EduBourseActualitésSidel - 1999 - croissance de 9,7 % pour le chiffre d'affaires,...

Sidel – 1999 – croissance de 9,7 % pour le chiffre d’affaires, et résultat net part du Groupe de 74 millions d’euros, soit 483 millions de FF

Octeville-sur-mer, le 16 Mars 2000

1999
croissance de 9,7 % pour le chiffre d’affaires,
et résultat net part du Groupe de 74 millions d’euros,
soit 483 millions de FF.

Le Conseil d’Administration de Sidel s’est réuni le 15 mars 2000, sous la présidence de Monsieur Francis Olivier, pour arrêter les comptes de l’exercice 1999.

UNE MARGE D’EXPLOITATION DE 13,5 % EN DEPIT DE CHARGES NON RECURRENTES

L’exercice 1999 a connu une série de phénomènes amenant la marge d’exploitation à 13,5 % proche de celle de 1997, mais inférieure aux 16 % enregistrés en 1998 :
Un effort de Recherche & Développement sans précédent
Les dépenses de R & D atteignent 39,3 millions d’euros en 1999, soit 4,5 % du chiffre d’affaires, contre 28,2 millions d’euros en 1998, soit 3,5 % du chiffre d’affaires. Parmi ces développements, la mise au point des Combis de soufflage remplissage permet au Groupe de gagner des parts de marché dans le domaine des lignes complètes de conditionnement ainsi que d’ouvrir de nouveaux marchés (produits lactés, jus de fruits).
Les zones émergentes, conjoncturellement en difficulté, ont pesé temporairement sur le niveau des ventes. De plus, au Brésil, la dévaluation du réal a affecté le résultat d’exploitation de Sidel Brésil qui ressort en 1999 à 4,1 millions d’euros contre 9,4 millions d’euros en 1998.

UN RESULTAT NET DE 74 MILLIONS D’EUROS , PLUS HAUT HISTORIQUE

En dépit de difficultés conjoncturelles sur le plan géographique et de frais non récurrents de développement des nouveaux produits, Sidel parvient à dépasser le résultat net 1998 qui constituait jusqu’alors un plus haut historique.
Le résultat net avant amortissement des écarts d’acquisition ressort ainsi à 77,5 millions d’euros (8,8 % du chiffre d’affaires) contre 74,3 millions d’euros (9,3 % du CA) en 1998 et 53,2 millions d’euros (8,3 % du CA) en 1997.
Le résultat net part du Groupe atteint quant à lui 73,7 millions d’euros (8,4 % du chiffre d’affaires) contre 72,3 millions d’euros (9,0 % du CA) en 1998 et 51,7 millions d’euros (8,1 % du CA) en 1997.
La marge nette d’autofinancement du Groupe progresse de 10,9 % à 94,9 millions d’euros, contre 85,5 millions d’euros en 1998.

SITUATION FINANCIERE : UN ROCE APRES IMPOT DE 23 %

La rentabilité 1999 des capitaux employés hors Norden ressort à 23 % après impôt, un niveau très supérieur au coût du capital, et donc créateur de richesse économique.

PROGRESSION DU DIVIDENDE

Il sera proposé à l’Assemblée Générale des Actionnaires du 24 mai 2000 de distribuer un dividende net de 1 euro par action (6,56 FF ) au titre de 1999, soit 1,50 euro avoir fiscal compris (9,84 FF ), portant le total distribué à 33,9 millions d’euros, soit 45,8 % du résultat net, contre 31,0 millions d’euros distribués au titre de 1998, soit 42,7 % du résultat net.

PERSPECTIVES : FORTE CROISSANCE EN 2000

Le Groupe s’est donné un objectif de croissance annuelle moyenne des ventes de 15 %. Sur les 5 dernières années, cet objectif a été largement tenu. Pour l’année 2000, la progression du carnet de commandes et la visibilité des affaires en cours permettent d’envisager de rester tout à fait dans le rythme.
Sidel bâtit sa croissance sur une évolution constante de ses technologies, pour des marchés de grande consommation très dynamiques (les boissons, la cosmétique et la pharmacie). Sur ce plan, 1999 et 2000 resteront sans conteste des années clés pour le Groupe :

Le lancement en 1999 de la technologie de plasmas (ActisTM) pour des emballages plastiques plus performants. 2000 devrait être une année déterminante pour démontrer l’avance technologique et industrielle de Sidel avec les premières ventes d’Actis, ainsi que sa parfaite adéquation avec les critères d’environnement. Cette technologie s’appliquera à la bière dès l’an 2000.
Les Combis de soufflage remplissage, qui répondent parfaitement au souci croissant de propreté et de sécurité alimentaire, se sont développés avec 9 ventes en 1999 contre 1 en 1998, l’année de leur lancement. La croissance de ce produit sera forte en 2000.
L’acquisition fin 1999 d’une position stratégique de leader mondial du remplissage des tubes pour la cosmétique et la pharmacie avec Norden.
Le gain de parts de marché dans les lignes complètes en maîtrisant le plus d’applications finales possibles grâce aux synergies développées entre les différents pôles du Groupe.

Relations Investisseurs : Richard Le Vourch, Hugues Segond – 02 32 85 80 99
E-mail : [email protected]

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES