EduBourseActualitésUsinor : Résultats 1999

Usinor : Résultats 1999

Le Conseil d’Administration, réuni le 7 mars sous la présidence de Francis Mer, a examiné les comptes consolidés du Groupe et arrêté les comptes d’Usinor, société mère, pour l’exercice 1999.

Au 31 décembre 1999, le résultat net consolidé (part du Groupe) est négatif de 178 millions d’euros.

En millions d’euros
Total 1998
Total 1999
Activités poursuivies
Activités cédées *

Chiffre d’affaires
10 949
13 623
12 949
674

Résultat d’exploitation
415
271
266
5

Résultat net part du Groupe
335
-178
-148
-30

Résultat net par action **
1,43 euros
-0,76 euro

*Aciers longs spéciaux (Unimétal et filiales, Ascométal et filiales, Sogerail…)

**En euros. Les actions détenues en propre par le groupe au 31 décembre 1999 n’étant pas prises en compte.

Outre la conséquence des cessions d’Unimétal et filiales, d’Ascométal et filiales, de Sogerail, la principale variation de périmètre concerne la consolidation par intégration globale de Cockerill Sambre au 1er février 1999.

Le chiffre d’affaires consolidé de 1999 atteint 13 623 millions d’euros contre 10 949 en 1998. Ce chiffre d’affaires est réparti entre les Aciers Plats au Carbone pour 7 485 millions d’euros (55%), la Transformation/Distribution pour 2 409 millions (18%) et les Aciers Inoxydables et Alliages pour 2 838 millions (21%), les 6% restants représentant essentiellement les autres activités et les éliminations. A périmètre constant, la baisse du chiffre d’affaires est de 8,4%.

En 1999 les ventes du Groupe ont été réalisées pour 33% en France, 50% dans les autres pays d’Europe, 8% aux Etats- Unis et 9% dans le reste du monde.

Le résultat d’exploitation s’élève à 271 millions d’euros, soit 2% du chiffre d’affaires, contre 415 millions en 1998. Le résultat d’exploitation du deuxième semestre d’un montant de 195 millions, représente 72% du résultat d’exploitation de l’année. Le résultat d’exploitation annuel est de 164 millions pour les Aciers Plats au Carbone, de 182 millions pour la Transformation/Distribution. Les Aciers Inoxydables, Alliages et Plaques spéciales, malgré une contribution positive des inox plats en France et le redressement de J&L aux Etats-Unis, contribuent encore négativement au résultat d’exploitation du Groupe avec 60 millions de pertes d’exploitation en1999 en raison de la forte dégradation des marchés des biens d’équipement qui ont particulièrement affecté l’activité plaques spéciales.

Le résultat net part du Groupe, à -178 millions d’euros tient compte d’une perte exceptionnelle de 166 millions constituée pour l’essentiel de provisions à caractère social (99 millions) et de diverses provisions liées aux pertes sur cessions.

Hors résultat exceptionnel, le résultat net s’inscrit à -12 millions d’euros.

En millions d’euros
1998
1999

Trésorerie provenant de l’exploitation
1 005
816

Investissements industriels
nets des cessions
-603
-801

Fonds propres y compris minoritaires
4 555
4 905

Endettement net
2 075
2 903

Endettement net / fonds propres*
0,46
0,59

*y compris minoritaires

La trésorerie provenant de l’exploitation s’élève à 816 millions d’euros. Les investissements industriels nets des cessions d’un montant de 801 millions, contre 603 millions en 1998 sont le reflet de l’élargissement de périmètre et des investissements liés à la mise en œuvre des synergies entre Usinor et Cockerill Sambre.

L’endettement net au 31 décembre 1999 s’élève à 2 903 millions d’euros contre 2 075 millions au 31 décembre 1998. Le ratio endettement net sur fonds propres remonte ainsi à 0,59 contre 0,46 au 31 décembre 1998. Ce ratio s’améliorera en 2000, notamment du fait des cessions en cours.

Perspectives:
Le redressement de la conjoncture sidérurgique mondiale est notable depuis l’automne 1999. Il se confirme début 2000 pour Usinor avec une activité soutenue dans tous les métiers, des prix en redressement rapide et une demande réelle robuste, les stocks restant partout sous contrôle et les exportations vers l’Europe et les Etats-Unis ayant significativement régressé.

Cette situation favorable devrait permettre au Groupe d’améliorer fortement ses performances tout en continuant à maîtriser ses investissements et ses coûts.

Le commerce électronique concerne toutes les activités. Usinor y jouera donc son rôle, tant à l’achat qu’à la vente, à travers des sites dédiés, actifs dès l’été prochain.

Dividende
Le Conseil proposera à l’Assemblée Générale un dividende net de 0,48 euro, inchangé par rapport à l’exercice précédent.

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES