EduBourseActualitésPlébiscite de l'offre publique d'échange de VINCI sur GTM

Plébiscite de l’offre publique d’échange de VINCI sur GTM

Engagement du processus de fusion de VINCI avec GTM
Nomination d’un second directeur général et des quatre patrons de pôles
Très bons résultats semestriels
Résultat net pro forma multiplié par 2,7
Excellentes perspectives annuelles

Le conseil d’administration de VINCI s’est réuni mardi 3 octobre sous la présidence d’Antoine Zacharias.

Succès de l’offre publique d’échange de VINCI sur GTM

Le conseil s’est félicité du succès rencontré par l’offre publique d’échange amicale lancée par VINCI sur Groupe GTM. L’offre a en effet recueilli 97,44 % des titres de Groupe GTM. Cet excellent taux reflète la confiance du marché dans la dynamique de création de valeur du projet de rapprochement des deux groupes.
Le Conseil a fixé le montant de l’augmentation de capital autorisé par l’Assemblée générale des actionnaires du 10 septembre. Compte tenu de la parité de 12 actions VINCI pour 5 actions Groupe GTM, le nombre d’actions VINCI nouvelles créées est de 36 645 468. Elles seront livrées le 5 octobre aux actionnaires de Groupe GTM ayant apporté leurs titres à l’offre.
Le capital social de VINCI est désormais fixé à 1 009 655 192 euros divisé en 77 665 784 actions de 13 euros de nominal chacune.

Très bons résultats semestriels

VINCI

Le chiffre d’activité économique s’est élevé à 4,9 milliards d’euros au premier semestre 2000, en augmentation de près de 20% par rapport au premier semestre 1999. Cette évolution reflète essentiellement la croissance du groupe dans les métiers à cash flow récurrents tels que la route (+45 %), l’ingénierie électrique (+19%) et les concessions (+85%).
Le chiffre d’affaires réalisé à l’international qui a cru de 26 % au premier semestre représente désormais 37% du total.

Le résultat d’exploitation a été multiplié par 2,3 à près de 100 millions d’euros, ce qui représente 2,1 % du chiffre d’affaires contre 1,1% au premier semestre 1999.
L’excédent brut d’exploitation à 188 millions d’euros progresse quant à lui de 65 %. Il se situe à 4% du chiffre d’affaires.
Cette progression traduit l’excellente santé de tous les métiers du groupe. Elle est le fruit de la politique de repositionnement stratégique et de sélectivité imposée à tous ses métiers. Le résultat d’exploitation de la construction est multiplié par 3 et représente désormais 2,6% du chiffre d’affaires, il progresse de près de 45 % dans l’ingénierie et les travaux électriques.

Le résultat net part du groupe qui s’établit à 80 millions d’euros est multiplié par 1,9 par rapport à celui du 30 juin 1999 (par 3 à périmètre comparable).

Groupe GTM

Le chiffre d’activité économique semestriel s’est élevé à 4 milliards d’euros, en hausse de 15% par rapport à la même période de 1999, 12% à périmètre constant. L’activité des secteurs concessions et routes a progressé de façon soutenue.

Le résultat d’exploitation des six premiers mois ressort à 58 millions d’euros contre 31 pour la même période de 1999.

Le résultat net part du groupe s’élève à 123 millions d’euros (dont 73 au titre d’une plus value de cession) contre 17 millions d’euros au premier semestre 1999.

Proforma semestriel VINCI+GTM

Les résultats pro forma VINCI +GTM (hors ETPM et hors pôle industriel de GTM) qui anticipent le périmètre du nouveau groupe se caractérisent par
– une progression de 12% du chiffre d’affaires tirée par la croissance des concessions, de la route et des travaux électriques ;
– un résultat d’exploitation en hausse de 31% grâce à l’augmentation de la contribution des concessions, à la forte progression de l’ingénierie et des travaux électriques, aux très bons résultats de la route en France et au redressement de la construction ;
– un résultat net multiplié par 2,7 hors plus value de cession d’ETPM.

Organisation du nouveau groupe

Antoine Zacharias a exposé le schéma opérationnel mis en place pour permettre l’intégration rapide des deux groupes et favoriser les synergies.
Celui-ci repose sur une organisation par métier autour de 4 pôles :

VINCI CONCESSIONS dont la présidence est confiée
à Jean-Claude Roude

Ce pôle devrait réaliser en 2000, un chiffre d’affaires de 1,4 milliard d’euros* et un résultat d’exploitation supérieur à 550 millions d’euros*.
Il rassemble l’ensemble des concessions du groupe et notamment
– 65% du capital de Cofiroute,
– une participation de 66,66% dans le Stade de France,
– plus de 740 000 places de stationnement en France et dans le monde,
– des participations dans de nombreuses autres concessions de longue durée, d’ouvrages (notamment les ponts sur le Tage, sur la Severn…) ou d’aéroports (25 dans le monde).

VINCI ENERGIES-INFORMATION dont la présidence est confiée à Christian Péguet

Ce pôle qui devrait réaliser en 2000 un chiffre d’affaires de 3,2 milliards d’euros*, et un résultat d’exploitation supérieur à 100 millions d’euros* détient une position de leader dans l’ensemble de ses métiers (Ingénierie électrique, nouvelles technologies de l’information et de la communication…) en France.

VINCI ROUTES dont la présidence est confiée à Roger Martin

Ce pôle devrait réaliser en 2000 un chiffre d’affaires de 5 milliards d’euros*, et un résultat d’exploitation supérieur à 130 millions d’euros*.
Numéro un sur le marché européen avec Eurovia et Entreprise Jean Lefèbvre, VINCI ROUTES dispose d’un réseau important en France et en Europe, ainsi que de positions significatives sur le continent américain. Son outil de production industrielle en fait le leader français de la production d’agrégats et d’enrobés.

VINCI CONSTRUCTION dont la présidence est confiée

à Xavier Huillard

Ce pôle devrait réaliser en 2000, un chiffre d’affaires de 6,5 milliards d’euros*, et un résultat d’exploitation supérieur à 130 millions d’euros*.
VINCI CONSTRUCTION conservera deux réseaux en France et disposera d’une organisation unifiée à l’international. Les compétences d’ensemblier qu’il détient renforcent la capacité des entreprises du groupe à proposer des offres globales sur un marché de plus en plus intégré.

Direction du groupe

Le comité exécutif du groupe est désormais composé de :

Président-directeur général
Antoine Zacharias

Administrateurs directeurs généraux
– Bernard Huvelin
– Jérôme Tolot nommé Directeur Général de VINCI par le Conseil d’administration sur proposition d’Antoine Zacharias

Directeurs généraux adjoints de VINCI et présidents de pôles
– Jean-Claude Roude
– Christian Péguet
– Roger Martin
– Xavier Huillard

Conseil d’administration

Le Conseil d’administration a coopté Monsieur Schneebeli en remplacement de Monsieur Philippe Germond, démissionnaire.

*Prévisions 2000 pro forma en année pleine VINCI + GTM

Engagement du processus de fusion de VINCI avec GTM

Le Président a proposé au Conseil de convoquer une Assemblée générale des actionnaires de VINCI le 19 décembre prochain pour lui soumettre un projet de fusion-absorption de Groupe GTM par VINCI. La fusion permettra en effet de faciliter l’intégration des deux entités, de simplifier la structure juridique du nouveau groupe et de renforcer sa structure financière.
Ce projet sera également soumis aux actionnaires de Groupe GTM convoqués en Assemblée générale le 19 décembre 2000.

La parité retenue pour cette fusion est identique à celle de l’offre publique d’échange amicale : 12 actions VINCI pour 5 actions Groupe GTM.

Nouveau programme de rachats d’actions propres

Au cours de cette Assemblée générale, les actionnaires de VINCI se prononceront également sur un ajustement du plafond de rachat d’actions à hauteur de 10% du nouveau capital. Cet ajustement, compte-tenu du niveau actuel d’auto-détention se traduirait par un potentiel de rachat de près de 4 millions de titres supplémentaires.

Excellentes perspectives annuelles

Commentant les perspectives de VINCI, le Président Zacharias a souligné la dynamique du groupe dans son nouveau périmètre.
– Le nouveau groupe VINCI offre une excellente visibilité avec un résultat d’exploitation provenant pour plus de 80% d’activités récurrentes
– Son exposition aux cycles de la construction est désormais très réduite
– Il est positionné sur des métiers en croissance durable
– Il dispose d’un carnet de commandes en croissance dans les métiers récurrents.

Ces conditions devraient permettre à VINCI de réaliser pour l’exercice 2000,
– un chiffre d’affaires supérieur à de 16,5 milliards d’euros
– un résultat d’exploitation de plus de 930 millions d’euros
– un résultat net supérieur à 400 millions d’euros

(Chiffres pro forma VINCI+GTM en année pleine)

Curriculum vitae des dirigeants

Antoine Zacharias – Président-directeur général de VINCI

Né en 1939, diplômé de l’ENSEEIHT, Antoine Zacharias a occupé différents postes de responsabilité au sein de la Compagnie Générale des Eaux, où il a effectué l’essentiel de sa carrière. Il a notamment été Directeur régional à Lyon et chargé du développement et du suivi des activités allemandes du Groupe. Il a été nommé Directeur général adjoint de la Compagnie Générale des Eaux en 1994 et membre du Comité exécutif de Vivendi en 1995. Administrateur-directeur général de SGE depuis 1991, il en est devenu Président en juin 1997. Il a démissionné de Vivendi en avril 2000, au moment où Vivendi a ramené sa participation dans Vinci à 17%.
Antoine Zacharias est par ailleurs Président du Conseil de surveillance de Vinci Deutschland, membre du conseil de surveillance de Vivendi Environnement, de Sogeparc, de Eurohypo (filiale de la Deutsche Bank), et Administrateur de Cofiroute.

Bernard Huvelin – Administrateur-directeur général de VINCI

Né en 1937, ancien élève de HEC (promotion 1960), Bernard Huvelin est entré à la SGE en novembre 1962 et y a effectué toute sa carrière. Nommé Secrétaire général en janvier 1974, il a occupé différents postes à la direction générale du groupe de 1982 à 1990 avant de devenir Directeur général adjoint en 1991 puis Directeur général en 1997 et administrateur-directeur général en 1999.
Bernard Huvelin est par ailleurs Président du Consortium Stade de France depuis 1998, membre du conseil de surveillance de Sogeparc et administrateur de Groupe GTM.

Jérôme Tolot – Administrateur-directeur général de VINCI

Né en 1952, Jérôme Tolot est diplômé de l’INSEAD et de Sciences Po Paris. Il a fait l’essentiel de sa carrière à la Lyonnaise des Eaux, où il est rentré comme contrôleur financier en 1982, puis a rejoint Degrémont en 1985, Dumez en 1991 en tant que directeur général puis est devenu en 1994 Président-directeur général de Dumez Construction. Administrateur-directeur général de Groupe GTM depuis 1995 il est aujourd’hui Administrateur-directeur général de Vinci.
Jérôme Tolot est Administrateur de Cofiroute.

Jean-Claude Roude – Président de VINCI CONCESSIONS

Né en 1940, Jean-Claude Roude est diplômé de l’Ecole Polytechnique et de l’Ecole Nationale des Ponts et Chaussées. Après un début de carrière dans l’administration où il a notamment occupé les fonctions de Directeur de l’autoroute Blanche à la Société du Tunnel sous le Mont-Blanc et de Directeur général adjoint de la Semaly, il est entré chez Entreprise Jean Lefebvre en 1979 dont il deviendra Directeur France en 1985, Directeur général en 1988 puis Président-directeur général en 1992. Jean-Claude Roude est Administrateur de Cofiroute. Il est aujourd’hui Président de Vinci Concessions.

Christian Péguet – Président de VINCI ENERGIES-INFORMATION

Né en 1942 et ancien élève de l’Ecole Supérieure d’Electronique de l’Ouest, Christian Péguet est entré chez GTIE en 1970 comme ingénieur d’affaires à Lyon. Président-directeur général de Garczynski Traploir depuis 1993, il est devenu Président-directeur général du Groupe GTIE en avril 1999.
Nommé Directeur général adjoint de Vinci en janvier 1999, il est aujourd’hui Président de Vinci Equipement.

Roger Martin – Président de VINCI ROUTES

Né en 1943, diplômé de l’ESTP et du CPA, Roger Martin est titulaire d’un master de Sciences de l’Université de Berkeley. Entré chez Bourdin Chaussé comme ingénieur travaux en 1968, il est devenu Directeur général de Cochery Bourdin Chaussé en 1985, puis Président-directeur général en 1988.
Président-directeur général d’Eurovia depuis 1996 il a été nommé Directeur général adjoint de Vinci en 1997. Roger Martin est Administrateur de Cofiroute. Il est aujourd’hui Président de Vinci Routes.

Xavier Huillard – Président de VINCI CONSTRUCTION

Né en 1954, Xavier Huillard est diplômé de l’École Polytechnique et de l’École Nationale des Ponts et Chaussées. Il a fait l’essentiel de sa carrière dans les métiers de la construction en France et à l’étranger. Il a rejoint Sogea en décembre 1996, en tant que Directeur-général adjoint chargé de l’International et des Travaux Spécifiques, puis en est devenu Président-directeur général. Nommé Directeur général adjoint de Vinci en mars 1998 il est aujourd’hui Président de Vinci Construction.

Contact presse : Pierre Coppey
Tel : 01 47 16 30 07 – Fax : 01 47 16 33 88
Ce communiqué est disponible en anglais et en allemand
sur le site web de VINCI : www.groupe-vinci.com

Article précédentVINCI lance Advitam
Article suivantAlliance Usinor – Nippon steel
Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES