EduBourseActualitésLa Commission approuve 10 programmes d’aide de préadhésion pour la Croatie, la...

La Commission approuve 10 programmes d’aide de préadhésion pour la Croatie, la Turquie et l’ancienne République yougoslave de Macédoine

La Commission a approuvé aujourd’hui un ensemble de 10 programmes opérationnels, qui bénéficieront pour la période 2007-2009 d’une enveloppe totale de 920 millions d’euros, afin de soutenir le développement régional et les ressources humaines des pays candidats. Cet investissement est prévu dans le cadre de l’instrument d’aide de préadhésion (IPA). Les pays candidats sont la Croatie, la Turquie et l’ancienne République yougoslave de Macédoine.
Danuta Hübner, la Commissaire responsable de la politique régionale, a déclaré: «Grâce à ces programmes, la préparation à l’adhésion des pays candidats fera un pas en avant significatif. Les programmes de l’IPA constituent une bonne expérience pratique pour ces pays, dans la perspective de leur future participation potentielle à la politique de cohésion. Ils pourront ainsi se faire une idée de la méthode communautaire de planification, de réalisation, de contrôle et d’évaluation des projets.»

Vladimír Špidla, le Commissaire chargé des affaires sociales, a ajouté: «Je suis heureux que le développement des ressources humaines soit devenu l’un des volets spécifiques de l’IPA visant à préparer ces pays à utiliser à l’avenir les crédits du Fonds social européen. Concernant plus particulièrement les trois pays visés, je suis convaincu que ce volet contribuera à améliorer la capacité d’insertion professionnelle de leur main-d’œuvre ainsi qu’à renforcer leurs systèmes d’éducation et de formation.»

Les programmes, élaborés par les pays bénéficiaires en étroite coopération avec la Commission, ont reçu un avis positif des États membres.

Croatie: quatre programmes dotés d’un budget de 180,7 millions d’euros seront consacrés à la compétitivité, aux transports, à la protection de l’environnement et au développement des ressources humaines.

Ancienne République yougoslave de Macédoine: deux programmes bénéficiant d’une enveloppe de 56,8 millions d’euros seront axés sur le développement régional (dont les transports et l’environnement) et le développement des ressources humaines.

Turquie: quatre programmes, soit un investissement de 682,7 millions d’euros, seront réalisés dans les domaines de la compétitivité régionale, de l’environnement, des transports et du développement des ressources humaines.

Notes à l’attention des rédacteurs

Ces programmes tiennent compte des priorités de développement stratégique à moyen et long terme de chaque pays. Parmi les projets figurent:

des infrastructures de transport, dans le secteur ferroviaire, fluvial, portuaire et routier, une importance particulière étant accordée aux projets pertinents pour l’extension des corridors de transport paneuropéens;
des infrastructures dans le secteur de la gestion des eaux usées, de l’eau potable et des déchets;
des actions de soutien à la production visant à stimuler la compétitivité des petites et moyennes entreprises et à créer des emplois;
une aide au développement des ressources humaines, et à la promotion de l’insertion sociale.
Depuis janvier 2007, l’instrument d’aide de préadhésion remplace les instruments financiers qui s’appliquaient autrefois à ces pays, à savoir PHARE, ISPA, Sapard, CARDS et, pour la Turquie, l’aide financière de préadhésion.

Les ressources mises à la disposition des pays candidats en tant qu’aide de préadhésion ne sont pas comparables, sur le plan macroéconomique, aux interventions des Fonds structurels dans les États membres. Néanmoins, elles offrent à ces pays l’occasion «d’apprendre sur le tas» les principes et valeurs des politiques structurelles et de la politique de cohésion de l’UE. Les pays candidats se familiariseront avec l’élaboration et l’exécution stratégiques des programmes opérationnels. Des programmes transfrontaliers, dont certains avec des États membres (Slovénie, Grèce, Italie, Hongrie, Bulgarie et Chypre), seront aussi bientôt adoptés.

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES
1200
1200