EduBourseActualités« Développer la compétitivité de l'industrie française ». François Loos à l'écoute...

« Développer la compétitivité de l’industrie française ». François Loos à l’écoute des industriels lors de la réunion plénière de la Commission Permanente de Concertation pour l’Industrie (CPCI)

Espace de dialogue et de concertation permanente entre le Ministère de l’Economie, des finances et de l’industrie et l’ensemble des fédérations professionnelles de l’Industrie, la Commission Permanente de Concertation pour l’Industrie (CPCI) est le creuset de réflexions, d’idées et de propositions. Présidée par le ministre en charge de l’Industrie, son vice-président est M. Yvon Jacob, président du Groupement des Fédérations Industrielles et président de la Fédération des Industries Mécaniques.

Travaillant toute l’année au sein de sections : prospective, recherche et innovation, fiscalité, développement durable, développement international et emploi, cette Commission (CPCI) associe des représentants de l’ensemble des administrations concernées par ces thématiques clés pour l’entreprise et l’emploi, afin de sensibiliser les pouvoirs publics aux préoccupations des industriels, et de proposer des solutions concrètes pour faciliter leur développement.

Après les échanges fructueux de cette réunion plénière sur le thème : « Développer la compétitivité de l’industrie française », notamment l’intervention de M. Daniel Dewavrin, Président de l’Union des Industries et Métiers de la Métallurgie, qui a fait un diagnostic sans concession de la situation de l’économie, le ministre s’est félicité de ce « dialogue franc » et a réaffirmé la mobilisation totale de tous les acteurs, publics et entrepreneurs, « pour la compétitivité au service de l’emploi ».

Concernant le diagnostic, François Loos a souligné la priorité donnée à l’emploi et à la préparation de l’avenir : dans ce cadre il a rappelé le plan “Cap Export” lancé par Christine Lagarde le 5 octobre dernier : “simplifier notre dispositif de soutien, inciter à la prospection commerciale et au recrutement à l’export, notamment des jeunes, et faire en sorte que les entreprises jouent collectif à l’export. Les mesures annoncées comme le crédit d’impôt export, le renforcement de l’assurance prospection pour que nos PME prennent des risques sur des marchés plus lointains, l’exonération fiscale pour les salariés qui passent plus de 120 jours par an à l’étranger au service de l’exportation, l’amélioration des garanties apportées par la Coface et le renforcement du soutien apporté par Ubifrance sont toutes au service de ces objectifs.”

Réagissant aux interventions des différents présidents de section, le ministre a proposé des pistes de travail à la CPCI pour l’année à venir :

En matière de recherche et d’innovation, le ministre délégué à l’Industrie s’est félicité qu’un consensus se soit fait jour sur le fait que les outils mis en place cette année répondent au besoin des entreprises, à commencer par les pôles de compétitivité et que l’enjeu est maintenant de les faire fonctionner en pratique, en les faisant connaître, en les diffusant aux PME. « Nous devons investir dans l’avenir, faire émerger des projets. L’AII, l’ANR, le renforcement du Crédit Impôt Recherche, la réforme de la Taxe Professionnelle vont dans ce sens » a-t-il insisté. La section innovation de la CPCI ” pourrait également utilement réfléchir aux moyens de diffuser ces outils chez les PME , notamment les opportunités du plan TIC PME que nous mettons en place pour la diffusion des TIC dans les entreprises”.

Sur les questions de délais de paiement, particulièrement importantes pour les entreprises moyennes et les PMI, François Loos a proposé d’organiser rapidement un groupe de travail entre les industriels, les services de Bercy et Oseo sur les conditions de mobilisation des créances. Il a souhaité une véritable évolution dans ce domaine, en concertation entre donneurs d’ordre et sous-traitants.

En matière de développement durable, des chantiers de longue haleine : révision des quotas CO2, garanties financières, Reach doivent faire l’objet d’une concertation permanente. J’attends de la CPCI des propositions précises, concrètes, les discussions à Bruxelles en ont déjà largement tenu compte a indiqué le ministre délégué à l’Industrie.

S’agissant de l’emploi, François Loos a souligné que « l’anticipation des besoins de compétence, et l’anticipation des mutations économiques sont l’un de nos grands défis », encourageant les industriels à travailler dans cette voie pour que soit établi un véritable tableau de bord de l’emploi industriel, branche par branche, métier par métier, et que les besoins de compétences à horizon 2010 fassent l’objet de prévisions, comme c’est déjà le cas dans certains secteurs ». Le travail a déjà commencé dans plusieurs secteurs : textile, chimie et sera poursuivi grâce à la création du Pôle interministériel de Prospective et d’Anticipation des Mutations Economiques placé auprès de la Direction Générale des Entreprises, au ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie.

Les participants se sont félicités de la réussite de la campagne de communication pour renforcer l’attractivité des métiers de l’industrie auprès des jeunes qui a été conçue notamment à partir des travaux de la CCPI, en coopération avec les fédérations industrielles. François Loos lancera la deuxième phase de cette campagne mi-novembre.

Contact presse :
Cabinet de François Loos : Hélène Philip, Conseiller communication Tél : 01 53 18 44 85

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES