EduBourseActualitésBilan du référendum espagnol: attirer les jeunes électeurs et informer pour convaincre....

Bilan du référendum espagnol: attirer les jeunes électeurs et informer pour convaincre. Résultats d’un sondage Eurobaromètre après le référendum en Espagne

L’enquête a montré que près de 3 jeunes électeurs espagnols sur 4 ne se sont pas rendus aux urnes. Elle a également prouvé le lien entre le manque d’informations et le faible taux de participation. Si les Espagnols ont voté en faveur de la Constitution c’est principalement afin d’exprimer leur soutien à l’Union européenne en général. Seule 1 personne sur 4 ayant voté pour a placé la Constitution au centre de sa décision.

Margot Wallström, vice-présidente de la Commission chargée des relations institutionnelles et de la stratégie de communication, s’est exprimée sur les résultats de cette enquête: «Il est préoccupant de constater que si peu de jeunes espagnols ont jugé bon de participer aux décisions qui vont déterminer l’avenir de l’Union européenne. Il faut déployer des efforts bien plus importants pour mobiliser les jeunes et les intéresser à la vie publique. Enfin, une bonne campagne d’information est essentielle pour convaincre les électeurs de se rendre aux urnes».

Contexte.

Le référendum espagnol sur la Constitution européenne a eu lieu le 20 février 2005. Le taux de participation a atteint 42,32% et près de 8 électeurs sur 10 (soit 76,72%) ont voté en faveur de la Constitution. Un sondage Eurobaromètre réalisé à l’issue du référendum auprès de la population espagnole a tenté de déterminer les facteurs d’abstention et les critères de décision des électeurs.

Voici les principaux résultats de cette enquête:

Taux de participation.

L’abstentionnisme a atteint un niveau préoccupant, 73% des plus jeunes électeurs (âgés de 18 à 24 ans) n’ayant pas participé au référendum. A l’inverse, chez les électeurs de plus de 55 ans, le taux de participation s’est élevé à 59%. Cette génération est celle qui a accueilli la transition démocratique et l’entrée dans l’Europe à bras ouverts. Quant aux raisons de ce faible taux de participation, plus de 40% des abstentionnistes ont invoqué le manque d’informations sur l’Europe et la Constitution, résultat probable d’une campagne plutôt brève. L’enquête donne également à penser que le niveau d’information sur la Constitution a joué un rôle important dans la mobilisation des électeurs.

Les raisons du vote. 33% des électeurs ont voté en fonction de leur opinion générale à l’égard de l’UE, alors que 26% des votants ont basé leur décision sur la Constitution elle-même. Une très grande majorité des personnes interrogées (89%) est d’avis que la Constitution consoliderait la position de l’Espagne au sein de l’UE (malgré les inquiétudes déjà exprimées concernant le système de vote du Conseil). Un pourcentage analogue (88%) pense qu’elle renforcerait la démocratie dans l’Union.

L’impact sur les prochains référendums. Presque 6 personnes sur 10 (58%) estiment que le résultat espagnol conduira les pays qui organiseront un référendum similaire à voter en faveur de la Constitution.

Fiche technique.

Le sondage Flash Eurobaromètre 168 a été réalisé par téléphone les 21 et 22 février 2005 par EOS Gallup Europe et TNS Demoscopia sur un échantillon de 2014 Espagnols âgés de plus de 18 ans et ayant le droit de voter.

Pour lire le rapport intégral, consultez le site:

http://europa.eu.int/comm/public_opinion

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES