EduBourseActualitésAedian - Chiffres d'affaire 2002-2003

Aedian – Chiffres d’affaire 2002-2003

Exercice 2002- 03 : 29,83 M€

4ème trimestre 2002- 03 : 7,01 M€

En millions d’Euros 2001/2002 2002/2003
2ème sem 1ème sem 3ème T 4ème T
Chiffre d’affaires consolidé 16,17 15,37 7,46 7,01
Variation / N-1 – 17% – 13% – 13% – 7%

AEDIAN (Euronext Paris, Second Marché ; ISIN FR0004005924 ; ex Sys-com), société de conseil et d’ingénierie spécialisée sur les grands comptes du tertiaire financier, a réalisé, sur l’exercice clos au 30 juin 2003, un chiffre d’affaires de 29,83 M€, en baisse de 12% par rapport à l’exercice précédent (33,9 M€).

Conforme à l’évolution entrevue par Aedian dès la fin du 1er trimestre de cet exercice, en septembre 2002, et régulièrement confirmée depuis, cette décroissance est liée à la récession qui frappe, pour la 2ème année consécutive, le secteur du conseil et des services informatiques, affecté par d’importants bouleversements. Dans ces circonstances, au 1er semestre, Aedian avait enregistré un résultat d’exploitation après survaleurs (normes IAS) de – 0,5 M€. Pour le second semestre, ce résultat d’exploitation devrait être proche de l’équilibre, en dépit de la poursuite et de l’achèvement du programme d’ajustement de la survaleur d’Aedian Stratégie (acquise en 2001, 5% du chiffre d’affaires du groupe en 2002-03). Au 30 juin 2003, la trésorerie demeure confortable (6,3 millions d’Euros, identique au 30 juin 2002) et l’endettement faible (0,4 M€ contre 0,6 M€ un an plus tôt).

Premiers effets bénéfiques du plan d’adaptation

Dès octobre 2002, un plan de réalignement stratégique a été présenté, focalisé sur trois axes prioritaires: l’industrialisation de l’offre, la mise en place de nouvelles pratiques commerciales, l’optimisation des structures de l’entreprise.

Ce plan, porteur à la fois de mesures d’urgence et de mutations profondes, a contribué à freiner régulièrement la décroissance de l’activité, ramenée à -7% sur le dernier trimestre, contre -13% sur les 9 premiers mois.

Les premiers effets bénéfiques observés s’expliquent par :

1. Le succès des mesures à effet immédiat :

L’adaptation de la pyramide des compétences s’est directement traduite par une forte réduction du taux d’inter-contrat, ramené à 8,2% de l’effectif global sur le dernier trimestre (au lieu de 15,6% au dernier trimestre 2001-2002). Le groupe compte 317 collaborateurs au 30 juin 2003, contre 358 un an plus tôt.

La réduction des frais de structure a permis de diminuer le coût de la journée produite de 9% chez Aedian Système d’Information et Aedian Organisation, améliorant ainsi la compétitivité-prix des prestations.

La rationalisation des relations avec les sous-traitants a amélioré la réactivité d’Aedian face à une demande clients plus volatile. Emblématique du retournement de situation dans ce domaine, Aedian dégage désormais une marge d’exploitation positive sur les contrats en cours avec ses sous-traitants, contre une perte en début d’exercice.

2. La totale adéquation des nouvelles contraintes de marché avec le positionnement historique d’Aedian

L’exigence de référencement imposée par les directions des achats des grands donneurs d’ordre s’avère favorable à Aedian qui bénéficie de sa position d’acteur de référence spécialisé sur le tertiaire financier. Au 30 juin 2003, sur ses 93 comptes actifs (contre 102 au 30 juin 2002), Aedian est fournisseur agréé chez 8 de ses 10 premiers clients, 13 des 20 premiers et, au total, auprès de 25 banques et compagnies d’assurance françaises (contre 19 un an plus tôt). Cette situation a permis, dès le dernier trimestre de l’exercice, d’enregistrer une augmentation significative du nombre d’appels d’offres adressés au groupe.

La demande croissante des clients pour des missions à engagement de résultats favorise Aedian qui a démontré, depuis sa création, sa capacité à répondre à ce type d’attente. Le mode contractuel dit de « délégation de responsabilité » et la conduite de projet sont les principes structurants historiques de l’entreprise. Au 2nd semestre, plus de 50% du chiffre d’affaires d’Aedian Système d’Information a été réalisé en « délégation de responsabilité » et le carnet de commandes en ce domaine est prometteur. Au cours de l’exercice, Aedian a restructuré son panel d’offres pour le simplifier, le concentrer sur ses domaines de plus haute expertise et de plus forte valeur ajoutée, l’adapter aux besoins prioritaires de ses clients. Le nombre de segments d’offres a ainsi été ramené de 13 à 5 : stratégie, processus métier, évolution technologique, fiabilité-sécurité, direction de projets. Professionnels et managers métiers sont désormais organisés autour de pôles d’expertise (ingénieurs) ou de filières métiers (consultants).

Priorités 2003-04

Aedian aborde le nouvel exercice 2003/2004 dans de meilleures conditions que celles qui prévalaient à la même période de l’année dernière. Compte tenu des progrès déjà accomplis, le groupe considère, dans une conjoncture inchangée, qu’il est possible de stabiliser le volume d’affaires et de reconquérir des parts de marché grâce à 3 leviers prioritaires :

la poursuite de l’effort entamé en octobre dernier dans les domaines du référencement et de l’industrialisation des offres ;

l’exploitation des importants gisements que la nouvelle organisation commerciale, mise en place cette année, a déjà permis d’identifier ;

l’ambitieux plan de recrutement et de formation qui, après une année de diminution des effectifs, permettra d’accompagner l’effort commercial.

AEDIAN,
Jean-François GAUTIER,
Président du Directoire,
[email protected]

Frédéric BOURDON,
Responsable du département communication,
[email protected]
01 56 35 30 00

CIC Securities,
Marie Jo Maestracci,
Stéphanie Stahr
01 45 96 77 83
[email protected]

MP Conseil,
Michelle Pilczer,
Fabienne Rodriguez
01 47 10 94 94
[email protected]

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES