EduBourseActualitésContrat KSTAR en Corée du Sud dans la cryogénie scientifique

Contrat KSTAR en Corée du Sud dans la cryogénie scientifique

Succès d’Air Liquide sur le marché de la recherche :
contrat KSTAR en Corée du Sud dans la cryogénie scientifique
La maîtrise de la fusion nucléaire offre le potentiel de répondre à l’un des défis majeurs du 21e siècle dans un contexte d’augmentation des besoins énergétiques mondiaux et de préservation des ressources naturelles. En effet, elle permet de produire une énergie notamment électrique. C’est dans cette optique que s’inscrivent les travaux de l’institut de recherche Korea Basic Science Institute (KBSI) de Daejon, en Corée du Sud.

KBSI, au travers de l’ambitieux projet KSTAR (Korea Superconducting Tokamak Advanced Research), prévoit la réalisation d’un réacteur expérimental destiné à améliorer la connaissance et la maîtrise des réactions de fusion thermonucléaire. Ce projet s’articule autour d’un instrument de physique ultra sophistiqué, un Tokamak. Celui-ci permettra, grâce à des champs électromagnétiques, de générer un plasma pour atteindre les conditions nécessaires à la fusion nucléaire contrôlée des atomes, qui dégage alors de l’énergie de même nature que celle dégagée par le soleil, et est récupérée, à terme, sous forme d’énergie électrique.

Pour obtenir les champs électromagnétiques très puissants nécessaires au confinement de cette réaction physique, il est nécessaire d’utiliser des aimants supraconducteurs qui ne fonctionnent qu’à une température extrêmement basse. L’hélium, le gaz liquéfié à la température la plus basse sur terre, assurera le refroidissement du Tokamak. En pratique, Air Liquide mettra en service, d’ici à fin 2007, un dispositif de haute technologie qui consiste en un réfrigérateur d’hélium assurant l’alimentation de l’installation à une température de – 269 °C, ainsi que le système de distribution de l’hélium et l’ensemble des équipements auxiliaires (compresseur, épurateur et lignes cryogéniques).

Partenaire de la communauté scientifique internationale, Air Liquide a développé une expertise de premier plan dans le domaine des gaz de l’extrême ainsi que des technologies spécifiques qui permettent de mettre à disposition des universités et centres de recherche fondamentale des systèmes cryogéniques sophistiqués.

« Nous remercions KBSI et Samsung, chargés de la construction de KSTAR, pour leur confiance sur ce projet ambitieux », a déclaré François Jackow, Directeur Recherche et Développement et Technologies Avancées du groupe Air Liquide, ajoutant : « Présent dans la plupart des projets récents de physique des particules, Air Liquide démontre une nouvelle fois sa capacité à répondre à des défis technologiques majeurs. Ce succès illustre notre volonté de participer à ces programmes qui permettront, pour certains, de mieux comprendre le fonctionnement intime de la matière voire les mécanismes d’expansion de l’Univers, et pour d’autres, comme KSTAR ou ITER*, de contribuer aux enjeux du développement des solutions énergétiques de demain. »

* ITER est un projet de construction d’un réacteur à fusion magnétique financé par différents partenaires internationaux.

Pour tout renseignement complémentaire, veuillez contacter :

Direction de la Communication
Dominique Maire : 01 40 62 53 56
Corinne Estrade- Bordry : 01 40 62 51 31

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES