EduBourseActualitésSTMicroelectronics annonce son chiffre d'affaires et ses résultats pour le troisième trimestre...

STMicroelectronics annonce son chiffre d’affaires et ses résultats pour le troisième trimestre et les neuf premiers mois de l’exercice 2004

Le chiffre d’affaires du troisième trimestre est supérieur à 2,2 milliards de dollars, soit une progression de 2,7 % par rapport au trimestre précédent
La marge brute est ressortie à 37,9 % pour le troisième trimestre, contre 37,4 % pour le trimestre précédent
Le résultat d’exploitation du troisième trimestre a gagné 19,1 % par rapport au trimestre précédent pour s’établir à 213 millions de dollars
Le résultat par action après dilution est de 0,20 dollar au troisième trimestre 2004 contre 0,16 dollar au deuxième trimestre

STMicroelectronics – COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE
STMicroelectronics – TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE CONSOLIDES
STMicroelectronics – BILAN CONSOLIDE

Genève, le 20 octobre 2004 – STMicroelectronics (NYSE : STM) annonce aujourd’hui ses résultats financiers pour le troisième trimestre et la période de neuf mois close le 25 septembre 2004.

Résultats financiers du troisième trimestre 2004
Le chiffre d’affaires net pour le troisième trimestre s’élève à 2 231 millions de dollars, en progression de 2,7 % par rapport aux 2 172 millions de dollars du deuxième trimestre 2004 et de 23,7 % par rapport aux 1 803 millions de dollars du troisième trimestre 2003. Le chiffre d’affaires généré par les Produits pour Applications Spécifiques représente 1 163 millions de dollars, soit 52,1 % du chiffre d’affaires pour le troisième trimestre 2004. Le chiffre d’affaires des Produits différenciés est de 1 451 millions de dollars, ce qui correspond à 65,0 % du chiffre d’affaires net pour la période.

La marge brute ressort à 845 millions de dollars, en hausse de 4,0 % par rapport aux 812 millions de dollars du deuxième trimestre 2004 et de 33,6 % par rapport aux 632 millions de dollars du troisième trimestre 2003. Elle s’établit à 37,9 %, soit une progression par rapport aux 37,4 % du trimestre précédent et aux 35,1 % du troisième trimestre 2003.

Pasquale Pistorio, Président et CEO, commente : ” ST a encore amélioré son niveau de rentabilité au troisième trimestre. En dépit d’un recul progressif de la demande, caractérisée par des temps de livraison plus courts et des ajustements du carnet de commandes, notre chiffre d’affaires se situe dans la fourchette prévisionnelle que nous avions fixée lors de l’annonce de nos résultats du deuxième trimestre 2004. Nous sommes particulièrement satisfaits que la marge brute atteigne 37,9 % pour la période, au plus haut de notre fourchette de prévisions, grâce à une amélioration du mix produits et à une meilleure efficacité de l’outil de production par rapport au trimestre précédent. ”

Au troisième trimestre 2004, le résultat d’exploitation a progressé de 19,1 % à 213 millions de dollars, ce qui représente 9,6 % du chiffre d’affaires net, soit une hausse de 8,3 % par rapport aux 179 millions de dollars du trimestre précédent. Pour le troisième trimestre 2003, les dépréciations d’actifs, frais de restructuration et autres coûts liés à la fermeture de sites s’étaient soldés par une perte d’exploitation de 64 millions de dollars. Hors dépréciations d’actifs, frais de restructuration et autres coûts liés à la fermeture de sites, la Société avait affiché au troisième trimestre 2003 un résultat d’exploitation de 129 millions de dollars, soit 7,1 % du chiffre d’affaires net.

Le résultat net du troisième trimestre 2004 s’est élevé à 189 millions de dollars, soit une progression de 28,4 % par rapport aux 148 millions de dollars du deuxième trimestre 2004. Pour le troisième trimestre 2003, la perte nette de la Société était de 50 millions de dollars. Hors les dépréciations d’actifs, frais de restructuration et autres coûts liés à la fermeture de site, et en excluant une charge hors exploitation avant impôts de 22 millions de dollars liée aux rachats d’obligations, le résultat net du troisième trimestre 2003 représentait 102 millions de dollars.

Le résultat par action après dilution est de 0,20 dollar au troisième trimestre 2004, soit une progression de 25 % par rapport au 0,16 dollar du deuxième trimestre 2004. Pour le troisième trimestre 2003, la Société avait affiché une perte par action de 0,06 dollar. Hors les dépréciations d’actifs, frais de restructuration et autres coûts liés à la fermeture de sites, la Société avait affiché un résultat par action après dilution de 0,09 dollar pour le troisième trimestre 2003.

M. Pistorio note : ” Au troisième trimestre 2004, nous avons conservé le même niveau de dépenses R&D qu’au trimestre précédent et sur une base séquentielle nous avons réduit les frais commerciaux, généraux et administratifs de 2.6 %. Au total, les dépenses R&D et les frais commerciaux, généraux et administratifs représentent 27,6 % du chiffre d’affaires au troisième trimestre, soit une réduction séquentielle de 110 points de base par rapport au trimestre précédent. Cette évolution a été obtenue tout en maintenant le rythme accéléré de nos activités de développement et de conception de produits. ”

Au cours du troisième trimestre 2004, les dépenses de recherche et développement sont restées stables à 384 millions de dollars par rapport au trimestre précédent, mais ont enregistré une hausse de 26,7 % par rapport aux 302 millions de dollars du troisième trimestre 2003. Elles représentent 17,2 % du chiffre d’affaires net au troisième trimestre 2004, contre 17,7 % au trimestre précédent et 16,8 % au troisième trimestre 2003.

Les frais commerciaux, généraux et administratifs ont été de 233 millions de dollars au troisième trimestre 2004, en baisse de 2,6 % par rapport aux 239 millions de dollars du deuxième trimestre 2004 et en hausse de 21,5 % par rapport aux 191 millions de dollars du troisième trimestre 2003. Exprimés en pourcentage du chiffre d’affaires net, les frais commerciaux, généraux et administratifs ont reculé pour atteindre 10,4 %, par rapport aux 11,0 % du deuxième trimestre 2004 et 10,6 % du troisième trimestre 2003.

Par ailleurs, pour ST, le taux de change moyen de l’euro par rapport au dollar au troisième trimestre 2004 a été d’environ 1,21 dollar pour 1 euro, contre respectivement 1,20 dollar et 1,12 dollar au cours du deuxième trimestre 2004 et du troisième trimestre 2003.

Résumant la performance du troisième trimestre, M. Pistorio poursuit : ” Tous nos groupes produits et segments de marché cibles enregistrent une augmentation de leur chiffre d’affaires d’une année sur l’autre. Comme anticipé, la croissance séquentielle du chiffre d’affaires au troisième trimestre a été principalement alimentée par une large gamme d’applications numériques pour l’électronique grand public et par les circuits pour applications spécifiques, destinés aux téléphones cellulaires, au stockage de données et certaines applications automobiles/audio. Le chiffre d’affaires des mémoires Flash est à peu près stable à 306 millions de dollars, avec une progression de 2 millions de dollars par rapport au trimestre précédent. ”

” Il est important de noter que quatre de nos principaux groupes produits réalisent des résultats d’exploitation positifs au troisième trimestre 2004 et que trois sur quatre enregistrent des croissances séquentielles de leur résultat d’exploitation. Ils permettent à ST d’améliorer de manière significative la rentabilité au cours de la période et contribuent à l’augmentation par rapport au trimestre précédent de 19,1 % du résultat d’exploitation, de 28,4 % du résultat net et de 25 % du résultat par action après dilution. ” ajoute M. Pistorio.

Eléments du bilan au 25 septembre 2004
Au 25 septembre 2004, ST disposait de disponibilités et de valeurs mobilières de placement d’un montant de 1,63 milliard de dollars. L’endettement total à cette date s’élevait à 1,83 milliard de dollars tandis que les capitaux propres étaient de 8,3 milliards de dollars.

La trésorerie nette générée par les opérations d’exploitation est ressortie à 1 697 millions de dollars pour les neufs premiers mois soit une progression par rapport aux 1 142 millions de dollars de la même période de l’exercice précédent. Les dépenses d’investissement ont représenté 719 millions de dollars pour le troisième trimestre 2004 et 1 627 millions de dollars pour les neufs premiers mois de l’exercice. Le ” net operating cash flow* ” est positif à 3 millions de dollars pour les neuf premiers mois de 2004.

Données financières et opérationnelles complémentaires pour le troisième trimestre 2004
Les tableaux et analyses ci-après présentent la ventilation du chiffre d’affaires et du résultat d’exploitation par groupe de produits, ainsi que du chiffre d’affaires sectoriel par catégorie de produits et par marché cible.

Chiffre d’affaires et résultat d’exploitation du troisième trimestre 2004 par groupe de produits :
Groupes Chiffre d’affaires(en millions de dollars) % du chiffre d’affaires Bénéfice d’exploitation(en millions de dollars)
Télécommunications, Périphériques et Automobiles (TPA) 865 38,7 % 113
Discrets et Circuits Stds (DSG) 422 18,9 % 109
Produits Mémoires (MPG) 505 22,6% 27
Gd Public et Microcontrôleurs (CMG) 423 19,0 % 46
Autres(1)(2) 16 0,8 % (82)
TOTAL 2,231 100.0% 213

(1) Le chiffre d’affaires de la catégorie “Autres” comprend le chiffre d’affaires du groupe “Subsystems” ainsi que d’autres revenus.
(2) Le résultat d’exploitation de la catégorie “Autres” comprend les dépréciations d’actifs, les frais de restructuration et les autres coûts liés à la fermeture de sites, les frais de démarrage et d’autres frais non alloués, tels que : le coût de certains programmes de recherche et développement stratégiques ou spéciaux, certaines dépenses d’exploitation, certaines réclamations au titre de brevets ou recours en justice, au niveau des frais généraux, divers frais non affectés aux groupes de produits, ainsi que le résultat d’exploitation ou les pertes du groupe “Subsystems and Other Products”.

Les groupes CMG et DSG ont été les principaux contributeurs de la croissance du résultat d’exploitation consolidé de 19,1 % par rapport au trimestre précédent. Le résultat d’exploitation du groupe CMG a plus que doublé par rapport au deuxième trimestre 2004, avec une croissance du chiffre d’affaires de 9,8 %, et le résultat d’exploitation du groupe DSG progresse de 18,5 % malgré une hausse très modeste du chiffre d’affaires par rapport au trimestre précédent. Le groupe TPA affiche une hausse de 3,7 % de son résultat d’exploitation par rapport au trimestre précédent, tandis que le groupe MPG, bien que restant fortement rentable, présente un recul de son résultat d’exploitation par rapport au troisième trimestre 2004.

Répartition du chiffre d’affaires du troisième trimestre 2004 par catégorie de produits

Chiffre d’affaires(en millions de dollars) % du chiffre d’affaires
Produits Différenciés 1.451 65,0%
Standards et Commodités 120 5,4%
Micro et Mémoires 345 15,5%
Discrets 315 14,1%

Sur nos quatre familles de produits, trois affichent une progression de leur chiffre d’affaires par rapport au trimestre précédent. Les Produits différenciés et les Standard et Commodités progressent de, respectivement, 3,7 % et 11,2 % par rapport au trimestre précédent. Les Micro et Mémoires affichent une hausse de 1,1 % par rapport au deuxième trimestre 2004 tandis que les Discrets reculent de 2,6 %.

Répartition du chiffre d’affaires du troisième trimestre 2004 par marché
Le tableau ci-après présente une estimation du poids relatif de chacun des marchés cibles de la Société au troisième trimestre 2004, avec une variation de 5 à 10 % de la valeur en dollars.

% du chiffre d’affaires
Automobile 14%
Grand Public 23%
Informatique 16%
Télécommunications 31%
Applications Industrielles et Autres 16%

Le marché Grand Public présente la plus forte progression par rapport au trimestre précédent, suivi par l’Informatique et les Télécommunications. Les marchés Automobile et Applications Industrielles, qui avaient affiché une progression significative de leur chiffre d’affaires pour le deuxième trimestre 2004 par rapport au trimestre précédent, reculent de, respectivement, environ 3 % et 6 % par rapport au trimestre précédent.

Résultats pour les neuf premiers mois de l’exercice 2004
Le chiffre d’affaires net pour la période de neuf mois close le 25 septembre 2004 est ressorti à 6 432 millions de dollars soit une progression de 25,5 % par rapport aux 5 124 millions de dollars de la même période de 2003. La marge brute s’élève à 2 376 millions de dollars, ce qui correspond à 36,9 % du chiffre d’affaires net, contre 1 806 millions, ou 35,2 % du chiffre d’affaires net, pour les neufs premiers mois de l’exercice 2003. Le résultat d’exploitation est positif à 473 millions de dollars, contre 181 millions de dollars pour la même période de l’exercice précédent. Hors dépréciations d’actifs, charges de restructuration et autres frais de fermeture de sites, le résultat d’exploitation s’est élevé à 374 millions de dollars pour les neufs premiers mois de 2003.

Le résultat net représente 414 millions de dollars, soit 0,45 dollar par action après dilution. Pour les neuf premiers mois de 2003, le résultat net était de 109 millions de dollars, soit 0,12 dollar par action après dilution. Hors dépréciations d’actifs, charges de restructuration et autres frais de fermeture de sites, et en excluant la charge exceptionnelle avant impôts de 37 millions de dollars liée aux opérations de rachat d’obligations, le résultat net était de 274 millions de dollars, soit 0,29 dollar par action après dilution, pour les neuf premiers mois de l’exercice précédent.

Les dépenses de recherche et développement représentent 1 131 millions de dollars par rapport aux 883 millions de dollars des neufs premiers mois 2003. Les frais commerciaux, généraux et administratifs sont de 702 millions de dollars par rapport aux 557 millions pour les neuf premiers mois de l’exercice 2003.

Pour ST, le taux de change moyen de l’euro par rapport au dollar pour les neuf premiers mois de 2004 a été d’environ 1,23 dollar contre 1,11 dollar au cours de la même période de 2003.

Perspectives
” Nous partageons l’opinion de nombreux analystes selon laquelle le quatrième trimestre 2004 sera une période de croissance relativement modeste pour l’industrie des semiconducteurs, en raison d’une croissance plus faible que prévue de la demande ce qui a entraîné la constitution de stocks dans certains segments de marché et a limité la capacité d’imposer les prix. ”
” Dans cet environnement, nous pensons que le chiffre d’affaires de ST au quatrième trimestre se situera entre un niveau stable et plus 5 % par rapport au troisième trimestre 2004, ce qui est inférieur à nos prévisions précédentes ainsi qu’à la saisonnalité historique. Sur la base de ces niveaux de chiffre d’affaires et d’un taux de change moyen d’environ 1,23 dollar pour 1 euro, nous prévoyons maintenant que la marge brute du quatrième trimestre devrait être dans la fourchette de 38 % à 39 %. ”
M. Pistorio poursuit : ” Afin de tenir compte de la situation actuelle, nous réduisons nos investissements pour 2004 à environ 2 milliards de dollars, soit environ 10 % de moins que précédemment prévu. Par ailleurs, nous avons également mis en oeuvre des programmes visant à accroître notre capacité à générer un levier opérationnel continu. ”
” ST maintient une approche prudente en termes de dépenses d’investissement pour 2005. “, remarque M. Pistorio. ” Conscients de l’incertitude des tendances à court terme du marché, nous prévoyons actuellement des dépenses d’investissement d’environ 1,5 milliard de dollars. Nos plans comprennent la possibilité d’augmenter le programme d’investissement au fur et à mesure que la demande du marché se concrétise. ”
M. Pistorio ajoute, ” Nous optimisons notre portefeuille de produits et notre organisation de manière à conforter les positions de leadership de nos produits et à étendre la pénétration de nos plateformes d’applications et de nos solutions. Associés à la migration vers des géométries plus fines et à nos initiatives actuelles en termes de marketing, ces programmes devraient placer ST dans une position de croissance profitable en 2005. ”

Développements récents

Le 24 septembre 2004, ST a annoncé avoir remboursé une valeur nominale d’environ 910 millions de dollars de ses obligations LYON à échéance le 22 septembre 2009, pour un montant en numéraire approximatif de 806 millions de dollars. Plus de 99 % des obligations LYON en circulation de la Société ont été rachetées à leurs détenteurs.
Le 11 octobre 2004, la Société a annoncé le remboursement, le 12 novembre 2004, de la part résiduelle de ses obligations LYON en circulation pour un prix de remboursement de 888,96 dollars par tranche de principal de 1 000 dollars. La valeur nominale résiduelle des obligations LYON actuellement en circulation est de 8 103 000 dollars soit 0,9 % du montant total des obligations LYON initialement émises.
Le 27 septembre 2004, ST a annoncé un remaniement de ses groupes de produits, opérations front-end et activités de recherche et développement de technologie. Cette modification traduit le souci constant de la Société de développer des produits pour applications spécifiques et des plateformes destinées à un marché de plus en plus convergent. Elle répond également au prochain départ à la retraite de certains cadres supérieurs ainsi que de Pasquale Pistorio, CEO de ST.
Produits, technologies et qualifications

Nokia et ST ont étendu leur coopération à la création de produits pour la Série 60. La famille Nomadik de processeurs d’applications multimédia ST pour équipements mobiles 3G a été adaptée et optimisée pour la plateforme de la Série 60 de Nokia. Elle permet un développement plus rapide de terminaux portables de cette série.
La plateforme multimédia mobile Nomadik de ST a été utilisée par un grand fabricant OEM pour la conception d’un téléphone mobile multimode 3G de prochaine génération. ST a également lancé une nouvelle version de son processeur d’applications Nomadik et commencé à échantillonner la seconde génération de ce circuit.
Plusieurs qualifications ont été obtenues pour des solutions Bluetooth à un ou deux circuits destinées à des plateformes cellulaires, des terminaux portables et des systèmes GPS à base de télématique, qui pourront être utilisés à la fois aux Etats-Unis et en Asie. L’une de ces qualifications provient d’un grand fabricant japonais.
Dans le domaine des infrastructures cellulaires, ST a obtenu plusieurs qualifications pour des circuits d’annulation d’écho, des circuits RF (radiofréquence) et des stations de base 2.5/3 G.
Des échantillons d’un circuit intégré avancé fabriqué en technologie BICMOS 130 nm et destiné à des équipements de transmission optique ont été livrés à Nortel Networks.
ST a conclu un accord de création d’une joint-venture avec HDIC, une société affiliée à la prestigieuse université Jiaotong de Shanghai, qui développe des technologies pour la télévision numérique. Cette joint-venture développera et commercialisera des logiciels middleware pour la télévision numérique et les décodeurs destinés au marché chinois et aux marchés mondiaux.
ST a introduit la solution à un circuit la plus intégrée à ce jour pour les décodeurs de télévision haute définition. Ce nouveau circuit intégré, qui apportera des fonctions plus sophistiquées aux consommateurs et une sécurité accrue aux fournisseurs de contenus, a déjà été retenu par Oplus Technologies Ltd. Il sera utilisé dans une nouvelle conception de référence pour récepteur de TVHD numérique intégrée. ST a également obtenu de TCL-Thomson Electronics (TTE) une qualification pour la production en 2005 d’un module tuner numérique destiné aux écrans de télévision CRT, LCD et plasma, à partir d’une plateforme déjà construite autour du nouveau circuit de décodage MPEG haute définition de ST.
ST a lancé un nouveau circuit d’alimentation et de contrôle de puissance pour les blocs faible bruit (LNB) utilisés dans les décodeurs et téléviseurs numériques intégrés. ST a également publié des extensions de la spécification DiSEqC (Digital Satellite Equipment Control), un protocole largement utilisé qui permet à un décodeur de télévision par satellite de contrôler des périphériques reliés au câble coaxial. Cela permettra au décodeur de gérer un bloc faible bruit situé sur le circuit de routage de canaux satellites SaTCR-1 de ST.
ST, NDS et Thomson ont annoncé la création de l’Alliance SVP dans le but de faire de SVP (Secure Video Processor) l’une des principales spécifications ouvertes pour la protection de contenu sécurisé dans les réseaux numériques domestiques et les équipements électroniques grand public.
ST est le premier fabricant de semiconducteurs à participer à l’initiative chinoise de plateforme informatique ouverte en cours de développement à partir du logiciel Linux. ST travaillera avec des partenaires chinois, français ainsi que d’autres pays pour développer des plateformes matérielles et logicielles de haute performance à faible coût destinées à une chaîne complète de systèmes ouverts compatibles, du serveur au terminal mobile, en passant par les applications grand public.
ST a annoncé une nouvelle série de circuits LCD de mise à l’échelle, qui capitalisent sur le succès de familles existantes largement utilisées. Ces nouveaux circuits ont déjà été choisis par plusieurs fabricants de moniteurs LCD et par un grand fabricant d’ordinateurs. ” ST a annoncé la disponibilité de sa solution complète Trusted Computing Group (TCG) 1.2, qui constitue une solution de sécurité TCG complète et prête à l’emploi pour les ordinateurs portables et de bureau.
Afin de répondre au marché croissant de la sécurité, ST a introduit une nouvelle famille de circuits sécurisés à double-interface (avec et sans contact) destinés au programme de passeport électronique de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI).
ST a commencé à fournir à des clients clés des échantillons de mémoires Flash NAND en technologie 90 nm. La production a commencé et les livraisons débuteront au quatrième trimestre. Cette technologie de pointe sera essentielle pour la production de mémoires haute densité de 1 Go et plus.
Le tuner FM/AM (FST) de ST avec décodeur stéréo et processeur audio sur une seule puce a été adopté par plusieurs grands fabricants d’équipements de communication et de diffusion pour être utilisé dans de nouveaux modules radio tuner. Ces conceptions ont renforcé considérablement la présence de ST sur ce marché, en particulier dans la région Asie-Pacifique.
” En s’appuyant sur son expérience dans le développement de circuits pour la réception AM/FM dans les applications de radio pour l’automobile, ST a développé et échantillonne actuellement un circuit tuner FM basse tension et faible consommation complètement intégré conçu spécialement pour les équipements portables, comme les téléphones mobiles, lecteurs MP3 et assistants numériques personnels (PDA).
ST a commencé à livré à un client majeur des échantillons de son système sur puce Tintoretto pour disques durs, avec canal de lecture/écriture intégré.
Un accéléromètre analogique bi-axial a atteint la production de volume pour une application de contrôle d’équipement de ” fitness
d’un grand fabricant. ST a également obtenu une importante qualification pour des accéléromètres MEMS (micro-systèmes électromécaniques) destinés à diverses applications, de l’ordinateur portable à la machine à laver. Des applications de détection de chute sont testées actuellement au niveau mondial par de grands fabricants de téléphones cellulaires et de disques durs.
Les déclarations faites dans ce communiqué de presse ou au cours de la conférence téléphonique qui suivra sa publication, autres que celles renvoyant aux données historiques, sont des prévisions fondées sur les attentes, opinions et hypothèses de la direction à la date de publication du présent communiqué.

Ces déclarations, qui comportent des déclarations sur les prévisions relatives à la croissance du marché des semi-conducteurs et à la demande pour nos produits des différentes applications que nous servons, sur les prévisions d’économies liées à la mise en œuvre de notre plan annoncé de restructuration, sur la rentabilité de notre infrastructure de production, sur l’amélioration de notre portefeuille de produits de même que sur la réussite de la mise en œuvre de programmes destinés à générés un levier d’exploitation continu sont sujettes à différents risques et incertitudes. Ainsi, les performances et les résultats réels de la Société pourraient être sensiblement moins favorables que ces prévisions.

Les facteurs susceptibles de conduire à des performances ou des résultats réels sensiblement différents de ceux attendus par la Société ou ses dirigeants sont notamment les suivants :

La demande réelle de semi-conducteurs de nos marchés et clients clés ;
L’impact financier de mesures prises, si nous sommes incapables d’alimenter nos sites de production ” front-end et back-end ” à un niveau satisfaisant;
Les pertes ou réductions d’achat de clients clés ainsi que les ajustements des stocks réalisés par les distributeurs ;
La poursuite de l’affaiblissement du taux de change moyen du dollar américain face à l’euro, par rapport à un taux de change moyen de 1,23 dollar pour 1 euro, ainsi que des devises des principaux pays dans lesquels la Société maintient des infrastructures d’exploitation ;
Le développement de la production en volume des nouvelles technologies dans nos usines ultra-modernes et parfois chez nos fournisseurs pour répondre à la demande de nos clients ;
Notre capacité à concevoir, fabriquer et commercialiser des produits innovants dans un environnement technologique en mutation rapide et dans un secteur d’activité concurrentiel ;
La transition en douceur liée à l’annonce récente du remaniement prochain de la direction ;
Les événements ayant un impact sur la situation économique, sociale, ou politique, de même que les événements naturels tels que les conditions climatiques difficiles, les risques pour la santé et les tremblements de terre, des pays où nous et nos principaux clients exerçons nos activités ;
Les retombées positives attendues des alliances et accords de coopération dans le domaine de la recherche et du développement ;
Notre capacité à obtenir les droits de propriété intellectuelle de tiers.
Notre Rapport Annuel (Form 20-F) pour l’exercice clos le 31 décembre 2003, qui a été déposé auprès des autorités boursières américaines (la SEC) le 4 mai 2004, fournit de plus amples informations sur les facteurs évoqués ci-dessus ainsi que sur les autres “Facteurs de Risque” susceptibles d’avoir un impact significativement défavorable sur la Société.

Informations sur la conférence téléphonique

La direction de STMicroelectronics tiendra une conférence téléphonique le 21 octobre 2004 à 15h00 (heure de Paris), pour discuter de la performance opérationnelle de la Société au cours du troisième trimestre de l’exercice 2004.

Une retransmission de la conférence téléphonique sera disponible en direct sur Internet à l’adresse suivante : www.vcall.com. Pour suivre la retransmission, il convient de se connecter au site au moins 15 minutes avant le début de la conférence, afin de s’enregistrer et, le cas échéant, télécharger et installer le logiciel nécessaire. La retransmission sera disponible sur le site jusqu’au 28 octobre 2004.

STMicroelectronics en bref
STMicroelectronics NV est un leader mondial pour le développement et la réalisation de solutions sur silicium destinées à un grand nombre d’applications. Son expertise du silicium et des systèmes, sa puissance industrielle, son portefeuille de propriétés intellectuelles et ses alliances stratégiques placent ST à l’avant-garde des technologies de systèmes sur puce, et ses produits contribuent pleinement à la convergence des applications et des marchés. STMicroelectronics est coté à la Bourse de New York, de Paris (Euronext) et de Milan. En 2003, ST a réalisé un chiffre d’affaires net de 7,24 milliards de dollars et un résultat net de 253 millions de dollars. Pour plus d’informations, consulter http://www.st.com.

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES