EduBourseActualitésSTMicroelectronics annonce son chiffre d'affaires et ses résultats pour le premier trimestre...

STMicroelectronics annonce son chiffre d’affaires et ses résultats pour le premier trimestre 2003

Le chiffre d’affaires est en hausse de 19,4% par rapport au premier trimestre 2002 et en baisse de 9,4% par rapport au trimestre précédent
Les produits différenciés ont représenté 70,0% du chiffre d’affaires net
La marge brute s’élève à 566,3 millions de dollars, soit 35,0% du chiffre d’affaires
Le flux de trésorerie provenant de l’exploitation s’élève à 423,5 millions de dollars

STMicroelectronics – COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE
STMicroelectronics – BILAN CONSOLIDE
STMicroelectronics – TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE CONSOLIDES

Genève, le 23 avril 2003 ¾ STMicroelectronics annonce aujourd’hui ses résultats pour le premier trimestre clos le 29 mars 2003.

Résultats du premier trimestre 2003

Le chiffre d’affaires net pour le premier trimestre a atteint 1.618,4 millions de dollars, en hausse de 19,4% par rapport aux 1.355,2 millions de dollars réalisés au premier trimestre 2002, et en baisse de 9,4% par rapport aux 1.786,1 millions de dollars réalisés au trimestre précédent. Les ventes de produits différenciés s’élèvent à 1.132,3 millions de dollars, soit 70,0% du chiffre d’affaires net du trimestre. Les produits analogiques et les circuits mixtes représentent 52,5% du chiffre d’affaires du premier trimestre 2003.

La marge brute s’élève à 566,3 millions de dollars, en hausse de 25,3% par rapport aux 452,0 millions de dollars réalisés au premier trimestre 2002 et en baisse de 14,3% par rapport aux 660,6 millions de dollars annoncés au trimestre précédent. La marge brute s’élève à 35,0% contre 33,4% à la même période de l’année dernière, et de 37,0% au trimestre précédent.

Pasquale Pistorio, Président et CEO de STMicroelectronics, commente : “Comme anticipé, les conditions de marché difficiles ont persisté au premier trimestre 2003. En comparaison du premier trimestre 2002, la performance du chiffre d’affaires de ST indique une nette amélioration. Néanmoins, les comparaisons par rapport au trimestre précédent ont été affectées au-delà des tendances saisonnières classiques en raison des incertitudes économiques et géopolitiques qui ont eu pour conséquence des reports de commandes au cours du dernier mois du trimestre sur la plupart de nos marchés.”

“La marge brute est en hausse significative par rapport au premier trimestre 2002, en valeur absolue et en pourcentage, mais a été pénalisée, par rapport au trimestre précédent, par une combinaison de fortes pressions sur les prix et d’un dollar US plus faible.” Monsieur Pistorio poursuit : “Ces facteurs masquent les bénéfices à court terme de certaines améliorations significatives en fabrication qui ont été réalisées au cours du trimestre.”

Le bénéfice d’exploitation s’élève à 123,6 millions de dollars, contre 60,3 millions de dollars au premier trimestre 2002, et 209,1 millions de dollars au trimestre précédent. La marge d’exploitation s’élève à 7,6%, contre 4,4% au premier trimestre 2002 et 11,7% au trimestre précédent.

Le bénéfice net représente 79,0 millions de dollars au premier trimestre 2003, contre 32,9 millions de dollars réalisés au premier trimestre 2002, et 160,6 millions de dollars au trimestre précédent. Le bénéfice par action (dilué) est de 0,09 dollar au premier trimestre 2003, contre 0,04 dollar au premier trimestre 2002 et 0,18 dollar au trimestre précédent. Le résultat net et le bénéfice par action (dilué) du premier trimestre 2003 incluent une charge exceptionnelle avant impôts de 8,4 millions de dollars liée au rachat le 6 mars 2003 de 428.770.000 dollars des obligations à coupon zéro convertibles en actions, à échéance 2010, de la Société.

Monsieur Pistorio poursuit : “Au premier trimestre 2003, ST a continué à montrer sa capacité à s’adapter rapidement aux changements de tendance des marchés. Malgré l’impact négatif d’un euro renforcé, nous avons réussi à contrôler les frais commerciaux, généraux et administratifs et les dépenses de R&D, qui ont totalisé 457,1 millions de dollars, quasiment identiques aux 466,1 millions de dollars dépensés au trimestre précédent.”

Au premier trimestre 2003, les dépenses de R&D s’élèvent à 282,9 millions de dollars, quasiment identiques aux 282,4 millions de dollars annoncés au trimestre précédent, et en hausse de 26,5% par rapport aux 223,7 millions de dollars dépensés au premier trimestre 2002. Les dépenses de R&D s’élèvent à 17,5% du chiffre d’affaires du premier trimestre 2003, contre 15,8% au trimestre précédent et 16,5% au premier trimestre 2002.

Les frais commerciaux, généraux et administratifs s’élèvent à 174,2 millions de dollars au premier trimestre 2003, 5,2% au-dessous des 183,7 millions de dollars du trimestre précédent et 23,1% au-dessus des 141,5 millions de dollars du premier trimestre 2002. Ces dépenses représentent 10,8% du chiffre d’affaires du premier trimestre 2003 contre 10,3% au trimestre précédent et 10,4% au premier trimestre 2002.

Eléments du bilan au 29 mars 2003

Au 29 mars 2003, les disponibilités et valeurs mobilières de placement s’élèvent à 2,36 milliards de dollars et la dette à long terme à 2,61 milliards de dollars. Les fonds propres s’élèvent à 7,18 milliards de dollars. Le ratio dette nette sur fonds propres est de 0,04.

Les dépenses d’investissements ont représenté 255,7 millions de dollars au premier trimestre 2003, contre 224,8 millions de dollars au trimestre précédent et 270,1 millions de dollars au premier trimestre 2002.

Monsieur Pistorio commente : “La génération de trésorerie, qui est une priorité pour la Société, a été forte au premier trimestre, puisque le flux de trésorerie provenant de l’exploitation s’est élevé à 423,5 millions de dollars, en hausse sur le premier trimestre 2002 comme sur le trimestre précédent. Le flux de trésorerie net provenant de l’exploitation avant le rachat de la dette s’est élevé à 154,5 millions de dollars. Le rachat des obligations devrait être relutif à partir du deuxième trimestre 2003 et générer une économie proche de 10 millions de dollars de frais financiers en 2004.”

Informations complémentaires sur les résultats et l’exploitation du premier trimestre 2003

Les tableaux et commentaires suivants indiquent la répartition du chiffre d’affaires et du bénéfice d’exploitation par groupes de produits, par catégories de produits, par segments de marché et par zones géographiques.

Répartition du chiffre d’affaires et du bénéfice d’exploitation du premier trimestre 2003 par groupes de produits

Groupes
Chiffre d’affaires(en millions de dollars)
% du chiffre d’affaires Bénéfice d’exploitationQ1 2003(en millions de dollars)

Télécommunications, Périphériques et Automobiles (TPA)
785,5
48,5 %
139,4

Gd Public et Microcontrôleurs (CMG)
282,6
17,5 %
12,1

Produits Mémoires (MPG)
262,1
16,2 %
(26,4)

Discrets et Circuits Stds (DSG)
272,2
16,8 %
23,0

AUTRES*
16,0
1,0 %
(24,5)

TOTAL
1.618,4
100,0 %
123,6

* La catégorie “Autres” comprend des éléments tels que les coûts de démarrage, et autres dépenses non allouées comprenant : des programmes de recherche et développement stratégiques (ou spéciaux), certaines dépenses d’exploitation au niveau des frais généraux, des charges de restructuration, et d’autres coûts non alloués aux groupes de produits, ainsi que le chiffre d’affaires et les bénéfices ou pertes d’exploitation du Groupe NVG (New Ventures Group) et du Groupe des produits “Subsystems”.

