EduBourseActualitésMichelin : Chiffre d’affaires consolidé au 30 septembre 2000 : 11,29 milliards...

Michelin : Chiffre d’affaires consolidé au 30 septembre 2000 : 11,29 milliards d’euros

Bonne performance commerciale sur les 9 premiers mois :
+ 6,6 % en volume, par rapport au 30 septembre 1999.

Dégradation continue de l’environnement depuis juillet :
forte hausse des matières premières, poursuite de la dépréciation de l’euro,
des marchés plus contrastés.

Au vu de ces éléments, confirmation d’une marge d’exploitation comprise entre 7,3% et 9% au second semestre.

Au 30 septembre 2000, le chiffre d’affaires consolidé s’élève à 11 292 millions d’euros, contre 9 852 millions d’euros au 30 septembre 1999.

Cette progression de 14,6% s’analyse de la manière suivante :

Ø Un impact positif de 6,7% lié à des changements de parités monétaires. Cet impact est supérieur à celui constaté au 30 juin, en raison de la poursuite de la dépréciation de l’euro vis-à-vis des principales monnaies.

Ø Une augmentation des volumes vendus de 6,6% :

· la progression a été légèrement plus importante au troisième trimestre (+4,9%) qu’au deuxième, en raison notamment du fort accroissement des ventes sur le marché tourisme camionnette remplacement en Amérique du Nord.

· en Europe, la croissance des ventes a été plus faible (+5,1% exprimée en tonnes) qu’en Amérique du Nord (+6,6% exprimée en tonnes).

Cette évolution traduit une inversion par rapport à celle constatée au 30 juin. Elle s’explique essentiellement par le rythme élevé des ventes nord-américaines de pneumatiques tourisme camionnette remplacement du Groupe (+ 11,3%). La hausse des ventes européennes, bien que supérieure à l’évolution du marché, n’est que de 4,6% sur la période.

· l’évolution des marchés des pneumatiques tourisme camionnette continue à être nettement contrastée : poursuite de la baisse des indices de vitesse S et T en Europe et du « mass market » en Amérique du Nord, amélioration remarquable du très haut de gamme VZ et du 4×4.

Sur ces deux derniers segments, le Groupe a continué à gagner des parts de marché, tant en Europe qu’en Amérique du Nord.

En Europe, un bon début des ventes de pneumatiques hiver :

elles progressent de 14,1% au 30 septembre par rapport à la même période de l’an passé, sur un marché dont la croissance estimée est de +7,8% en rythme annuel.

Sur l’ensemble de la zone, la croissance des ventes VZ au remplacement a été de +37,5%, pour une croissance du marché estimée sur les 9 premiers mois de l’année à +11,9% en rythme annuel.

En Amérique du Nord, des marchés marqués par le rappel des pneumatiques Firestone :

les ventes de pneumatiques pour véhicules 4×4 et light trucks ont augmenté de +27,1% pour un marché estimé à +16,8% en rythme annuel. Il faut y voir, en partie, l’effet du remplacement des pneumatiques rappelés par Firestone.

Les ventes de pneumatiques « haute performance » (indices de vitesse H,V et Z) affichent pour leur part une croissance de 17,4% (pour un marché estimé à +9,9% en rythme annuel).

· pour ce qui est du poids lourd, la dégradation très sensible du marché nord-américain de la première monte, ainsi que le ralentissement du marché européen du remplacement expliquent la moindre hausse des ventes du Groupe. Si celles-ci augmentent de +6,3% au 30 septembre, elles sont pratiquement étales sur le 3ème trimestre.

La décrue observée en première monte en Amérique du Nord ne s’est toutefois pas traduite par un mouvement similaire des ventes au remplacement : sur ce marché les ventes du Groupe ont augmenté de +9,2% sur les 9 premiers mois, par rapport à la même période de l’an passé, en raison notamment de la bonne performance de la marque BF Goodrich.

· en Amérique du Sud, la reprise constatée au premier semestre sur le marché brésilien se poursuit. Les ventes du Groupe, exprimées en tonnes, font ressortir une amélioration de +26,7% par rapport aux 9 premiers mois de 1999. Cette forte croissance bénéficie tant au poids lourd qu’au tourisme camionnette.

· en Asie, les ventes sur l’ensemble de la zone, en volume, sont au même niveau qu’à la fin du 3ème trimestre 1999.

Ø Un effet mix/ prix, mesuré à parités constantes, négatif de 1,0 %.
Le redressement entamé au deuxième trimestre (+0,5%) par rapport au premier (-3,9%) se poursuit au 3ème trimestre (+0,4%). Cette amélioration résulte principalement:

· de la meilleure performance des ventes sur les marchés du remplacement, notamment pour les pneumatiques pour véhicules tourisme camionnette grâce à une plus grande sélectivité mise en œuvre en première monte, notamment en Amérique du Nord et en Asie ;

· de l’enrichissement du mix produits découlant de la stratégie de croissance ciblée sur les marchés très haute performance, hiver et 4×4 ;

· des augmentations de prix introduites en juin en tourisme camionnette en Amériques du Nord et du Sud, ainsi qu’en poids lourd remplacement en Europe en août et en Amérique du Sud.

Ø Enfin, un effet périmètre positif de 1,8 %, en raison de l’intégration de la société Tire Centers LLC et de la sortie du périmètre des sociétés Wolber et Michelin AVS.

* * *

Chiffre d’affaires consolidé du troisième trimestre 2000.

Le chiffre d’affaires consolidé du troisième trimestre s’élève à 3 916 millions d’euros.

Les tableaux suivants résument l’analyse de l’évolution du chiffre d’affaires au troisième trimestre et depuis le début de l’année, par rapport aux périodes correspondantes de l’exercice précédent.

Variation du chiffres d’affaires net

a) Cumul au 30 septembre 2000 rapporté au 30 septembre 1999

Cumul au 30 septembre 2000

En millions €
En % cumulé

Variation totale

(30 sept. 2000/ 30 sept. 1999)
1 440
14,6%

dont parités :
662
6,7%

volumes :
692
6,6%

mix/prix :
-111
-1,0%

périmètre :
197
1,8%

b) 3ème trimestre 2000 rapporté au 3ème trimestre 1999

3ème trimestre 2000

En millions €
En % cumulé

Variation totale

(3ème tr. 2000/ 3ème tr. 1999)
552
16,4%

dont parités :
279
8,3%

volumes :
178
4,9%

mix/prix :
16
0,4%

périmètre :
78
2,0%

* * *

Perspectives pour le quatrième trimestre

Lors de la publication de ses résultats semestriels le 19 septembre dernier, compte tenu d’une plus grande incertitude sur l’environnement, le Groupe a rendu public deux scénarii de conjoncture et leurs conséquences sur la marge d’exploitation du second semestre. Un scénario « bas » avec une marge d’exploitation du semestre de 7,3% et un scénario « haut » avec une marge de 9%.

Parallèlement aux gains de parts de marché enregistrés sur les 9 premiers mois de l’année, le Groupe constate que les incertitudes qu’il évoquait sur l’environnement demeurent :

La hausse des matières premières se poursuit, et notamment celle des produits dérivés du pétrole. De ce fait l’augmentation du poste matières premières, exprimée en dollars, devrait être supérieure aux 5% retenus dans le scénario « haut ». L’euro a pour sa part continué à se déprécier par rapport aux principales monnaies.

Pour compenser ces facteurs négatifs, le Groupe a dans le courant du troisième trimestre décidé et mis en œuvre des augmentations de prix. Leur effet ne sera toutefois perceptible que sur la fin du quatrième trimestre et début 2001 :

Ø une augmentation des prix des pneumatiques tourisme camionnette remplacement en Europe, de 4%, effective au 1er novembre ;

Ø une augmentation, à compter du 1er janvier 2001, du prix des pneumatiques tourisme camionnette remplacement en Amérique du Nord, comprise entre 3 et 8% suivant les marques ;

Ø une répercussion de la hausse de ses coûts en première monte, qui, pour ce qui est des matières premières conduit à une hausse du prix des pneumatiques tourisme camionnette de 4% en moyenne au niveau mondial. Cette augmentation a déjà été acceptée par plusieurs constructeurs et rentrera progressivement en vigueur.

Ø une augmentation, effective le 1er décembre, de 3,75% du prix des pneumatiques poids lourd remplacement en Amérique du Nord.

Ø une augmentation du prix des pneumatiques tourisme camionnette remplacement comprise entre 4% et 5% selon les marques au Brésil, et de 2% en poids lourd remplacement sur l’ensemble de l’Amérique du Sud ;

Ø une augmentation, effective au 1er novembre, de 2% en Afrique et au Moyen-Orient, ceci tant en tourisme camionnette qu’en poids lourd.

Le bon démarrage des ventes de pneumatiques hiver en Europe ne saurait préjuger de celui des ventes hiver au Japon, tant en tourisme camionnette qu’en poids lourd. En effet elles sont essentiellement réalisées au quatrième trimestre et sur un marché hiver qui représente plus de 30% du marché japonais.

Par ailleurs, le recul du marché de la première monte poids lourd en Amérique du Nord a été très net au 3ème trimestre (-29% par rapport à la même période de 1999) et devrait se poursuivre, voire s’amplifier, au 4ème trimestre. La dégradation apparaît plus rapide que ce qui était anticipé début septembre et est plus proche de celle retenue par le Groupe dans son scénario « bas ». En revanche, à ce stade, le marché du remplacement qui représente les ¾ du marché nord-américain du poids lourd ne semble pas affecté.

Les éléments d’incertitude déjà connus viendront atténuer en partie les bonnes performances commerciales enregistrées au 3ème trimestre.

L’ensemble conduit donc le Groupe, à ce jour, à considérer que la marge d’exploitation du second semestre devrait se situer à l’intérieur de la fourchette définie par les deux scénarii rendus publics le 19 septembre dernier, c’est-à-dire entre 7,3% et 9%.

Le chiffre d’affaires de l’exercice 2000 sera rendu public le 7 février 2001 après la clôture de la Bourse de Paris.

Pour plus d’informations

Eric Le Corre : 04.73.32.77.92

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES