EduBourseActualitésAir Liquide - Résultats consolidés au 30 juin 2004

Air Liquide – Résultats consolidés au 30 juin 2004

Nouvelle progression des activités et des résultats au 1er semestre 2004
Bénéfice net par action: +10,3% (+12,8% hors change)

Le Conseil de Surveillance d’Air Liquide, qui s’est tenu le 3 septembre 2004 sous la présidence d’Alain Joly, a examiné les comptes du 1er semestre 2004 présentés par Benoît Potier, Président du Directoire.

Au 30 juin 2004, Air Liquide a enregistré une progression de son chiffre d’affaires de +9,8% (hors change et gaz naturel) et de son résultat net à 359,9 millions d’euros, soit +9,7% (+12,2% hors change). Le bénéfice net par action (3,33 euros) est en augmentation de +10,3% (+12,8% hors change). L’autofinancement (818,1 millions d’euros) affiche une croissance importante de +10,2% hors change.

Commentant la publication des résultats du 1er semestre 2004, Benoît Potier, Président du Directoire d’Air Liquide, a déclaré :
«Le premier semestre 2004 marque une nouvelle progression de nos ventes et de nos résultats. Le Groupe a su tirer profit de la reprise en Amérique du Nord et du dynamisme de l’Asie. En Europe, nos axes de développement nous ont permis d’assurer la croissance.

Les marges, qui ont été améliorées en Amérique du Nord et en Asie, ont été maintenues à un niveau élevé en Europe malgré la forte hausse des coûts de l’énergie, grâce à nos efforts continus d’efficacité. Ces marges intègrent les coûts de mise en place d’un système d’information intégré pour l’ensemble des filiales européennes, une de nos actions majeures de productivité.

L’acquisition des actifs de Messer, conclue en mai 2004 et entièrement financée par endettement, se déroule comme nous l’avions anticipé, avec, pour les deux mois de consolidation, une contribution légèrement positive sur le résultat net au 1er semestre et un programme de désinvestissements conforme à nos attentes. Cette acquisition apporte au Groupe des activités dans notre cœur de métier, qui est particulièrement générateur d’autofinancement.

Dès la fin de l’année, les cessions d’activités prévues dans le cadre des approbations données par les autorités de la concurrence et notre autofinancement doivent nous permettre de réduire le montant de notre endettement, qui devrait par la suite baisser progressivement. Nous bénéficions encore d’une très bonne notation.

Compte tenu de ces tendances positives, nous confirmons pour 2004 une progression du chiffre d’affaires et du résultat net publié plus importante qu’en 2003. Au delà de l’année, les succès commerciaux remportés et l’intégration des activités de Messer acquises permettent au Groupe d’anticiper un renforcement de sa croissance.»

Chiffres clés du 1er semestre 2004

Au delà de la comparaison des chiffres publiés, les informations financières sont fournies hors change et gaz naturel. Les gaz industriels et médicaux ne s’exportant pas, l’impact des variations monétaires sur les niveaux d’activité et de résultat est limité à la conversion des états financiers de nos filiales étrangères en euros. Les variations de coût du gaz naturel sont répercutées à nos clients à travers des clauses d’indexation.

http://www.airliquide.com/fr/medias/pdf/corporate/investor/2004/tab.gif

* Les variations de chiffre d’affaires sont données hors change et gaz naturel
** Nombre moyen d’actions en circulation sur le 1er semestre 2004 pour le calcul du BNPA: 108 023 244

Chiffre d’affaires

Le chiffre d’affaires consolidé du 1er semestre 2004 s’élève à 4 470,0 millions d’euros, en croissance de +6,4%. Hors effets de change et de la hausse du gaz naturel, la progression est de +9,8%, incluant l’effet de consolidation Messer pour 2,7%. Le 2ème trimestre a été marqué par la bonne tenue de l’activité par rapport au 1er trimestre.

Le chiffre d’affaires Gaz et Services s’élève à 3 919,2 millions d’euros, en hausse de +10,1% hors effets de change et de gaz naturel. Les activités acquises de Messer, consolidées à compter du 6 mai 2004, contribuent pour +3,0% à cette croissance.

Résultats du Groupe

Le résultat d’exploitation s’établit à 609,6 millions d’euros, en hausse de +4,8% et de +7,2% hors effets de change.

Le ratio de marge avant amortissements (résultat d’exploitation avant amortissements sur chiffre d’affaires) s’établit pour le Groupe à 23,2% hors effet du prix du gaz naturel et Messer.

Sur ces mêmes bases, le ratio de marge (résultat d’exploitation sur chiffre d’affaires) se maintient à 13,8% pour le Groupe. Grâce à la poursuite des efforts de productivité engagés il y a trois ans, ce ratio est stable par rapport à la même période de l’année dernière, en dépit d’un contexte d’augmentation des coûts, en partie liée à la forte hausse des prix de l’énergie.
Par zone géographique, les efforts portés sur les zones Amériques et Asie contribuent à la forte augmentation des marges, notamment aux Etats-Unis et au Japon. En Europe, elles sont légèrement impactées par la hausse des coûts d’énergie, dont l’effet, notamment dans les Clients Industriels, est répercuté avec un décalage, et par la mise en place du système d’information ERP européen. Elles se maintiennent néanmoins à des niveaux historiquement élevés.

Le programme de productivité OPAL, dont la partie efficacité s’est poursuivie tout au long du semestre, a dégagé au 30 juin, 44 millions d’euros d’économies supplémentaires. Cette performance, qui comprend les synergies réalisées par Japan Air Gases au 1er semestre, n’intègre pas encore tous les bénéfices attendus du nouveau programme OPAL récemment mis en place. Dans ce cadre, nous avons notamment développé un nouveau système d’information européen (ERP) qui devrait donner sa pleine efficacité dans les prochaines années.

Les frais financiers nets sont en hausse de 4 millions d’euros (+7,5%) sur le semestre. Cette évolution résulte, d’une part, d’une baisse significative des frais financiers hors acquisition de Messer (-12,5%), et d’autre part, d’une augmentation +10,8 millions d’euros directement liée à l’acquisition de Messer en mai 2004.

Les autres produits et charges s’établissent à -10,0 millions d’euros au 1er semestre 2004 contre
-28,6 millions d’euros à la même période de l’année dernière, qui avait enregistré des provisions pour dépréciation de certains actifs incorporels.

Le taux d’impôt effectif est de 34,5% au 30 juin 2004 contre 33,4% au premier semestre 2003. Cette augmentation résulte principalement d’un profit exceptionnel non taxé enregistré l’année dernière suite à l’intégration de Japan Air Gases.

La part de résultat versée aux minoritaires s’élève à 32,3 millions d’euros, en croissance de +9,9% en tenant compte de l’amélioration des résultats de Japan Air Gases, que nous détenons à 55%.

Au total, le résultat net consolidé part du Groupe atteint 359,9 millions d’euros au 30 juin 2004, en augmentation de +9,7% en chiffres publiés et de +12,2% hors change.

Le bénéfice net par action s’établit à 3,33 euros, en progression de +10,3% et +12,8% hors change. Cette progression intègre l’effet positif des rachats d’actions effectués sur le semestre à hauteur de
77 500 actions. Le nombre moyen d’actions retenu pour le calcul du bénéfice net par action au 30 juin 2004 est de 108 023 244 actions.

**********

La marge brute d’autofinancement est de 818,1 millions d’euros, en hausse de +7,5% (+10,2% hors change). Cette amélioration s’explique par la progression du résultat et la variation de la dotation aux amortissements (+5,9% et +9,2% hors change) principalement liée à Messer. L’impact de cette acquisition sur le cash-flow est de 28,2 millions d’euros sur le 1er semestre.
Au total sur le 1er semestre, la marge brute d’autofinancement représente 18,3% du chiffre d’affaires.

Les paiements d’investissements pour des projets industriels sont stables à 331,0 millions d’euros. Les paiements sur investissements financiers ressortent à 2 801,5 millions d’euros, dont 2 684 millions d’euros reflètent le prix de l’acquisition de Messer, avant cession des activités qui doivent être désinvesties dans le courant de l’année 2004.

Le besoin en fonds de roulement augmente de +286,1 millions d’euros sur le semestre. L’essentiel de cette variation provient du décalage dans le paiement des impôts, notamment en France, et de l’arrêt de titrisations au Canada et dans le soudage. Le BFR opérationnel en pourcentage du chiffre d’affaires est stable.

Compte tenu de l’acquisition Messer, l’endettement net s’établit à 4 762,4 millions d’euros avant les désinvestissements prévus. Le ratio d’endettement net sur fonds propres s’établit ainsi à 85% contre 38,3% au 30 juin 2003. Il sera réduit au cours du deuxième semestre par les désinvestissements en cours.
Hors Messer, l’endettement net atteint 2 033,5 millions d’euros au 1er semestre, en ligne avec nos prévisions. Il intègre notamment le paiement du dividende 2003 effectué en juin 2004.

Acquisition de Messer

Au 1er semestre, la contribution des activités Messer, qui ont été consolidées sur deux mois, a un impact positif sur le résultat net de +2,5 millions d’euros. Le bilan d’ouverture reprend l’endettement résultant de l’acquisition et les actifs nets réévalués. La répartition de la survaleur sera définitivement arrêtée après la réalisation des cessions et lors de l’adoption des normes IAS.
L’intégration des actifs de Messer acquis au mois de mai dernier se poursuit conformément à nos attentes.

En Allemagne, le processus de désinvestissements est en cours. L’intégration des activités se déroule comme prévu avec des plans d’actions précis visant à maintenir la qualité de nos relations clients et à rapprocher les équipes autour de nos objectifs d’efficacité et de développement.

Aux Etats-Unis, le 29 juin 2004, Air Liquide a signé un accord avec la société Matheson Tri-Gas (filiale américaine de Nippon Sanso) pour la cession des activités de gaz liquides à désinvestir aux Etats-Unis. Par ailleurs, conformément à sa stratégie aux Etats-Unis, le Groupe a décidé de procéder à la cession des activités traditionnelles de bouteilles dont le chiffre d’affaires annuel représente plus de 80 millions d’euros. Les chiffres d’affaires relatifs à ces activités n’ont donc pas été consolidés au 1er semestre.

Analyse par zone géographique et par activité

En Amériques, le résultat d’exploitation enregistre une très forte hausse. Ceci est le résultat de la dynamique de croissance des ventes alliée à une progression significative des ratios de marge en Clients Industriels et Grande Industrie. Le renouvellement de contrats importants dans l’Electronique, les nombreux succès commerciaux remportés ainsi que l’intégration des activités Messer sont autant d’éléments positifs pour les 18 mois à venir.

En Europe (y compris France), le résultat d’exploitation est en légère croissance. La progression des ventes et les efforts d’efficacité ont compensé les hausses de coûts (notamment la mise en place d’un ERP européen, source de futures efficacités et les prix de l’énergie).
L’intégration des activités Messer et des activités métrologie a un effet de mix légèrement négatif sur les ratios de marge sur le semestre. Les synergies attendues de ces intégrations soutiendront la croissance des marges à venir.
Par ailleurs, la Santé connaît un développement prometteur de ses nouveaux services en France, en Italie et en Allemagne.

En Asie-Pacifique, le résultat d’exploitation enregistre, comme en Amérique, une forte progression avec une bonne performance de l’Electronique, notamment grâce aux efforts d’efficacité et aux nouveaux contrats TFT/LCD au Japon, en Corée et à Taiwan. Les Clients Industriels au Japon améliorent également fortement leur performance. Celle-ci est soutenue par l’avancée rapide du programme de synergies JAG. Au premier semestre les décisions d’investissements ont connu une forte croissance en Asie, conformément à notre stratégie de développement dans cette région.

Perspectives

Au delà de l’année 2004, notre développement en Asie particulièrement en Electronique, l’intégration des activités de Messer et les succès commerciaux déjà enregistrés, notamment par la signature de contrats à long terme, permettront au Groupe de renforcer sa croissance.

Calendrier financier du 2ème semestre 2004 et de l’année 2005

Chiffre d’affaires du 3ème trimestre 2004 Jeudi 28 octobre 2004
Salon Actionaria (Palais des Congrès, Paris) Vendredi 19 et samedi 20 novembre 2004
Chiffre d’affaires annuel 2004 Mercredi 26 janvier 2005
Résultats annuels 2004 Lundi 28 février 2005
Chiffre du 1er trimestre 2005 Jeudi 21 avril 2005
Assemblée Générale des actionnaires Mercredi 11 mai 2005
Chiffre d’affaires du 1er semestre 2005 Mardi 26 juillet 2005
Résultats du 1er semestre 2005 Mardi 6 septembre 2005
Chiffre d’affaires du 3ème trimestre 2005 Mercredi 26 octobre 2005

Annexe

********************

Avec une présence dans 65 pays, Air Liquide fournit des gaz industriels et médicaux et des services associés. Grâce à des solutions innovantes s’appuyant sur des technologies sans cesse renouvelées, Air Liquide contribue à la fabrication de nombreux produits de la vie quotidienne, à la préservation de la vie et s’inscrit dans une démarche de développement durable. Créée en 1902, Air Liquide, qui compte plus de 31 900 collaborateurs, développe avec ses actionnaires des relations de confiance et de transparence, dans le respect des principes de gouvernement d’entreprise. Depuis la publication des premiers comptes consolidés en 1971, le Groupe a maintenu une croissance régulière de ses résultats. En 2003, son chiffre d’affaires s’est élevé à 8 394 millions d’euros dont près de 80% hors de France. Air Liquide est cotée à la Bourse de Paris et membre des indices CAC 40 et Eurostoxx 50 (code ISIN FR 0000120073).

Pour tout renseignement complémentaire, veuillez contacter :

Relations Investisseurs
Matthieu Baumgartner : 01 40 62 55 19
Caroline Morand : 01 40 62 55 41 Direction de la Communication
Dominique Maire : 01 40 62 53 56
Joëlle Ambon : 01 40 62 51 31

www.airliquide.com

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES