EduBourseActualitésAventis : CHIFFRE D'AFFAIRES SCIENCES DE LA VIE - PREMIER SEMESTRE 2000...

Aventis : CHIFFRE D’AFFAIRES SCIENCES DE LA VIE – PREMIER SEMESTRE 2000 Aventis Pharma: progression des ventes de 17,6 % au cours des six premiers mois de l’année 2000, avec des produits stratégiques toujours en forte croissance, particulièrement aux Etat

Aventis S.A.

Strasbourg, France – Pour les six premiers mois de l’année 2000, le chiffre d’affaires consolidé Sciences de la Vie d’Aventis est de 10,245 milliards d’euros, en hausse de 11,6 % par rapport au chiffre d’affaires pro-forma du premier semestre 1999 (+ 6 % hors effets de change et de périmètre). Cette performance est principalement due à la forte croissance des ventes d’Aventis Pharma, qui a enregistré une progression de 17,6 % par rapport au chiffre d’affaires pro-forma du premier semestre 1999 (+ 12,1 % hors effets de change et de périmètre).

“Après un premier trimestre déjà favorable, les ventes d’Aventis Pharma au second trimestre ont augmenté de 18,2 % par rapport à la même période de 1999. Nos principaux produits, moteurs de la croissance d’Aventis, Lovenox®, Allegra® et Taxotere®, ont continué à connaître une progression forte et rapide et, fait marquant, nous avons encore renforcé notre position sur le marché pharmaceutique américain”, a déclaré Patrick Langlois, Directeur Financier d’Aventis. “Les ventes d’Aventis CropScience ont été équivalentes à celles du second trimestre de l’année dernière, alors que le marché mondial de l’agriculture connaissait toujours des difficultés. Ces résultats ont été obtenus en dépit de la vente de certaines lignes de produits non stratégiques au cours de cette période, ce qui devrait avoir un effet positif sur la marge brute d’Aventis CropScience”.

Pharmacie: une croissance alimentée par d’excellentes performances commerciales et de nouvelles approbations

Au cours des six premiers mois de l’année 2000, Aventis Pharma, qui comprend les activités de médicaments de prescription d’Aventis Pharma, les activités de vaccins humains d’Aventis Pasteur et les activités de protéines plasmatiques d’Aventis Behring, a réalisé un chiffre d’affaires de 7,794 milliards d’euros. Ceci représente une aumentation de 17,6 % sur la période correspondante de 1999 (+ 12,1 % hors effets de change et de périmètre). Les ventes d’Aventis Pharma, au cours du second trimestre, atteignent 4,114 milliards d’euros, soit une progression de 18,2 % par rapport à 1999. Sur le marché américain, le pourcentage des ventes totales d’Aventis Pharma a progressé durant le second trimestre 2000, passant de 28 % en 1999 à 33,5 %.

Au cours du premier semestre 2000, les ventes de médicaments de prescription d’Aventis ont atteint 6,775 milliards d’euros, soit une hausse de 15,3 % (+ 10,4 % hors effets de change et de périmètre), comparé à la même période de 1999. Les ventes du second trimestre se sont élevées à 3,590 milliards d’euros, soit une croissance de 15,4 % par rapport au second trimestre de 1999 (+ 10,8 % hors effets de change et de périmètre). Le chiffre d’affaires des médicaments de prescription au second trimestre comprend 108 millions d’euros, correspondant à un contrat de façonnage à faible marge avec la société japonaise Ajinomoto Co. Inc., qui a pris fin le 30 juin dernier.

Au cours du premier semestre 2000, Aventis a obtenu l’approbation en Europe et aux Etats-Unis de deux nouveaux produits, Lantus® et Actonel®, a déposé des dossiers en Europe et aux Etats-Unis en vue d’obtenir l’enregistrement de Ketek®, premier médicament d’une nouvelle famille d’antibiotiques, et a obtenu l’approbation de nouvelles indications d’Allegra®/Telfast® et Taxotere®, deux des médicaments moteurs de sa croissance.

L’anti-allergique Allegra®/Telfast® (fexofénadine) a réalisé 525 millions d’euros de chiffre d’affaires (+ 43,2 % hors effets de change) au premier semestre, grâce à une très forte demande aux Etats-Unis. Les ventes du second trimestre ont progressé, passant de 203 millions d’euros en 1999 à 306 millions d’euros (+ 34,6 % hors effets de change). En février dernier, une forme à prise quotidienne unique d’Allegra®/Telfast® a été autorisée aux Etats-Unis. Cette forme est désormais disponible dans plus de 35 pays, dont tous les pays de l’Union européenne. Sur le marché mondial des antihistaminiques non-sédatifs, Allegra®/Telfast® est le produit qui connaît la croissance la plus forte.
Taxotere® (docétaxel), utilisé dans le traitement du cancer du sein localement avancé ou métastatique et du cancer du poumon non à petites cellules, a réalisé, au cours du premier semestre, des ventes de 311 millions d’euros (+ 55,8 % hors effets de change). Au cours du second trimestre, Taxotere® a généré un chiffre d’affaires de 181 millions d’euros (+ 67,7 % hors effets de change). Au début de cette année, Taxotere® a été autorisé par la Commission européenne pour son utilisation dans les pays de l’Union Européenne dans le traitement du cancer du poumon non à petites cellules localement avancé ou métastatique, une des causes majeures de décès par cancer dans le monde. Il est le premier agent anticancéreux montrant une amélioration significative de la survie des patients après échec d’une chimiothérapie . La Food and Drug Administration (FDA) avait approuvé l’utilisation de Taxotere® dans cette indication, aux Etats-Unis, en décembre 1999.
Lovenox® (énoxaparine sodique), utilisé dans la prévention et le traitement des thromboses veineuses et dans le traitement de l’angor instable et de l’infarctus du myocarde, a généré des ventes de 444 millions d’euros (+ 22,2 % hors effets de change) au cours du premier semestre, dont 255 millions d’euros (+ 24,5 % hors effets de change) au second trimestre.
Lantus® (insuline glargine) a été approuvé, au cours du second trimestre, dans l’Union européenne et aux Etats-Unis pour le traitement des diabètes de type I et II. Lantus® est une insuline biosynthétique recombinante à durée d’action prolongée, analogue de l’insuline humaine, qui imite la sécrétion d’insuline basale des personnes en bonne santé. Sa structure chimique permet de réguler la sécrétion d’insuline du tissu sous-cutané dans la circulation sanguine, en assurant une glycémie relativement stable, sans pics de concentration marqués. Ce profil permet son utilisation comme insuline basale en une seule injection quotidienne.
Actonel® (risédronate) a été approuvé en Europe et aux Etats-Unis, respectivement en mars et en avril, pour le traitement de l’ostéoporose post-ménopausique et de l’ostéoporose induite par les corticostéroïdes. Actonel® est le premier traitement de l’ostéoporose ayant démontré de façon constante une réduction de l’incidence des fractures vertébrales après une seule année de traitement. Un grand nombre de patients atteints d’ostéoporose étant victimes de fractures à répétition, il est donc important d’enrayer ce processus dès la première fracture. Actonel® est commercialisé en coopération avec le groupe Pocter & Gamble.
Au mois de mars, Aventis Pharma a déposé en Europe et aux Etats-Unis des demandes d’enregistrement de Ketek® (télithromycine), premier agent d’une nouvelle famille d’antibiotiques, les kétolides. La demande d’Aventis porte sur l’utilisation de Ketek®, sous forme orale à prise quotidienne unique, dans le traitement des infections respiratoires, notamment celles dues à des bactéries résistantes aux traitements actuels.
Poursuite de la concentration des efforts sur les produits stratégiques et le marché américain

Au cours du premier semestre, les ventes des produits pharmaceutiques stratégiques ont augmenté de 54,3 % par rapport au premier semestre 1999, soit 34,9 % des ventes totales de médicaments de prescription contre 26 % pour la même période de 1999.

Comme au premier trimestre, la croissance des médicaments de prescription d’Aventis aux Etats-Unis a été particulièrement forte : 34 % (+ 18 % hors effets de change et de périmètre) sur l’ensemble du premier semestre. Cette progression est d’abord due aux très bons résultats des produits stratégiques, comme Allegra®, Taxotere® et Lovenox®. L’évolution très positive des produits stratégiques au cours du premier semestre a fait plus que compenser le déclin des ventes de l’antagoniste calcique Cardizem® CD, ayant eu une marge importante, à 146 millions d’euros (- 62,8 % hors effets de change), tendance anticipée en raison de la concurrence croissante des génériques aux Etats-Unis.

Les activités vaccins et protéines plasmatiques enregistrent une forte croissance des ventes

Les ventes de vaccins d’Aventis Pasteur, au cours du premier semestre 2000, ont augmenté de 26,8 % (+ 17,9 % hors effets de change), pour atteindre 475 millions d’euros. Les ventes d’Aventis Pasteur, au deuxième trimestre, ont été de 234 millions d’euros (+ 11,6 % hors effets de change). Les vaccins injectables contre la poliomyélite ont continué à croître fortement (+ 59 % hors effets de change), suite à une recommandation de la Food and Drug Administration (FDA ) formulée en 1999 qui préconise l’utilisation systématique de ce type de vaccins plutôt qu’une vaccination mixte par voie orale et injectable.

En juin dernier, Aventis Pasteur-MSD, société commune entre Aventis Pasteur et Merck & Co. Inc. en Europe, a reçu un avis favorable du Comité pour les Spécialités Pharmaceutiques (CSP, ou CPMP – Committee for Proprietary Medicinal Products) pour l’enregistrement dans l’Union européenne d’Hexavac®, association vaccinale hexavalente contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, la poliomyélite, l’hépatite B et le HIB (Haemophilus influenzae de type B). Hexavac® devrait être lancé en Allemagne avant la fin de l’année.

Les ventes d’Aventis Behring, le secteur protéines plasmatiques d’Aventis, ont augmenté de 42,6 % (+ 30,4 % hors effets de change) au cours du premier semestre et ont atteint 556 millions d’euros, comprenant les efforts non négligeables de remise aux normes. Grâce à un développement favorable, particulièrement aux Etats-Unis, au Japon, au Canada et au Mexique, le second trimestre a connu une croissance particulièrement forte, avec un chiffre d’affaires de 292 millions d’euros, soit + 55,6 % (+ 41,3 % hors effets de change) par rapport à la même période de 1999.

Aventis Agriculture : un redressement au second trimestre, dans un marché en difficulté

Aventis Agriculture, composée d’Aventis CropScience et d’Aventis Animal Nutrition, a généré, au cours du premier semestre 2000, un montant total de ventes de 2,490 milliards d’euros, soit une baisse de 4,4 % par rapport au premier semestre 1999 (- 10,1 % hors effets de change et de périmètre). Malgré un environnement général difficile pour les produits pour l’agriculture, Aventis Agriculture a réalisé des ventes d’un montant de 1,283 milliard d’euros au cours du deuxième trimestre, qui, sur une base comparable, sont sensiblement au même niveau que pour la même période de 1999. Les ventes du secteur santé animale de Merial, une société commune à parité avec Merck & Co. Inc., ne sont pas consolidées dans les ventes d’Aventis Agriculture.

Les ventes d’Aventis CropScience, l’activité de protection et production des cultures, ont été de 2,212 milliards d’euros au cours du premier semestre. Cette baisse de 4,5 % par rapport à l’année précédente est due à un premier trimestre difficile. Les ventes du second trimestre, comparées à la même période de 1999, ont légèrement augmenté pour atteindre 1,142 milliard d’euros, ce qui marque un tournant pour Aventis CropScience.

Aventis CropScience poursuit sa pénétration du marché grâce à ses nouveaux produits. Aux Etats-Unis, dans le Midwest, son portefeuille d’herbicides s’est considérablement développé au cours du printemps 2000. Les ventes de Liberty Link® ont augmenté de 32,7 % et l’utilisation de Balance® a sensiblement augmenté, conduisant presque à un épuisement des stocks des distributeurs. D’autres produits majeurs, tels que les insecticides Regent® et Temik® et l’herbicide sélectif Puma®, ont également réalisé de bons résultats, ce qui a permis à Aventis CropScience de gagner des parts de marché dans des pays clés comme les Etats-Unis et le Brésil.

Les ventes d’Aventis Animal Nutrition ont été de 280 millions d’euros au cours du premier semestre 2000 contre 284 millions d’euros pour la même période de l’année précédente. Avec 142 millions d’euros, les ventes du second trimestre ont été équivalentes à celles de 1999. Le volume des ventes de méthionine et de vitamine A a été nettement plus élevé que l’année dernière, tout particulièrement sur le marché de l’Asie-Pacifique. Néanmoins, ces performances ont été atténuées par la faiblesse récurrente du niveau de prix des vitamines, notamment de la vitamine E.

Aventis est l’un des leaders mondiaux des sciences de la vie. Centré sur deux grandes activités, pharmacie et agriculture, Aventis se consacre à l’amélioration de la qualité de la vie, par la recherche et le développement de produits innovants (médicaments, vaccins, protéines plasmatiques, protection et production des cultures, santé et nutrition animales). Le groupe Aventis, dont les ventes pro-forma en 1999 ont atteint 20,5 milliards d’euros, est présent dans plus de 120 pays, avec environ 95.000 employés. Son siège social est à Strasbourg. Aventis est née en décembre 1999 de la fusion des groupes français et allemand, Rhône-Poulenc S.A. et Hoechst AG.

Note: Les chiffres communiqués représentent le chiffre d’affaires non audité du premier semestre et du second trimestre 2000, comparés aux chiffres pro-forma correspondants non audités de 1999. Ces chiffres pro-forma montrent Aventis dans sa structure actuelle rétroactivement pour 1999. Le détail des résultats du premier trimestre sera communiqué vers la fin du mois d‘août 2000.

Les informations autres qu’historiques de ce communiqué de presse sont des extrapolations impliquant certains risques et incertitudes. Les résultats réels peuvent varier considérablement en fonction de facteurs tels que la disponibilité des ressources, la planification et les effets d’actions de régulation, la puissance de la concurrence, l’issue de litiges et l’efficacité de la protection des brevets. Des informations complémentaires concernant les risques et les incertitudes sont exposées dans le dernier rapport annuel d’Aventis, sur le formulaire 20-F, archivés auprès de la Securities and Exchange Commission.

Votre contact :

Nathalie Stammler
Media Relations
Tel.: +33 (0)3 88 99 11 16
[email protected]

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES