EduBourseActualitésCGT - Communiqué

CGT – Communiqué

Depuis plusieurs semaines, les salariés de la construction sont confrontés aux intempéries. Aujourd’hui 75.000 entreprises sont fermées car la sécurité des salariés n’est plus assurée.

La Fédération Nationale des Salariés de la Construction rappelle que :

• dans la pratique, la décision de l’employeur de faire stopper le travail pour cause d’intempéries est prise en fonction des difficultés rencontrées dans l’utilisation des matériaux et non pas en fonction des conditions atmosphériques qui rendent le travail dangereux ou qui sont néfastes à la santé des salariés.

• l’indemnité est égale aux trois quarts du salaire horaire multiplié par le nombre d’heures de travail par jour.

Les salariés sont de nouveau pénalisés financièrement. Ils ont déjà des salaires parmi les plus bas des secteurs, des conditions de travail les plus mauvaises et de plus, ils doivent payer leur tribut au chômage intempéries.

La Fédération Nationale des Salariés de la Construction exige :

• que les entreprises maintiennent à 100 % la rémunération des salariés confrontés aux intempéries.

• que les intérimaires (121.000 dans le BTP en 2003) bénéficient du maintien du salaire à 100 % et ne se voient plus mettre en fin de contrat.

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES