EduBourseActualitésIngénico - Résultats annuels 2004

Ingénico – Résultats annuels 2004

Forte croissance du chiffre d’affaires et du résultat d’exploitation
Chiffre d’affaires : +20%/2003
Résultat d’exploitation : + 25,5 M€/2003

A – CHIFFRES CLES

http://www.ingenico.com//wimagesUpload/resultats_annuels_2004_tableau1.gif

B – CHIFFRE D’AFFAIRES EN CROISSANCE DE 20 %

Leader mondial des transactions sécurisées, INGENICO enregistre pour l’année 2004 un chiffre d’affaires consolidé de 427,1 millions d’euros, en augmentation de 20 % par rapport à 2003. A taux de change et périmètre constant, la croissance s’élève à 24 %.
Après 18 mois d’existence, plus de la moitié du chiffre d’affaires d’INGENICO provient de la nouvelle gamme, la série i, lancée en juin 2003. La part de ces produits dans les ventes représente près de 70% à la fin de l’année 2004. En quelques mois, cette gamme, basée sur Unicapt 32, a permis d’accroître le leadership d’INGENICO sur des marchés où le Groupe est déjà présent et où la migration EMV est en cours, comme le Royaume-Uni, la Turquie et le Brésil.

2004 a confirmé le succès de la technologie de capture de signature, en particulier aux Etats-Unis, confirmant la position de leader du Groupe Ingenico sur le marché de la grande distribution américaine.
2004 a également permis au Groupe d’intervenir sur de nouveaux marchés du commerce mobile sécurisé (taxis, loteries), qui représentent désormais plus de 6% de son chiffre d’affaires.

INGENICO enregistre son plus fort niveau d’activité semestrielle depuis sa création grâce à un chiffre d’affaires consolidé du Groupe de 221,8 millions d’euros pour le second semestre 2004.

Cette croissance se répartit sur la quasi-totalité de nos régions commerciales.

http://www.ingenico.com//wimagesUpload/resultats_annuels_2004.gif

C – AMELIORATION DE LA MARGE BRUTE ET DU RESULTAT D’EXPLOITATION

Fixée comme objectif prioritaire en 2004, la marge brute du Groupe sur les terminaux progresse de plus de 1 point par semestre pour atteindre 44,5% au deuxième semestre 2004.

Néanmoins, la marge brute du Groupe ne progresse que légèrement (de 38,2% à 38,8%), du fait de ventes non récurrentes de composants à marge quasi nulle et d’une activité de services dont la rentabilité est encore insuffisante (hors impact des marges en stocks traitées en coûts indirects).

Cette amélioration de la marge associée à une bonne maîtrise des dépenses d’exploitation permet à Ingenico d’afficher un résultat d’exploitation en très sensible augmentation par rapport à 2003 (+25,5 millions d’euros) soit 4% de son chiffre d’affaires.

D – RESULTAT NET

Le résultat avant amortissement des survaleurs affiche un profit de 5,2 Meuros (-12,5 ME en 2003), soit une progression de 17,7 Meuros d’une année sur l’autre.

Le résultat financier d’Ingenico affiche une perte de 6,3 Meuros en 2004 contre une perte de 6,5 Meuros en 2003.

Ce résultat financier est notamment impacté pour 1,7 Meuros par des pertes de change non opérationnelles dues à des versements de dividendes intra-groupe sur exercices antérieurs.
Le résultat exceptionnel d’Ingenico, essentiellement constitués de coûts de restructuration et de la résolution de certains litiges, s’établit à -3,4 Meuros en 2004 (contre -7,9 Meuros en 2003).

Après amortissement des survaleurs (dernier exercice d’application), le résultat net du Groupe est de – 4,4 millions d’euros ( -21,6 ME en 2003).

E – ‘GEARING’

A fin 2004, le « gearing » du Groupe est modéré (32,4%).

Son évolution s’explique essentiellement par le financement de la croissance du Groupe en 2004 et est liée à la forte migration industrielle effectuée durant l’exercice.

En effet, le changement de gamme spectaculaire réalisé pendant l’exercice conjugué à la croissance de notre activité a accru le niveau de stocks et par là même le BFR du Groupe.

F – PERSPECTIVES

La poursuite de la croissance profitable du Groupe s’organisera, en 2005, autour de quatre axes :

> La poursuite de la rationalisation industrielle du Groupe,
> Le leadership sur les déploiements EMV à venir,
> Le développement profitable des services,
> La pénétration des nouveaux marchés qui nécessitent des investissements significatifs notamment en Asie du Nord et dans les domaines de l’identité électronique et du commerce mobile sécurisé, futurs relais de croissance du Groupe.

L’objectif d’Ingenico est de poursuivre l’amélioration de sa marge d’exploitation en 2005 afin de la doubler fin 2006.

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES