EduBourseActualitésRéponse de M. Gérard Rodriguez et de la société Rodriguez Group à...

Réponse de M. Gérard Rodriguez et de la société Rodriguez Group à l’article paru dans LE POINT du 28 février 2003

M. Gérard RODRIGUEZ et la société RODRIGUEZ GROUP ont pris connaissance avec stupeur et indignation de l’article publié par l’hebdomadaire Le Point daté du 28 février sous le titre «Suicide sur ordonnance ».
Ils contestent toute implication dans d’éventuels agissements frauduleux de M. Peter Morrisch, décédé en 1996.

Il va de soi que le Groupe RODRIGUEZ, spécialisé dans la vente de grands yachts, mais qui n’intervient pas directement dans leur immatriculation, et Peter Morrisch dont Le Point écrit qu’il était un « intermédiaire obligé » notamment dans l’immatriculation de bateaux, ont dû avoir un certain nombre de clients communs. Il est d’autant plus remarquable que ni Gérard RODRIGUEZ, ni aucun autre membre du Groupe n’aient jamais été inquiétés ou même simplement entendus comme témoins dans une quelconque procédure judiciaire à laquelle n’aurait pas manqué de donner lieu les faits allégués par Le Point.

Comme tout groupe de sa dimension, avant le décès de Peter Morrisch comme depuis ce décès, Rodriguez Group a régulièrement fait l’objet de vérifications fiscales et douanières. Celles-ci n’ont jamais évoqué le moindre élément pouvant autoriser un rapprochement avec les faits évoqués par Le Point. Ces contrôles n’ont donné lieu qu’à des redressements mineurs ; la bonne foi du Groupe a toujours été reconnue.

En ce qui concerne le litige relatif à Port Canto, le Tribunal Administratif de Nice a donné injonction à la Ville de Cannes de mettre fin à un mode de gestion qu’il a considéré comme irrégulier, et la régularisation qui s’en est ensuivie n’a pas eu d’incidence concrète sur les conditions d’exploitation de Rodriguez Group. Le Groupe n’a jamais entendu parler de la « multitude d’autres irrégularités » qui auraient soit-disant été transmises par le Tribunal Administratif au Parquet de Grasse, transmission qui paraît au demeurant peu vraisemblable sur le plan procédural.

L’hypothèse d’une remise en cause de l’introduction en bourse du Groupe, qui remonte à près de 5 ans et a connu le succès que l’on sait, est purement farfelue, et suffit à établir la volonté de nuire des « informateurs » du Point.

En définitive, Gérard RODRIGUEZ et RODRIGUEZ GROUP constatent qu’ils font l’objet d’une diffamation parfaitement caractérisée, et ils ne manqueront pas d’y donner les suites judiciaires qui conviennent.

RODRIGUEZ GROUP est coté sur le Second Marché d’Euronext Paris (Euroclear : 6299) et fait partie des indices suivants : Indice Second Marché, SBF 250, Next 150. Le titre est éligible au SRD depuis le 26 Juin 2001.

Contacts

RODRIGUEZ GROUP

Steve CHOKRON
Directeur administratif et financier
Membre du Directoire
Tél : 04 97 21 81 81
[email protected]

Pour de plus amples informations :
www.rodriguezgroup.com
ACTUS

Laurence KIPFER
Directeur Consultant
Tél : 01 53 67 35 72
[email protected]

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES