EduBourseActualitésRenault adopte une politique de profit sharing

Renault adopte une politique de profit sharing

Engagé dans une politique ambitieuse de croissance, de profitabilité et de qualité optimale, et conscient que le personnel est un acteur essentiel de cette stratégie, Renault a décidé de mettre en oeuvre une politique de Profit Sharing. Cette politique élargit le périmètre des bénéficiaires à l’ensemble des salariés du groupe dans le monde. Elle stipule également que le montant reversé aux salariés dépendra désormais de l’atteinte de l’objectif de marge opérationnelle du groupe. Cette politique prend la forme, en France, d’un accord de groupe qui a été signé le 18 décembre par 4 organisations syndicales1. Il entre en vigueur le 1er janvier 2008 pour une période de 3 ans.

La politique de Profit Sharing traduit la volonté de la Direction Générale d’associer les salariés du groupe aux fruits de l’expansion et à l’amélioration des performances dans toutes les régions où il est présent : en France pour Renault s.a.s. et les filiales françaises dès 2008, et dans les autres régions du monde en 2009. Jusqu’ici, seuls les salariés de Renault s.a.s. profitaient de l’intéressement issu des résultats du groupe.

En France, cette politique s’appuie sur un accord d’intéressement de Renault s.a.s. étendu aux filiales françaises qui y adhéreront. Dès 2008, le montant global sera réparti entre Renault s.a.s. et chacune des filiales concernées au prorata de leurs frais de personnel.

Hors France, les filiales pourront bénéficier dès 2009 de la politique de Profit Sharing selon leur approche nationale. Le montant global sera alors réparti entre tous au prorata des frais de personnel.

Par ailleurs, le montant de l’intéressement dépendra désormais du niveau de marge opérationnelle atteint dans l’année. Le nouveau mode de calcul sera implémenté en deux temps : pour l’exercice 2008, le montant global à répartir sera fonction à la fois du résultat net et du taux de marge opérationnelle atteint. A partir de 2009, ce montant global sera uniquement fonction de l’atteinte de l’objectif fixé de marge opérationnelle. Auparavant, le montant de l’intéressement était calculé en fonction du bénéfice net.

L’accord de groupe (France) a été présenté aux partenaires sociaux lors du Comité Central d’Entreprise du 28 novembre 2007, puis au Comité de Groupe Renault le 4 décembre. Il entre en vigueur à partir du 1er janvier 2008. Les filiales qui souhaitent y adhérer pourront le signer entre le 1er janvier et le 14 février 2008. Une brochure expliquant les détails du nouvel accord seront distribuées à tous les salariés de Renault s.a.s. et des filiales qui signeront l’accord.
Le premier accord d’intéressement de Renault a été signé en 1987 et renouvelé à sept reprises. Le dernier accord arrive à expiration le 31 décembre 2007.

1 CFDT, CFE-CGC, CFTC, FO

Contact Presse : Sophie Perrier, 33 (0)1 76 84 64 69

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES
1200
1200