Chaque groupe de produits a enregistré une hausse de ses ventes par rapport au premier trimestre 2002, et chacun d’eux a amélioré son bénéfice d’exploitation à l’exception de MPG, pénalisé par un environnement prix très difficile. Sur la base du chiffre d’affaires du trimestre précédent, CMG est le point phare avec une hausse de ses ventes de 4,3%. Le bénéfice d’exploitation de tous les groupes de produits reflète les pressions sur les prix affectant quasiment l’ensemble des marchés.

Répartition par catégories de produits du chiffre d’affaires du premier trimestre 2003

Chiffre d’affaires
(en millions de dollars)
% du chiffre d’affaires

Produits Différenciés 1.132,3 70,0 %
Micro et Mémoires 199,4 12,3 %
Discrets 198,5 12,3 %
Standards et Commodités 88,2 5,4 %

Les ventes de produits différenciés sont en hausse de 18,9% par rapport au premier trimestre 2002, et en baisse de 7% par rapport au trimestre précédent. Cette famille de produits représente 70% du chiffre d’affaires du premier trimestre 2003, contre 70,3% au premier trimestre 2002 et 68,2% au trimestre précédent. Les produits Micro et Mémoires enregistrent une hausse de 16,7% par rapport à la même période de l’année dernière, mais sont en baisse de 23,3% par rapport au trimestre précédent en raison des pressions sur les prix et d’un mix produits moins favorable. Les Discrets sont en hausse de 29,4% par rapport au premier trimestre 2002 et en baisse de 5,2% par rapport au trimestre précédent. Les produits Standards et Commodités sont en hausse de 12,6% par rapport au premier trimestre 2002 et en baisse de 10,7% par rapport au trimestre précédent.

Répartition par segments de marché du chiffre d’affaires du premier trimestre 2003

La convergence des applications rend de plus en plus difficile une répartition précise du chiffre d’affaires par segments de marché. La figure suivante est une estimation avec un écart de 5% à 10% de la valeur en dollars du poids relatif des segments de marché au premier trimestre 2003.

Segments de marché
% du chiffre
d’affaires

Automobile
15,0 %

Grand Public
20,0 %

Informatique
20,0 %

Applications Industrielles et Autres
15,0%

Télécommunications
30,0 %

Répartition géographique du chiffre d’affaires du premier trimestre 2003

Par origine géographique des clients

Chiffre d’affaires
(en millions de dollars)
% du chiffre d’affaires

Europe 719,5 44,5 %
Amérique du Nord 492,8 30,4 %
Asie / Pacifique 247,4 15,3 %
Japon 109,1 6,7 %
Marchés Emergents 49,6 3,1 %
Par répartition géographique des livraisons

Chiffre d’affaires
(en millions de dollars)
% du chiffre d’affaires

Europe 470,5 29,0 %
Amérique du Nord 227,7 14,1 %
Asie / Pacifique 701,7 43,4 %
Japon 72,7 4,5 %
Marchés Emergents 145,8 9,0 %

Toutes les régions ont enregistré une hausse solide de leur chiffre d’affaires par rapport au premier trimestre 2002. Par origine géographique des clients, l’Asie Pacifique et les Marchés émergents ont réalisé la meilleure performance par rapport au trimestre précédent, et sont en hausse de 11,6% et 10,0% respectivement. En représentant 43,4% du chiffre d’affaires net, l’Asie / Pacifique est largement au-dessus des autres régions en termes de livraisons.

Synthèse et perspectives
Monsieur Pistorio commente : “L’adhésion à une stratégie de croissance à long terme est au cœur de la performance de ST au premier trimestre 2003, ce qui, selon nous, améliorera notre positionnement concurrentiel dès la reprise du marché. Dans un environnement économique caractérisé par une forte pression sur les prix et une visibilité limitée, nous avons maintenu l’accent sur la génération de trésorerie et la maîtrise des coûts, tout en poursuivant des dépenses d’investissements clés et des dépenses essentielles en R&D.”

“A court terme, nous prévoyons la persistance de conditions de marché difficiles au deuxième trimestre 2003 mais avec un renforcement de la demande pour certaines applications. Le carnet de commande actuel nous conduit à prévoir un chiffre d’affaires pour le deuxième trimestre compris dans une fourchette de 1,68 milliard de dollars à 1,72 milliard de dollar, soit une hausse par rapport au trimestre précédent comprise entre 3,8% et 6,3% et une hausse par rapport au deuxième trimestre 2002 comprise entre 9,7% et 12,3%. La marge brute pour le trimestre devrait s’améliorer par rapport au trimestre précédent et atteindre les environs de 36%”, poursuit Monsieur Pistorio.

“A plus long terme, nous prévoyons une accélération de la reprise des marchés que nous servons au deuxième semestre 2003,” ajoute Monsieur Pistorio. “Au sein de cet environnement, et à moins d’une baisse significative du dollar U.S., nous prévoyons pour ST des niveaux de rentabilité progressivement plus élevés, poussés par une hausse des ventes et une amélioration de la marge brute qui devrait se situer dans la fourchette de 38% à 40% au quatrième trimestre 2003.”

Développements récents

Le 6 mars 2003, ST a racheté 428,7 millions de dollars de ses Obligations Coupon Zéro Convertibles en Actions à échéance 2010, soit 19,98% des Obligations en circulation, pour un montant global de 328,2 millions de dollars. Les Obligations rachetées ont été annulées le 28 mars 2003 selon les termes du contrat d’émission.
L’Assemblée Générale Annuelle des Actionnaires, tenue le 12 mars 2003, a approuvé le versement en numéraire d’un dividende de 0,08 dollar par action, un niveau deux fois supérieur à celui versé l’année dernière.
A partir du 22 avril 2003, les actions de STMicroelectronics seront cotées hors dividende sur tous les marchés sur lesquels elles sont cotées (New-York, Euronext Paris et Milan).
Pour les détenteurs d’actions cotées à la Bourse de Paris (Euronext) et à la Bourse de Milan (Borsa Italiana), la date de paiement coïncidera avec la date hors dividende.
Pour les détenteurs d’actions cotées à la Bourse de New-York (NYSE), la date de paiement sera le 29 avril 2003. La date d’enregistrement pour les actionnaires aux Etats-Unis sera le 24 avril 2003.

Le 25 mars 2003, ST a annoncé l’acquisition de Proton World International (PWI), un leader des logiciels pour cartes à puce spécialisé dans les systèmes de paiement et d’identification hautement sécurisés, qui a développé un vaste réseau dans les secteurs bancaire et financier. Cette acquisition renforcera sensiblement le savoir-faire système de ST dans les cartes à puce, en particulier dans les secteurs clés de la banque et de la finance. L’apport de cette expertise dans les logiciels complète parfaitement la technologie de pointe de circuits pour cartes à puce de ST, ce qui correspond à son approche performante de ” système sur puce “.
Produits, technologies et qualifications

L’alliance Crolles2, composée de ST, Philips et Motorola, a inauguré à Crolles, près de Grenoble, son site 300 mm de nouvelle génération. Ce centre de recherche et développement commun sera l’un des premiers à développer la technologie CMOS de 90 à 32 nanomètres au cours des cinq prochaines années.
ST a présenté les premiers éléments de sa famille “Nomadik” de processeurs d’applications multimédias, qui permettront aux terminaux portables de jouer de la musique, prendre des photos, enregistrer et lire des vidéos, et établir des communications visuelles bidirectionnelles en temps réel.
Des tests effectués en direct, par satellite Eutelsat, ont confirmé les avantages de la technologie Turbo Code 8PSK de ST, qui accroît jusqu’à 50 % le débit des nouveaux services de diffusion par satellite par rapport aux liaisons commerciales par satellite actuelles.
Dans le domaine émergent du VDSL, ST a introduit un jeu de circuits utilisant sa technologie DMT, qui fournit un débit de données total supérieur à 100 Mbits/s sur de courtes distances. ST et Ikanos Communications ont également annoncé avoir démontré avec succès l’interopérabilité de leurs jeux de circuits respectifs, conforme aux standards.
ST a signé un nouvel accord avec Alcatel concernant le transfert chez ST d’une plateforme intégrée et d’un logiciel de protocole pour terminaux GPRS/GSM. Cet accord comprend notamment le transfert d’une équipe de 50 personnes hautement qualifiées d’Alcatel vers ST. ST aura ainsi accès à d’excellents logiciels complétant le jeu de circuit déjà transféré dans le cadre d’un précédent accord.
ST et SRS Labs Inc. ont passé un nouvel accord de licence et de commercialisation commune des technologies de son ” surround ” virtuel de SRS Labs, qui fait de ST un fournisseur mondial de circuits intégrant ces technologies pour décodeurs numériques.
· Un accord important signé avec la société chinoise Datang Mobile Communications Equipment a permis à ST d’acquérir la licence de l’expertise et des droits de propriété intellectuelle clés qui seront utilisés pour développer des systèmes sur puce TD-SCDMA/GPRS.
ST a enrichi sa gamme de mémoires Flash pour applications spécifiques. Ces nouvelles mémoires sont optimisées pour des applications particulières, comme les téléphones mobiles, les décodeurs et les PCs.
· ST a introduit en première mondiale un capteur accéléromètre tri-axial sur une seule puce. Ce circuit est principalement destiné aux applications de terminaux portables utilisant de nouvelles interfaces-utilisateur intuitives, fondées sur le mouvement.
ST a commencé la fabrication en volume d’un jeu de circuits de commande de boîte de vitesses automatique pour Magneti Marelli et obtenu des qualifications pour des circuits de réception radio automobile numérique auprès de fabricants européens, américains et japonais, ainsi que pour des amplificateurs audio quatre-canaux haute puissance auprès d’un fabricant japonais.
Sur le marché des disques durs, ST a échantillonné deux systèmes sur puce réalisés en technologie 130 nm. L’un d’eux intègre un DSP, une mémoire embarquée et une interface UDMA133 ; le second intègre un canal de lecture qui fournit une performance nettement meilleure que celle de la génération précédente de canaux. Dans le domaine de la pré-amplification, ST a échantillonné un circuit BiCMOS très basse puissance pour les applications de disques durs mobiles avec une vitesse de 800 Mb/s. Une qualification a également été enregistrée pour une commande de moteur auprès d’un grand fournisseur asiatique de disques durs.
ST a commencé la production d’un moteur d’imprimante numérique en 180 nm avec mémoire DRAM embarquée et obtenu une qualification importante auprès d’un fabricant leader pour un circuit destiné aux applications d’imprimantes de moyenne et haut de gamme. Un nouveau système sur puce de moteur d’imprimante numérique a été réalisé en technologie 130 nm, et deux autres circuits dans la même technologie sont en cours de développement, avec la propriété intellectuelle nécessaire aux applications de périphériques multifonctions.
Un accord de licence signé avec Aspects Software permettra à ST de proposer une solution système pour cartes SIM Java Card™ au marché du téléphone mobile GSM.
ST a obtenu d’un leader japonais des consoles de jeu la qualification de fournisseur préféré pour les circuits de couche physique Ethernet.
Alcatel Shanghai Bell a confié à ST la re-conception de sa prochaine génération de cartes de ligne analogique 32 canaux. En Chine également, la production de cartes de ligne utilisant les circuits de ST démarre maintenant à Huawei.
ST a enregistré de nombreuses qualifications auprès de grands fabricants de cartes mères de PC de la région Asie-Pacifique pour des circuits de gestion d’alimentation destinés aux cartes utilisant le nouveau processeur Prescot d’Intel.
Le cabinet d’études de marché indépendant Dataquest a classé ST numéro un mondial du classement général des fournisseurs de circuits dédiés à des applications spécifiques, avec la première place dans les ASSP et la seconde dans les ASIC.
Toutes les déclarations indiquées ci-dessus et lors de la conférence téléphonique correspondante, à l’exception des données historiques, sont des déclarations relatives à l’avenir fondées sur les avis, attentes, croyances et hypothèses actuelles des dirigeants à la date de ce communiqué. Ces déclarations qui, inter alia, décrivent la stratégie de la Société, ses relations, ses perspectives, ses plans, sa volonté ou ses objectifs, sont sujets à un certain nombre de risques et incertitudes, qui peuvent amener les résultats réels et la performance de la Société à être significativement différents et défavorables par rapport aux indications relatives à l’avenir.

Les facteurs qui peuvent entraîner des résultats réels ou une performance de la Société à être significativement différents des attentes de la Société et de son Management incluent:

(i) La demande pour les semiconducteurs sur les marchés clés servis par les produits de la Société;
(ii) La forte concurrence et la nature cyclique de l’industrie des semiconducteurs et la capacité de la Société à être compétitive sur les produits et les prix dans un tel environnement;
(iii) La mise en application, en temps et en heure, par la Société de nouvelles technologies de fabrication et l’installation nécessaire d’équipements de fabrications requis;
(iv) La capacité de la Société à développer, fabriquer et vendre des produits innovants dans un environnement technologique en rapide changement;
(v) Des événements internationaux qui affectent des conditions économiques, sociales, politiques et sanitaires, dans les pays où la Société et ses clients clés opèrent;
(vi) Des fluctuations dans les taux de change entre le dollar US et l’euro, et entre le dollar US et les devises d’autres pays majeurs dans lesquels la Société opère;
(vii) Des annulations de commandes ou des reports de la part des clients clés;
(viii) Les bénéfices anticipés des alliances en Recherche & Développement et les activités de coopération.
Une présentation plus détaillée de ces facteurs et autres “facteurs de risques” qui peuvent de temps en temps affecter significativement et défavorablement la Société, est inclue dans notre Rapport Annuel (Form 20-F) de l’exercice clos le 31 décembre 2002, enregistré auprès de la SEC le 14 mars 2003

Informations sur la conférence téléphonique:

La direction de STMicroelectronics tiendra une conférence téléphonique le 24 avril 2003 à 15h00 (heure de Paris), pour discuter de la performance opérationnelle de la Société au cours du premier trimestre 2003. Une retransmission de la conférence téléphonique sera disponible en direct sur Internet à l’adresse suivante: www.vcall.com

STMicroelectronics en bref
STMicroelectronics est un leader mondial pour le développement et la réalisation de solutions sur silicium destinées à un grand nombre d’applications. Son expertise du silicium et des systèmes, sa puissance industrielle, son portefeuille de propriétés intellectuelles et ses alliances stratégiques placent ST à l’avant-garde des technologies de systèmes sur puce, et ses produits contribuent pleinement à la convergence des applications et des marchés. STMicroelectronics est coté à la Bourse de New York, de Paris (Euronext) et de Milan. En 2002, ST a réalisé un chiffre d’affaires net de 6,32 milliards de dollars et un résultat net de 429,4 millions. Des informations complémentaires sont disponibles sur le site http://www.st.com.

Contacts Presse STMicroelectronics :
Cyrille GIBOT et/ou Christine LEONARD
Tél. : 01 58 07 77 85 ou 01 58 07 77 57
E-mail: [email protected]
E-mail: [email protected]

STMicroelectronics Investor Relations

Relations avec les investisseurs:
STMicroelectronics
Benoit de Leusse
Manager Relations Investisseurs, Europe

Tel: +41 22 929 58 12
Fax: +41 22 929 69 61
E-mail: [email protected]

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES