EduBourseActualitésAlcatel - Résultats du deuxième trimestre 2004

Alcatel – Résultats du deuxième trimestre 2004

Faits marquants du trimestre :

Le chiffre d’affaires à 3 078 millions d’euros est en progression de 3,7% par rapport au deuxième trimestre 2003 et de 7,2% à taux euro/dollar constant
La marge brute s’établit à 38,3%
Le résultat opérationnel s’établit à 190 millions d’euros, soit 6,2% des ventes
Le résultat net par action s’élève à 0,09 euro avant amortissement des écarts d’acquisition
(à 0,02 euro après amortissement)
La trésorerie nette reste stable à 634 millions d’euros par rapport au premier trimestre 2004
Note : Les chiffres 2003 et du 1er trimestre 2004 ont été retraités afin de refléter la comptabilisation des activités de fibre optique, de composants optiques et de batteries en activités en cours de cession ou cédées.

Paris, le 29 juillet 2004 – Le Conseil d’Administration d’Alcatel (Paris : CGEP.PA et NYSE : ALA) a examiné et arrêté les comptes du deuxième trimestre 2004. Le chiffre d’affaires du deuxième trimestre s’établit à 3 078 millions d’euros à comparer à 2 967 millions d’euros au deuxième trimestre 2003, soit une progression de 3,7% et une hausse de 7,2% à taux euro/dollar constant (le taux de change moyen euro/dollar sur le deuxième trimestre 2004 est de 1,20). La marge brute s’établit à 38,3% à comparer à 31,8% au deuxième trimestre 2003. Sur une base comparable (selon la nouvelle présentation comptable de la R&D depuis le premier trimestre 2004), la marge brute progresse de 5,5 points. Le résultat opérationnel s’établit à 190 millions d’euros soit 6,2% des ventes, tous les segments d’activité étant positifs, à comparer à un résultat de 12 millions d’euros au deuxième trimestre 2003. Le résultat net avant amortissement des écarts d’acquisition est de 125 millions d’euros soit un résultat dilué de 0,09 euro par action (0,11 dollar par ADS) et le résultat net après amortissement des écarts d’acquisition est de 23 millions d’euros, soit un résultat dilué de 0,02 euro par action (0,02 dollar par ADS).

Serge Tchuruk, Président directeur général, résumant les observations du conseil d’administration, a commenté :

« Les tendances actuelles confirment clairement notre potentiel de croissance pour l’année, qui se matérialise à la fois dans le chiffre d’affaires (en progression au deuxième trimestre de plus de 7% par rapport au deuxième trimestre 2003 à taux euro/dollar constant ) et dans les prises de commande, annonçant une accélération de la croissance au second semestre. En plus de la bonne performance continue dans les infrastructures mobiles, qui devrait se traduire par une croissance importante du chiffre d’affaires sur le second semestre, ainsi que dans les communications privées, qui maintiennent leur dynamique, le deuxième trimestre a mis en évidence la pertinence de deux autres directions stratégiques majeures.

Premièrement, il faut se féliciter du rétablissement de l’activité communications fixes qui cesse de décroître et qui affiche une profitabilité à deux chiffres. Notre stratégie de maintenir un effort de R&D significatif dans l’optique et d’intensifier nos développements dans l’IP avec une approche originale du routage de service en périphérie de réseau s’avère payante et se concrétise par des succès importants dans ces deux lignes de produit, ainsi que dans des solutions innovantes combinant ces deux technologies. Grâce aux avancées liées à notre leadership mondial dans l’accès, dont les ventes augmentent de 20% au deuxième trimestre 2004 par rapport au deuxième trimestre 2003, nous pouvons compter sur une croissance significative dans le domaine des communications fixes pour le reste de l’année. Nos activités aux Etats-Unis ont été particulièrement performantes, avec une augmentation des ventes de 30% en dollars.

Deuxièmement, notre stratégie visant à développer un portefeuille diversifié, recouvrant la plupart des technologies clés, donne à Alcatel un véritable avantage compétitif, à un moment où de nombreux opérateurs souhaitent promouvoir des services haut débit « sans couture » centrés sur l’utilisateur. Nous montons en puissance dans nos activités grâce aux solutions de convergence aussi bien entre fixe et mobile qu’entre opérateurs et entreprises. En outre, notre expertise dans la vidéo nous positionne bien face à l’intérêt croissant de nos clients tant en Europe qu’en Amérique du Nord, à la fois sur les services associant voix, données et vidéo pour les réseaux fixes et sur les applications multimedia pour les réseaux mobiles.

Au global, la rationalisation de notre portefeuille touchant à sa fin après les partenariats lancés dans le domaine des fibres optiques et des téléphones mobiles, nous constatons maintenant un potentiel de croissance significatif pour plus de 90% de nos activités. Afin de soutenir au mieux cette croissance, nous avons augmenté de manière sélective les dépenses de développement et de marketing de certains produits-clés, tout en nous assurant que ces dépenses sont plus que compensées par les économies consenties d’une année sur l’autre au niveau de nos dépenses administratives et de nos coûts fixes opérationnels. Nous maintenons clairement notre objectif d’une base de coût optimale associée à une croissance des ventes afin d’accroître notre résultat. »

S’agissant des perspectives, Serge Tchuruk a ajouté :

« Pour le troisième trimestre, à structure comparable, nous anticipons une hausse des ventes, à taux euro/dollar constant, supérieure à 10% par rapport à l’année précédente, avec un résultat net par action avant amortissement des écarts d’acquisition proche de celui du deuxième trimestre. Pour l’ensemble de l’année, nous sommes à l’aise avec notre précédente prévision i.e. une progression des ventes qui se situera , à taux de change constant, dans le haut de la fourchette d’une croissance à un chiffre, avec un résultat net par action, avant amortissement des écarts d’acquisition, significatif. »

Chiffres clés

|-------------------------+---------+---------+---------+---------|
| En millions d'euros     |   2ème  |   2ème  |   2ème  |   1er   |
| excepté pour le résultat| trimestr| trimestr| trimestr| trimestr|
| par action              |  e 2004 |  e 2003 |  e 2003 |    e    |
|                         |         | retraité|  publié |  2004   |
|                         |         |         |         |retraité |
|-------------------------+---------+---------+---------+---------|

|-------------------------+---------+---------+--------+--------|
| Compte de résultat      |         |         |        |        |
|-------------------------+---------+---------+--------+--------|
| Chiffre d'affaires net  |  3 078  |  2 967  |  3 149 |  2 710 |
|-------------------------+---------+---------+--------+--------|
| Résultat d'exploitation |   190   |    12   |   21   |   86   |
|-------------------------+---------+---------+--------+--------|
| Résultat net avant      |   147   |   -578  |  -568  |   234  |
| amortissement des écarts|         |         |        |        |
| d'acquisition et        |         |         |        |        |
| intérêts minoritaires   |         |         |        |        |
|-------------------------+---------+---------+--------+--------|
| Résultat net            |   23    |   -675  |  -675  |   134  |
|-------------------------+---------+---------+--------+--------|
| Résultat par action en  |  0,02   |  -0,51  |  -0,51 |  0,10  |
| euro (dilué)            |         |         |        |        |
|-------------------------+---------+---------+--------+--------|
| Résultat/ADS en dollar *|  0,02   |  -0,59  |  -0,59 |  0,12  |
|-------------------------+---------+---------+--------+--------|
| Nombre d'actions diluées|   1,36  |   1,33  |  1,33  |  1,36  |
| (en milliards)          |         |         |        |        |
|-------------------------+---------+---------+--------+--------|

Note : Les chiffres 2003 et du 1er trimestre 2004 ont été retraités afin de refléter la comptabilisation des activités de fibre optique, de composants optiques et de batteries en activités en cours de cession ou cédées.

* Le résultat par ADS a été calculé sur la base du cours d’achat euro/dollar de la Réserve Fédérale de New York du 30 juin 2004 à midi, soit 1,22 dollar.

Faits marquants

|------------------------+---------+---------+---------|
| Analyse par segment    |   2ème  |   2ème  |   1er   |
| En millions d'euros    | trimestr| trimestr| trimestr|
|                        |  e 2004 | e 2003* |    e    |
|                        |         |         |  2004*  |
|------------------------+---------+---------+---------|
|                        |         |         |         |
|------------------------+---------+---------+---------|
| Chiffre d'affaires     |         |         |         |
|------------------------+---------+---------+---------|
| Communications fixes   |  1 353  |  1 360  |  1 133  |
|------------------------+---------+---------+---------|
| Communications mobiles |   842   |   834   |   757   |
|------------------------+---------+---------+---------|
| Communications privées |   929   |   868   |   865   |
|------------------------+---------+---------+---------|
| Autres et éliminations |   -46   |   -95   |   -45   |
|------------------------+---------+---------+---------|
|          Total         |  3 078  |  2 967  |  2 710  |
|------------------------+---------+---------+---------|
|                        |         |         |         |
|------------------------+---------+---------+---------|
| Résultat opérationnel  |         |         |         |
|------------------------+---------+---------+---------|
| Communications fixes   |   136   |    7    |    28   |
|------------------------+---------+---------+---------|
| Communications mobiles |   48    |    10   |    70   |
|------------------------+---------+---------+---------|
| Communications privées |   35    |    21   |    35   |
|------------------------+---------+---------+---------|
| Autres et éliminations |   -29   |   -26   |   -47   |
|------------------------+---------+---------+---------|
|          Total         |   190   |    12   |    86   |
|------------------------+---------+---------+---------|

* Les chiffres 2003 et du 1er trimestre 2004 ont été retraités afin de refléter la comptabilisation des activités de fibre optique, de composants optiques et de batteries en activités en cours de cession ou cédées.

Résultats du deuxième trimestre 2004

Les commentaires suivants sont établis par rapport au deuxième trimestre 2003 afin de rendre compte de manière plus pertinente des évolutions de l’activité.

Communications fixes

Le chiffre d’affaires du deuxième trimestre est stable à 1 353 millions d’euros, par rapport à 1 360 millions d’euros au deuxième trimestre 2003. Les ventes dans l’accès large bande, les réseaux de données et les solutions augmentent de façon significative. Les ventes d’accès large bande progressent tant en Europe de l’Ouest qu’en Amérique du Nord, et de nouvelles commandes ont été enregistrées dans les marchés émergents tels que la Turquie et l’Egypte. 4,8 millions de lignes DSL ont été livrées sur le trimestre, soit une progression de 50% par rapport au deuxième trimestre 2003, portant ainsi le total de lignes livrées depuis le début de l’année à 10,3 millions. L’activité IP contribue également fortement à la croissance du segment sur le trimestre, avec dix nouveaux clients dans l’activité de routeurs intelligents IP périphériques, notamment aux Etats-Unis, en Chine et en Belgique. L’activité enregistre à ce jour un total de trente clients à ajouter aux quarante pilotes en cours, dont un obtenu au Royaume-Uni au cours du trimestre. Les ventes MSWAN continuent à être fortes, l’offre de la fonctionnalité IP/MPLS constituant le principal moteur de croissance. De plus, un nouveau produit d’agrégation de services métro Ethernet a été lancé au cours du trimestre et a reçu un accueil favorable du marché, avec d’ores et déjà deux clients. L’activité de solutions continue à réaliser une bonne performance, grâce à la mise en place de réseaux de nouvelle génération (NGN). L’activité de softswitches enregistre cinq nouveaux clients au cours du trimestre, soit un total à ce jour de vingt-six clients pour cette activité et plus de cinquante clients pour les solutions NGN/ voix sur IP. Les premiers déploiements commerciaux de solutions de vidéo sur DSL ont commencé en Europe, avec une demande croissante en Amérique du Nord. Les réseaux optiques, à l’exception de l’activité de sous-marins qui reste déprimée, sont en croissance. En Amérique du Nord, on assiste au déploiement de cross-connects, en particulier pour les applications métropolitaines à la fois pour les réseaux fixes et les réseaux mobiles. En Europe de l’Ouest, l’activité a porté sur l’ensemble du portefeuille optique, les opérateurs se concentrant sur la construction de réseaux métropolitains. La baisse des réseaux voix continue, mais dans une moindre mesure compte tenu des revenus générés par les services de maintenance de la base installée.

Le résultat opérationnel s’élève à 136 millions d’euros à comparer à 7 millions d’euros au deuxième trimestre 2003 avec une contribution significative de l’activité d’accès large bande, des réseaux voix et de l’activité IP. Les réseaux optiques renouent avec la profitabilité.

Communications mobiles

Le chiffre d’affaires du deuxième trimestre progresse légèrement à 842 millions d’euros par rapport à 834 millions d’euros au deuxième trimestre 2003. Il est impacté par la transition vers un nouveau produit dans l’activité de faisceaux hertziens et par des décalages dans l’enregistrement des ventes dans les réseaux mobiles. Les commandes enregistrées pour les infrastructures mobiles se renforcent avec des succès dans de nouveaux pays émergents du sous-continent indien, d’Afrique et d’Amérique latine et avec une progression de positions en Chine et en Russie, qui font plus que compenser une certaine atonie en Asie du Sud-Est. Les technologies sur lesquelles Alcatel se concentre, l’EDGE et la 3G/UMTS progressent, souvent combinées à d’autres réseaux, en Europe de l’Ouest mais aussi dans les pays émergents à forte croissance, comme l’illustrent des succès récents au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Dans les cœurs de réseau, le rythme de migration vers la nouvelle architecture IP ou NGN monte en puissance, avec des contrats-clés remportés dans ces domaines en Europe de l’Ouest et aux Etats-Unis. L’activité de solutions mobiles continue à enregistrer une bonne performance grâce à un nombre croissant de clients dans la vidéo mobile et du fait des applications de nouvelle génération telles que les solutions convergentes de paiement.

Le résultat opérationnel s’élève à 48 millions d’euros à comparer à 10 millions d’euros au deuxième trimestre 2003. Les réseaux mobiles contribuent de manière très significative à ce résultat avec un maintien des marges opérationnelles significativement au-dessus de 10%. L’activité de téléphones mobiles, qui est consolidée dans les comptes du trimestre, a un effet négatif sur le résultat opérationnel.

Communications privées

Les ventes du deuxième trimestre sont en hausse de 7% à 929 millions d’euros par rapport à 868 millions d’euros au deuxième trimestre 2003. L’activité IP/PBX enregistre un bon trimestre avec une poursuite de la croissance particulièrement en Europe, confirmant une fois encore sa position de leader. Genesys continue également à croître, notamment aux Etats-Unis où l’activité enregistre des succès significatifs. L’activité de données d’entreprise est atone ce trimestre, en partie à cause de la limitation des dépenses d’investissement aux Etats-Unis. L’activité de systèmes de contrôle du transport par rail et les réseaux de communication associés enregistrent une croissance substantielle tant pour les trains grandes lignes que le métro, en particulier en Europe de l’Ouest. L’activité spatiale croît également et tire parti d’un bon carnet de commandes obtenu en 2003, l’activité commerciale enregistrant des succès significatifs aux Etats-Unis et en Chine. L’activité d’intégration et de services maintient sa percée dans un secteur privé en développement et sa performance confirme le potentiel de croissance de l’activité d’externalisation.

Le résultat opérationnel s’établit à 35 millions d’euros à comparer à 21 millions d’euros au deuxième trimestre 2003, tous les segments étant profitables.

Une présentation sur internet en audio se déroulera à partir de 13H00 sur les sites http://www.alcatel.com/1q2004 et http://www.alcatel.fr/1q2004. Les journalistes et analystes qui souhaiteront participer à la session de questions-réponses pourront téléphoner au +1 612 326 10 11 (numéro aux Etats-Unis) en précisant « Alcatel teleconference ».

Résultats du deuxième trimestre 2004 (non audités)

Compte de résultat
Les chiffres du deuxième trimestre 2003 ont été retraités afin de tenir compte de la cession d’Optronics, de l’activité de batteries et de l’activité de fibres optiques.

Chiffre d’affaires net : 3 078 millions d’euros à comparer à des ventes de 2 967 millions d’euros au deuxième trimestre 2003 (en hausse de 3,7%)
Répartition géographique des ventes :
Europe de l’ouest: 43%
Reste de l’Europe 7%
Amérique du Nord : 17%
Asie : 16%
Reste du Monde : 17%
Marge brute : 38,3% (31,8% au deuxième trimestre 2003).
Charges administratives et commerciales : -557 millions d’euros (18,1% des ventes).
Frais de recherche et développement (R&D) : -433 millions d’euros (14,1% des ventes).
Résultat opérationnel : 190 millions d’euros
Résultats avant impôt et amortissement des écarts d’acquisition : 139 millions d’euros incluant :
Intérêts payés sur les obligations remboursables en actions : -11 millions d’euros
Résultat financier : -4 millions d’euros
Coûts de restructuration : -68 millions d’euros
Autres produits/(charges) nets : 32 millions d’euros.
Résultat net avant amortissement des écarts d’acquisition et intérêts minoritaires: 147 millions d’euros
Résultat net : 23 millions d’euros (dont un produit d’impôt de 28 millions d’euros, un résultat des sociétés mises en équivalence et des activités cédées ou en cours de cession de -20 millions d’euros , une dotation aux amortissements des écarts d’acquisition de -102 millions d’euros, des intérêts minoritaires de -22 millions d’euros).
Résultat dilué par action : 0,02 euro par action (0,02 dollar par ADS) , 0,09 euro par action avant amortissement des écarts d’acquisition (0,11 dollar par ADS) sur la base d’une moyenne de 1,36 milliard d’actions diluées.

Bilan

Besoin en fonds de roulement opérationnel : 383 millions d’euros (3,1% des ventes des 12 derniers mois)
Disponibilités : 5 384 millions d’euros
Trésorerie nette : 634 millions d’euros
Ratio d’endettement : -17%
Flux de trésorerie des opérations (variation nette de la trésorerie d’exploitation hors variation des autres créances et dettes) : -71 millions d’euros

À propos d’Alcatel
Alcatel fournit des solutions de communication permettant aux opérateurs de télécoms, aux fournisseurs d’accès Internet et aux entreprises de disposer de moyens de communication voix, données, vidéo pour leurs clients ou leurs salariés. Avec des positions de leader dans les réseaux large bande fixes et mobiles ainsi que dans les applications et les services, Alcatel permet à ses clients de valoriser leurs propres services dans un monde de haut débit. Avec un chiffre d’affaires de 12,5 milliards d’euros en 2003, Alcatel est présent dans plus de 130 pays.

Contact [email protected]

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES