Résumé américain séance du lundi 18 septembre

19 octobre 2021 Pierre Perrin-Monlouis

Les prix du pétrole continuent de grimper, le dollar atteint des sommets et les opérateurs sont de plus en plus pessimistes au sujet des futurs annonces de résultats des sociétés américaines. Les indices subissent une nouvelle correction malgré l’intervention de Alan Greenspan.

Le baril de pétrole s’est échangé en séance à plus de $37. On est proche des plus hauts rencontrès lors de la crise du Golfe en septembre 1990 à $40,10. L’OPEP a prévenu que sa production se trouvait proche de la saturation alors que les stocks de pétrole américain sont au plus bas, que l’hiver se rapproche (forte consommation de fioul), que la croissance mondiale est vigoureuse et que l’économie japonaise redémarre.
Bref, dans ces conditions les traders ont du mal à se faire à l’idée d’une prochaine baisse de la demande de pétrole et donc ne voient pas de soulagemment particulier du prix du barril. Au contraire, plusieurs analystes entrevoient même un durcissement des prix jusqu’au niveau des $40.

Rappelons par ailleurs que le baril se négocie en dollar. Un prix du baril élevé n’a pas pour effet d’alléger le cours du dollar, bien au contraire.

Du côté des valeurs, deux annonces de grosses capitalisations viennent obscurcir le tableau. Gillette Corp et Rockwell Internationnal (industrie) annoncent des profit warning (baisse de prévisions de résultats) et entrainent les indices dans une nouvelle descente aux enfers. Gillette perd 5% en séance et Rockwell pratiquement 20%.

On assiste par ailleurs au discours d’Alan Greenspan qui vante une nouvelle fois les bienfaits des innovations technologiques de ces dernières années, notamment en matière de productivité et des améliorations apportées au secteur des produits financiers. Il précise par ailleurs que ces innovations ne sont pas terminées et devraient apporter encore des gains dans les années à venir.

Malgré ces déclarations positives, les indices poursuivent leurs corrections. Le Dow Jones chute de 118,48 (-1,08%) à 10 808,52 et le Nasdaq se déleste de 108,71 points (-2,83%) à 3 726,52. Notons que le Nasdaq a cassé son support (à la baisse) de 3 750.

Les chiffres des permis de construire (industrie du bâtiment) pour le mois d’août seront annoncés aujourd’hui.

Photo of author
Trader & Analyste Financier
Fondateur de Rente et Patrimoine et à la tête du service Bourse Trading, il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et fondamentale.