EduBourseActualitésHongrie: la Commission évalue le programme de convergence et émet de nouvelles...

Hongrie: la Commission évalue le programme de convergence et émet de nouvelles recommandations au titre de la procédure concernant les déficits excessifs

La Commission européenne a recommandé aujourd’hui que la Hongrie prenne des mesures supplémentaires pour corriger son déficit budgétaire et, partant, s’engage sur la voie de finances publiques plus saines. Cette recommandation fait suite à la conclusion tirée le mois dernier par les ministres des finances de l’Union européenne selon laquelle le pays n’avait pas pris de mesures suffisantes pour mettre fin à sa situation de déficit excessif. Les nouvelles recommandations, émises en vertu de l’article 104, paragraphe 7, du traité sur l’UE, tiennent également compte de l’évaluation par la Commission du programme de convergence actualisé de la Hongrie.

«La Hongrie devrait être à même, moyennant certains efforts supplémentaires, de corriger son déficit d’ici à 2008 et de s’engager sur la voie de finances publiques plus saines, dans l’intérêt du pays et de ses générations futures» a déclaré Joaquín Almunia, commissaire européen chargé des affaires économiques et monétaires.

La Commission a recommandé aujourd’hui au Conseil Ecofin d’adresser de nouvelles recommandations à la Hongrie afin que celle-ci mette fin à sa situation de déficit excessif, conformément à son programme de convergence pluriannuel révisé.

Ces nouvelles recommandations font suite à la décision prise par le Conseil le 18 janvier 2005 en vertu de l’article 104, paragraphe 8, constatant que, malgré l’adoption de certaines mesures destinées à réduire le déficit public en 2004 et 2005, l’action engagée par la Hongrie après la recommandation précédente du Conseil du 5 juillet 2004 n’était pas suffisante pour corriger le déficit d’ici à 2008. Ces recommandations sont de nouveau adressées au titre de l’article 104, paragraphe 7, du traité, car la Hongrie ne fait pas encore partie de la zone euro et, par conséquent, les deux dernières étapes de la procédure concernant les déficits excessifs (à savoir l’article 104, paragraphes 9 et 11) ne lui sont pas applicables. Comme dans le cadre de la recommandation précédente, les autorités hongroises disposeront de quatre mois à compter de l’adoption de la recommandation par le Conseil pour corriger leur déficit. Une nouvelle évaluation sera ensuite effectuée, notamment en ce qui concerne l’objectif de déficit fixé pour 2005.

Le Conseil devrait adopter cette nouvelle recommandation le 8 mars.

Programme de convergence

Dans le programme de convergence actualisé qu’elle a présenté le 1er décembre 2004 pour la période 2004-2008, la Hongrie tablait sur un déficit des administrations publiques de 4,5 % du PIB en 2004, puis de 3,8 % en 2005 et de 1,8 % à la fin de la période considérée. Toutefois, ces projections comprennent les cotisations aux fonds de pension du deuxième pilier, conformément à l’autorisation accordée par Eurostat jusqu’en mars 2007. Sans ces cotisations, le déficit devrait se chiffrer à 4,7 % du PIB en 2005, puis à 2,8 % du PIB en 2008.

Le programme révisé permettra de corriger le déficit excessif d’ici à 2008 s’il est étayé par des mesures suffisantes. Même dans ce cas toutefois, il n’offre qu’une petite marge de sécurité pour éviter que le déficit ne franchisse de nouveau le seuil de 3 % autorisé par le pacte de stabilité et de croissance. Il faudrait pour l’heure adopter des mesures supplémentaires représentant un demi-point de pourcentage du PIB.

La dette du pays est légèrement inférieure à la limite de 60 % du PIB fixée dans le pacte et devrait tomber à moins de 50 % du PIB en 2008.

Nouvelle recommandation

Globalement, la Commission estime que la Hongrie devrait consentir un effort supplémentaire, en plus de ceux prévus jusqu’à présent, pour être sûre d’atteindre l’objectif de déficit révisé pour 2005, d’autant que les résultats macroéconomiques pourraient s’avérer moins favorables que prévu. La Hongrie pourrait notamment relever le montant de la réserve d’«urgence» contenue dans le budget 2005 et ne l’utiliser que si des éléments prouvent clairement que les autorités hongroises sont sur la bonne voie pour atteindre l’objectif de déficit fixé pour 2005. Les autorités devraient en outre ne pas perdre de vue leur engagement d’atteindre les objectifs de déficit fixés dans leur programme de convergence actualisé lorsqu’elles décideront du calendrier et de la mise en œuvre d’éventuelles réductions d’impôts.

Le texte de l’évaluation de la Commission figure à l’adresse suivante:

http://europa.eu.int/comm/economy_finance/about/activities/sgp/procedures_en.htm

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES