EduBourseActualitésAxa : Résultat courant après impôt 2000 en progression de 24,2% -...

Axa : Résultat courant après impôt 2000 en progression de 24,2% – Nouveau record à 2,54 milliards d’euros – Axa annonce une division de son titre par 4

Les actifs gérés atteignent 893 milliards d’euros, en hausse de 14,3%
•Le BNPA courant totalement dilué croît de 16,8% à 6,38 euros
•L’actif net comptable par action augmente de 27,2% à 58,4 euros
•Le résultat net consolidé part du Groupe atteint un plus haut historique à 3.904 millions d’euros
•Le versement d’un dividende de 2,20 euros (+10%) sera proposé à l’Assemblée Générale
PARIS – AXA annonce un résultat net courant consolidé pour l’année 2000 de 2.540 millions d’euros, en hausse de 24,2%, contre 2.045 millions d’euros en 1999. Ce résultat n’inclut pas l’impact positif de 1.643 millions d’euros résultant des opérations exceptionnelles, ni l’amortissement des écarts d’acquisition de 279 millions d’euros (part du Groupe).
Au cours de sa réunion du 14 mars 2001, le Conseil de Surveillance d’AXA a approuvé une division du titre AXA par 4 par fractionnement de sa valeur nominale. Le Conseil a également approuvé un changement de parité entre l’action ordinaire AXA et l’American Depositary Share (ADS) AXA. La parité actuelle, deux ADS pour une action ordinaire AXA, sera remplacée par une nouvelle parité: un ADS pour une action ordinaire AXA. La division par quatre de l’action ordinaire AXA est soumise au vote des actionnaires lors de l’Assemblée Générale d’AXA le 9 mai 2001. La division du titre AXA ainsi que le changement de parité entre l’action ordinaire AXA et l’ADS devraient intervenir durant la seconde moitié du mois de mai, à l’issue de l’Assemblée Générale.
« Nous sommes très satisfaits de nos résultats qui ont été réalisés au cours d’une année marquée par des marchés financiers particulièrement volatils », a déclaré Henri
de Castries, Président du Directoire d’AXA. « Nous avons mené un nombre sans précédent d’opérations stratégiques tout en continuant d’investir dans la transformation de nos sociétés. Nous avons enregistré des résultats particulièrement élevés en Vie/Epargne/Retraite en France, dans la région Asie/Pacifique, aux Etats-Unis ainsi qu’en Gestion d’Actifs. »
« Les priorités stratégiques du Groupe transparaissent clairement à travers les opérations que nous avons menées au cours de l’année 2000. Les acquisitions de Nippon Dantai et des intérêts minoritaires de Sun Life and Provincial Holdings et d’AXA Financial nous ont permis à la fois d’accroître notre présence en

Vie/Epargne/Retraite, de renforcer la diversification géographique de notre chiffre d’affaires et de consolider l’implantation d’AXA dans les marchés à forte croissance. L’acquisition de Sanford Bernstein a amélioré notre offre en gestion d’actifs. Elle apporte au Groupe une expertise en “valeurs de rendement”, un réseau de distribution supplémentaire vers la clientèle haut de gamme et plus de 96 milliards d’euros d’actifs sous gestion. Les cessions de Donalson Lufkin & Jenrette (DLJ), de la Banque Worms et de GRE Afrique du Sud prouvent notre engagement à concentrer nos ressources sur nos coeurs de métier afin de réduire les risques financiers et d’assurer la stabilité de nos résultats. »
« Nous allons développer, dans l’ensemble de nos entités opérationnelles, l’effet de levier que nous procure la taille du Groupe en matière d’achat, de technologies de l’information et de techniques de management. Notre priorité est clairement de nous concentrer sur l’exécution de notre stratégie et de nos projets afin de mieux servir nos clients et d’améliorer la création de valeur pour nos actionnaires. Dans ce cadre, le modèle de distribution multi-canaux que nous déclinons à l’intérieur du Groupe et qui nous permet de nous focaliser sur les besoins de nos clients et de leur offrir un conseil financier objectif, revêt une importance toute particulière. »

Principales Données Consolidées
Le résultat consolidé net part du Groupe progresse de 21,2 % pour atteindre le niveau record de 2.261 millions d’euros contre 1.865 millions d’euros (après amortissement des écarts d’acquisition et hors opérations exceptionnelles). Le résultat net publié part du
Groupe, incluant les opérations exceptionnelles, a atteint le niveau record de 3.904 millions d’euros, en hausse de 93,2%, contre 2.021 millions d’euros en 1999. Les opérations exceptionnelles, déjà annoncées, de 1.643 millions d’euros sont principalement liées aux cessions de DLJ, de la Banque Worms et à des pertes sur le portefeuille d’obligations à haut rendement d’AXA Financial.

Vie / Epargne / Retraite
•Le résultat net courant représente désormais 57% du total AXA contre 55% en 1999 •Le résultat net courant augmente de 28,2% à 1.437 millions d’euros contre 1.121 millions d’euros en 1999
•Le chiffre d’affaires progresse de 8,4% à 46,0 milliards d’euros
•Les frais généraux rapportés aux cotisations s’améliorent de 60 points de base à 14,4%
La progression de la contribution des Etats-Unis au résultat net courant est principalement due à la croissance du chiffre d’affaires et à l’amélioration des marges.
En France, le chiffre d’affaires affiche une augmentation significative des cotisations
émises et la contribution au résultat net consolidé d’AXA croît de 53 millions d’euros. Le
résultat net courant profite également de la réforme fiscale en Allemagne, de la première
contribution de Nippon Dantai, et de l’augmentation de la participation d’AXA dans sa
filiale de Hong Kong. La forte augmentation des ventes de produits en unités de compte en Espagne et en Italie ainsi que de bons résultats aux Pays-Bas ont également joué un rôle dans la croissance du bénéfice.

France
– Le résultat net courant augmente de 15,9% à 388 millions d’euros contre 335 millions d’euros en 1999. En dépit de l’impact négatif d’un changement de réglementation fiscale et d’un niveau inférieur de plus-values réalisées, le résultat bénéficie d’une croissance des encours et de meilleures marges opérationnelles.
– Le chiffre d’affaires augmente de 18,7% à 12,48 milliards. Les ventes de produits d’épargne retraite individuelle (66% des cotisations brutes) augmentent de 30,6% en 2000, poussées par une progression sensible des ventes de produits en unités de compte qui représentent 62% des cotisations brutes en épargne retraite individuelle, contre 43% en 1999.

Etats-Unis
– Le résultat net courant progresse de 50,7% à 404 millions d’euros. Cette amélioration est principalement liée à une évolution favorable du taux de mortalité, à une augmentation significative des prélèvements perçus (en raison d’une hausse des encours de produits en unités de compte) et à une amélioration des marges générées par les activités de services financiers ainsi que par l’appréciation du dollar US par rapport à l’euro.
– Le chiffre d’affaires ne progresse que de 4,1% à 12,5 milliards d’euros en raison de la volatilité des marchés financiers au cours du second semestre 2000.

Royaume-Uni
– Le résultat net courant s’élève à 179 millions d’euros, en repli de 5,1%. Cette
diminution est principalement liée à la baisse des affaires nouvelles partiellement
compensée par un taux de détention par AXA plus élevé dans la filiale anglaise. Les
résultats ont aussi souffert des modifications du régime fiscal en 1999 et en 2000. Le
résultat net courant de l’activité santé est quant à lui resté stable d’une année sur
l’autre.
– Le chiffre d’affaires total s’inscrit en repli de 4% à 7,94 milliards d’euros, marquant
l’impact d’un environnement fortement concurrentiel et la réduction délibérée de
ventes de certains produits « with profit ». Malgré les incertitudes liées à la mise en
place des nouvelles dispositions législatives relatives à l’épargne retraite
« stakeholder pension », qui prévoient une diminution des chargements sur les
produits retraite, les ventes de ces produits (représentant 50 % des cotisations
émises) ont augmenté de 14%.
Belgique
– Le résultat net courant est de 172 millions d’euros, en baisse de 10,0% par rapport
à 192 millions en 1999. Ce repli est lié au niveau particulièrement élevé des plus
values sur actions non taxables réalisées en 1999.
– Le chiffre d’affaires augmente de 20,6% à 1,10 milliards d’euros, principalement du
fait d’une progression de 25,6% des ventes de produits d’assurance individuelle qui
représentent 73% des cotisations. Les produits en unités de compte progressent de
93,6% et représentent désormais 31% des affaires en vie individuelle contre 20% en
1999. L’augmentation des ventes de produits d’épargne à taux garantis (+50,2%)
provient du développement de la distribution au travers de réseaux bancaires et des
courtiers ainsi que de l’introduction d’un produit en prime unique à taux fixe vendu
par le réseau de la Poste belge.
Asie/Pacifique
– Le résultat net courant progresse de 189,7% à 116 millions d’euros contre 40
millions d’euros en 1999.
– Le chiffre d’affaires augmente de 14,6% à 6,80 milliards d’euros.
Australie / Nouvelle Zélande :
– Le résultat net courant est en repli de 44,7% à 17 millions d’euros contre 30
millions d’euros en raison d’une plus-value enregistrée en 1999. Par ailleurs, le ratio
de frais généraux rapportés aux cotisations brutes s’améliore à 14,0 % contre 16,4%
en 1999 en raison de la croissance du chiffre d’affaires.

Le chiffre d’affaires a augmenté de 22,6% à 2,40 milliards d’euros. Cette
croissance est principalement liée au développement des produits d’épargne retraite
(+34%) grâce à une offre produits plus compétitive.
Japon:
– Le résultat net courant augmente fortement à 52 millions d’euros contre une perte
de 28 millions d’euros en 1999. Les chiffres 2000 incluent le résultat net courant
provenant de la nouvelle société (AXA Japan, qui comprend les opérations de
Nippon Dantai depuis mars 2000) sur une durée de 6 mois et le résultat net courant
pour le premier trimestre de 2000 d’AXA Life Japan (une perte nette de 10 millions
d’euros).
– Le chiffre d’affaires augmente de 12,3% à 3,35 milliards d’euros.
Hong Kong:
– Le résultat net courant progresse de 56,6% à 42 millions d’euros contre 27
millions d’euros en 1999. L’augmentation de la contribution d’AXA China Region en
2000 est principalement liée au rachat des actionnaires minoritaires intervenu le 1 er
décembre 1999 (à la suite duquel la participation d’AXA Asia Pacific Holdings dans
AXA China Region est passée de 74 % à 100%) et à une révision de certaines
hypothèses sur le rythme de dégagement des résultats de son portefeuille de
contrats.
– Le chiffre d’affaires d’AXA China Region est stable à 0,84 milliard d’euros en
raison de la position attentiste du marché liée au développement récent de la
législation sur les fonds de pension.
Allemagne
– Le résultat net courant augmente de 192,2% à 41 millions d’euros contre 14
millions d’euros. En assurance vie, le résultat est marqué par l’augmentation du
revenu financier net de participation aux bénéfices des assurés, par la réforme
fiscale, ainsi que par l’augmentation de 86% à 90% du taux de détention d’AXA
Colonia. En assurance santé, le résultat est marqué par l’impact positif de la réforme
fiscale et par l’amélioration du résultat financier dû à une augmentation des
dividendes perçus, partiellement compensés par une augmentation des mali sur
exercices antérieurs et par d’importantes dépenses informatiques.
– Le chiffre d’affaires augmente de 2,7% à 2,91 milliards d’euros. Le développement
rapide des produits en unités de compte, en hausse de 117,6% a plus que
compensé le recul des produits à primes uniques dans un marché marqué par
l’attente de la réforme des retraites prévue pour 2002.

Autres pays
– Le résultat net courant progresse de 63,0% à 136 millions d’euros contre 84
millions en 1999.
– Le chiffre d’affaires augmente de 8,8 % à 2,24 milliards d’euros.

Pays Bas :
– Le résultat net courant augmente de 35,4% à 57 millions d’euros contre 42 millions d’euros en 1999. Cette augmentation est principalement dûe à l’amélioration du résultat financier liée aux plus-values réalisés et à une hausse des prélèvements sur encours en unités de compte.
– Le chiffre d’affaires augmente de 5,6% à 0,92 milliard d’euros en raison d’une hausse des tarifs en santé et d’un nouveau produit vie universelle à prime unique.

Italie :
– Le résultat net courant progresse de 75,3% à 44 millions d’euros contre 25 millions d’euros en 1999, reflétant en premier lieu une amélioration de la marge technique issue de l’augmentation du chiffre d’affaires.
– Le chiffre d’affaires augmente de 13,8% à 0,39 milliard d’euros contre 0,34 milliard d’euros en 1999, principalement dû à une forte croissance des ventes de produits en unités de compte, qui représentent 50 % du chiffre d’affaires en 2000.
Espagne:
– Le résultat net courant augmente de 14 millions d’euros contre 1 million d’euros, reflétant principalement une charge non-récurrente de 12 millions d’euros en 1999 liée à une modification des tables de mortalité utilisées pour le calcul des provisions mathématiques des rentes.
– Le chiffre d’affaires augmente de 26,1% à 0,42 milliard d’euros en raison de l’augmentation des produits en unités de compte.
Dommages
•Le résultat net courant du segment Dommages s’élève à 408 millions d’euros contre 630 millions en 1999, soit un repli de 35,3%
•Le chiffre d’affaires progresse de 3,7% à 15,58 milliards d’euros, soit 19% du chiffre d’affaires d’AXA
•Le ratio combiné est de 113,9 contre 111,6 en 1999

La baisse du résultat net courant est dûe à un rechargement des provisions techniques aux Royaume-Uni, en Italie et en Irlande, à un résultat net courant moins élevé en Belgique (où des plus values significatives avaient été réalisées en 1999) et à une provision pour dépréciation d’actifs au Maroc. Cette baisse est partiellement compensée par une amélioration des résultats en France et en Allemagne.
« Nous avons renforcé nos provisions techniques et allons continuer à prendre des mesures pour améliorer nos performances opérationnelles», a déclaré Henri de Castries. « Les résultats ont bénéficié de l’augmentation des tarifs mais ils ont été affectés par le coût des tempêtes et des inondations. Nous investissons pour faire évoluer nos processus de gestion de sinistres. Nous améliorons aussi nos techniques
de souscription, en développant notamment l’utilisation des nouvelles technologies, pour
augmenter nos marges. Combinés à une hausse des tarifs, ces investissements devraient améliorer la rentabilité de ces activités qui sont stratégiques pour le Groupe».

France
– Le résultat net courant progresse de 11,2% à 281 millions d’euros contre 253 millions d’euros en 1999. Le résultat 1999 incluait une charge exceptionnelle ; l’exercice 2000 intègre une réduction significative de plus-values et une charge d’impôt plus importante.
– Le chiffre d’affaires est stable à 4,0 milliards d’euros par rapport à 1999 mais montre une amélioration sensible en fin d’année.
Royaume-Uni
– Le résultat net courant s’élève à –150 millions d’euros, en diminution de 161 millions d’euros, principalement en raison d’un rechargement des provisions techniques. Ce rechargement reflète en premier lieu la détérioration de la sinistralité en assurance automobile et en dommages corporels sur le marché britannique, affectant le résultat à hauteur de 125 millions d’euros. Le résultat a été également marqué par plusieurs inondations au cours du dernier trimestre 2000 (55 millions d’euros).
– Le chiffre d’affaires progresse de 1,6% à 2,68 milliards d’euros, en raison d’une hausse de 8,7 % des cotisations brutes en assurance automobile (46% des cotisations totales) reflétant des hausses de tarifs depuis le début de l’année ainsi que la croissance des activités d’assurance avec les groupes d’affinité.
Belgique
– Le résultat net courant est en baisse de 26,0% à 191 millions d’euros contre 258 millions d’euros. Ce repli est lié principalement à une baisse des plus-values non-fiscalisées sur actions réalisées en 2000 par rapport à 1999.

Le chiffre d’affaires progresse de 1,5% à 1,30 milliards d’euros.

Allemagne
– Le résultat net courant augmente de 166,6% à 159 millions d’euros contre 60 millions d’euros en 1999. Ce résultat est marqué par l’impact positif de la réforme fiscale (+85 millions d’euros) et par l’augmentation du taux de détention par AXA
dans ses sociétés d’assurance dommages allemandes (+13 millions d’euros).
– Le chiffre d’affaires reste stable à 3,08 milliards d’euros en raison d’une concurrence forte sur le marché allemand et de la réorganisation du portefeuille d’Albingia.

Autres Pays
– Le résultat net courant est une perte de 73 millions d’euros contre un profit de 49
millions d’euros en 1999 en raison essentiellement d’un rechargement des provisions techniques en Italie (47 millions d’euros), en Irlande (30 millions d’euros) et d’une provision pour dépréciation d’actifs au Maroc (31 million d’euros).
– Le chiffre d’affaires progresse de 12,9% à 4,51 milliards d’euros.

Gestion d’Actifs
•Actifs sous gestion de 759 milliards d’euros, en hausse de 24,9% avec une collecte nette de 52 milliards d’euros :
Les actifs sous gestion d’Alliance Capital atteignent 483 milliards d’euros, en hausse de 91 milliards d’euros par rapport à 1999, principalement en raison de l’acquisition de Sanford C. Bernstein. La collecte nette de 32 milliards d’euros a contrebalancé l’impact de la dépréciation du marché (37 milliards d’euros), en particulier au cours du quatrième trimestre.
Les actifs sous gestion d’AXA Investment Managers s’élèvent à 256 milliards d’euros par rapport à 238 milliards d’euros en 1999.
•Le résultat net courant a augmenté de 113% et affiche 211 millions d’euros contre 99 millions d’euros en 1999.
•Le chiffre d’affaires a progressé de 21,3% et atteint 2,98 milliards d’euros.
« Les activités de Gestion d’Actifs continuent de bénéficier d’une collecte nette positive et d’une croissance des actifs sous gestion en dépit de la volatilité des marchés financiers » a déclaré Henri de Castries. « L’addition de Sanford C. Bernstein à Alliance
Capital cadre parfaitement avec notre stratégie d’élargissement de notre offre de distribution et de produit. Cette acquisition nous donne aussi l’opportunité de faire de la
vente croisée aux 15 000 clients privés de Sanford C. Bernstein ».
« AXA Investment Managers, a doublé sa contribution au bénéfice net courant du Groupe et a progressé de manière significative sur le marché de la distribution d’actifs de détail en Europe. »

Alliance Capital
– Le résultat net courant a augmenté de 115% et s’élève à 160 millions d’euros par rapport à 74 millions d’euros en 1999. La hausse du bénéfice net s’explique principalement par une augmentation du chiffre d’affaires et une amélioration du ratio frais généraux rapportés au chiffre d’affaires de 63% à 59%, du fait d’économies d’échelle réalisées par Alliance Capital. Par ailleurs, Sanford C. Bernstein a contribué à hauteur de 25 millions d’euros au résultat net courant.
– Le chiffre d’affaires a crû de 19,7% et s’élève à 2,58 milliards d’euros en raison de la croissance de 21% enregistrée sur les actifs moyens gérés.

AXA Investment Managers
– Le résultat net courant a augmenté de 108% et s’élève à 48 millions d’euros contre 23 millions d’euros en 1999. La croissance du résultat est dûe principalement à une économie d’impôts de 15 millions d’euros provenant de la consolidation fiscale opérée en France et au Royaume-Uni en 2000 et à l’augmentation de la part du Groupe dans AXA Investment Managers UK suite au rachat des intérêts minoritaires
(7 millions d’euros).
– Le chiffre d’affaires a augmenté de 34,2% à 0,38 milliard d’euros en raison d’une hausse de 17% des actifs moyens gérés et d’une progression des actifs à capital variable générant des commissions plus importantes.

Assurance Internationale
Le segment de l’Assurance Internationale est essentiellement constitué d’AXA Corporate Solutions, structure qui regroupe désormais les activités de réassurance et
d’assurance grands risques.
•Le résultat net courant s’élève à 153 millions d’euros, en hausse par rapport à la perte de 46 millions d’euros enregistrée en 1999.
•Le chiffre d’affaires a crû de 10,5% et atteint 3,65 milliards d’euros.

« Les résultats de l’Assurance Internationale se sont considérablement améliorés démontrant les bénéfices de la réorganisation entreprise par le Groupe et d’une politique de souscription plus rigoureuse », a indiqué Henri de Castries.

AXA Corporate Solutions Réassurance
– Le résultat net courant a augmenté de 34,3% et s’élève à 133 millions d’euros contre 99 millions d’euros en 1999. Cette progression provient essentiellement de la bonne anticipation du retournement du marché de la réassurance, et notamment de la reprise du marché de la couverture des catastrophes naturelles en 2000 : le taux de sinistralité de la réassurance s’est amélioré, passant de 87,6 en 1999 à 75,7 en 2000.
– Le chiffres d’affaires a crû de 34,1% à 2,12 milliards d’euros en raison du retournement du cycle du marché de la réassurance depuis 1999.

AXA Corporate Solutions Insurance
– Le résultat net courant représente une perte de 17 millions d’euros, comparée à une perte de 151 millions d’euros en 1999, en cohérence avec la politique de souscription plus sélective adoptée. L’amélioration de la contribution reflète aussi le
début d’un rétablissement du marché des grands risques d’entreprises qui devrait continuer en 2001.
– Le chiffre d’affaires a chuté de 15,6% à 1,10 milliards d’euros. Les hausses tarifaires n’ont que partiellement compensé les effets d’un changement dans la politique de souscription mise en place depuis la fin 1999 (le chiffre d’affaires a baissé de 52,1% au Royaume-Uni et de 72,2% aux Etats-Unis).

Autres Services Financiers
En dépit de l’impact favorable des effets de change, la contribution de DLJ au résultat net consolidé courant d’AXA a diminué de manière notoire en 2000 en raison de sa vente le 3 novembre 2000. En conséquence, la contribution de DLJ au résultat net courant du Groupe ne reflète que neufs mois d’activité en 2000. En raison de cette cession, le chiffre d’affaires ainsi que le résultat provenant des Autres Services Financiers est amené à diminuer de façon significative dans le futur.

Sociétés Holding
La contribution au résultat net courant des Sociétés Holding s’élève à 58 millions d’euros contre une perte de 23 millions d’euros en 1999, en raison, principalement, de plus-values plus élevées. Ceci a été en partie compensé par une hausse de la charge d’intérêts dûe à un niveau d’endettement supérieur à la suite des transactions effectuées en 2000.

Conférence téléphonique retransmise en direct sur le site Web
Aujourd’hui, les dirigeants des principales unités opérationnelles du Groupe AXA se joindront au Président du Directoire Henri de Castries pour une conférence téléphonique retransmise en direct par Internet afin de présenter les objectifs et initiatives stratégiques du Groupe et de ses principales filiales.
La conférence téléphonique commencera à 18h30, heure de Paris (12h30, heure de New York, 17h30, heure de Londres). Une présentation Powerpoint accompagnera cet événement. Veuillez vous connecter à notre site Web www.axa.com 10 à 15 minutes avant le début de la présentation pour participer à la conférence téléphonique. Cette présentation sera disponible sur notre site Web pendant les 60 jours qui suivront cet événement.

A propos du Groupe AXA
Le Groupe AXA est un leader mondial de la protection financière et de la gestion de patrimoine. Les activités d’AXA sont géographiquement diversifiées, avec une concentration sur les marchés d’Europe de l’Ouest, d’Amérique du Nord et de la région Asie/Pacifique. Au 31 décembre 2000, AXA a publié un montant d’actifs sous gestion de 893 milliards d’euros et un chiffre d’affaires de 80 milliards d’euros pour l’année 2000. L’action AXA est cotée à la Bourse de Paris et de Londres sous le symbole “AXA”. Aux Etats-Unis, l’American Depositary Share (ADS) AXA est cotée au NYSE sous le symbole « AXA ».

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES