EduBourseActualitésPensions de reversion - Le gouvernement doit revoir sa copie

Pensions de reversion – Le gouvernement doit revoir sa copie

L’article 31 de la Loi du 21 août 2003 portant réforme des retraites, dite Loi Fillon, a modifié les conditions d’attribution de la pension de réversion du régime général de retraite et les décrets parus au Journal officiel du 25 août 2004 en précisent les modalités.

Aujourd’hui, ces nouvelles dispositions semblent enfin émouvoir l’opinion publique et la société civile. Pour Force Ouvrière, les choses sont malheureusement claires depuis plusieurs mois et nous eussions préféré que l’ensemble de la société s’en émeuve plus tôt.

En effet, dès le printemps 2004 les projets de décrets ont commencé à circuler et laissaient déjà entrevoir l’ampleur de la réforme et ses conséquences dramatiques pour de nombreuses veuves et veufs. C’est ainsi que par communiqué de presse, l’Union confédérale des retraités Force Ouvrière, en date du 7 mai 2004, réitérait sa revendication de voir supprimées les conditions de plafond de ressources et refusait que les veuves et veufs soient les nouveaux recalculés de l’assurance vieillesse.

Ces projets de décrets ont été examinés par le Conseil d’administration de la CNAVTS du 23 juin 2004 et à cette occasion les administrateurs Force Ouvrière ont notamment dénoncé la manœuvre qui consiste à reprendre d’une main ce que l’on concède de l’autre, principe dénommé actuariellement neutre. Ils ont ainsi déclaré: «… après avoir annoncé la suppression de la condition d’âge (55 ans) pour prétendre au bénéfice de la pension de réversion, le gouvernement avait légitimement fait naître de grands espoirs dans les foyers frappés par la disparition d’un conjoint… les nouvelle règles tendent à transformer une prestation de droit à l’assurance vieillesse en allocation différentielle révisable à tout instant. Il en est ainsi des du bénéfice éventuel de la réversion des régimes complémentaires qui pourrait entraîner quasi immédiatement la suspension totale ou partielle des droits à réversion du régime de base…».

Rien n’y a fait, le gouvernement a persisté en toute connaissance de cause et aujourd’hui, le parlement se doit de réagir afin de rétablir les droits contributifs des veuves et veufs. La majorité parlementaire en porte la responsabilité, c’est elle qui a voté la Loi de réforme des retraites et son article 31 mais nous ne saurions passer sous silence l’étrange émoi qui semble étreindre certaines organisations qui ont pourtant soutenu le gouvernement Raffarin à l’occasion de cette réforme.

Ce gouvernement s’est ainsi livré à une attaque sans précédent contre les retraités, maintenant c’est à la veuve et l’orphelin qu’il s’en prend.

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES