EduBourseActualitésCommission Européenne - Les femmes scientifiques sont plus nombreuses dans les postes...

Commission Européenne – Les femmes scientifiques sont plus nombreuses dans les postes à haute responsabilité, mais l’évolution reste lente

Le nombre de femmes occupant des postes à responsabilité dans le domaine scientifique augmente, mais lentement. Au niveau de l’UE, les femmes ne représentent que 14% des universitaires de haut niveau et 44% des diplômés en science et technologie. Dans un rapport sur l’égalité des sexes dans la recherche scientifique, la Commission européenne expose les actions qui ont été entreprises et qui sont en cours au niveau européen pour renforcer le rôle des femmes dans le secteur scientifique. Il est essentiel d’augmenter le nombre de femmes employées dans le domaine scientifique afin d’atteindre l’objectif de 3% du PIB en recherche et développement.

Dans son rapport publié en 2005 “Femmes et sciences : Excellence et Innovation – L’égalité des sexes dans le monde scientifique”, la Commission présente quelques une des principales statistiques concernant la position des femmes dans les sciences, ainsi que les actions entreprises pour remédier au déséquilibre entre les sexes.

Certaines de ces actions sont les suivantes:

Mise au point d’indicateurs intégrant l’appartenance au sexe afin de mesurer et de comparer le taux d’accession des femmes et des hommes aux postes à haute responsabilité. Des objectifs devraient être fixés et adoptés au niveau de l’UE, ainsi qu’au niveau national, régional et institutionnel.
Coopération avec le secteur en vue d’améliorer la position des femmes dans la recherche industrielle. Le nouveau groupe d’experts “Les femmes dans le secteur scientifique et technologique, perspectives du marché”, a démarré ses travaux en février 2005.
Soutien aux projets destinés à favoriser la recherche sur les questions d’appartenance à un sexe défini, analyse des mesures existantes, désignation d'”ambassadeurs” chargés d’encourager les femmes à occuper des postes dans le secteur scientifique.
Définition d’objectifs de participation au programme de la Commission (40% de femmes dans les comités, les groupes et les groupes d’experts, ainsi que parmi les coordonnateurs de projets et les lauréates de bourses Marie Curie).
Création du système de veille «Femmes & Sciences» destiné à surveiller l’évolution d’une participation femmes/hommes plus équilibrée au programme-cadre. Les instruments d’appui comprennent un guide sur l’intégration de la dimension hommes/femmes rédigé à l’intention des responsables scientifiques et des évaluateurs.
Création d’un réseau consacré aux aspects femmes/hommes dans le domaine de la qualité et de la sécurité alimentaires, afin d’examiner la manière dont les différences sexuées en matière de prédisposition aux maladies, d’évaluation des risques et de comportement de consommation peuvent influencer la qualité des denrées alimentaires et les mesures de sécurité.
Coopération avec les universités afin de réduire les inégalités entre les femmes et les hommes dans la définition et l’évaluation de l’excellence scientifique.
Intégration, dans les projets et les programmes de recherche, de mesures destinées à améliorer l’égalité des sexes, conformément aux objectifs évoqués dans le code de conduite des chercheurs.
5,7 millions d’euros ont été réservés pour 2005-2006 à l’action concernant les femmes et les sciences, ce qui porte à environ 20 millions d’euros les sommes allouées au titre du sixième programme-cadre. La Commission allouera 2 millions d’euros au démarrage de la plateforme européenne des femmes scientifiques destinée à créer des réseaux de femmes scientifiques et d’organisations œuvrant en faveur de l’égalité des sexes dans la recherche scientifique. La Commission envisage également de créer un prix européen d’excellence dans la recherche axée sur les questions d’appartenance sexuée afin de faire prendre conscience de l’importance de tels travaux.

Pour plus d’informations, consulter:

http://europa.eu.int/comm/research/science-society/women-science/women-science_fr.html

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES