EduBourseActualitésThomson obtient le soutien de 7 studios d’Hollywood pour déployer le cinéma...

Thomson obtient le soutien de 7 studios d’Hollywood pour déployer le cinéma numérique en Amérique du Nord

DreamWorks, Sony Pictures, Universal Pictures et Warner Bros. signent des accords pour l’exploitation d’un système de cinéma numérique Technicolor Digital Cinema dans 5 000 salles aux Etats-Unis et au Canada ; / Négociations en cours de finalisation avec Twentieth Century Fox, New Line Cinema et The Weinstein Company; / Thomson prévoit un déploiement dans 15 000 salles.

Paris (France) et Burbank (Californie), 10 novembre 2005 – Thomson (Euronext 18453, NYSE : TMS) annonce que sa division Services vient de conclure avec les studios DreamWorks, Sony Pictures, Universal Pictures et Warner Bros. une série d’accords visant à accélérer le déploiement de systèmes de cinéma numérique en Amérique du Nord. Le Groupe consolide ainsi sa position de leader dans l’offre de services et de technologies de cinéma numérique auprès des grands studios et des exploitants. Dans le même temps, Thomson est en train de finaliser des négociations avec Twentieth Century Fox, New Line Cinema et The Weinstein Company. Ces studios participeront au déploiement initial.

Dans le cadre de ces contrats à long terme, chacun des studios s’engage à distribuer des films numériques sur l’ensemble du territoire des Etats-Unis et du Canada. Dès le premier trimestre 2006, des droits devront être acquittés pour chaque copie numérique diffusée sur un écran équipé du système Technicolor Digital Cinema. La première étape prévoit la mise en place, sur 3 à 4 ans, d’un système de projection numérique dans 5 000 salles, sur des écrans répondant aux normes DCI (Digital Cinema Initiative). Selon la stratégie arrêtée par Thomson, le déploiement va compter plusieurs phases et comprendra l’équipement en numérique d’au moins 15 000 salles aux Etats-Unis et au Canada au cours des 10 ans à venir.

Les studios qui ont signé les accords génèrent plus de 5,4 milliards de dollars de chiffre d’affaires sur un total de 7,2 milliards de dollars , soit à ce jour, plus de 75 % du total des recettes 2005 du box office nord-américain. D’autres accords sur le cinéma numérique sont actuellement en cours de négociation, sur une base non exclusive, entre Thomson et d’autres grands studios. Thomson, qui souhaite commencer le déploiement des systèmes de cinéma numérique début 2006, poursuit également des discussions avancées avec plusieurs exploitants tant au niveau régional qu’au niveau national.

Ces accords confortent le leadership de Thomson dans le secteur des services liés aux contenus numériques (préparation, distribution et projection). Le rôle de Thomson ne se limitera pas au déploiement des systèmes de projection numérique annoncé aujourd’hui : le Groupe compte être un partenaire clé pour la post-production, la fourniture d’équipements et les services de réseaux, y compris la distribution numérique.

“Ce projet commun dans le cinéma numérique est un exemple clair de la confiance de nos clients en notre capacité à fournir les services dont ils ont besoin aujourd’hui comme demain”, a déclaré Frank Dangeard, Président-directeur général de Thomson. “Alors que l’industrie du cinéma est en train de négocier sa transition vers le numérique, avec ces implications technologiques, Thomson est bien placé pour accompagner cette transformation majeure. Ces accords confortent la stratégie du Groupe : renforcer sa base de clients et rester positionné comme le premier prestataire de services auprès de l’industrie de l’image. Plusieurs années de travail avec les studios d’Hollywood ont été nécessaires pour définir le bon cadre et le bon moment afin de parvenir à ces accords. Partout dans le monde, notre positionnement unique devrait nous permettre de soutenir l’industrie du cinéma dans cette transition vers le numérique.”

“Nous nous réjouissons de participer à ce déploiement avec Technicolor Digital Cinema”, a déclaré Jim Tharp, Responsable de la Distribution de DreamWorks. “Le business model de Technicolor rend économiquement viable la transition vers le numérique. De plus, nous pensons que les exploitants de salles et les spectateurs apprécieront la qualité exceptionnelle de l’image et du son en numérique, qui demeure inaltérée projection après projection”.

“Il s’agit d’un développement majeur dans l’évolution de la distribution numérique de nos films”, a expliqué Jeff Blake, Vice-président de Sony Pictures Entertainment et Président chargé du marketing et de la distribution mondiale de Columbia Tri-Star Motion Picture Group. “Le business model de Technicolor Digital Cinema s’est révélé particulièrement attractif et cet accord garantit à nos contenus d’être diffusés en respectant les critères de qualité et de fiabilité que nous demandons et que les consommateurs réclament.”

“Dans notre effort continu et proactif pour une transition vers le cinéma numérique, Universal est très heureux d’être entré dans un accord commun avec les autres studios,” a déclaré Nikki Rocco, Président de la distribution, pour Universal Pictures. “Comme la technologie numérique dans les salles de cinéma continue d’évoluer, nous ne voyons que de grands bénéfices pour les spectateurs. ”

“A Hollywood, la réputation de Technicolor n’est plus à faire, et son savoir-faire dans le domaine du cinéma classique et numérique n’a pas son pareil dans l’industrie”, a souligné Chris Cookson, Président chargé de l’exploitation technique et Directeur technique chez Warner Bros. Entertainment. “Nous sommes impatients de passer à la phase suivante du programme”.

“Nous sommes impressionnés par la pertinence du business model de Technicolor Digital Cinema et particulièrement intéressés par son rôle à venir auprès des studios, des exploitants de salles et des spectateurs”, a déclaré David Tuckerman, Président de New Line Cinema Distribution. “Technicolor lance le déploiement de son cinéma numérique en début d’année prochaine et nous avons hâte de participer à cette initiative”.

Pour leur part, Bob et Harvey Weinstein, co-présidents de The Weinstein Company, ont conjointement déclaré : “Pour les réalisateurs, le développement du cinéma numérique et le large soutien qu’apporte l’industrie au programme de Technicolor sont autant de bonnes nouvelles, car ils vont contribuer à développer notre flexibilité créatrice et le nombre de possibilités de diffusion. Nous avons retenu Thomson comme partenaire pour nos services en matière de cinématographie, de post-production et de DVD, et nous sommes impatients de finaliser notre accord sur le cinéma numérique à temps pour le déploiement initial”.

Business model et financement

Dans le cadre du déploiement, il est prévu que les studios continuent d’accorder la programmation des films directement aux exploitants, et de verser à Thomson des droits d’utilisation de copie numérique pour chaque titre diffusé sur un écran équipé d’un système Technicolor Digital Cinema. Selon les estimations actuelles, le coût total d’un système de cinéma numérique varie entre 90 000 et 100 000 dollars par écran.

Le business model a été structuré de manière à multiplier les sources de financement pour le plan de déploiement, en permettant notamment la participation des fournisseurs d’équipements et de partenaires financiers. Les accords avec les studios étant désormais une réalité, Thomson peut se consacrer entièrement à la mise en place de la structure de financement la mieux adaptée.

Cette annonce suit la publication des spécifications officielles du cinéma numérique aux Etats-Unis Digital Cinema Initiatives LLC (DCI). Thomson entend offrir aux exploitants et aux studios les technologies les plus avancées, y compris la projection 2K et 4K.

Le programme prévoit la mise en place d’un cadre à l’échelle du secteur couvrant tous les aspects du déploiement du cinéma numérique : engagements à long terme relatifs à la sortie de contenus numériques pris par plusieurs grands studios hollywoodiens, déploiement à grande échelle de systèmes de projection numérique avec les exploitants, soutien massif de l’industrie pour l’installation, l’exploitation et le financement de ces systèmes par une entreprise réputée.

En lançant un programme qui a pour ambition la conversion au numérique d’au moins 15 000 salles aux Etats-Unis et au Canada, Thomson pense que l’échelle de son projet est telle que le Groupe pourra soutenir la participation de tous les exploitants intéressés par la transition vers le numérique, des grandes chaînes aux indépendants. Pour tenir compte des souhaits des exploitants et des studios, Thomson commencera le déploiement par un “beta test” afin de prouver que l’équipement DCI fonctionne dans un contexte exigeant le très haut niveau de qualité auxquels tous peuvent s’attendre.

L’annonce commune de ces accords reflète l’engagement de Thomson envers tous ses clients pour les accompagner efficacement dans la transition vers un mode de distribution en numérique. Thomson continuera à percevoir les revenus provenant des supports physique/analogique (droits sur les copies et frais de distribution), comme c’est le cas aujourd’hui, et percevra également à l’avenir des revenus provenant du numérique (droits sur les copies virtuelles, frais de distribution et services associés). Thomson estime que les opportunités apportées par les services liés au cinéma numérique devraient atteindre au minimum 1,5 milliard de dollars, chiffre généré aujourd’hui par le marché mondial en matière de copie et de distribution de films.

***

A propos de Thomson – Partenaire des industries « Media & Entertainment »
Thomson (Paris Euronext : 18453 ; NYSE : TMS) propose des services, des systèmes et des technologies pour aider ses clients des industries « Media & Entertainment » – créateurs de contenu, opérateurs de réseaux, diffuseurs et utilisateurs de ses technologies – à atteindre leurs objectifs commerciaux et à améliorer leurs performances, au sein d’un environnement technologique en évolution constante et rapide. Le groupe est le partenaire privilégié de l’industrie des médias au travers de ses marques Technicolor, Grass Valley, RCA et Thomson. Pour plus d’informations : www.thomson.net.

A propos de Technicolor Digital Cinema
Depuis sa création en 1999, la société Technicolor Digital Cinema fait œuvre de pionnier dans la diffusion et le développement des initiatives de cinéma numérique. Elle mobilise ses connaissances et son savoir-faire précieux pour élaborer des solutions et normes technologiques qui favoriseront l’expansion globale du cinéma numérique, ce en travaillant en collaboration avec les principaux acteurs du cinéma numérique en tant que développeur de technologies et fournisseur de services. Implantée à Burbank en Californie, elle offre une gamme la plus complète qui soit de services et solutions pour le cinéma numérique, notamment en matière de cryptage, de gestion des clés, de distribution sécurisée, de stockage, de programmation et de projections, de maintenance et d’entretien. En outre, elle travaille en étroite collaboration avec les studios à la production des films numériques. Technicolor Digital Cinema est une unité d’exploitation de Technicolor Electronic Content Distribution Services, qui est rattachée à la division Services de Thomson. Depuis l’an 2000, Technicolor Digital Cinema a géré et distribué plus de 100 films pour le compte de huit studios, ce qui représente plus de 280 000 projections numériques dans le monde entier. Pour plus d’informations : http://www.technicolordigital.com.

A propos de Technicolor Electronic Content Distribution Services
Technicolor Electronic Content Distribution Services, qui appartient à la division Services de Thomson, occupe une position prépondérante dans la préparation, la distribution et la projection de contenus numériques pour salles de cinéma. Ses activités englobent celles de Technicolor Digital Cinema. En outre, Technicolor Electronic Content Distribution Services propose des services de diffusion de contenus sur les réseaux IP (Internet protocol) pour permettre à ses clients de diversifier leur offre de contenus. Pour plus d’informations : http://www.technicolor.com.

Relations Presse

Martine Esquirou
+33 1 41 86 58 51

Julie Dardelet
+33 1 41 86 65 24

Marie-Vincente Pasdeloup
+33 1 41 86 61 13

Keith R Pillow
+ 1 805 445-4254

Season A. Skuro (U.S.)
+1 805 383 3245

Relations Investisseurs

Séverine Camp
+33 1 41 86 57 23

Marie Boidot
+33 1 41 86 51 00

Laurent Sfaxi
+33 1 41 86 58 83

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES