EduBourseActualitésProgression de 20.7% du résultat d'exploitation de Lagardère Media et objectif de...

Progression de 20.7% du résultat d’exploitation de Lagardère Media et objectif de croissance du résultat d’exploitation confirmé sur l’année

Le Conseil de Surveillance, réuni le 5 septembre 2003, a examiné les comptes consolidés du 1er semestre 2003 de LAGARDERE SCA présentés par Arnaud LAGARDERE, Gérant commandité, et Philippe CAMUS, co-gérant.

CHIFFRE D’AFFAIRES CONSOLIDE DU GROUPE

Le chiffre d’affaires consolidé du groupe s’établit à 5.802 M€ (contre 5.925 M€(1) au 1er semestre 2002).

Progression de 4.3% du chiffre d’affaires de Lagardère Media à données comparables

Le chiffre d’affaires de Lagardère Media s’élève à 3.861 M€, en progression de +4,3 % à données comparables. Cette croissance s’explique, notamment, par les très bonnes performances réalisées par “Hachette Livre” et les activités Radio/Télévision (“Lagardere Active Broadcast”).

Dans un environnement marqué par une baisse significative du dollar (de l’ordre de -19 % par rapport au 1er semestre 2002), le chiffre d’affaires brut de Lagardère Media affiche une très légère baisse de -1,1 %.

Léger repli du chiffre d’affaires d’EADS

La baisse du chiffre d’affaires d’EADS (-3,9 %) provient essentiellement et conformément aux prévisions du groupe de la division Airbus qui a livré 149 appareils contre 160 un an plus tôt, et de la baisse du dollar.

RESULTAT D’EXPLOITATION CONSOLIDE

Très forte progression du Résultat d’exploitation de Lagardère Media

Le pôle Lagardère Media, dont la contribution s’élève à +172 M€, affiche une progression de+20,7 % par rapport au 1er semestre 2002 et une marge d’exploitation de plus de 4.2% contre 3.3% au premier semestre 2002.

La branche “Livre” réalise une excellente performance dans quasiment tous les segments de l’édition. Elle se traduit par une progression spectaculaire de son résultat d’exploitation (30 M€ à comparer à 12 M€ au 1er semestre 2002). Cependant, cette activité étant saisonnière, elle sera sans doute fortement marquée par les ventes du 2ème semestre qui devraient connaître un ralentissement de leur croissance par rapport à celle enregistrée sur la 1ère moitié de l’année.

“Lagardere Active” poursuit son amélioration grâce au redressement des activités Télévision, en particulier la production. Par ailleurs, les pertes de “Lagardere Active Broadband” (activités numériques hors Radio et Télévision) ont été à nouveau réduites.

“Hachette Distribution Services” voit son résultat d’exploitation progresser de +7 %, en dépit d’un contexte particulièrement difficile -ralentissement économique, guerre en Irak, SRAS conduisant à une forte baisse du trafic aérien et du tourisme- et malgré le coût du développement du réseau Virgin Megastore en France.

Dans un environnement publicitaire qui est demeuré irrégulier au cours du 1er semestre 2003, “Hachette Filipacchi Médias” améliore à nouveau son taux de profitabilité (8,9 % contre 8,4 % au 1er semestre 2002).

“Dans des marchés aux dynamismes très inégaux, la nette progression de la marge d’exploitation de Lagardère Media souligne la qualité de son portefeuille d’activités (positions concurrentielles de premier plan, forte internationalisation, équilibre entre activités cycliques et non-cycliques), et conforte la poursuite de notre politique de réduction des coûts et d’accélération de la croissance. “, a notamment annoncé le gérant commandité du Groupe Arnaud Lagardère.

Progression du résultat d’exploitation d’EADS

Au 1er semestre 2003, EADS est consolidé dans les comptes de LAGARDERE SCA par intégration proportionnelle à 15,07 %.

Les comptes d’EADS ont, par ailleurs, fait l’objet de retraitements pour se conformer aux normes comptables françaises appliquées par le groupe LAGARDERE.

En dépit d’un environnement particulièrement heurté, notamment dans l’aviation civile et le secteur spatial, les résultats semestriels confirment la prévision faite par EADS pour l’ensemble de l’exercice en cours d’un EBIT (Earnings Before Interest and Taxes, pre-goodwill amortization and exceptionals(2)) du même ordre qu’en 2002, basé sur la livraison de 300 appareils Airbus.

Au total, la contribution d’EADS aux comptes consolidés de LAGARDERE s’élève à +66 M€ (à comparer à +50 M€ au 1er semestre 2002).

Le résultat d’exploitation consolidé s’élève à +229 M€ (contre +181 M€(3) au 1er semestre 2002).

LE RESULTAT FINANCIER

Le résultat financier du 1er semestre 2003 atteint –31 M€. contre –188 M€ au 1er semestre 2002 (pro forma) bénéficiant de la réduction du coût de financement de Lagardère SCA induit par la baisse des taux d’intérêts. Pour mémoire, le résultat financier au 1er semestre 2002 comprenaient notamment une provision pour dépréciation des titres T-Online à hauteur de –132 M€.

LE RESULTAT EXCEPTIONNEL

Le résultat exceptionnel atteint -16 M€. dont -15 M€ imputable à EADS, principalement du fait de la restructuration de son activité Espace.

IMPOTS

Sur l’ensemble du groupe, le montant des impôts atteint -69 M€, à comparer à +138 M€ dans les comptes pro forma du 1er semestre 2002. Ils incluaient un ajustement (reprise de 166 M€) de la provision pour impôts comptabilisée au titre de la plus-value en sursis d’imposition dégagée lors de la cession de Club Internet en avril 2000.

Cette reprise se justifiait, pour l’essentiel (+139 M€), par le réajustement de la provision au taux réduit de l’impôt sur les plus-values à long terme (20,2 %), alors que la provision d’origine avait été dotée sur la base du taux d’impôt courant (36,43 %). Pour mémoire, la plus-value sera imposée au moment de la cession des titres T-Online.

La hausse des impôts comptabilisés (hors reprise de provision sur T-Online en 2002) reflète l’amélioration des résultats de LAGARDERE sur la période.

LES DOTATIONS AUX AMORTISSEMENTS DES ECARTS D’ACQUISITION n’enregistrent pas d’évolution significative.

La part des MINORITAIRES dans le résultat net est imputable en totalité au pôle Lagardère Media.

LE RESULTAT DES SOCIETES MISES EN EQUIVALENCE

Il s’établit à +33 M€, contre +21 M€ au 1er semestre 2002.

Cette progression s’explique par la nouvelle amélioration de la contribution de CanalSatellite (+16 M€ à comparer à +10 M€ au 1er semestre 2002) et le retour à la profitabilité de multiThématiques.

Compte tenu de l’ensemble de ces éléments, le Résultat Net consolidé – part du groupe s’élève à +74 M€(4)

1er Semestre 2003
1er Semestre 2002

En millions d’Euros
Groupe Lagardère hors EADS
EADS
Total Groupe Lagardère
Groupe Lagardère hors Auto et EADS
Auto
EADS
Total Groupe
Lagardère

Chiffre d’affaires
3.861
1941
5.802
3.906
550
2.019
6.475

Résultat d’exploitation
163
66
229
131
27
50
208

Résultat financier
(15)
(16)
(31)
(161)
5
(27)
(183)

Résultat courant
148
50
198
(30)
32
23
25

Résultat exceptionnel
(1)
(15)
(16)
(10)
(6)
7
(9)

Rémunérations prioritaires nettes
(4)

(4)
(5)


(5)

Impôts sur les résultats
(50)
(19)
(69)
152
(6)
(13)
133

Dotations aux amortissements
des écarts d’acquisition
des sociétés intégrées
(39)
(22)
(61)
(39)

(22)
(61)

Résultat net des sociétés intégrées
54
(6)
48
67
20
(5)
82

Contribution des sociétés mises
en équivalence
23
10
33
13

8
21

Part des minoritaires
(7)

(7)
(3)

4
1

Résultat net – part du groupe
70
4
74(4)
77
20
7
104

(4) Hors les contributions du pôle Automobile et d’EADS, le Résultat Net consolidé – part du groupe de Lagardère s’établit au 1er semestre 2003 à +70 M€, à comparer à +30 M€ pour la même période de l’année précédente calculé sur les mêmes bases -c’est-à-dire après neutralisation des impacts non-récurrents de T-Online (dépréciation des titres et ajustement de la provision pour impôts sur plus-value en sursis d’imposition), et Grolier Inc. (reprise provision pour garantie de passif).

1er semestre 2003
1er semestre 2002

Résultat Net – part du groupe hors Auto et EADS
70
77

Neutralisation de l’impact T-Online

(34)

Neutralisation de l’impact Grolier Inc.

(13)

Résultat Net – part du groupe ajusté
70
30

Maîtrise de l’endettement

Au 30 juin 2003, la dette nette bancaire s’élève à -1.759 M€ , incluant le financement de l’acquisition en cours de Vivendi Universal Publishing intervenue fin décembre 2002 pour 1,2 milliard d’euros. Avec +3 878 M€ de capitaux propres, le groupe affiche un taux d’endettement de 45.3%.

PERSPECTIVES

A début septembre, les incertitudes qui pèsent sur la conjoncture mondiale rendent difficile l’exercice de prévision pour Lagardère Media.

Par ailleurs, les performances de l’année 2002, au second semestre, (qui contribue généralement à plus de 60% du résultat d’exploitation annuel) rendent particulièrement difficile l’atteinte d’un taux de croissance du REX aussi élevé qu’au 1er semestre, en particulier dans les activités “Livres” et Lagardere Active.

Toutefois, les améliorations entrevues au niveau de la conjoncture américaine, ainsi que le redressement des monnaies face à l’Euro, constituent autant de facteurs encourageants pour la fin de l’année.

Ainsi, grâce aux performances dégagées sur le 1er semestre ainsi qu’à la poursuite de son plan de réduction des coûts et d’accélération de la croissance, Lagardère Media confirme l’objectif d’une croissance de son résultat d’exploitation supérieure à 5 % sur l’ensemble de l’exercice 2003.

——————————————————————————–

Leader dans le domaine des médias (livre, distribution, presse et audiovisuel), le groupe Lagardère est également présent dans les hautes technologies grâce à une participation de 15,07% dans EADS.
Le groupe a réalisé en 2002 un chiffre d’affaires de 13 216M€ et emploie près de 46 000 personnes dans plus de 40 pays.
Le groupe Lagardère est coté au Premier Marché de la Bourse de Paris

——————————————————————————–

(1) Chiffre d’affaires pro forma. Il exclut le pôle Automobile qui a été déconsolidé à effet 1er janvier 2003.
(2) soit le résultat avant intérêts et impôts, amortissements des écarts d’acquisitions et éléments exceptionnels.
(3) Résultat d’exploitation pro forma. Il exclut le pôle Automobile qui a été déconsolidé à effet 1er janvier 2003

——————————————————————————–

Contacts Presse
Thierry Funck-Brentano tél.: 01 40 69 16 34 [email protected]
Arnaud Molinié tél.: 01 40 69 16 72 [email protected]
Communication Financière
Alain Lemarchand tél.: 01 40 69 18 02 [email protected]

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES