EduBourseActualitésConcentrations: La Commission donne son feu vert à l’acquisition de Siemens mobile...

Concentrations: La Commission donne son feu vert à l’acquisition de Siemens mobile device business par BenQ

La Commission européenne a autorisé, en vertu du règlement CE sur les concentrations, le projet d’acquisition des activités de téléphonie mobile de l’Allemand Siemens AG (ci-après «Siemens mobile device business») par le Taïwanais BenQ Corporation (ci-après «BenQ»). Après examen, la Commission est parvenue à la conclusion que cette opération n’entraverait pas, de manière significative, l’exercice d’une concurrence effective dans l’Espace économique européen (EEE) ou une partie substantielle de celui-ci.

La société BenQ est active dans le secteur de la communication et des appareils multimédia, y compris les téléphones portables. Dans cette dernière branche, elle vend essentiellement ses produits à d’autres fabricants de téléphones, mais aussi – dans une mesure limitée – sous sa propre marque, à des détaillants et des opérateurs de réseaux.

Siemens mobile device business, qui fait partie intégrante du groupe Siemens, regroupe les activités de plusieurs entreprises Siemens dans la recherche, le développement, la fabrication et la vente de dispositifs mobiles intégrant la technologie de communication cellulaire (téléphones portables, accessoires, pièces détachées et services connexes).

L’opération envisagée n’aura pas d’effets néfastes sur la concurrence dans l’EEE pour ce qui concerne les téléphones portables de marque. Même si Siemens mobile device business jouit de parts de marché relativement importantes dans certains États membres, son rachat par BenQ n’entraînera pas d’augmentation significative de celles-ci, la présence de BenQ sur les marchés concernés étant très limitée. Après l’opération de concentration, BenQ restera confrontée à des concurrents puissants et bien établis dans l’EEE, comme Nokia et Samsung.

BenQ fournit également, à d’autres fabricants de téléphone, des services en matière de conception et de fabrication de téléphones portables. Cependant, BenQ ne détenant pas de position forte dans ce domaine, l’opération envisagée n’y soulève pas de problèmes verticaux.

S’agissant des autres marchés potentiels (accessoires, pièces détachées et services connexes), aucun problème de concurrence ne se pose: d’une part, l’augmentation de la part de marché de BenQ y serait encore plus faible que sur le marché des téléphones portables; d’autre part, à l’exception des services de garantie, il n’y a pas de chevauchement d’activités sur les marchés des pièces détachées et des services connexes.

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES