EduBourseActualitésWanadoo annonce des résultats semestriels conformes à ses objectifs

Wanadoo annonce des résultats semestriels conformes à ses objectifs

Au cours du premier semestre 2000, Wanadoo, filiale de France Télécom, a continué à développer ses activités à un rythme soutenu, renforçant son leadership et accroissant son chiffre d’affaires à l’international. L’évolution favorable de plusieurs indicateurs significatifs de Wanadoo lui permet d’afficher un fort potentiel de développement sur le marché internet (chiffres au 30 juin 2000) :

Chiffre d’affaires consolidé : 456,3 millions d’euros
Très forte croissance du chiffre d’affaires de l’activité “accès”, qui atteint 104,8 millions d’euros sur les six premiers mois de l’année, à comparer aux 97,6 millions d’euros réalisés sur l’ensemble de l’année 1999
Diminution sensible du coût moyen d’acquisition de clients (passant de 100,2 euros en 1999 à 81,0 euros au mois de juin) et croissance régulière du chiffre d’affaires moyen par abonné (8,4 euros en moyenne sur 1999, 8,9 euros en avril et 9,4 en septembre)
Développement du leadership sur l’audience en France avec 366 millions de pages vues par mois (433 millions en septembre)
Maintien du leadership sur l’hébergement en France avec plus de 31 000 sites (35 000 en septembre)
Accélération sensible de la présence internationale de Wanadoo (505 000 clients actifs aux services d’accès en juin 2000; 540 000 en septembre)

——————————————————————————–

En France, Wanadoo conforte son leadership dans ses principales activités

Dynamisme commercial de l’accès
Wanadoo comptait au 30 juin 2000 1,38 million de clients actifs à ses services d’accès en France (1,5 million en septembre 2000). Son parc de clients, au demeurant particulièrement fidèles (avec un taux de ” churn ” stabilisé autour de 2%), migre progressivement vers les offres ” Intégrales “. Le nombre de clients haut débit (câble et ADSL) s’établit à 43 180 en juin 2000 et continue sa progression (61 000 en septembre 2000), tiré notamment par l’ADSL.
Audience : Wanadoo creuse l’écart
Wanadoo est le leader de l’audience en France, avec ses portails wanadoo.fr et voila.fr (366 millions de pages vues en juin et 433 millions en septembre). La croissance de l’audience de Goa et de Mappy est également très forte. Wanadoo se prépare désormais au lancement de ses offres utilisant les fonctionnalités du haut débit. A cet effet, la société a acquis récemment une participation significative dans Index Plus et réorganise ses activités en créant Wanadoo Audiovisuel.

Pages Jaunes : premier site d’annuaires Internet en Europe
L’audience de ” pagesjaunes.fr ” atteignait 37,5 millions de pages vues en juin et 42,6 millions en septembre : c’est aujourd’hui le premier site d’annuaire en Europe. Par ailleurs, le service Pages Jaunes WAP est commercialisé en France par Itineris et en Belgique par Mobistar. Le succès de ce site attire naturellement des annonceurs de plus en plus nombreux. Ils étaient 102 000 en juin, 116 000 en septembre. Pagesjaunes.fr est le premier site français par le volume de recettes publicitaires engendrées.

Forte expansion de l’activité hébergement de sites
Wanadoo est le leader français de l’hébergement de sites. Cette activité est en pleine expansion notamment depuis l’acquisition de Rapidsite. Wanadoo hébergeait ainsi 31 000 sites en juin 2000 et 35 000 en septembre.

Nette accélération de la présence internationale de Wanadoo

Les activités internationales, en accélération sensible, ont contribué à hauteur de 24,5 millions d’euros au chiffre d’affaires du semestre, à comparer aux 32,4 millions d’euros enregistrés sur l’ensemble de l’exercice 1999.

Les services d’accès comptaient 505 000 clients actifs à fin juin 2000 en dehors de France, principalement en Belgique, en Espagne, aux Pays-Bas, et au Maroc. Plus d’un client actif sur quatre est désormais à l’international. En Espagne, Wanadoo est le troisième fournisseur d’accès, dans un contexte de très forte concurrence. A l’horizon 2003, Wanadoo compte poursuivre l’extension de sa couverture européenne, avec un objectif affiché de 10 millions de clients en Europe, dont 30% de clients haut débit (câble et ADSL). A cette échéance, Wanadoo a l’ambition d’être parmi les trois premiers fournisseurs d’accès Internet en Europe.

Les Pages Jaunes, premier site d’annuaire Internet en Europe par l’audience, sont également depuis peu présentes au Maroc, au Brésil et au Liban. D’ici 2003, Wanadoo affiche l’objectif d’être l’un des deux premiers opérateurs d’annuaires en Europe.

En termes d’audience, le lancement de la marque Mappy.com à l’international en six langues a permis un doublement de son audience européenne (celle-ci représente 15% de son audience totale).

L’objectif de Wanadoo, à l’horizon 2003, est de se hisser au troisième rang européen, en enrichissant son réseau de sites Internet et en complétant son offre de contenus et de services. Avec Wanadoo, France Télécom, la Net Compagnie, a l’ambition d’être un des leaders de l’Internet en Europe.

——————————————————————————–

Deux segments d’activités à la dynamique complémentaire

Les activités de Wanadoo ont été réparties en deux grandes familles correspondant à des rythmes de croissance et de maturité différents :

Les accès Internet (en France et à l’international sous la marque Wanadoo), les portails généralistes (wanadoo.fr et voila.fr), les portails et sites thématiques et le E-Merchant (Alapage.com)
Les Annuaires (format annuaires imprimés, sur minitel et sur Internet) et Services aux Professionnels (hébergement de sites, création de sites plus élaborés intégrant un paiement sécurisé).
Segment Accès, Portails et E-Merchant

Le chiffre d’affaires de ces activités au cours des six premiers mois de l’année dépasse celui enregistré dans ces mêmes activités pour la totalité de l’exercice 1999 : il s’élève à 126,3 millions d’euros à fin juin 2000, à comparer à 112,4 millions d’euros pour l’année précédente.

Cette croissance, significative sur l’ensemble des métiers concernés, est plus particulièrement marquée s’agissant des services d’accès : 104,8 millions d’euros sur six mois, à comparer aux 97,6 millions euros enregistrés sur l’ensemble de l’exercice précédent.

Cette progression est liée à l’impact de l’entrée des Pays-Bas dans le périmètre de consolidation de Wanadoo (à hauteur de 9 millions d’euros). Elle s’explique aussi par la croissance rapide du parc d’abonnés, stimulée par le succès des “Intégrales “, lancées en novembre 1999 et qui proposent des forfaits couplant accès et communication locale.

Le chiffre d’affaires généré par les portails du groupe a aussi progressé très rapidement : 13,7 millions d’euros en juin 2000, contre 11,7 millions d’euros enregistrés sur la totalité de l’exercice 1999. Cette progression reflète la très forte croissance des revenus publicitaires (9,3 millions d’euros au cours des six premiers mois, contre 5,0 millions d’euros en 1999). Les annonceurs démontrent ainsi leur reconnaissance de l’Internet, des portails et des sites Wanadoo comme médias publicitaires efficaces.

Le chiffre d’affaires du E-Merchant a, pour sa part, plus que doublé entre le dernier trimestre 1999 (3,1 millions d’euros) et les six premiers mois de l’exercice 2000 (7,9 millions d’euros). Le chiffre d’affaires on-line réalisé par Alapage s’élève sur le premier semestre à 4 millions d’euros. 32 000 commandes ont été enregistrées sur le mois de juin 2000. Le chiffre d’affaires de sa filiale Marcopoly s’élève quant à lui à environ 1 million d’euros sur le premier semestre.

Le revenu moyen par client (ARPU) progresse également au cours du premier semestre 2000 : pour les services d’accès il s’établit à 9,4 euros à juin 2000 contre 8,4 euros par mois en 1999 ; dans les activités e-publicité et e-commerce en France, il progresse également de 0,4 euro fin 1999 à 0,7 euro par mois au 30 juin 2000.

Le résultat opérationnel avant amortissements (Ebitda) du segment est déficitaire, du fait des services d’accès et des coûts d’acquisition des nouveaux abonnés qui y sont liés. L’Ebitda avant coûts d’acquisition des abonnés atteint -96,4 millions d’euros au premier semestre 2000 (soit une marge d’Ebitda de -76%), contre -73,7 millions d’euros au cours de l’année 1999 (-66%). Après coûts d’acquisition des nouveaux abonnés, l’Ebitda s’élève à -145,5 millions d’euros au 30 juin 2000 (-115%) contre -153,9 millions d’euros en 1999 (-137%). Cette évolution de la marge d’Ebitda après coûts d’acquisition des nouveaux abonnés traduit la bonne maîtrise des coûts d’acquisition de ces nouveaux abonnés par Wanadoo.

Les effectifs fin de période du segment ont aussi progressé, passant de 766 personnes en 1999 à 1331 personnes au 30 juin 2000. Ces nouveaux salariés sont issus de la croissance externe mais aussi du renforcement des fonctions commerciales, techniques et d’animation de sites et de portails, pour lesquelles ils ont été récemment embauchés par Wanadoo.

Segment Annuaires et Services aux Professionnels

Le chiffre d’affaires de ce segment est soumis à une saisonnalité marquée : en effet, les revenus générés par les annuaires imprimés sont comptabilisés à la date de parution des éditions, c’est-à-dire principalement au second semestre.

Au premier semestre 2000, le chiffre d’affaires du segment s’élève ainsi à 329,2 millions d’euros. S’agissant des annuaires, les deux premières sources de revenus concernent la publicité papier (240,6 millions d’euros au premier semestre 2000, contre 539,2 millions d’euros en 1999) et la publicité on-line (66,5 millions d’euros au premier semestre 2000, contre 129,5 millions d’euros en 1999). D’après les estimations actuelles, à périmètre constant, la croissance du chiffre d’affaires des annuaires sur l’ensemble de l’exercice 2000 devrait être de +5% par rapport à 1999.

Le chiffre d’affaires des Services aux Professionnels progresse, pour sa part, de manière extrêmement soutenue. L’acquisition de Rapidsite France en décembre 1999 place Wanadoo au premier rang de l’hébergement de sites en France (2,3 millions d’euros au premier semestre 2000, contre 0,5 million d’euros en 1999).

Le résultat opérationnel avant amortissements (Ebitda) de ce segment, rapporté au chiffre d’affaires, se dégrade légèrement par rapport à celui enregistré sur l’ensemble de l’exercice 1999 (88,3 millions d’euros fin juin 2000, soit 27% du CA, comparés à 220,6 millions d’euros à fin 1999, soit 32% du CA), en raison de la saisonnalité des résultats des annuaires qui génèrent une marge d’Ebitda traditionnellement supérieure au deuxième semestre, mais aussi de l’intégration au premier semestre 2000 des résultats de Kompass France, qui a procédé à des investissements nécessaires à son développement Internet.

Les effectifs du segment ont également progressé, passant de 2951 salariés en 1999 à 3178 au 30 juin 2000.
Résultats consolidés

Le résultat opérationnel avant amortissements (Ebitda) consolidé de Wanadoo est de -57,4 millions d’euros au premier semestre 2000, contre +68,4 millions d’euros sur l’exercice 1999 : il est en ligne avec les prévisions annoncées lors de l’introduction en Bourse de Wanadoo en juillet dernier.
L’Ebitda est évidemment affecté par le résultat déficitaire des activités accès, portails et E-Merchant, et ce, malgré une amélioration du ratio résultat opérationnel /chiffre d’affaires observé entre l’exercice 1999 et le premier semestre 2000. Il reflète aussi la forte saisonnalité des activités d’annuaires papier du groupe.

Ce premier semestre se caractérise également par l’enregistrement de plus-values exceptionnelles liées à la cession de la participation minoritaire du groupe Wanadoo dans l’éditeur d’annuaires professionnels Euredit pour 35 millions d’euros.

Le résultat net part du groupe de Wanadoo représente une perte de 66,9 millions d’euros, contre une perte de 1,9 million d’euros sur l’année 1999, du fait des investissements en France et à l’international dans le domaine de l’Internet ainsi que de la saisonnalité du résultat des annuaires.

Wanadoo a par ailleurs enregistré une augmentation de sa trésorerie nette de 105 millions d’euros au cours de la période.

En raison de la croissance très soutenue du groupe Wanadoo, les investissements ont progressé au cours du premier semestre 2000 (110,1 millions d’euros, contre 132,4 millions d’euros sur l’exercice 1999) :
Les investissements corporels et incorporels concernent l’accès et en particulier la plate-forme de gestion des abonnés Wanadoo, mais aussi le remplacement des équipements dédiés au réseau des Pages Jaunes Internet et à la mise à niveau de la plate-forme d’hébergement. Ils s’élèvent à 30,5 millions d’euros, contre 44,0 millions d’euros pour la totalité de l’exercice 1999.
Les investissements financiers, qui s’élèvent à 79,6 millions d’euros, concernent principalement l’acquisition de Marcopoly, l’acquisition d’un fournisseur d’accès au Maroc, l’acquisition de la société Index, et l’acquisition de 33% complémentaires dans Echo Interactive.

Compte tenu de la progression continue des activités Internet et de la saisonnalité des activités d’annuaires, le second semestre de l’exercice devrait permettre d’atteindre un chiffre d’affaires sensiblement supérieur à celui du premier semestre.

——————————————————————————–

Actualité récente de Wanadoo

Depuis le 30 juin, de nombreux événements ont ponctué la vie de Wanadoo :

– Le 19 juillet 2000, France Télécom a procédé à l’introduction sur le Premier Marché de la Bourse de Paris, du capital de Wanadoo SA à hauteur de 10% environ, au travers d’une offre portant sur 102 millions d’actions et pour un prix total de 1,9 milliard d’euros.

– Wanadoo a procédé, le 21 juillet 2000, à l’acquisition de 39% du capital de FIT Production société spécialisée dans la production de fictions et de séries de télévision. Elle en est désormais propriétaire à 100%.

– Le 5 septembre, France Télécom a annoncé la création d’une société commune de production et de diffusion de sites Internet par Wanadoo et EMAP, groupe de magazines grand public à fort contenu.

– Wanadoo a annoncé le 18 septembre la fusion de sa filiale France Télécom Multimédia Edition avec l’éditeur multimédia Index Plus, une des toutes premières sociétés françaises d’édition de jeux interactifs. Cette nouvelle entité portera le nom de Wanadoo Edition et est contrôlée à plus de 60 % par Wanadoo.

– Le 26 septembre Wanadoo a procédé à l’acquisition de 100 % de la Société de Numérisation de la Ville (SNV), spécialisée dans la réalisation de photos de villes destinées à être distribuées dans les annuaires en ligne.

– Le management de Wanadoo s’est aussi récemment renforcé avec l’arrivée dans la structure, de Wilfried Verstraete en tant que Directeur Financier, qui occupait jusqu’alors les fonctions de Directeur Financier chez Mobistar et d’Olivier Sichel en tant que Directeur des activités E-Merchant.

– Le conseil d’administration du 28 septembre a procédé à la nomination de Nicolas Dufourcq en tant que Président Directeur Général de Wanadoo.

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES