EduBourseActualitésSaint-Gobain résultats 1999 (estimés)

Saint-Gobain résultats 1999 (estimés)

Croissance du bénéfice net par action + 15,4%
Les comptes consolidés 1999 du Groupe tiennent compte, avec effet au premier janvier 1999, de la consolidation par intégration globale de la société Essilor et des sociétés de transformation de la Branche Vitrage.

Les principales données consolidées de l’exercice 1999 sont également présentées, en Annexe 1, avant prise en compte de l’intégration globale d’Essilor et des filiales de transformation de la Branche Vitrage.

Le résultat net consolidé du Groupe Saint-Gobain en 1999 est estimé à 1223 millions d’euros (8 022 millions de francs), en progression de 11,5% par rapport à 1998. Il comprend la plus-value de cession dégagée dans le cadre du décroisement partiel de la participation financière avec le Groupe Vivendi.

Hors plus-values de cession, le résultat net s’élève à 880 millions d’euros (5 772 millions de francs), en hausse de 11,4% sur celui de 1998.

Rapporté au nombre total de titres émis au 31 décembre 1999 (87 236 750 actions) et suite à l’annulation de 5% du capital le 24 juin 1999, il représente un bénéfice par action de 14,02 euros (91,97 francs), en progression de 15,4% par rapport à 1998 (12,15 euros, soit 79,69 francs).

Selon les estimations présentées au Conseil d’administration du 27 janvier 2000, les principaux chiffres consolidés se présentent ainsi :

1999 estimé 1998
M MF M MF
Chiffre d’affaires 22 961 150 614 17 821 116 901
Résultat d’exploitation 2 311 15 159 1 776 11 647
Revenus des participations 25 164 58 378
Charge nette de financement (330) (2 165) (300) (1 959)
Charges hors exploitation (190) (2 165) (141) (926)
Résultat courant des sociétés intégrées 1 816 11 912 1 393 9 140
Résultat des réalisations d’actifs 458 3 004 394 2 585
Impôts sur les bénéfices (780) (5 117) (589) (3 868)
Amortissement des écarts d’acquisition (140) (918) (102) (668)
Sociétés mises en équivalence 28 184 86 567
Résultat net de l’ensemble consolidé 1 382 9 065 1 182 7 756
Intérêts minoritaires (159) (1 043) (85) (560)
Résultat net (part du Groupe) 1 223 8 022 1 097 7 196
B N P A (en F ou en ) 14,02 91,97 12,15 79,69
Résultat net hors plus-values 880 5 772 790 5 184
Autofinancement 2 325 15 251 1 912 12 540
Investissements industriels 1 618 10 613 1 288 8 450
Investissements en titres 2 582 16 937 2 075 13 608
Endettement net 6 365 41 752 3 886 25 489

Ces performances satisfaisantes, légèrement supérieures aux objectifs que le Groupe s’était fixés pour l’année 1999, sont le fruit de la stratégie de développement et d’amélioration de la rentabilité suivie par le Groupe dans ses trois pôles d’activité : Verre, Matériaux Haute Performance et Habitat (cf Annexe 2).

Le pôle Verre, bénéficiant conjointement d’une demande soutenue dans l’ensemble de ses métiers et de hausses de prix dans les branches Vitrage et Isolation, et du fait des programmes de réduction des coûts entrepris au cours des dernières années, a connu une bonne amélioration de sa rentabilité.

Le pôle Matériaux Haute Performance et Plastiques est en forte progression à structure réelle, tant en terme de chiffre d’affaires que de résultat d’exploitation, compte tenu de la consolidation d’Essilor par intégration globale et, dans une moindre mesure, de l’acquisition de Furon. A structure comparable, le pôle est en léger retrait par rapport à 1998, compte tenu du ralentissement observé dans la Branche Céramiques Industrielles.

Le pôle Habitat, malgré une forte baisse d’activité dans la Canalisation, a enregistré une croissance notable de son chiffre d’affaires et de son résultat d’exploitation, grâce à la politique de développement menée par le Groupe et à la bonne conjoncture du marché du bâtiment en France et aux Etats-Unis.

Le chiffre d’affaires du Groupe a augmenté de 28,8%. Avant la consolidation par intégration globale d’Essilor et des filiales de transformation du Vitrage, il progresse de 11,5% et à structure comparable de 1,5% en euros et de 2,4% en monnaies nationales. Les prix de vente courants sont en légère augmentation, grâce à la reprise constatée dans les branches Vitrage, Isolation et Matériaux de Construction tout au long de l’année 1999. Quant aux volumes de vente, ils ont peu progressé, en moyenne, par rapport à 1998 : alors que l’Europe avait souffert de la contribution négative des branches Canalisation et Céramiques Industrielles sur les six premiers mois de l’année, elle s’est redressée sur le second semestre ; en revanche, les Etats-Unis, qui avaient tiré la croissance du Groupe au premier semestre, ont connu une baisse de volume en fin d’année.

Les ventes se répartissent ainsi : France 33,5%; autres pays d’Europe : 33,8% ; Amérique et Asie : 32,7%.

Le résultat d’exploitation progresse de 30,1%, et représente 10,1% du chiffre d’affaires, contre 10% en 1998. Hors intégration globale d’Essilor et de la transformation Vitrage, le résultat d’exploitation est en augmentation de 12% et représente 10% du chiffre d’affaires.

La rentabilité a progressé en France et en Amérique/Asie, mais a légèrement reculé dans les autres pays d’Europe.

Le résultat courant des sociétés intégrées augmente de 30%, grâce à l’augmentation du résultat d’exploitation. Les dividendes reçus diminuent de 57%, compte tenu de la cession de participations croisées, alors que les charges financières nettes et les charges hors exploitation augmentent.

Le résultat des réalisations d’actifs ressort à 458 millions d’euros (3 004 millions de francs), et provient essentiellement de la cession, le 30 avril 1999, de 4,7 millions de titres Vivendi.

Le résultat net (part du Groupe) atteint 1 223 millions d’euros (8 022 millions de francs), en augmentation de 11,5% sur celui de l’exercice 1998.

Hors plus-values de réalisation d’actifs, le résultat net s’élève à 880 millions d’euros (5 772 millions de francs ) contre 790 millions d’euros (5 184 millions de francs) en 1998, soit une progression de 11,4%. Rapporté au nombre total de titres émis au 31 décembre 1999 (87 236 750 actions), il représente un bénéfice par action de 10,09 euros (66,19 francs), en progression de 15,3% sur celui de 1998 (8,75 euros, soit 57,40 francs).

L’autofinancement s’établit à 2 325 millions d’euros (15 251 millions de francs), en hausse de 22%. Il représente 10,1% du chiffre d’affaires contre 10,7% en 1998. Avant la charge d’impôts sur plus-values de cession qui se monte à 123 millions d’euros (807 millions de francs), il atteint 2 448 millions d’euros (16 058 millions de francs).

Les investissements industriels ressortent à 1 618 millions d’euros (10 613 millions de francs) contre 1 288 millions d’euros (8 450 millions de francs) en 1998, en hausse de 26%. Ils représentent 7% du chiffre d’affaires contre 7,2% en 1998. Hors consolidation par intégration globale d’Essilor et des filiales de la transformation Vitrage, les investissements industriels s’élèvent à 1 382 millions d’euros, en progression de 7% par rapport à 1998.

Les investissements en titres s’élèvent à 2 582 millions d’euros (16 937 millions de francs), dont 475 millions d’euros pour l’acquisition de Furon, 526 millions d’euros (3 450 millions de francs) pour l’acquisition du solde du capital de Poliet, et 714 millions d’euros (4 684 millions de francs) pour le rachat de 4 544 000 actions de la Compagnie de Saint-Gobain.

L’endettement net s’établit à 6,4 milliards d’euros (42 milliards de francs) au 31 décembre 1999 et représente environ 57% des fonds propres.

L’analyse par zone géographique fait ressortir le maintien de bonnes performances particulièrement en Amérique du Nord et du Sud, et en France.

Perspectives: le Groupe Saint-Gobain se fixe, pour l’année 2000, un objectif de progression d’au moins 10% du résultat net hors plus-value de cession.

27/01/2000

ANNEXE 1: PRINCIPALES DONNEES CONSOLIDEES DE L’EXERCICE 1999 (ESTIME), SANS INTEGRATION GLOBALE D’ESSILOR ET DES FILIALES DE LA TRANSFORMATION VITRAGE

1999 estimée 1998 Evolution (%)
M. Euros M. Francs M. Euros M. Francs
Chiffre d’affaires 19 878 130 391 17 821 116 901 11,5%
Résultat d’exploitation 1 991 13 060 1 776 11 647 12,1%
Revenus des participations 37 243 58 378 -36,2%
Charge nette de financement -279 -1 830 -300 -1959 -7,0%
Charges hors exploitation -182 -1 194 -141 -926 29,1%
Résultat courant des sociétés intégrées 1 567 10 279 1 393 9 140 12,5%
Résultat des réalisations d’actifs 458 3 004 394 2 585 16,2%
Impôts sur les bénéfices -695 -4 559 -589 -3 868 18,0%
Amortissement des écarts d’acquisition -114 -748 -102 -668 11,8%
Sociétés mises en équivalence 95 623 86 567 10,5%
Résultat net de l’ensemble consolidé 1 311 8 600 1 182 7 756 10,9%
Intérêts minoritaires -73 -479 -85 -560 -14,1%
Résultat net (part du Groupe) 1 238 8 121 1 097 7 196 12,9%
B.N.P.A. (en E., en F.) 14,19 93 12,15 79,69 16,8%
Résultat net hors plus-values 895 5 871 790 5 184 13,3%
B.N.P.A. hors plus-values (en E., en F.) 10,26 67,30 8,75 57,40 17,3%
Autofinancement 2 045 13 414 1 912 12 540 7,0%
Investissements industriels 1 382 9 065 1 288 8 450 7,3%
Investissements en titres 2 540 16 661 2 075 13 608 22,4%
Endettement net 5 843 38 328 3 886 25 489 50,4%

ANNEXE 2: RESULTATS PAR POLE D’ACTIVITE, PAR BRANCHE ET PAR GRANDE ZONE GEORAPHIQUE (en millions d’euros)

I. CHIFFRE D’AFFAIRES 1998 1999 (estimée) Evolution à str. réelle Evolution à str. et ch.comp.
VERRE(1) 8 171 10 220 +25,1% +3,9%
Vitrage 2 270 3 721 +63,9% +5,3%
Isolation & Renforcement 2 488 2 864 +15,1% +5,5%
Conditionnement 3 416 3 640 +6,6% +1,6%
MATERIAUX HAUTE PERFORMANCE(1) 2 762 4 729 +71,2% -2,1%
Céramiques et Plastiques Hte Perf, et Abrasifs 2 762 3 066 +11,0% -2,1%
Essilor 0 1 665 n.a. n.a.
HABITAT(1) 7 001 8 158 +16,5% +2,6%
Matériaux de Construction 2 233 2 625 +17,6% +7,5%
Distribution Bâtiment 3 325 4 077 +22,6% +8,3%
Canalisation 1 573 1 606 +2,1% -18,1%
VENTES INTERNES -113 -146 n.a. n.a.
GROUPE 17 821 22 961 +28,8% +2,4%

GRANDES ZONES GEOGRAPHIQUES
France 6 953 7 967 +14,6% -1,1%
Autres Pays d’Europe 5 494 8 016 +45,9% +4,1%
Amérique / Asie 6 024 7 755 +28,7% +3,8%
VENTES INTERNES -650 -778 n.a. n.a.
GROUPE 17 821 22 961 +28,8% +2,4%

(1) Y compris les éliminations inter-branches

II RESULTAT D’EXPLOITATION 1998 1999 (estimée) Evolution à struct. réelle
VERRE 809 1 052 +30,0%
Vitrage 204 328 +60,8%
Isolation & Renforcement 273 358 +31,1%
Conditionnement 332 366 +10,2%
MATERIAUX HAUTE PERFORMANCE 325 593 +82,5%
Céramiques et Plastiques Hte Perf. et Abrasifs 325 365 +12,3%
Essilor 0 228 n.a.
HABITAT 640 663 +3,6%
Matériaux de Construction 250 282 +12,8%
Distribution Bâtiment 193 252 +30,6%
Canalisation 197 129 -34,5%
DIVERS 2 3 n.a.
GROUPE 1 776 2 311 +30,1%

GRANDES ZONES GEOGRAPHIQUES
France 614 768 +25,1%
Autres Pays d’Europe 512 658 +28,5%
Amérique / Asie 650 885 +36,2%
GROUPE 1 776 2 311 +30,1%

III. AUTOFINANCEMENT 1998 1999 (estimée) Evolution à struct. réelle
VERRE 1 029 1 274 +23,8%
Vitrage 279 409 +46,6%
Isolation & Renforcement 323 390 +20,7%
Conditionnement 427 475 +11,2%
MATERIAUX HAUTE PERFORMANCE 288 524 +81,9%
Céramiques et Plastiques Hte Perf, et Abrasifs 288 314 +9,0%
Essilor 0 210 n.a.
HABITAT 668 684 +2,4%
Matériaux de Construction 267 303 +13,5%
Distribution Bâtiment 202 238 +17,8%
Canalisation 199 143 -28,1%
DIVERS -73 -157 n.a.
GROUPE 1 912 2 325 +21,6%

GRANDES ZONES GEOGRAPHIQUES
France 563 580 +3,0%
Autres Pays d’Europe 649 815 +25,6%
Amérique / Asie 700 930 +32,9%
GROUPE 1 912 2 325 +21,6%

IV. INVESTISSEMENTS INDUSTRIELS 1998 1999 (estimée) Evolution à struct. réelle
VERRE 837 975 +16,5%
Vitrage 203 365 +79,8%
Isolation & Renforcement 264 351 +33,0%
Conditionnement 370 259 -30,0%
MATERIAUX HAUTE PERFORMANCE 131 262 +100,0%
Céramiques et Plastiques Hte Perf. et Abrasifs 131 132 +0,8%
Essilor 0 130 n.a.
HABITAT 318 380 +19,5%
Matériaux de Construction 135 150 +11,1%
Distribution Bâtiment 107 147 +37,4%
Canalisation 76 83 +9,2%
DIVERS 2 1 n.a.
GROUPE 1 288 1 618 +25,6%

GRANDES ZONES GEOGRAPHIQUES
France 316 473 +49,7%
Autres Pays d’Europe 453 634 +40,0%
Amérique / Asie 519 511 -1,5%
GROUPE 1 288 1 618 +25,6%

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES