EduBourseActualitésCommunications mobiles et sans fil: la Commission salue le plan de l'industrie...

Communications mobiles et sans fil: la Commission salue le plan de l’industrie destiné à stimuler les investissements en faveur de la recherche

Un groupe de 15 entreprises réunies aujourd’hui à Bruxelles a lancé, au nom de la plateforme des technologies des communications mobiles et sans fil (eMobility), un appel visant à accroître les investissements de l’industrie dans les technologies mobiles et sans fil. Cette nouvelle initiative a été saluée par Viviane Reding, commissaire en charge de la Société de l’information et des Médias, qui a souligné la détermination de la Commission à aider l’Europe à conserver sa première place mondiale dans le secteur des technologies des communications mobiles et sans fil.

«Pour l’avenir, il est primordial de renforcer l’avantage concurrentiel mondial de l’Europe dans le secteur des communications mobiles et sans fil», a déclaré Viviane Reding. «Nous devons accroître nos investissements en matière de R&D, maintenir le personnel qualifié et préserver des installations en Europe. Les plateformes technologiques mises en place par l’industrie sont un des moyens susceptibles de nous aider à conserver une masse critique de connaissances spécialisées et d’installations en Europe. Les investissements privés revêtent une importance capitale pour atteindre l’objectif consistant à relever les investissements de l’Europe en faveur de la R&D à 3 % du PIB dans les 25 États membres de l’Union européenne».

La Commission considère les technologies des communications mobiles et sans fil comme étant d’une importance stratégique pour donner un coup d’accélérateur à la croissance et à la création d’emplois en Europe. Aujourd’hui, plus de 2,8 millions d’emplois dépendent directement ou indirectement du secteur des services mobiles dans les États membres de l’UE. Selon les estimations, le secteur des services mobiles aurait contribué à hauteur de plus de 106 milliards d’euros au PIB de l’UE en 2004, tandis que les utilisateurs finals auraient dépensé plus de 95 milliards d’euros en services et terminaux mobiles cette même année (selon une étude OVUM portant sur les 15 États membres avant le 1er mai 2004).

La norme GSM, mise au point à l’origine en Europe, a remporté un succès mondial, le nombre d’abonnés au GSM dans le monde étant désormais estimé à 1,3 milliard. Le nombre de ces abonnés croît à un rythme de 50 % par an en Afrique et de 70 % par an en Asie. Même en Europe, où les taux moyens de pénétration de la téléphonie mobile sont proches de 90 %, le nombre d’abonnés continue à augmenter de 5 à 10 % par an. L’industrie anticipe trois milliards de nouveaux abonnés dans le monde ces prochaines années, grâce à l’introduction de nouveaux services associant les avantages du haut débit et de la mobilité.

La Commission met actuellement la dernière main à sa proposition de 7ème programme-cadre de recherche et souhaiterait voir doubler le niveau actuel de financement de la R&D. En particulier, les financements en faveur de la recherche en technologies de l’information et des communications (TIC) devraient être proportionnels à leur capacité de stimuler la croissance économique globale et l’emploi.

Les plateformes technologiques mises en place par l’industrie peuvent jouer un rôle important en aidant la Commission européenne à déterminer les priorités en matière de recherche. La plateforme technologique eMobility mise sur pied aujourd’hui regroupe Alcatel, Deutsche Telekom, Ericsson, France Telecom, Hutchison 3G Europe, Lucent Technologies, Motorola, Nokia, Philips, Siemens, STMicroelectronics, Telecom Italia Mobile, Telefónica Móviles España, Thales Communications, et Vodafone. La plateforme en tant que telle ne recevra aucune contribution financière directe de l’UE, mais les projets pertinents proposés par l’industrie pourront bénéficier de financements dans le cadre du volet «Technologies de l’information et des communications» du 7ème programme-cadre de recherche de l’UE (2007-2013).

Pour des informations complémentaires :

http://www.emobility.eu.org/

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES