EduBourseActualitésSidel : retour aux bénéfices en 2002 (22,6 millions d'euros)

Sidel : retour aux bénéfices en 2002 (22,6 millions d’euros)

Le Conseil de Surveillance de Sidel s’est réuni le lundi 31 mars 2003 afin d’examiner les comptes sociaux et consolidés de l’exercice 2002 arrêtés par le Directoire et de revoir les perspectives de l’exercice 2003.

A. Examen des comptes consolidés de l’exercice 2002

(En millions d’euros) 2002 % 2001 % 2000 %

Chiffre d’affaires 981,1 100 932,6 100 1025,0 100
Excédent Brut d’Exploitation 100,4 10,2 55,7 6,0 113,3 11,1
Résultat d’exploitation 69,4 7,1 21,9 2,4 70,8 6,9
Résultat financier (9,9) -1,0 (11,7) -1,3 (12,8) 1,2
Résultat exceptionnel (19,9) -2,0 (32,0) -3,4 (13,7) -1,3
Impôts courants et différés (11,8) -1,2 0,5 0,1 (12,8) -1,3
Amort. écarts d’acquisition (5;1) -0,5 (25,7) -2,7 (6,6) -0,7
Intérêts des minoritaires 0 0 (0,5) -0,1 (0,5) –
Résultat net part Groupe 22,6 2,3 (47,5) -5,1 24,3 2,4

Le chiffre d’affaires de l’exercice 2002 s’établit à 981,1 millions d’euros, en progression de 5,2% par rapport à 2001. Les seules évolutions de périmètre du Groupe en 2002 ont concerné les sociétés MAT et Alsim dans lesquelles Sidel a porté sa participation à 100%. La croissance atteint 7,1 % sur les activités du ” cœur de métier “. La croissance a été particulièrement soutenue en Asie et, à un degré moindre, en Amérique du Nord tandis que l’activité était stable en Europe et dans la zone Moyen-Orient/Afrique.

L’excédent brut d’exploitation ressort à 100,4 millions d’euros, soit une marge de 10,2 % qui s’approche du niveau atteint en 2000. Cette performance est liée aux facteurs suivants :
– L’effet volume associé à la croissance du chiffre d’affaires du Groupe, avec en particulier le dynamisme des activités soufflage (” Blowing & Coating “) et lignes complètes de conditionnement (” Packaging Systems “);
– Les premiers résultats pour ces deux divisions d’un programme de stabilisation des produits et de maîtrise des processus industriels. En outre, la division ” Packaging Systems ” a enregistré les fruits des actions de réorganisation industrielle menées en Europe et en Amérique du Nord ;
– Dans un contexte de stagnation des ventes de la division ” Filling Systems “, le Groupe poursuit ses efforts d’investissement dans le développement du remplissage aseptique ;
– Les activités extérieures au cœur de métier ont réalisé un exercice 2002 stable, tant en termes de volumes que de rentabilités.

Après prise en compte des dotations aux amortissements et aux provisions, le résultat d’exploitation du Groupe Sidel atteint 69,4 millions d’euros, au même niveau qu’en 2000.

Le résultat financier 2002 s’est amélioré du fait de l’effet conjugué du désendettement progressif du Groupe et de l’évolution favorable des taux.

Sidel a enregistré une perte exceptionnelle de 19,9 millions d’euros en 2002 qui prend essentiellement en compte le programme lancé début 2002 de réorganisation industrielle et commerciale, ainsi que les coûts et provisions sur les litiges clients en amélioration par rapport à 2001.

En 2002, le montant des amortissements d’écarts d’acquisition correspond au rythme normal d’amortissements des sociétés acquises par le Groupe.

Après prise en compte de tous ces éléments, Sidel affiche un résultat net de 22,6 millions d’euros pour l’exercice 2002, soit 2,3 % de son chiffre d’affaires, contre une perte de 47,5 millions d’euros en 2001.

B. Perspectives 2003 : manque de visibilité

Malgré un environnement économique international incertain et la position d’attente d’un certain nombre de clients et, compte tenu du carnet de commandes actuel, Sidel anticipe aujourd’hui une relative stabilité de son activité en 2003.

Bertrand Guillet: 02 32 85 82 49
e-mail : [email protected]

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES