EduBourseActualitésUsinor : résultats du 1er trimestre 2000

Usinor : résultats du 1er trimestre 2000

Faits marquants
L’activité du premier trimestre 2000 a été soutenue dans l’ensemble des activités du Groupe, l’amélioration de l’activité plaques spéciales et tôles fortes destinées aux biens d’équipement restant légèrement en retard par rapport à l’évolution très positive de tous les autres produits vendus par Usinor

Le chiffre d’affaires est en hausse de 20,5% par rapport au premier trimestre 1999 et à périmètre comparable. Cette variation est due à une très bonne activité reflétée tant dans les volumes vendus (Aciers Plats au carbone : +12,5%, Transformation – Distribution : +6,4%, Aciers Inoxydables, Alliages et Plaques Spéciales : +20,3%) que dans les prix moyens de vente (Aciers plats au carbone :+7,6%, Transformation – Distribution : +14,4%, Aciers Inoxydables, Alliages et Plaques Spéciales : +16,9%).

Dans le cadre de sa stratégie de fournisseur global de l’industrie automobile, Usinor a annoncé un nouveau projet de développement industriel dans l’Etat de Santa Catarina au Brésil. Ce projet réalisé en partenariat avec Dofasco, producteur canadien de produits plats carbone et le groupe espagnol Corporacion Gestamp, spécialisé dans les centres de services acier et les activités d’emboutissage et déjà présent au Brésil et en Argentine, comprend la construction d’un laminoir à froid et d’une ligne de galvanisation. Cette unité qui devra entrer en service en 2003, permettra d’alimenter les besoins croissants de l’industrie automobile en produits revêtus pour les carrosseries grâce à une technologie propre à Usinor plus connue sous le nom d’Extragal TM.

Enfin, le 22 juin, en association avec Arbed/Aceralia, Corus et Thyssen Krupp Steel, Usinor a lancé deux plate-formes de commerce électronique :

Steel24-7.com proposera aux clients des produits à forte valeur ajoutée et des services en ligne,

BuyForMetals.com servira de plate-forme pour les achats de matières premières, la logistique, la maintenance, la réparation et les fournitures industrielles spécifiques à l’industrie de la production d’acier.

Résultats consolidés

En millions d’euros
31 mars 1999*
(non audité)
31 mars 2000
(non audité)

Chiffre d’affaires
3 247 4 026
Résultat d’exploitation
-20 284
Résultat net
Part du Groupe
-84 166
Résultat net par action**
-0,36 0,71

* Cockerill Sambre consolidé par intégration globale à compter du 1er février 1999. Le résultat du premier trimestre 1999 comprend celui des sociétés cédées après le 31mars.
** En euro. Les actions détenues en propre par le groupe au 31 mars n’étant pas prises en compte.

Le chiffre d’affaires consolidé du premier trimestre 2000 atteint 4 026 millions d’euros contre 3 247 au premier trimestre 1999. Ce chiffre d’affaires comprend les Aciers Plats au Carbone pour 2 338 millions d’euros, la Transformation-Distribution pour 722 millions et les Aciers Inoxydables, Alliages et Plaques Spéciales pour 987 millions.

Le résultat d’exploitation s’élève à 284 millions d’euros, soit 7% du chiffre d’affaires, contre une perte de 20 millions en 1999. La contribution des métiers du Groupe à ce résultat a été de 198 millions d’euros pour les Aciers Plats au carbone, de 57 millions pour l’activité Transformation-Distribution et de 58 millions pour les Aciers Inoxydables, Alliages et Plaques Spéciales. Si elle a été favorisée par une conjoncture très favorable en Europe mais aussi partout dans le monde, l’évolution très positive des marges est également due aux efforts soutenus consentis par le Groupe dans la maîtrise et la réduction de ses coûts ainsi qu’à la mise en œuvre active des synergies entre Cockerill Sambre et Usinor.

Le résultat net part du Groupe pour les trois premiers mois de l’année s’élève à 166 millions d’euros.

En millions d’euros
31 décembre 1999*
31 mars
2000
(non audité)

Fonds propres y compris minoritaires 4 905 5080
Endettement net 2903 3353
Endettement net/fonds propres* 0,59 0,66

*y compris minoritaires.

Au 31 mars 2000, l’endettement net de 3 353 millions d’euros est en augmentation de 450 millions comparé à l’endettement net du 31 décembre 1999. Cette évolution sur les derniers mois est imputable à la forte reprise de l’activité et à la hausse des prix de vente qui entraînent une augmentation concomitante des créances clients. Le ratio endettement net de 0,59 au 31 décembre 1999 est de 0,66 au 31 mars 2000.

Le Groupe rappelle qu’il a pour objectif prioritaire une réduction sensible de son endettement. Le ratio dettes sur fonds propres devrait retrouver un niveau inférieur à 0,50 dès la fin de l’année.

Perspectives
Les indicateurs conjoncturels permettent d’envisager une poursuite de la croissance économique dans les diverses zones mondiales même si une inflexion du rythme de croissance peut se faire jour aux Etats-Unis ou en Asie. L’évolution des marchés d’Amérique du Nord et chinois ainsi que les récentes fluctuations du cours du nickel pourraient induire une stabilisation des prix de vente de certains produits de base. En Europe les perspectives continuent d’être bien orientées pour toute l’année dans l’ensemble des secteurs clients du Groupe: +5% pour l’automobile et les biens d’équipement ménager, + 3% pour la construction et + 4,2% pour l’équipement mécanique.

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES