EduBourseActualitésPernod Ricard: chiffre d'affaires du 1er trimestre 2005/2006

Pernod Ricard: chiffre d’affaires du 1er trimestre 2005/2006

Chiffre d’affaires du 1er trimestre 2005/2006 : +54,9%
Poursuite d’une croissance vigoureuse des marques-clés de Pernod Ricard
Importante évolution de la géographie des ventes
Progression très satisfaisante de l’intégration d’Allied Domecq.

Communiqué – Paris, le 10 novembre 2005

NB : à compter de cet exercice, tous les chiffres publiés par le Groupe sont aux normes IFRS.

Le chiffre d’affaires de Pernod Ricard au 1er trimestre de son exercice 2005/2006 s’élève à 1 334 M€* en progression de +54,9%. Cette très forte croissance s’explique par l’acquisition d’Allied Domecq, dont seulement deux mois d’activité sont pris en compte. Au total, l’effet périmètre, net des cessions, s’élève à +51,3%. Le périmètre historique montre une croissance interne positive (+2,3%) et un effet devises favorable (+1,3%).

Les marques-clés historiques de Pernod Ricard poursuivent leur rapide progression de +3% en volume et de +7% en chiffre d’affaires (croissance interne). Chivas Regal (+7%), Martell (+6%), Havana Club (+23%), Jameson (+13%) et The Glenlivet (+14%) ont été les moteurs de ce dynamisme. Sur l’ensemble du portefeuille historique de Pernod Ricard, la croissance interne est ramenée à +2,3% suite à des effets techniques ayant affecté certaines marques locales.

La contribution des marques d’Allied Domecq au chiffre d’affaires représente 459 M€, soit 1/3 du chiffre d’affaires du trimestre. Après un fort repli au mois d’août, s’expliquant par le changement de date de clôture et un début de déstockage sur plusieurs marchés, le mois de septembre a vu le retour à une tendance favorable sur Ballantine’s et Beefeater, tandis que Stolichnaya et Malibu restent en croissance vigoureuse.

Forte évolution de la répartition des ventes par zone géographique.

Les Amériques et la zone Asie/ Reste du Monde représentent sur ce trimestre 56% des ventes du Groupe.

Asie/ Reste du Monde : 387,8 M€ (+60,5%)
Cette zone poursuit sa remarquable progression avec un effet périmètre de +45,3% (Corée du sud, Nouvelle Zélande…) et une croissance interne de +12%, en particulier grâce à :
– l’Asie chinoise (Chine, Hong Kong, Singapour) qui connaît toujours une croissance soutenue avec Chivas Regal, Martell et Royal Salute,
– au fort dynamisme de l’Inde (Royal Stag : +16%),
et ce, malgré un ralentissement en Thaïlande et à Taiwan.

Amériques : 368,4 M€ (+105,7%)
Les Amériques doublent leur chiffre d’affaires grâce au renforcement de la position aux Etats-Unis, au Canada et au Mexique du fait de l’acquisition.
La croissance interne sur l’ensemble de la zone Amériques s’élève à +3,7% :
– Aux Etats-Unis, les ventes trimestrielles croissent organiquement de +3,4% grâce aux performances de Jameson, Wild Turkey, The Glenlivet pondérées par un trimestre plus difficile pour Chivas Regal et Martell et une stabilité de Seagram’s Gin.
– En Amérique du Sud, le chiffre d’affaires augmente de +4,7% (croissance interne). Something Special et Blender’s Pride tirent la croissance au Vénézuela alors que la baisse des ventes de Montilla (-26%) reflète une situation de marché plus difficile au Brésil.

Europe : 436,2 M€ (+45,6%)
L’acquisition d’Allied Domecq, malgré la cession de Larios, se traduit par un effet périmètre de +49,3%, notamment grâce au renforcement dans deux pays : l’Espagne et le Royaume-Uni.
La croissance interne est négative de -3,7% en raison principalement d’effets techniques :
– en Russie, l’anticipation du lancement de la nouvelle gamme Ararat conduit à une forte baisse des livraisons (-77%),
– en Allemagne, Ramazzotti subit un effet de déstockage à la suite de la hausse de prix du printemps 2005.
Après retraitement de ces éléments, l’Europe est stable avec un bon trimestre enregistré en Espagne (Havana Club, Ruavieja) et en Grèce (Chivas Regal, Jameson) mais difficile en Italie et au Royaume-Uni.

France : 141,9 M€ (+14%)
L’effet périmètre représente +17,8% et la croissance interne -3,8%.
La situation contrastée de la France persiste avec des difficultés pour les anisés et la poursuite de très bonnes performances sur les whiskies (Clan Campbell +7%, Jameson +22%, Chivas Regal +23%), la vodka (Wyborowa +35%) et le rhum (Havana Club +11%). La France représente désormais environ 10% du chiffre d’affaires du Groupe.

Progression de l’intégration d’Allied Domecq très satisfaisante
L‘intégration des marques d’Allied Domecq au sein de Pernod Ricard est réalisée plus rapidement qu’initialement prévu. A fin novembre 2005, environ 40% de l’activité d’Allied Domecq auront été intégrés, soit :
– la quasi-totalité de l’Europe (hors France et Italie),
– l’Asie (hors Corée du Sud),
– la totalité de l’Amérique du Sud,
– aux Etats-Unis et au Mexique, elle débutera, comme prévu, au 1er janvier 2006.
L’intégration complète des activités d’Allied Domecq est visée pour la fin mars 2006.

Cessions en cours
Les cessions sont bien engagées et devraient permettre une baisse significative de l’endettement dès la première année.

Conclusion
Commentant ces chiffres, Patrick Ricard a déclaré : « Je suis très satisfait de la poursuite de la forte croissance de nos marques-clés historiques. La confirmation de ce dynamisme et le très bon déroulement de l’intégration des équipes et des marques d’Allied Domecq me permettent d’être très confiant quant à notre performance pour l’ensemble de l’exercice 2005/2006.»

* Dunkin Brands International n’est pas consolidé au niveau du chiffre d’affaires

Prochain rendez-vous :
Chiffre d’affaires 2ème trimestre 2005/2006 et perspectives : jeudi 9 février 2006

Pour plus d’informations et pour accéder aux annexes, vous pouvez consulter notre site Internet: www.pernod-ricard.com

Contacts Pernod Ricard :
Francisco de la VEGA / Directeur de la Communication Tel: +33 (0)1 41 00 40 96
Patrick de BORREDON / Directeur Relations investisseurs Tel: +33 (0)1 41 00 41 71
Florence TARON / Responsable Relations Presse Tel :+33 (0)1 41 00 40 88

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES