EduBourseActualitésAventis soutient l'initiative mondiale pour les vaccins lancée par la Maison Blanche

Aventis soutient l’initiative mondiale pour les vaccins lancée par la Maison Blanche

Aventis

Un don de 50 millions de doses de vaccin contre la polio pour l’Afrique.
Renouvellement de l’engagement à poursuivre le premier programme mondial privé de recherche d’un vaccin contre le Sida

(La déclaration suivante a été faite le 2 mars 2000 à la Maison Blanche par Mr. Richard Markham, Directeur général d’Aventis Pharma, à l’occasion de l’appel lancé par le gouvernement américain en faveur d’un partenariat renforcé entre les secteurs public et privé dans le domaine des vaccins)

La vaccination est la méthode la plus efficace pour empêcher la transmission des maladies infectieuses. Nous soutenons l’appel du gouvernement américain en faveur d’un partenariat renforcé entre les secteurs public et privé, partenariat dont l’objectif est d’améliorer les conditions de vie des enfants des pays les plus pauvres de la planète, en les vaccinant avec les vaccins existants et en accélérant les recherches sur les vaccins de l’avenir. Aventis Pasteur, un des leaders mondiaux de la recherche, du développement et de la production des vaccins, joue un rôle de premier plan dans divers efforts déjà entrepris à l’échelle mondiale et s’associe avec le Président Clinton, à l’Alliance mondiale pour les vaccins et la vaccination (GAVI), l’Organisation Mondiale de la Santé, l’UNICEF et à des dizaines d’autres organisations pour affirmer que nous devons, et que nous pouvons, faire davantage.

Ces objectifs se heurtent à différents obstacles, et nous approuvons les points clés mis en avant par le gouvernement américain:
nouvel engagement financier pour l’achat et la distribution des vaccins existants dans les pays pauvres,
augmentation des investissements de santé dans les pays en développement grâce à des prêts et à l’effacement de dettes par la Banque Mondiale, ainsi que par d’autres organismes et des gouvernements,
accroissement de la recherche fondamentale sur des vaccins contre des maladies telles que le Sida, la malaria et la tuberculose qui touchent tout particulièrement les pays en développement,
avantages fiscaux pour la vente de vaccins contre ces trois maladies mortelles et toutes les maladies responsables de plus d’un million de morts chaque année dans le monde.
Aucun secteur ne peut à lui seul assumer la responsabilité des vastes problèmes de santé auxquels sont confrontés les pays en développement, et il n’existe pas de solution unique valable pour toutes les situations. De nombreux défis se dressent devant nous. Certains sont difficiles à relever, comme le manque de dispensaires et de personnel pour administrer les vaccins ou de mauvaises conditions de stockage ne garantissant pas le maintien de la chaîne du froid, d’autres, quasiment impossibles, comme les troubles politiques et la violence. Mais nous sommes convaincus que nous pouvons tous faire mieux. Nous voulons voir les pays en développement bénéficier de progrès du même ordre que ceux accomplis contre des maladies mortelles aux États-Unis.

Éradication de la polio – Un don de 50 millions de doses

Nous vivons un moment historique de l’histoire de la santé publique. La planète est sur le point de se débarrasser de l’une des plus terribles maladies infectieuses, la poliomyélite, qui devrait être éradiquée dans un avenir très proche. Les efforts de l’OMS et de l’UNICEF pour éliminer la polio de cinq pays africains ravagés par des guerres sont considérés comme cruciaux pour stopper définitivement la transmission du virus dans la population. C’est pourquoi, Aventis Pasteur a décidé de donner 50 millions de doses de vaccin oral contre la polio qui seront administrées lors de Journées Nationales de Vaccination pour lesquelles des cessez-le-feu sont en cours de négociation. Il s’agit de vastes opérations, d’une complexité rarement égalée. Les fusils doivent se taire et le personnel de santé pénétrer dans des zones dénuées de toute infrastructure. C’est un excellent exemple des défis qui nous attendent pour administrer dans ces pays les vaccins les plus simples. Nous sommes fiers de participer à cette mobilisation historique.

Recherche et développement d’un vaccin contre le Sida

Comme le Président Clinton l’a souligné l’an dernier en Afrique, le Sida a fait dix fois plus de victimes que la guerre.

Le VIH est peut-être le plus grave problème de santé publique de notre époque. Le virus menace les hommes, les femmes et les enfants, partout dans le monde. En outre, il compromet les progrès économiques des pays en développement. Il échappe aux traitements traditionnels et aux méthodes habituelles de mise au point de vaccins. Les problèmes éthiques, politiques, économiques et sociaux à résoudre sont gigantesques et nous nous réjouissons des efforts du gouvernement américain dans ce domaine. Il faut s’attaquer aujourd’hui à ces questions difficiles pour éviter de se trouver demain dans une situation où un succès scientifique s’accompagnerait d’un désastre social, avec un vaccin contre le Sida que des gens craindraient de recevoir, ne pourraient payer, ou encore qui ne serait accessible qu’à une minorité privilégiée.

Aventis Pasteur ne se limite pas à un soutien moral. Notre programme de recherche d’un vaccin contre le Sida est le plus important et le plus complet de tout le secteur privé à l’échelle internationale. Plus de la moitié des essais cliniques de phase I de vaccins contre le Sida menés au monde le sont avec un ou plusieurs de nos candidats vaccins. Nous étudions différentes stratégies, seuls ou en collaboration avec d’autres fabricants — par exemple, ADN nu, alphavirus susceptibles d’offrir une plus grande marge de sécurité, vecteurs poxvirus, seuls ou combinés. Nous organisons des essais cliniques en Afrique, en Asie, aux États-Unis, en Europe et bientôt dans les Caraïbes, et espérons tester l’efficacité de nos approches l’année prochaine au cours d’essais cliniques de phase III.

Ces recherches coûtent très cher et le risque industriel est élevé. Nous sommes convaincus que les approches testées contre le VIH peuvent connaître des applications contre d’autres maladies difficiles à vaincre, telle que le paludisme, mais rien ne le garantit.

C’est pourquoi il est si important que tous ceux qui en ont la possibilité, qu’ils appartiennent au secteur public ou au secteur privé, participent à l’effort impulsé par le gouvernement américain.

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES