EduBourseActualitésClopidogrel : un des programmes d'essais cliniques les plus importants jamais entrepris...

Clopidogrel : un des programmes d’essais cliniques les plus importants jamais entrepris dans la lutte contre l’athérothrombose

A l’issue de ce programme, plus de 100 000 patients auront participé à des essais à long terme visant à établir le rôle du clopidogrel dans la réduction des maladies cardiovasculaires – l’infarctus du myocarde et l’accident vasculaire cérébral.

Au nombre des efforts actuels réalisés en vue de combattre l’athérothrombose, qui, comme on le sait, joue un rôle majeur dans la survenue de pathologies responsables du plus grand nombre de décès à travers le monde (maladies cardiovasculaires et cérébrovasculaires), l’antiagrégant plaquettaire clopidogrel (Plavix®/Iscover®) continue de faire l’objet d’études approfondies dans le cadre d’un des programmes d’essais cliniques les plus importants jamais entrepris sur l’athérothrombose.

Plus de 35 000 patients ont été recrutés lors d’essais novateurs déjà publiés avec le clopidogrel, comme CAPRIE (1), CLASSICS (2), CURE (3) (dont PCI-CURE (4)) et CREDO (5). Ces essais ont permis à la communauté médicale internationale de mieux appréhender l’intérêt potentiel d’un traitement par le clopidogrel dans la réduction des événements provoqués par l’athérothrombose (infarctus du myocarde ou accident vasculaire cérébral). Les essais cliniques en cours sur le clopidogrel visent à confirmer davantage le rôle qu’il joue en tant qu’inhibiteur de l’agrégation plaquettaire dans la réduction des manifestations de l’athérothrombose et ses bénéfices potentiels dans le cadre d’un traitement prolongé.

“Le traitement de certains processus pathologiques clés est dorénavant mieux compris grâce aux recherches cliniques approfondies menées sur un produit particulier. C’est bien le cas du clopidogrel et de l’athérothrombose,” a déclaré le professeur Michel Bertrand, Cardiologue à l’Université de Lille. “Cet ambitieux programme d’essais cliniques qui se poursuit nous permettra de mieux saisir le rôle du clopidogrel dans le traitement des patients athérothrombotiques,” a-t-il ajouté.

Le programme d’essais cliniques sur le clopidogrel comprend :
deux essais chez des patients présentant un infarctus du myocarde (IDM) à la phase aiguë (COMMIT/CCS-2 et CLARITY)
un essai chez des patients présentant un accident ischémique transitoire (AIT) ou un accident vasculaire cérébral (AVC) ischémique (MATCH)
un essai chez des patients présentant une artériopathie oblitérante des membres inférieurs (AOMI) (CAMPER)
un essai chez des patients atteints de fibrillation auriculaire (ACTIVE)
un essai chez des patients à risque d’événements athérothrombotiques (CHARISMA).
Le nombre de personnes atteintes d’événements vasculaires et présentant un risque élevé d’accidents cardiovasculaires majeurs (infarctus du myocarde et accidents vasculaires cérébraux) s’élève à plus de 32 millions chaque année à travers le monde. L’athérothrombose, phénomène sous-jacent à l’origine de la plupart de ces accidents, est une maladie chronique, imprévisible, évolutive et généralisée, caractérisée par la formation de caillots sanguins sur une plaque d’athérome constituée sur la paroi vasculaire. Un individu ayant été victime d’athérothrombose, comme un IDM, un AVC ou un angor instable, présente un risque accru soit de récidive du même événement soit de survenue d’un autre événement d’origine athérothrombotique. Les données recueillies à l’échelle mondiale montrent que l’athérothrombose peut réduire l’espérance de vie de 8 à 12 ans environ chez les patients de plus de 60 ans (6).

Le clopidogrel a obtenu sa première autorisation de mise sur le marché aux Etats-Unis en novembre 1997 sous le nom de Plavix® et en Europe en juillet 1998 sous les noms de Plavix® et Iscover® sur la base de l’étude pivot CAPRIE (Clopidogrel versus Aspirin in Patients at Risk of Ischemic Events) portant sur 19 185 patients. A ce jour, plus de 20 millions de patients à travers le monde ont été traités par le clopidogrel.

INDICATION AUX ETATS-UNIS
Le clopidogrel est commercialisé aux Etats-Unis par Sanofi-Synthélabo (Euronext:SAN/NYSE:SNY) et Bristol-Myers Squibb (NYSE:BMY) sous le nom de Plavix® dans la réduction des événements liés à l’athérothrombose, l’indication étant libellée comme suit : Chez les patients ayant des antécédents récents d’infarctus du myocarde (IDM) ou d’accident vasculaire cérébral (AVC), ou présentant une artériopathie oblitérante des membres inférieurs établie, Plavix® a montré qu’il réduisait la fréquence de survenue de nouveaux accidents ischémiques : critère d’évaluation combiné constitué par l’AVC ischémique (fatal ou non), l’IDM (fatal ou non) ou de tout autre décès d’origine vasculaire. Chez les patients atteints d’un syndrome coronarien aigu (angor instable/IDM sans onde Q), qu’il s’agisse des patients dont la prise en charge est médicale ou de ceux devant faire l’objet d’un geste de cathétérisme interventionnel (avec ou sans mise en place d’une endoprothèse coronaire) ou d’un pontage aorto-coronarien, il a été démontré que Plavix® réduisait la fréquence de survenue du critère d’évaluation combinée : décès d’origine cardiovasculaire, IDM ou AVC ainsi que le critère d’évaluation combiné : décès d’origine cardiovasculaire, IDM, AVC ou ischémie réfractaire.

CONSIDERATIONS IMPORTANTES EN MATIERE DE RISQUES
Le clopidogrel (Plavix®) est contre-indiqué chez les patients présentant des lésions hémorragiques évolutives tels que l’ulcère gastroduodénal ou l’hémorragie intracrânienne. Comme les autres antiagrégants plaquettaires, Plavix®/Iscover® doit être utilisé avec prudence chez les patients à risque de saignement en raison d’un traumatisme, d’une intervention chirurgicale ou du fait de l’association avec des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) ou avec la warfarine. (Cf. CONTRE-INDICATIONS et PRECAUTIONS D’EMPLOI.*)
Les taux de saignements majeurs et mineurs observés lors d’un essai clinique étaient plus élevés chez les patients traités par Plavix® en complément de l’aspirine comparé à ceux des patients traités par placebo en complément de l’aspirine. (Cf. EFFETS INDESIRABLES.*)
Selon les données de pharmacovigilance recueillies sur Plavix® à l’échelle internationale, des cas possibles de purpura thrombocytopénique thrombotique ont été signalés avec une fréquence de survenue de 4 cas par million de patients ayant reçu le produit. Dans de rares cas, un purpura thrombocytopénique thrombotique a été observé suite à l’administration de Plavix®/Iscover®, parfois après un traitement de courte durée (

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES