouton de paiement à afficher sur son site web, tandis que les particuliers peuvent, par exemple, opter pour la gestion du plafond de leur carte bancaire, le paiement par SMS ou le remboursement entre amis.

S’appuyant sur une plateforme technique robuste et ouverte (API), Anytime propose également l’ensemble de son offre en marque blanche aux fintechs, banques, assurances et PME.

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES
1200
1200