EduBourseActualitésSaint Gobain - Résultats du 1er semestre 2000

Saint Gobain – Résultats du 1er semestre 2000

SAINT-GOBAIN RÉSULTAT NET HORS PLUS-VALUES (ESTIMÉ) AU PREMIER SEMESTRE 2000 : 542 MILLIONS D’EUROS, SOIT 3 555 MILLIONS DE FRANCS (+15,6%)

Le résultat net, hors plus-values de cession, du Groupe Saint-Gobain au premier semestre 2000 s’élève à 542 millions d’euros (3 555 millions de francs), en hausse de 15,6% par rapport au premier semestre 1999.

Le résultat net consolidé total est estimé à 873 millions d’euros (5 727 millions de francs), en très léger recul sur le premier semestre 1999, compte tenu de la moindre importance, cette année, des plus-values de cession.

Les comptes consolidés estimés du semestre, qui ont été examinés par le Conseil d’administration réuni le 27 juillet 2000, se présentent ainsi :

S1 2000 estimé S1 1999
Meuros MF Meuros MF
Chiffre d’affaires 13 780 90 391 10 957 71 873
Résultat d’exploitation 1 402 9 197 1 115 7 314
Revenus des participations 22 144 31 204
Charge nette de financement (275) (1 804) (132) (866)
Charges hors exploitation (60) (394) (85) (558)
Résultat courant des sociétés intégrées 1 089 7 143 929 6 094
Résultat des réalisations d’actifs 417 2 735 537 3 522
Impôts sur les bénéfices (484) (3 175) (452) (2 965)
Amortissement des écarts d’acquisition (94) (616) (65) (426)
Sociétés mises en équivalence 32 210 16 105
Résultat net de l’ensemble consolidé 960 6 297 965 6 330
Intérêts minoritaires (87) (570) (83) (544)
Résultat net 873 5 727 882 5 786
B N P A (en E, en F) 10,41 68,29 10,14 66,53
Résultat net hors plus-values 542 3 555 469 3 076
Autofinancement 1 317 8 639 1 126 7 386
Investissements Industriels 760 4 985 673 4 415
Investissements en titres 2 167 14 215 1 845 12 102
Endettement net 8 365 54 871 5 873 38 524

Ces performances satisfaisantes, en ligne avec les objectifs que le Groupe s’est fixés pour l’ensemble de l’année 2000, sont le fruit de la stratégie de développement et d’amélioration de la rentabilité suivie par le Groupe dans ses trois pôles d’activité : Verre, Matériaux Haute Performance et Plastiques, et Habitat. (cf annexe 1).

Le pôle Verre bénéficie, notamment en Europe, d’une demande particulièrement soutenue dans l’ensemble de ses métiers. La poursuite des programmes de réduction des coûts (en particulier dans l’aval Vitrage et chez Ball Foster) permet une nouvelle amélioration de la rentabilité.

Le pôle Matériaux Haute Performance et Plastiques enregistre une croissance notable, tant de son chiffre d’affaires que de son résultat d’exploitation, grâce notamment à un très bon niveau d’activité aux Etats-Unis, en particulier dans les semi-conducteurs.

Le pôle Habitat a vu ses ventes augmenter de façon significative, tant à structure réelle qu’à structure comparable, du fait de la politique de développement menée par le Groupe et de la bonne conjoncture du marché du bâtiment, en particulier en France. Cependant, sa marge d’exploitation en pourcentage est en léger recul, en raison de l’augmentation des coûts de matières premières dans la branche Matériaux de Construction aux Etats-Unis, d’une part, et de la tension constatée sur les prix de vente dans la branche Canalisation, d’autre part. La branche Distribution Bâtiment, quant à elle, a connu une amélioration de sa rentabilité, à structure réelle et à structure comparable.

Le chiffre d’affaires du Groupe augmente de 25,8% à structure réelle. A structure comparable, la hausse est de 12,2% en euros et de 7,6% en monnaies nationales. Les volumes de vente sont en progression sensible dans l’ensemble des branches, Conditionnement excepté. Quant aux prix de vente, ils sont en légère augmentation sur l’ensemble du semestre, grâce notamment à la reprise constatée dans les branches Renforcement et Matériaux de Construction.

Les ventes se répartissent ainsi : France 31,5%; autres pays d’Europe : 34,6% ; Amérique du Nord 26,6% et reste du monde 7,3%.

Le résultat d’exploitation progresse de 25,7%, et représente 10,2% du chiffre d’affaires, comme au premier semestre 1999. Hors Distribution Bâtiment, le résultat d’exploitation représente 11,1% du chiffre d’affaires contre 11% au premier semestre 1999.

Le résultat courant des sociétés intégrées augmente de 17,2%, grâce à l’amélioration du résultat d’exploitation et, dans une moindre mesure, à la diminution des charges hors exploitation (60 millions d’euros contre 85 millions en 1999).
Parallèlement, la charge nette de financement s’élève à 275 millions d’euros contre 132 millions d’euros au premier semestre 1999, notamment compte tenu de l’importance des acquisitions réalisées au cours du premier semestre. La baisse des revenus des participations résulte de la réduction de la participation dans le Groupe Vivendi.

Le résultat des réalisations d’actifs ressort à 417 millions d’euros (2 735 millions de francs), et provient essentiellement de la cession, le 11 février 2000, de 4 millions de titres Vivendi.

Le résultat net (part du Groupe) atteint 873 millions d’euros (5 727 millions de francs), en très léger recul par rapport à celui du premier semestre 1999 (882 millions d’euros, soit 5 786 millions de francs). Rapporté au nombre total de titres émis au 30 juin 2000 (83 877 309 actions) suite à l’annulation de 3,85% du capital le 29 juin 2000, il représente un bénéfice par action de 10,41 euros (68,29 francs) contre 10,14 euros (66,53 francs) au premier semestre 1999 (86 955 234 actions).

Hors plus-values de réalisation d’actifs, le résultat net s’élève à 542 millions d’euros (3 555 millions de francs ) contre 469 millions d’euros (3 076 millions de francs) au premier semestre 1999, soit une progression de 15,6%. Rapporté au nombre total de titres émis au 30 juin 2000 (83 877 309 actions), il représente un bénéfice par action de 6,46 euros (42,37 francs) contre 5,39 euros (35,36 francs) au premier semestre 1999 (86 955 234 actions), soit une augmentation de 19,85%.

L’autofinancement s’établit à 1 317 millions d’euros (8 639 millions de francs), en hausse de 17%. Il représente 9,6% du chiffre d’affaires contre 10,3% en 1999. Avant la charge d’impôts sur plus-values de cession qui se monte à 88 millions d’euros (577 millions de francs), il atteint 1 405 millions d’euros (9 216 millions de francs), contre 1 251 millions d’euros (8 206 millions de francs) en 1999.

Les investissements industriels ressortent à 760 millions d’euros (4 985 millions de francs) contre 673 millions d’euros (4 415 millions de francs) au premier semestre 1999. Ils représentent 5,5% du chiffre d’affaires contre 6,1% en 1999.

Les investissements en titres s’élèvent à 2 167 millions d’euros (14 215 millions de francs), dont 204 millions d’euros (1 338 millions de francs) pour le rachat de 1 330 200 actions de la Compagnie de Saint-Gobain.

L’endettement net s’établit à 8,4 milliards d’euros (54,9 milliards de francs) au 30 juin 2000.

L’analyse par zone géographique fait ressortir le maintien de bonnes performances en Amérique du Nord et du Sud, ainsi qu’une amélioration sensible en France et dans la plupart des pays d’Europe (hors Distribution Bâtiment), en particulier au Royaume-Uni.

Perspectives : compte tenu du maintien d’un bon niveau d’activité dans l’ensemble de ses métiers, le Groupe Saint-Gobain confirme, pour l’ensemble de l’année 2000, son objectif de croissance de 15% du bénéfice net par action, majoré de l’effet de l’annulation de 5% du capital.

Par ailleurs, la participation du Groupe dans la société Essilor a été consolidée par mise en équivalence à partir du 30 juin 2000, suite au franchissement à la baisse du seuil de 40% des droits de vote. Pour permettre la comparaison entre les deux semestres 2000, les données consolidées du premier semestre 2000 sont également présentées, en annexe 2, avec Essilor consolidée par mise en équivalence.

ANNEXE 1: RESULTATS PAR POLE D’ACTIVITE, BRANCHE ET ZONE GEOGRAPHIQUE
(en millions d’euros)

I. CHIFFRE D’AFFAIRES

S1. 1999 S1. 2000 (estimé) Evolution à str. réelle Evolution à données comp.
VERRE(1) 4 959 5 523 +11,4% +5,2%
Vitrage 1 808 2 058 +13,8% +9,7%
Isolation & Renforcement 1 347 1 548 +14,9% +6,2%
Conditionnement 1 808 1 921 +6,3% -0,1%
MATERIAUX HAUTE PERFORMANCE & PLASTIQUES(1) 2 205 2 993 +35,7% +7,9%
Céramiques et Plastiques Hte Perf, et Abrasifs 1 383 2 018 +45,9% +8,1%
Essilor 822 976 +18,7% +7,5%
HABITAT(1) 3 865 5 343 +38,2% +10,5%
Matériaux de Construction 1 229 1 527 +24,2% +9,1%
Distribution Bâtiment 1 970 3 028 +53,7% +12,0%
Canalisation 744 882 +18,5% +9,8%
VENTES INTERNES -72 -79 +9,7% n.a.
GROUPE 10 957 13 780 +25,8% +7,6%
GRANDES ZONES GEOGRAPHIQUES
France 3 767 4 314 +14,5% +10,8%
Autres Pays d’Europe 3 553 4 706 +32,5% +6,1%
Amérique du Nord 2 494 3 356 +34,6% +3,9%
Reste du monde 686 956 +39,4% +17,8%
ESSILOR 822 976 +18,7% +7,5%
VENTES INTERNES -365 -528 +44,7% n.a.
GROUPE 10 957 13 780 +25,8% +7,6%
(1) Y compris les éliminations inter-branches

II. RESULTAT D’EXPLOITATION S1. 1999 S1. 2000 (estimé) Evolution à struct. réelle
VERRE 510 589 +15,5%
Vitrage 152 193 +27,0%
Isolation & Renforcement 160 199 +24,4%
Conditionnement 198 197 -0,5%
MATERIAUX HAUTE PERFORMANCE & PLASTIQUES 278 399 +43,5%
Céramiques et Plastiques Hte Perf. et Abrasifs 170 269 +58,2%
Essilor 108 130 +20,4%
HABITAT 330 408 +23,6%
Matériaux de Construction 149 152 +2,0%
Distribution Bâtiment 117 192 +64,1%
Canalisation 64 64 +0,0%
DIVERS -3 6 n.a.
GROUPE 1 115 1 402 +25,7%
GRANDES ZONES GEOGRAPHIQUES
France 340 424 +24,7%
Autres Pays d’Europe 290 361 +24,5%
Amérique du Nord 301 390 +29,6%
Reste du monde 76 97 +27,6%
ESSILOR 108 130 +20,4%
GROUPE 1 115 1 402 +25,7%

III. AUTOFINANCEMENT S1. 1999 S1. 2000 (estimé) Evolution à struct. réelle
VERRE 617 688 +11,5%
Vitrage 193 229 +18,7%
Isolation & Renforcement 180 216 +20,0%
Conditionnement 244 243 -0,4%
MATERIAUX HAUTE PERFORMANCE & PLASTIQUES 270 336 +24,4%
Céramiques et Plastiques Hte Perf, et Abrasifs 159 222 +39,6%
Essilor 111 114 +2,7%
HABITAT 366 348 -4,9%
Matériaux de Construction 168 149 -11,3%
Distribution Bâtiment 115 132 +14,8%
Canalisation 83 67 -19,3%
DIVERS -128 -55 n.a.
GROUPE 1 125 1 317 +17,1%
GRANDES ZONES GEOGRAPHIQUES
France 210 313 +49,0%
Autres Pays d’Europe 388 416 +7,2%
Amérique du Nord 280 339 +21,1%
Reste du monde 136 135 -0,7%
ESSILOR 111 114 +2,7%
GROUPE 1 125 1 317 +17,1%

IV. INVESTISSEMENTS INDUSTRIELS S1. 1999 S1. 2000 (estimé) Evolution à struct. réelle
VERRE 410 433 +5,6%
Vitrage 166 189 +13,9%
Isolation & Renforcement 127 139 +9,4%
Conditionnement 117 105 -10,3%
MATERIAUX HAUTE PERFORMANCE & PLASTIQUES 102 159 +55,9%
Céramiques et Plastiques Hte Perf. et Abrasifs 48 87 +81,3%
Essilor 54 72 +33,3%
HABITAT 160 166 +3,8%
Matériaux de Construction 70 66 -5,7%
Distribution Bâtiment 62 74 +19,4%
Canalisation 28 26 -7,1%
DIVERS 1 2 n.a.
GROUPE 673 760 +12,9%
GRANDES ZONES GEOGRAPHIQUES
France 132 166 +25,8%
Autres Pays d’Europe 279 220 -21,1%
Amérique du Nord 152 157 +3,3%
Reste du monde 56 145 +158,9%
ESSILOR 54 72 +33,3%
GROUPE 673 760 +12,9%

ANNEXE 2 : PRINCIPALES DONNEES CONSOLIDEES PRO FORMA DU PREMIER SEMESTRE 2000 et PREMIER SEMESTRE 1999, AVEC ESSILOR CONSOLIDEE PAR MISE EN EQUIVALENCE

S1 2000 estimé S1 1999 Evolution (%)
M. Euros M. Francs M. Euros M. Francs
Chiffre d’affaires 12 805 83 995 10 135 66 481 26,3%
Résultat d’exploitation 1 271 8 337 1 007 6 605 26,2%
Revenus des participations 22 144 31 203 -29,0%
Charge nette de financement -256 -1 679 -118 -774 116,9%
Charges hors exploitation -59 -387 -83 -544 -28,9%
Résultat courant des sociétés intégrées 978 6 415 837 5 490 16,8%
Résultat des réalisations d’actifs 417 2 735 538 3 529 -22,5%
Impôts sur les bénéfices -450 -2 952 -427 -2 801 5,4%
Amortissement des écarts d’acquisition -83 -544 -57 -374 45,6%
Sociétés mises en équivalence 51 334 34 223 50,0%
Résultat net de l’ensemble consolidé 913 5 989 926 6 074 -1,4%
Intérêts minoritaires -39 -255 -45 -295 -13,3%
Résultat net (part du Groupe) 873 5 726 882 5 786 -1,0%
B.N.P.A. (en E., en F.) 10,41 68,29 10,14 66,51 2,7%
Résultat net hors plus-values 542 3 555 469 3 076 15,6%
Autofinancement 1 214 7 963 1 025 6 724 18,4%
Investissements industriels 688 4 513 619 4 060 11,1%
Investissements en titres 2 072 13 591 1 808 11 860 14,6%
Endettement net 8 365 54 871 5 649 37 055 48,1%

27/07/2000

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES