EduBourseActualitésDexia : excellents résultats au 30 Septembre 2000

Dexia : excellents résultats au 30 Septembre 2000

Les informations détaillées sur l”activité et les résultats peuvent être téléchargées ou consultées sur le site Internet Dexia à l”adresse suivante : http://www.dexia.com/

Une activité commerciale soutenue dans les trois principaux métiers.

Un résultat net part du groupe en hausse de 26,7%, à EUR 741 millions.

Le bénéfice par action augmente de 16,3% à EUR 8,78.

I) Une activité commerciale soutenue dans les 3 principaux métiers du groupe

Depuis le début de l”année, Dexia connaît une activité très dynamique dans chacun de ses 3 métiers principaux, et ce avant même la prise en compte des récentes acquisitions de FSA et de la Banque Labouchere.

Dans le financement de l”équipement collectif, l”activité a connu une progression sur 12 mois particulièrement importante sur les marchés internationaux (+12,3% pour les affaires nouvelles et +8,3% pour l”encours) et encore plus si l”on exclut l”Allemagne (+47,1% pour les affaires nouvelles et +15,4% pour l”encours), alors que la tendance sur les marchés domestiques (Belgique et France) est à une stabilisation de l”encours.

Dans le métier de banque commerciale de proximité, les avoirs détenus pour compte de la clientèle ont progressé de 4,7% sur 12 mois, et les crédits de 12%. La production d”affaires nouvelles en assurance a progressé de 32,4% par rapport aux 9 premiers mois 1999. L”évolution a été particulièrement satisfaisante dans la mesure où la part des produits d”épargne « hors bilan », générateurs de commissions, continue de progresser alors que celle des dépôts traditionnels connaît une stabilisation voire un certain recul pour certains produits.

Enfin, dans les métiers de gestion financière (banque privée, gestion d”actifs et gestion administrative de fonds) le groupe a poursuivi la croissance vigoureuse déjà constatée dans le passé. Ainsi, les avoirs de la clientèle de banque privée ont augmenté de 9,3% sur 9 mois. Les actifs sous gestion ont quant à eux progressé de 17,5% sur 9 mois et de 32,4% sur 12 mois, pour s”établir à EUR 47,9 milliards. Enfin, l”activité phare de gestion administrative de fonds a connu un nouveau développement spectaculaire, les actifs d”« Agent de transfert » ayant augmenté de 90,1% en un an pour s”établir à EUR 193,7 milliards.

II) Des résultats en forte hausse — 9 MOIS

Revenus 2,379 2,849 19,8
Frais Généraux -1,206 -1,497 24,1
RBE 1,173 1,352 15,3
Provisions et corrections de valeur -167 -158 -5,4
Impôts -396 -438 10,6
Résultat Net des sociétés mises en équivalence 16 26 62,5
Résultat Net 626 782 24,9

Intérêts Minoritaires 41 41
BENEFICE NET PART DU GROUPE 585 741 26,7

Bénéfice net par action 7,55 8,78 16,3
Nombre moyen pondéré d”actions 77.443.664 84.338.795

RATIOS dec-99 sep-00
ROE (en %) 15,7 17,6
Coefficient d”Exploitation (en %) 54,3 52,5

1) Les recettes du groupe ont progressé au cours des 9 premiers mois de 19,8% à EUR 2.849 millions. Cette augmentation provient très largement des activités génératrices de commissions et de l”assurance qui représentent 27,9% du revenu d”ensemble des 9 premiers mois et 34,4% du revenu du seul 3ème trimestre 2000 (contre respectivement 20,4% au cours des 9 premiers mois 1999 et 22,9% au 3ème trimestre 1999). Le changement de périmètre (incluant pour la première fois FSA et la Banque Labouchère) intervient pour EUR 222 millions dans cette évolution (avant coût financier des nouvelles acquisitions), et les revenus à caractère exceptionnel (cession de participations non stratégiques) pour EUR 98 millions. Abstraction faite de l”impact des changements de périmètre et des revenus exceptionnels, la croissance des revenus aurait été de 12,9%.

2) Les frais généraux se sont établis à EUR 1.497 millions, en augmentation de 24,1%. Celle-ci provient des changements de périmètre (pour EUR 98 millions) et des opérations exceptionnelles (frais d”acquisition et d”augmentation de capital principalement) pour EUR 88 millions. Sans ces derniers éléments, l”augmentation des frais généraux aurait été de 9,3%.

3) Le RBE (résultat brut d”exploitation) progresse ainsi de 15,3% pour s”établir à EUR 1.352 millions.

4) Les corrections de valeur et provisions se sont élevées au total à EUR 158 millions, en diminution de 5,4% par rapport aux 9 premiers mois 1999, sous l”effet des éléments suivants : les provisions pour risques de crédit et assimilés ont reculé de 6,5%, la charge nette des 9 premiers mois 2000 étant de EUR 72 millions (incluant un effet périmètre de EUR 5 millions) contre EUR 77 millions au 30.09.99; les gains/pertes et corrections de valeur sur immobilisations financières se sont établis à un gain net de EUR 31 millions contre EUR 5 millions au 30.09.1999, sous l”effet principalement de plus-values de cession; l”amortissement des survaleurs sur sociétés intégrées globalement n”ont pas varié (à EUR 37 millions de charge pour chacune des 2 périodes comparées); enfin la dotation au FRBG a été de EUR 80 millions (contre EUR 58 millions au 30.09.99), en cohérence avec le dégagement de plus-values à caractère non récurrent.

5) La contribution nette des sociétés mises en équivalence a augmenté de 62,5% à EUR 26 millions, tirée principalement par l”entrée dans le périmètre de consolidation du Crédit du Nord.

6) Le résultat net part du groupe s”est donc élevé à EUR 741 millions, en augmentation de 26,7% par rapport aux 9 premiers mois de 1999.

Ces excellents résultats contribuent à une amélioration des performances financières du groupe, en ligne avec ses ambitions. Ainsi, le coefficient d”exploitation s”établit à 52,5%, ce qui marque une amélioration par rapport à l”année 1999 où il était de 54,3%. D”autre part, le rendement de fonds propres annualisé s”est élevé à 17,6% , en augmentation par rapport à celui de l”année 1999 (15,7%). Enfin, le bénéfice net par action s”est élevé à EUR 8,78 sur les 9 premiers mois 2000 (contre EUR 7,55 pour les 9 premiers mois 1999), soit une augmentation de 16,3%.

Les prévisions pour l”ensemble de l”exercice 2000 sont favorables, le résultat net part du groupe prévisionnel devant se situer dans une fourchette de 25 à 30% au dessus du résultat de 1999 qui était de EUR 761 millions, et vraisemblablement dans la partie haute de cette fourchette.

Les informations détaillées sur l”activité et les résultats peuvent être téléchargées ou consultées sur le site Internet Dexia à l”adresse suivante : http://www.dexia.com/

Si les Goodwills relatifs à l”OPE sur la BIL (1999) et aux acquisitions de Labouchere et FSA avaient été activés et amortis sur une période de 20 ans, le ROE se serait élevé à 12,3%.

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES