EduBourseActualitésLes liquides achetés en duty-free à l’aéroport de Singapour ne seront plus...

Les liquides achetés en duty-free à l’aéroport de Singapour ne seront plus confisqués aux passagers en transit

La Commission européenne a adopté aujourd’hui un règlement qui permet aux passagers aériens en transit dans l’UE en provenance de Singapour d’emporter à bord de leur avion en correspondance les liquides achetés en duty-free. Lors d’un changement d’avion dans l’UE, ces passagers n’auront plus à laisser sur place les liquides achetés à l’aéroport de Singapour et transportés en tant que bagage de cabine. C’est la première application d’un règlement récent qui prévoit la possibilité d’une telle exemption pour les liquides achetés dans les aéroports de pays tiers
«C’est une mesure importante pour réduire les contraintes de sécurité auxquelles les passagers aériens sont soumis. Elle épargnera de nombreux désagréments aux passagers en provenance de Singapour, sans compromettre la sécurité. La Commission a pu accorder cette exemption pour les liquides achetés à l’aéroport de Singapour parce que les autorités de ce pays ont prouvé que leurs mesures de sécurité étaient aussi bonnes que les nôtres. Nous espérons que la décision prise aujourd’hui encouragera d’autres pays à faire de même et qu’il se produira un effet de boule de neige», a déclaré M. Jacques Barrot, vice-président de la Commission chargé des transports.

En réponse à la menace sérieuse que constituent les explosifs liquides pour les transports aériens, la Commission a adopté en octobre 2006 un règlement interdisant aux passagers de transporter plus que des quantités minimales de liquides au-delà des points d’inspection et à bord des appareils. Cette mesure a eu une conséquence regrettable: les passagers en transit dans un aéroport de l’UE qui ont acheté des liquides dans un aéroport d’un pays tiers ne sont pas autorisés à les emporter dans la cabine de leur avion en correspondance et doivent les laisser sur place. Cela représente une contrariété pour les passagers et rend l’inspection plus difficile.

Pour remédier à ce problème, la Commission a adopté un règlement qui prévoit la possibilité d’exemptions à l’interdiction de liquides lorsque ceux-ci sont achetés dans un aéroport d’un pays tiers. De telles exemptions ne sont toutefois accordées que si le pays tiers respecte des exigences équivalentes à celles de l’UE en matière de sûreté. La Commission doit vérifier si les règles de sûreté du pays tiers sont satisfaisantes et, dans l’affirmative, peut décider d’accorder une exemption. Ces exemptions sont donc accordées pays par pays.

Il y a plusieurs mois, Singapour a demandé à bénéficier d’une exemption à l’interdiction de liquides à bord des appareils pour ceux achetés à l’aéroport de Singapour. La Commission a vérifié les règles de sûreté de cet aéroport et les a jugées satisfaisantes. Il a ensuite, avec l’accord des États membres et après exercice du droit de regard du Parlement européen, adopté ce règlement qui accorde une exemption pour les liquides achetés à l’aéroport de Singapour.

D’autres pays ont demandé des exemptions du même type et préparent des rapports montrant qu’ils respectent les règles de sûreté appropriées. Ces rapports devraient bientôt être transmis à la Commission. La Commission espère qu’avec la collaboration active des pays concernés, elle pourra exempter les liquides achetés dans ces aéroports de l’interdiction de transport à bord des vols en correspondance.

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES
1200
1200