EduBourseActualitésUsinor : Résultats du 3ème trimestre 2000

Usinor : Résultats du 3ème trimestre 2000

Activité
Après un très fort dynamisme en début d’année, les secteurs utilisateurs ont enregistré une croissance plus modérée sur la période en Europe : + 5,4% dans l’automobile, +3,9% dans l’équipement mécanique, +2,1% dans la construction, et +7% pour l’équipement ménager. Dans cette conjoncture, l’activité des aciers plats au carbone du Groupe est restée très satisfaisante, Usinor disposant de plus de l’intégralité des capacités de production de produits revêtus destinés à l’automobile et mises en service en 1999. Dans le domaine des aciers inoxydables plats le troisième trimestre est marqué par un fort ralentissement de la demande apparente aux Etats-Unis et en Asie accentué par la volatilité des prix du nickel.

Par ailleurs, un certain attentisme observé dans les décisions d’investissement des marchés de l’énergie continue de pénaliser l’activité plaques spéciales.

Actionnariat des salariés
Usinor a lancé une souscription d’actions réservée aux salariés portant sur 3% du capital. Cette offre, “Synergie 2000”, souscrite plus de deux fois, s’adressait aux salariés de sociétés majoritairement détenues par le Groupe dans cinq pays européens : l’Allemagne, la Belgique, la France, l’Italie et les Pays-Bas.

Environnement
Usinor, Air Liquide et Gaz de France ont signé un protocole d’accord portant sur la création d’une société pour la valorisation des gaz sidérurgiques sur le site de Dunkerque. Ce projet qui répond au double objectif d’utilisation rationnelle de l’énergie et de respect de l’environnement permettra également d’abaisser de façon significative les coûts de l’énergie. Cet investissement d’un montant d’environ 300 millions d’euros devrait être mis en service en 2003.

Résultats consolidés
Le chiffre d’affaires consolidé d’Usinor pour le troisième trimestre 2000 s’est élevé à 3 651 millions d’euros contre 2 996 millions pour le troisième trimestre 1999, en hausse de 21,1% à périmètre constant. Cette variation reflète essentiellement la hausse des prix moyens de vente (Aciers Plats au carbone : + 16,8%, Transformation -Distribution +15,8%, Aciers inoxydables, Alliages et Plaques Spéciales : +26%), l’activité traduisant une hausse de 6,3% pour les aciers Plats au Carbone, notamment dans les aciers revêtus, un léger retrait (2,2%) dans les activités de Transformation -Distribution et une hausse de 4,8% pour les Aciers Inoxydables.

En millions d’euros
3ème trimestre 1999

(non audité)
3ème trimestre 2000

(non audité)

Chiffre d’affaires
2 996 3 651
Résultat d’exploitation
115 294
Résultat net
part du Groupe
31 220
Résultat net par action*
0,13 0,94

*En euro. Les actions détenues en propre par le Groupe au 30 septembre ne sont pas prises en compte

Le chiffre d’affaires consolidé du troisième trimestre 2000 comprend les Aciers Plats au Carbone pour 2 198 millions d’euros, la Transformation-Distribution pour 612 millions (chiffre d’affaires total de 1 063 millions) et les Aciers Inoxydables, Alliages et Plaques spéciales pour 832 millions.

Le résultat d’exploitation a été de 294 millions d’euros, soit 8,1% du chiffre d’affaires contre 115 millions en 1999. La contribution des métiers du Groupe à ce résultat a été de 230 millions d’euros pour les Aciers Plats au Carbone, de 39 millions pour la Transformation-Distribution et de 23 millions pour les Aciers inoxydables, Alliages et Plaques Spéciales. Cette hausse significative de la marge opérationnelle intervient malgré un ralentissement saisonnier des expéditions illustrant ainsi la bonne tenue de la demande européenne, la hausse des prix de vente moyens, mais également les progrès continus du Groupe en matière de gains de gestion.

Le résultat net part du Groupe pour le troisième trimestre 2000 s’est élevé à 220 millions d’euros.

En millions d’euros
31 décembre
1999
30 septembre
2000
(non audité)

Fonds propres y compris minoritaires 4 905 5 481
Endettement net 2 903 3 499
Endettement net/fonds propres* 0,59 0,64

*y compris minoritaires.

Au 30 septembre 2000 l’endettement net, en augmentation de 596 millions comparé à l’endettement net du 31 décembre 1999, reflète la vigueur de l’activité au long du premier semestre et l’augmentation des prix de vente moyens comparés à ceux de 1999. La réduction de production décidée par le Groupe et entamée dès octobre permettra une diminution très sensible des stocks en fin d’année et une amélioration des besoins en fonds de roulement. Le ratio endettement net/fonds propres de 0,64 au 30 septembre devrait retrouver un niveau inférieur à 0,55 à fin décembre 2000.

Perspectives
La consommation réelle d’aciers devrait rester satisfaisante au cours des prochains mois dans l’Union Européenne : 4% sur le dernier trimestre de l’année et 2,1% pour le premier trimestre 2001, hors Royaume Uni. Pour les aciers plats au carbone, l’offre, qui demeurait équilibrée au troisième trimestre devient surabondante au dernier trimestre et l’on constate des stocks importants dans les industries de transformation et de distribution. La résorption de ces stocks, déjà entamée devrait s’accélérer au premier, voire au deuxième trimestre 2001, occasionnant un forte pression sur les prix de vente. Les perspectives de prix pour les aciers pour emballage restent bonnes et l’excès d’offre constaté depuis l’été pour les aciers inoxydables pourrait être transitoire, la mise en service de nouvelles capacités importantes ne devant intervenir qu’à la fin de l’année 2001.

Malgré le fléchissement du quatrième trimestre les résultats du Groupe pour l’année 2000 s’inscriront à un excellent niveau après trois trimestres d’activité soutenue et de bonne marche industrielle.

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES