EduBourseActualitésCe qui ressort de l'expérience de la Coface

Ce qui ressort de l’expérience de la Coface

L’année 2000 a été une année contrastée marquée par un très bon premier semestre et une inflexion durant le second semestre avec à la fois une détérioration modérée des paiements observée sur les pays industrialisés et une nette amélioration des comportements de paiement des entreprises de la plupart des pays émergents ou en transition.
Les signes d’essoufflement observés en fin d’année 2000 devraient se confirmer en 2001 dans la plupart des secteurs d’activité. Des incertitudes entourent les principales prévisions de croissance pour 2001. Elles sont liées au ralentissement de l’activité économique aux Etats-Unis, au prix du baril de pétrole, au raffermissement de l’euro, à la stabilisation des valeurs boursières et à des fragilités dans certains pays émergents. De la réponse à ces questions dépendra la santé financière des entreprises durant l’année 2001.
Panorama détaillé par zone géographique.

L’année 2000 a été une année contrastée marquée par :

un très bon premier semestre – le dynamisme de la croissance mondiale allant de pair avec de très faibles taux d’impayés –
une inflexion durant le second semestre – le ralentissement de la croissance s’étant accompagné d’une détérioration modérée des paiements observée sur les pays industrialisés.
De fait, les entreprises, confrontées à une augmentation de leurs coûts de production (notamment des coûts de l’énergie), ont dû comprimer leurs marges.
Après plusieurs années d’expansion, elles ont dû par ailleurs ajuster leur activité pour faire face au ralentissement de la consommation. Cet environnement moins favorable a entraîné une détérioration de la solvabilité des intervenants les plus fragiles, notamment aux Etats Unis.
une nette amélioration des comportements de paiement des entreprises des pays émergents ou en transition (à l’exception de l’Argentine et de la Côte d’Ivoire)
L’observation de la situation financière des entreprises laisse penser que les tendances observées en 2000 devraient se prolonger en 2001 pour les pays industrialisés tandis qu’une détérioration pourrait être observée sur les pays émergents les plus vulnérables au ralentissement de la croissance américaine.

Au-delà de ces grandes tendances, les distinctions pays/secteurs sont essentielles.

Parmi les pays industrialisés on distingue 3 groupes de pays :

ceux où les taux d’impayés déjà élevés se détériorent : Italie, Royaume Uni et Etats Unis
ceux où les taux d’impayés sont faibles mais se détériorent légèrement : Belgique, Espagne, Portugal, Japon
ceux où les taux d’impayés restent faibles : Allemagne (hors construction), Autriche, France
Les signes d’essoufflement observés en fin d’année 2000 devraient se confirmer en 2001 dans la plupart des secteurs d’activité.

Parmi les principaux secteurs, on distingue 4 groupes :

Des secteurs ayant enregistré une croissance vive qui pourraient être confrontés à un ralentissement marqué : ce sont les secteurs liés aux nouvelles technologies tels que la micro informatique, la téléphonie mobile et les opérateurs télécom ainsi que la fabrication de composants électroniques
Des secteurs dont la croissance plus modérée devrait ralentir : automobile, sidérurgie, emballage, papier carton
Des secteurs dont les entreprises présentent une situation financière confortable et qui devrait le rester : chimie et biens d’équipement (surtout en Europe),
Des secteurs dont les entreprises présentent une situation financière fragile et qui devrait le rester : textile, habillement, filières d’approvisionnement de la grande distribution (alimentaire ou autre), filière bovine.

Groupe Coface

Noté AA par Fitch IBCA, le Groupe Coface est n°1 mondial de l’assurance-crédit export, n°1 des notations garanties avec @rating, (cofacerating.com), le label qui fiabilise les entreprises pour toutes leurs transactions, en commerce électronique ou classique, n°1 français de l’information commerciale et gestionnaire des garanties publiques françaises à l’exportation. Il est coté sur le Premier marché de la Bourse de Paris et participe aux SBF 120 et Euronext 150.
Partout dans le monde, le Groupe Coface facilite, par ses services et ses garanties, le développement du commerce entre les entreprises. Il propose à ses 70.000 clients dans 75 pays des solutions combinant les savoir-faire du Groupe : assurance-crédit domestique et internationale, assurance investissement, prospection et information commerciale, gestion et recouvrement de créances. Il met à leur disposition deux réseaux mondiaux : CreditAlliance et InfoAlliance, structurés autour d’une gestion partagée des risques de crédit (le Système Risque Commun) et des produits communs.

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES