EduBourseActualitésAedian - Chiffre d'affaires 1er semestre 2002/2003

Aedian – Chiffre d’affaires 1er semestre 2002/2003

Chiffre d’affaires consolidé 1er semestre : 15,37 M€
Chiffre d’affaires consolidé 2ème trimestre : 8,25 M€

en million d’euro 2001/2002 2002/2003
3ème T. 4ème T. 2nd S. 1er T. 2ème T. 1er S.
Chiffre d’affaires consolidé 8,62 7,55 16,17 7,12 8,25 15,37
Variation / N-1 -15,69% -18,70% -17,12% -17,05% -9,44 % -13,14%

AEDIAN (Euronext Paris, Second Marché ; Euroclear 7519 ; ex Sys-com), société de conseil et d’ingénierie spécialisée sur les grands comptes du tertiaire financier, annonce pour le 1er semestre 2002/2003 (exercice clos au 30 juin) un chiffre d’affaires consolidé de 15,37 M€. Au deuxième trimestre de l’exercice 2002/2003, le chiffre d’affaires consolidé s’est établi à 8,25 M€.

La croissance séquentielle du chiffre d’affaires au 2ème trimestre, après la stabilisation observée entre le 4ème trimestre 2001/2002 et le 1er trimestre 2002/2003, est conforme aux anticipations du Groupe. Il semble que le marché ait atteint son point bas, sans pour autant donner de forts signes de reprise, tout au moins à l’horizon des six prochains mois.

Un marché en mutation
Parallèlement à ce ralentissement conjoncturel, le domaine des services informatiques connaît une mutation profonde, notamment marquée par :
un marché dit « des nouvelles technologies » devenu adulte : une forte pression concurrentielle s’y exerce ; les taux de croissance à deux chiffres, caractéristiques de la précédente décennie, appartiennent au passé ; offre et demande se rééquilibrent ;

corollaire logique, les prix sont orientés à la baisse, en particulier pour les prestations d’assistance technique et d’intégration. En même temps, chez les clients, le profil des interlocuteurs commerciaux évolue : aux côtés des directions des systèmes d’information, les directions des achats jouent un rôle accru. Les clients attendent désormais un retour sur investissement fort et privilégient de plus en plus les engagements de résultat ;

en revanche, il n’y a plus de pénurie de compétences et les rémunérations sont stabilisées. Aedian affiche d’ailleurs, pour le 1er semestre 2002/2003, un taux de turn-over en baisse de 30% par rapport au 1er semestre de l’exercice précédent.

Plan adopté par Aedian au 1er semestre 2002/2003
Pour s’adapter à ce nouveau contexte et se trouver en position forte lors de la reprise de l’activité économique, Aedian a lancé, au début du 2ème trimestre, un plan de réalignement stratégique, sous l’impulsion de Jean-Luc Gardie et de Jean-François Gautier, nommés respectivement président du conseil de surveillance et président du directoire le 26 septembre dernier.

Les premières mesures ont porté sur :
l’adaptation des compétences aux besoins des clients : un plan d’ajustement des effectifs, dont la charge financière avait été intégralement provisionnée au 30 septembre, a été initié le 1er octobre ; des recrutements ciblés ont été effectués. Ces mesures permettront de diminuer le taux d’inter-contrat qui s’est établi à 12,2% de l’effectif total au cours de ce semestre ; en parallèle les frais de structure ont été sensiblement diminués ;

un approfondissement de l’expertise métier sur les préoccupations actuelles des clients (Bâle II, normes IAS) et un renforcement des savoir-faire technologiques (migration et convergence de SI, portail SI) ; simultanément, le Groupe pratique, pour les compétences très répandues, un recours accru à la sous-traitance (8,2% de l’effectif ce semestre) afin d’améliorer sa capacité d’adaptation à une demande plus volatile ;

la reconstruction d’une politique commerciale offensive : référencement systématique d’Aedian auprès de toutes les directions des achats des clients (Bnp-Paribas, Crédit Lyonnais, Société Générale, Axa, Agf, Générale des eaux…) ; refonte de la fonction ” gestion commerciale ” du système d’information ;

l’exploitation de toutes les voies d’amélioration de la productivité, notamment par le renforcement du système d’information d’Aedian dans les domaines des achats, du recrutement et de la gestion des temps ;

une diffusion des meilleures pratiques dans toutes les entités du Groupe. Le semestre a d’ailleurs été marqué par le renouvellement de la certification ISO 9001 d’Aedian, dans le cadre du passage à la version 2000 de la norme internationale.

Objectifs stratégiques 2002/2007 et premiers indicateurs
Le dispositif entré en vigueur doit permettre à Aedian de progresser vers ses objectifs stratégiques à 5 ans, dévoilés en octobre 2002. Il s’agit, en particulier :
de maintenir la forte spécialisation métier dans le tertiaire financier, tout en se renforçant sur le secteur des services où le Groupe a déjà commencé à se diversifier : eau, électricité, télécoms. Au 1er semestre 2002/2003, le chiffre d’affaires par marchés s’est réparti entre :

banques et services financiers : 49%
assurances et protection sociale : 43%
services : 8%
de préserver la solidité financière de l’entreprise et d’accroître sa rentabilité. Au 31 décembre 2002, la trésorerie nette était de 5,8 M€, en hausse par rapport au 30 juin 2002. D’ici 18 mois, Aedian vise une amélioration significative du ratio ” nombre de journées produites / coûts d’exploitation “.

Perspectives pour le 2nd semestre 2002 / 2003
Dans un contexte de marché similaire à celui du semestre écoulé, Aedian table sur la montée en puissance de son plan de réalignement stratégique pour poursuivre le redressement de la croissance séquentielle du chiffre d’affaires, amorcé au cours de ce 2ème trimestre. Les effets des mesures déjà prises en matière de coûts soutiendront la restauration progressive de la rentabilité.

Second marché – Bloomberg : SYS – Reuters : SYS.PA – Euroclear : 7519

Contacts

AEDIAN,
Jean-François GAUTIER,
Président du Directoire,
Responsable de l’information financière,
01 56 35 30 00
[email protected]

CIC Securities,
Marie Jo Maestracci,
Stéphanie Stahr
01 45 96 77 83
[email protected]

MP Conseil,
Michelle Pilczer,
Fabienne Rodriguez
01 47 10 94 94
[email protected]

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES